AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782259213219
1088 pages
Éditeur : Plon (18/08/2011)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 10 notes)
Résumé :

Au centre de ce conte d'un comique colossal sur la libre entreprise se tient JR, un gamin de onze ans aux baskets élimées devenu, incognito, un empereur du capitalisme. Obsédé par l'argent, monomane du dollar, acharné du billet vert, JR est la victime tragi-comique de son propre mythe, qui est aussi celui de l'Amérique. Incontournable, inclassable, JR est le chef-d'oeuvre de William Gaddis. Déferlante de mots, oscillant ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
angelita.manchado
  23 août 2011
Pour tout vous dire, je me suis forcée à lire ce roman. Mais je n'ai vraiment pas pu le finir. Au bout de la 150° page, j'ai dit STOP, je ne peux plus. Continuer ainsi pour finir un bouquin de 1000 pages. Non. Pourtant, j'ai toujours dans l'optique de donner sa chance à un auteur. Je continue toujours et finis mes lectures même si elles ne me plaisent pas pour tenter de donner un avis positif sur tout le négatif.
Mais là, non, c'est illisible, incompréhensible. Comme je le disais on aurait dit une mauvaise traduction de Google. Des phrases sans queue ni tête. de nombreux dialogues, en soi, cela ne serait pas gênant, si la ponctuation était bien mise et si cela ne sautait pas du coq à l'âne de cette façon. Bien sûr, les personnages ne pensent qu'à eux. Même en dialoguant, ils coupent la parole aux autres. Mais il n'y a aucune suite tangible. L'écriture est vraiment trop chaotique.
Et pourtant JR de William Gaddis est annoncé comme un chef d'oeuvre, le meilleur roman de l'auteur. Permettez moi d'en douter. Si celui là est un chef d'oeuvre, je n'ose même pas imaginer ce que peuvent donner les autres.
JR est le second roman de l'auteur et a été publié en 1975. Il a été récompensé du National Book Award. Ce roman est donc réédité cette année.
Ah oui, l'auteur s'interroge sur la société contemporaine et sur le pouvoir de l'argent.
Si je me réfère à la préface de ce bouquin que je vais donc commenter, il est indiqué que William Gaddis est un célèbre écrivain (ce que je veux bien croire) et qu'il fait des pavés énormes (JR en est la preuve puisqu'il fait 1 000 pages). On ne sait jamais qui parle (exact et c'en est même soûlant, pour ne pas dire un autre mot). Ensuite, on en apprend un peu plus sur l'histoire de JR, jeune garçon de 11 ans qui veut faire fortune et qui sera aidé très tôt par deux personnages puisqu'il n'est pas majeur. Il nous est indiqué que les dialogues se chevauchent, s'entrecoupent, s'envolent dans tous les sens (c'est vrai, j'en ai même perdu mon appétit de lire). A ce qu'il parait, pour lire ce roman, il faut suivre le mode d'emploi fourni par Gaddis lui-même, soit se laisser prendre par ce flot de paroles, d'intrigues, d'absurdité, sans chercher à comprendre. le roman serait lu, cela se passerait peut-être mieux. Mais à la lecture, franchement, c'est horrible.
Je souhaiterais que quelqu'un fournisse une bonne critique de ce livre.
Lu dans le cadre du Jury Littéraire de la FNAC.
Lien : http://angelitam.com/blog/?p..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
guylelong
  01 juin 2018
C'est effectivement un livre difficile à lire. J'ai dû me reprendre à deux fois. Mais une fois qu'on est entré dans son système (1100 pages de dialogues dont les locuteurs ne sont pas explicitement désignés), il apparaît que c'est l'un des livres absolument majeurs du 20ème siècle, l'un des plus "fous" peut-être. Les moments où les dialogues basculent en description ou en récit comptent à mes yeux pour des sommets de la littérature. Et puis il y a la jouissance à entrer dans la "fabrique" de l'écrivain, au point que le lecteur tend à devenir co-auteur, en reconstituant les opérations affichées sous ses yeux.
Commenter  J’apprécie          10
GerardCh
  10 décembre 2017
Livre illisible, quasi incompréhensible.
De plus, il dépasse les 1050 pages.
Ecriture difficile, la traduction n'aidant peut être pas, il est vrai.
Réservé à ceux qui apprécient les livres complexes.
Moi, je n'ai pas pu, même en m'accrochant.
Jet de l'éponge par K.O page 120.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Lexpress   20 octobre 2011
Comment un enfant perdu peut-il devenir un requin de la finance? Comment réussira-t-il à construire un empire? C'est ce que raconte Gaddis au fil de ce roman parfois loufoque, totalement burlesque mais incroyablement lucide.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
GerardChGerardCh   10 décembre 2017
"En termes simples et directs Dan, on pourrait dire qu'il a structuré le matériel considéré la situation présente pour tangibiliser le potentiel d'utilisation de ce médium d'enseignement d' invidu à individu en une expérience pédagogique
significative à tel point que ces gosses s'en rappelleront un sacré bout de temps, qu'est-ce que vous en dites Whiteback ?
- Oui eh bien c'est euhm, je pense que Monsieur Gibbs a été parfaitement clair Dan bien sûr..."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : tragi-comiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1404 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre