AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
RIP tome 2 sur 5

Julien Monier (Illustrateur)
EAN : 9791095670865
104 pages
Petit à Petit (23/08/2019)
4.38/5   154 notes
Résumé :
Après Derrick, voici Maurice. Pas d’amis, pas de passé, pas d’avenir. Ce vieux barbu aigri nous plonge dans son quotidien macabre. Mieux encore, il nous dévoile sa véritable identité, celle qu’il cache depuis des années pour protéger sa fille… en vain.
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
4,38

sur 154 notes
5
15 avis
4
6 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis

marina53
  12 juillet 2020
Aujourd'hui, Maurice, tout comme Derrick, enfile tous les matins une blouse blanche, des masques et des gants. Et il se rend dans des maisons pour récupérer les objets de valeur, l'argent... suite à une odeur morbide suspecte. En somme, Maurice est un pilleur de cadavres ! Mais, visiblement, il cache aussi bien des secrets... Alors qu'il vient de régler leur compte, à ces trois hommes, il laisse un message sur le miroir de la salle de bain signé d'un certain Marcello Camperetti. Sachant ses jours comptés, Maurice se confie et remonte des années auparavant quand il était encore Marcello, un mafieux respecté et redouté. Comment et pourquoi ce vieil homme en est-il arrivé là ?
Après Derrick, voici Maurice. Et dès les premières pages, ce vieil homme, au lourd passé, nous happe et nous plonge dans son histoire. Qui est réellement Maurice Campanol, ce vieux taiseux patibulaire ? Pourquoi a-t-il abandonné sa véritable identité et dans quelles circonstances ? Gaet's et Julien Monnier, après nous avoir entraîné dans le sillage de Derrick, donnent ici la parole à Maurice, que l'on découvre par le biais de flashbacks. Un récit empreint à la fois d'amertume, de rage et de vengeance. Tout aussi surprenant et percutant que le premier tome, l'auteur nous régale d'un scénario intelligemment mené qui distille quelques éléments sur la suite à venir. Graphiquement, Julien Monnier excelle pour coller parfaitement au récit glauque : des couleurs sombres, des gueules patibulaires, des détails morbides...
Un deuxième tome qui promet encore de belles révélations...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
paroles
  15 mai 2022
Le tome 1 nous a fait découvrir l'équipe qui nettoie les scènes de mort, qu'elles soient naturelles ou non, mais surtout solitaires et oubliées... enfin pas par l'odorat car c'est souvent la puanteur qui alerte les voisins.
Oui, je vous l'avais bien précisé lors de ma petite critique du tome 1, c'est glauque et j'aime bien ! C'est aussi humoristique (un peu), sordide (beaucoup) et plein d'humanité. Et oui, l'humanité peut parfois bien se cacher chez des personnages au premier abord bien antipathiques, sans scrupule et quelque peu violents. Même si cette humanité ne s'étend qu'à la famille...
Alors un monde en noir et blanc ? Difficile de trancher en ce qui concerne Maurice. Et j'emploie le bon mot, croyez-moi !
Donc dans ce tome 2, nous allons nous intéresser à Maurice, un vieil homme assez mutique que l'on qualifierait de nounours, au premier regard seulement. Car lorsque l'on découvre son passé, ce terme ne fait absolument plus partie du registre qualificatif qui le caractérise ! Il a changé de nom, de ville, de travail. Enfin le travail... comment dire, il s'occupe toujours de mort mais d'une façon différente. Vous comprendrez...
Et ce que j'ai aimé dans ce tome 2, en plus des dessins très détaillés et des couleurs lugubres aussi efficaces que dans le premier opus, c'est la répétition de certains scènes, mais cette fois-ci vues par les yeux de Maurice. Un autre éclairage en quelque sorte !
L'action piétine donc mais avance aussi à petits pas, et on sent poindre une autre intrigue. Alors forcément le tome 3 est déjà dans ma Pal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
Crossroads
  02 mars 2022
C'est au tour de Maurice de s'y coller.
Ce personnage, aux allures de vieux sage désabusé, n'a pas toujours servi de voiture balai aux cadavres qu'il déleste de leurs derniers biens monnayables, jour après jour, dans une morosité frôlant parfois outrageusement l'humeur cafardeuse qui sied logiquement à ce genre de taf morbide.
Non.
Il fut en son temps une épée, un caïd.
Un gars respecté dans le milieu qui, un jour, prit un virage un peu trop serré.
Cette série poursuit son p'tit bonhomme de chemin jouissif en proposant un récit original alternant présent détestable mâtiné d'une réelle dramaturgie policière et passé focalisé sur l'un de chaque protagoniste par tome.
Le graphisme et l'encrage sont parfaitement raccord avec l'humeur générale du récit qui tendrait bien plus du ciel d'orage menaçant que du coucher de soleil radieux.
Seul bémol, l'attente imposée entre deux tomes !
Commenter  J’apprécie          420
BurjBabil
  11 janvier 2021
Finalement, c'est une BD à plusieurs voix. La fine compagnie suivie au tome 1 (Derrick) se retrouve ici mais nous avons changé de référentiel : c'est la vie du vieux Maurice qui nous est narrée ici. Et on comprend en passant que cela va continuer, on va nous raconter la même histoire, enrichie à chaque fois de chaque personnage de la petite bande de ramasse merde découverte au tome 1.
Tout est entremêlé à un niveau insoupçonné. le scénariste (Gaet's, un Rouennais, yes ! ) s'est fait un pur plaisir de fabriquer ce casse-tête, c'est certain. J'ai lu deux fois ce volume pour saisir toutes les imbrications tellement j'ai eu (esprit simple que je suis) du mal à faire tous les liens. Et comme le puzzle n'est pas complet, je vais être contraint de me procurer la suite...
Ah, j'oubliais, graphiquement, c'est toujours très beau.
Commenter  J’apprécie          320
stokely
  10 octobre 2021
Dans ce second tome j'ai su plus ou moins ou je mettais les pieds par rapport au premier, ici nous sommes sur le tome de Maurice que nous voyons au final assez peu sur le premier.
J'ai aimé suivre et découvrir ce personnage qui bossent avec les autres dans ce rôle de "nettoyeur des morts", ce Maurice est un homme avec beaucoup de côté sombre et nous le suivons dans le même temps que le premier opus mais sous un regard différent et avec une histoire de vie différente.
Certaines choses du coup imbriquent dans le récit et je pense qu'il en sera de même sur les tomes suivants surtout que le troisième sera sur le personnage d'Ahmed ou nous avons cheminé une bon moment avec ce personnage nouveau dans cette brigade spécifique.
Beaucoup de mystères restent encore à éclaircir et plus j'avance dans les tomes, plus j'ai envie de découvrir certains personnages plutôt mystérieux à mes yeux mais ou un tome leur est consacré j'ai donc hâte d'avancer dans ma lecture!
Je suis pas mal calé en littérature noire cependant ici les auteurs arrivent à me faire apprendre certaines choses comme les "collés" par exemple.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140


critiques presse (3)
BDGest   11 octobre 2019
Les illustrations de Julien Monier se montrent tout aussi glauques que le scénario. Le dessin, teinté d’expressionnisme, fait appel à des couleurs très foncées qui contribuent à créer l’ambiance. [...] Un projet qui se met doucement en place et qui promet de belles choses.
Lire la critique sur le site : BDGest
Auracan   18 septembre 2019
L'hémoglobine est au rendez-vous. Coeurs sensibles s'abstenir ! Réservé à un public averti. Le scénario est bien ficelé et nous plonge dans ce contexte très particulier. Maurice, en cours de lecture, en deviendrait presque attachant. Les dessins restituent bien l'univers glauque des nettoyeurs. Et on regrette déjà d'avoir à attendre pour lire le prochain tome !
Lire la critique sur le site : Auracan
Sceneario   27 août 2019
Un deuxième épisode qui reste dans la trame cauchemardesque mise en lumière antérieurement et qui, à la faveur de ce nouveau portrait, donne véritablement envie de voir le prochain. Amateurs de sensations et d’odeurs fortes, cette série est faite pour vous.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   13 juillet 2020
"Quand on a tout perdu, quand on n'a plus d'espoir. La vie est un approbre, et la mort un devoir."
Voltaire - Mérope
Commenter  J’apprécie          220
marina53marina53   12 juillet 2020
"La vie est dure, manquerait plus qu'elle soit molle."
Jacques Higelin
Commenter  J’apprécie          271
marina53marina53   12 juillet 2020
"La tristesse est la seule promesse que la vie tient toujours."
Hubert-Félix Thiéfaine
"Éloge de la tristesse"
Commenter  J’apprécie          160
parolesparoles   15 mai 2022
La vie c’est comme la boxe, en 4 mots : avance, encaisse, esquive et progresse.
Julien Lorcy, champion de boxe
Commenter  J’apprécie          141
marina53marina53   19 juillet 2020
"N'encule pas tes amis, même si tous les coups sont permis."
Tony Montana - Scarface
Commenter  J’apprécie          160

Videos de Gaet's (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Gaet's
Dans le 135e épisode du podcast Le bulleur, on vous présente Dernier week-end de janvier que l’on doit à Bastien Vivès, édité chez Casterman. Cette semaine aussi, on revient sur l’actualité de la bande dessinée et des sorties avec : – La sortie de l’album Colorado train que l’on doit à Alex W. Inker et aux éditions Sarbacane – La Sortie de l’album L’impudence des chiens, album que l’on doit au scénario d’Aurélien Ducoudray, au dessin de Nicolas Dumontheil et c’est édité chez Delcourt – La sortie de l’album Très chers élus que l’on doit au scénario conjoint d’Élodie Guéguen et Sylvain Tronchet, au dessin d’Erwann Terrier et c’est édité chez Delcourt – La sortie de l’album Léo en petits morceaux que l’on doit à Mayanna Itoïz et aux éditions Dargaud – La sortie du cinquième tome de la série RIP, un album intitulé Fanette que l’on doit à Gaet’s pour le scénario, Julien Monnier pour le dessin et c’est édité chez Petit à petit – La réédition de l’album Une saison à l’ONU que l’on doit au scénario de Karim Lebhour, au dessin d’Aude Massot et c’est édité chez Steinkis
+ Lire la suite
autres livres classés : glauqueVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
18462 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre