AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757807358
Éditeur : Points (30/11/-1)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Claude Gagnière
1000 mots d'esprit

«Rien n'est plus dangereux qu'une idée quand on n'en a qu'une. » Paul Claudel

« Il importe peu de descendre du singe ; l'essentiel est de ne pas y remonter. » Richard Wagner


De A comme « abbé Pierre » à Z comme « zoo », voici plus de mille citations inattendues et amusantes, célèbres ou inconnues. En quarante années de lectures, de rencontres et d'amitiés, Clau... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Epictete
  07 mai 2014
Ce livre se définit comme le petit dictionnaire de l'insolite et du sourire. C'est en effet un petit bouquin de "table de chevet" que l'on ouvre au hasard, en cas d'insomnie ou parce que l'on veut passer un moment de détente sans se plonger dans le "pavé" en cours...
Ce livre ressemble un peu aux "Miscéllanées de M. Schott"
Un vrai plaisir.
Commenter  J’apprécie          150
Chrisdu26
  16 avril 2012
En 1985 pour 1 franc, j'avais trouvé ce livre, au marché aux puces aux Lilas (93). Je ne le donnerai pour rien au monde.
Le titre veut tout dire. Ca parle de tout sur tout. Proverbes, citations, des morts bizarres, mots de la fin, rébus et autres délices de la langue française. Quand j'ai des invités je le sors volontier pour rire et sourire.
Commenter  J’apprécie          110
andreepierrette
  10 juin 2014
Voici un petit livre, mini dictionnaire, très précieux, distrayant, instructif, léger, à emporter dans son sac dans les transports, les salles ou files d'attente etc.. Tout à fait complet, "Tout sur Tout" et c'est peu dire...
Commenter  J’apprécie          30
MarieTinet1
  01 janvier 2016
Que j'ai pu mettre le nez dans ce livre passionnants, au contenu impérissable et drôle ! Adolescente, je crois que c'est le livre de non fiction que j'ai le plus lu. Très accessible, je pense qu'il est accessible niveau collège pour les jeunes curieux. Tiens, je remettrai bien mon nez dedans !
Je conseille aux personnes qui aiment se cultiver et rire dans le même temps.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
NeljaNelja   23 septembre 2013
[Extrait de l'article "Centon"]

Armez-vous d'une anthologie et amusez-vous à fabriquer, vous aussi, ce genre de patchwork poétique. A titre d'exemple, nous vous proposons ci-dessous un sonnet inédit - ou presque - qui a été composé spécialement à votre intention. Vous y reconnaîtrez peut-être au passage quelques vers qui auront à vos oreilles un air familier. A la fin du sonnet, nous avons indiqué le nom de l'oeuvre d'où chaque vers a été extrait ainsi que le nom de leur véritable auteur. Voici donc LES BEAUX ETES SANS TOI, sonnet dû à la collaboration bien involontaire de neuf poètes.


LES BEAUX ETES SANS TOI

Regarde ! Je viens seul m'asseoir sur cette pierre (1)
Où jadis, pour m'entendre, elle aimait à s'asseoir (2)
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir (3)
L'air est parfois si doux qu'on ferme la paupière (4)

Il est d'étranges soirs où les fleurs ont une âme (5)
Embaumant les jardins et les arbres d'odeur (6)
Tout commence en ce monde et tout finit ailleurs (2)
D'autres vont maintenant passer où nous passâmes (2)

Aux regards d'un mourant, le soleil est si beau ! (7)
Les beaux étés sans toi, c'est la nuit sans flambeau (8)
Que ne m'est-il permis d'errer parmi les ombres ? (9)

Maintenant, ô mon Dieu, que j'ai ce calme sombre (10)
Il n'est rien de commun entre la terre et moi (11)
Hélas ! et te perdant, j'ai perdu plus que toi ! (12)


1. Lamartine, Le Lac
2. Victor Hugo, Tristesse d'Olympio
3. Baudelaire, Harmonie du soir
4. Rimbaud, Roman
5. Albert Samain, Il est d'étranges soirs
6. Ronsard, Comme on voit sur la branche
7. Marceline Desbordes-Valmore, Les Séparés
8. Lamartine, L'Automne
9. La Fontaine, Adonis
10. Lamartine, L'Isolement
11. Hugo, A Villequier
12. Boileau, A Iris
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
gorjussgorjuss   25 décembre 2013
L'épitaphe, à l'origine destinée à célébrer sur une pierre tombale les vertus d'un défunt, devint un genre littéraire très prisé.
Jugeant qu'on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même, certains auteurs composèrent leur propre épitaphe.

Le poète Scarron (1610-1660) - premier mari de Madame de Maintenon - qu'une terrible infirmité empêcha toute sa vie de dormir, rima pour lui-même :

Passant, ne fais ici de bruit !
Garde que ton pas ne l'éveille,
Car voici la première nuit
Que le pauvre Scarron sommeille !

En une épitaphe devenue classique, le poète Piron (1689-1773) s'est moqué de lui autant que de l'Académie en faisant ainsi le bilan de sa vie :

Ci-gît Piron
Qui ne fut rien,
Pas même un Académicien !

Et Rivarol (1753-1801), n'a guère été plus indulgent envers lui-même :

Ci-gît
Antoine, Comte de Rivarol,
La paresse
Nous l'avait ravi
Avant la mort.

(Extrait de l'article Épitaphes)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
Chrisdu26Chrisdu26   16 avril 2012
Mot de fin :

Anatole France :

Bien qu'âgé de 80 ans, Anatole France murmura plusieurs fois le plus beau nom pour un enfant : "Maman !", tout simplement. Ce fut aussi le dernier mot de Jules de Goncourt, de Marcel Proust et sans doute de nombre de ceux qui sont morts sans témoins...

Jules renard à sa femme :

Marinette, pour la première fois, je vais te faire une grosse, une très grosse peine.

Alfred de Musset :

Dormir, je vais enfin pouvoir dormir.





+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
YuyiyuyoYuyiyuyo   29 mars 2014
Marcel AYMÉ n'aimait pas sortir et n'accordait jamais d'interview. Ses silences étaient célèbres. Il préférait écouter ses contemporains qui lui fournissaient la matière première de ses romans. Au cours d'un dîner mondain où on l'avait traîné, tout le monde parlait, parlait, lui, le visage impassible, demeurait silencieux. Sa jeune voisine se tourne vers lui:
- "Je sais, Monsieur, que vous n'aimez pas parler, mais j'ai parié qu'au cours de ce repas, vous me diriez au moins quatre mots"...
- "Vous avez perdu !" lui répondit Marcel Aymé avec un grand sourire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
THonigerTHoniger   10 janvier 2014
Epreuve
Pénélope était la dernière épreuve qu'Ulysse eut à subir à la fin de son voyage. Jean-Cocteau
Commenter  J’apprécie          20
Video de Claude Gagnière (1) Voir plusAjouter une vidéo
autres livres classés : encyclopédieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
13097 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre