AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Alain Gagnol (Autre)
EAN : 9782748526684
464 pages
Syros (08/10/2020)
4.1/5   53 notes
Résumé :
« Cette fille n’est pas seulement bizarre. Elle est un gros bloc de mystère enseveli sous une épaisse couche de secrets. »

Depuis quelque temps, Thomas ne dort plus. Il a de quoi être inquiet : son chat a disparu alors qu’un tueur d’animaux sévit en ville...
Une nuit, il distingue une silhouette dans son jardin. Malgré le masque d’opéra chinois qui cache son visage, Thomas reconnaît Emma, sa voisine. Ce qu’il ne sait pas encore, c’est q... >Voir plus
Que lire après Même les araignées ont une mamanVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
4,1

sur 53 notes
5
9 avis
4
8 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis
Arachnophobes, tout va bien ! Malgré le titre, il n'y aura pas d'araignées en vue ! Par contre, il y aura bien un être malveillant, horrible, prêt à attaquer, tissant progressivement sa toile dans le coeur effrayé des propriétaires de chats et de chiens… Il s'agit d'un tueur d'animaux de compagnie… Et, bientôt, ce sera plus…

J'ai pris grand plaisir à découvrir ce roman à trois voix mêlant thriller/polar, romance et fantastique. Une fois encore, l'auteur a réussi à me séduire avec sa narration fluide, dynamique, jeune, humoristique et prenante. Alain Gagnol avait déjà réussi à me convaincre avec sa très bonne série Power Club. Or, je n'ai pas été étonnée d'apprécier ce one-shot ayant tous les bons ingrédients pour me conquérir ! Il faut dire que, malgré un rythme lent, mais progressif, l'auteur sait toujours développer son univers tout en apportant de la tension et du mystère ! Finalement, j'ai dévoré ces 460 pages en deux jours, car l'ensemble fut entraînant au point qu'il était difficile de lâcher ce livre !

L'histoire va mettre en scène un duo d'adolescents de seize ans. Deux voisins qui ne se connaissent que de vue, car l'un des deux ne fréquente pas le lycée. Mais un soir, tout bascule avec l'enlèvement du chat de Thomas. Celui-ci est un garçon très attachant, patient, observateur, compréhensif, sympathique, drôle, énergique, doux et bavard. Ni trop gentil ni totalement rebelle, l'adolescent fut un héros que j'ai aimé suivre dès les premiers chapitres. Par ailleurs, j'ai adoré la place du dessin dans sa vie ainsi que dans l'intrigue ! Son coup de crayon comme moyen de communiquer ou d'extérioriser ses pensées lui donnait un côté tendre… À l'inverse, Emma est une forte tête ! Butée, courageuse, franche, sensible, secrète et fonceuse, elle agit selon ses convictions… Que cela plaise ou non ! Il faut dire que, en raison de son pouvoir télépathique, elle a dû apprendre à se forger une carapace pour se protéger. Car, si de prime abord, on pense ce don fantastique, c'est se méprendre : il faut savoir le contrôler ! Or, entendre les voix autour d'elle est douloureux pour la jeune fille qui n'a jamais su canaliser ses émotions. Elle n'arrive pas à prendre du recul et se laisse souvent envahir par les sentiments des autres et ne parvient pas à faire le vide autour d'elle. C'est là l'un des arcs principaux du roman : la quête identitaire d'Emma ainsi que la maîtrise totale de son pouvoir. Alain Gagnol prend le temps de développer ce talent magique, ce qui donne de la crédibilité au récit. Tout ne se fait pas en un claquement de doigts ! L'apprentissage est lent, difficile et dangereux…

C'est grâce à la télépathie qu'Emma et Thomas vont se lancer à la recherche du psychopathe assassinant les animaux. Or, la narration viendra parfois se placer du côté de ce monstre assoiffé de sang qui trouve du plaisir dans l'éviscération des bêtes ainsi que dans le fait de mettre en scène leur mort afin de faire souffrir leurs propriétaires… J'ai aimé le fait que l'on découvre son esprit retors. Quel individu calculateur et cruel ! Il fait froid dans le dos… À ses côtés, l'ambiance est sombre, glauque et horrible. Cela dit, l'auteur ne rentre pas spécialement dans les détails. de ce fait, même si l'atmosphère reste morbide, les âmes sensibles ne seront pas (trop) écoeurées. Retrouver et se confronter au tueur en série sera long. Toutefois, l'enquête des deux ados est addictive, progressive et intéressante. On apprécie aussi bien les phases de recherches/d'infiltration que les courses-poursuites avec le meurtrier.

L'ouvrage ne se concentre pas uniquement sur l'enquête et l'approfondissement du pouvoir d'Emma. Il met également en scène une chouette romance ni niaise, ni pénible, ni factice. Une fois encore, la relation se met doucement en place et évolue de façon constante. On voit le tandem passer du temps ensemble, échanger, traverser des épreuves et s'apporter des choses mutuellement. C'est un couple complémentaire, sincère, respectueux, taquin et adorable. On sent beaucoup d'émotions entre eux. du côté des thématiques abordées, celles-ci sont variées : identité, tolérance, amitié, amour, justice, … Mais aussi des sujets plus difficiles abordés (pauvreté, solitude, dépression, suicide, etc.) via des rencontres touchantes comme la femme SDF ou encore la mère d'Alice. Pour moi, on a une oeuvre très complète qui a su me conquérir et me tenir en haleine du début jusqu'à la fin. Cette dernière est d'ailleurs tendue et sans temps-morts ! Ce thriller psychologique et fantastique montant crescendo fut une super découverte.
Lien : https://lespagesquitournent...
Commenter  J’apprécie          162
Waouh quel roman !
J'ai d'abord hésité à l'ouvrir, le seul mot araignée me fait fuir. Je me suis décidée à le sortir de sa quarantaine après qu'on m'ait assuré qu'il n'y avait aucune araignée là-dedans. Ce qui est vrai. Mais il y a un tueur de chats ! Et pas que...
Je suppose que c'est ça qu'on appelle un thriller psychologique ? Et le fait est qu'il est fort difficile de le lâcher avant la fin.
Mais on ne tremble pas d'un bout à l'autre, il y a des moments doux, d'autres plus drôles, de la tendresse et de la réflexion.

Un récit à deux voix (plus quelques apartés dans la tête du tueur !)

Thomas était jusqu'à présent un lycéen tout simple et sans histoire. Jusqu'à ce que, veillant pour essayer de retrouver son chat, il découvre sa jeune voisine si mal en point qu'il se sent obligé de l'aider. Et là, sa vie va totalement basculer, même si extérieurement, il continue à essayer d'être un lycéen normal.
Amour, danger mortel, questionnements.

Parce que si la télépathie semble un don un peu farfelu, parfois pratique pour deviner, à vivre au quotidien, c'est quasiment l'enfer, à la fois pour la personne et pour son entourage.
Pour Emma, qui n'ose plus sortir, car être au milieu du monde est insoutenable pour elle, pensées qui se bousculent dans sa tête, vacarme permanent.
Mais en face, comment vivre au contact de quelqu'un qui va deviner tout ce que vous pensez, y compris que vous regrettez bien entendu de penser à cela, et que vous devriez arrêter de penser en cet instant.
Les pensées, c'est ce que nous avons de plus intime, pas question de les partager toutes. Mais comment s'empêcher de penser ? Quand on me dit "arrête de cogiter sans cesse", repose ton cerveau, on voit bien que tu réfléchis, c'est un brin angoissant. Mais comment imaginer que quelqu'un pourrait avoir accès à toutes ces pensées ? Qu'évidemment il est impossible d'endiguer.

Thomas et Emma ne vont pas s'arrêter à ces difficultés bien réelles, car ils ont un tueur à démasquer, un tueur bientôt à leurs trousses.
Bien entendu, la sagesse serait qu'ils suivent les conseils de leurs parents, et se tiennent à l'écart de tout ça. Mais qui mieux que quelqu'un qui lit dans les pensées pourrait suivre la trace d'un individu si précautionneux que la police n'a aucun indice.
Sauf qu'Emma, qui jusqu'à présent restait enfermée chez elle, va devoir faire un gros travail sur elle-même pour "discipliner" ce don, pouvoir affronter à la fois la foule et le danger. Aidée par Thomas mais en cachette de tout adulte, le chemin ne va pas être facile, et le danger de plus en plus proche.
Ce qui a commencé tout en douceur, en énigmes et découvertes, se termine en thriller haletant, avec des retournements de situations qui nous laissent sans souffle.
Heureusement, l'amour naissant entre les deux ados apporte une tendresse, des moments de douceur bienvenus. Même si ce n'est décidément pas simple d'aimer celle qui sait tout ce que vous pensez !

Roman commencé avec un peu de réticence, j'ai vraiment apprécié que l'auteur puisse évoquer des situations très déplaisantes, malsaines, sans détails horribles. On comprend très bien de quoi il parle, mais de ce fait, ce livre peut être mis entre toute les mains.
C'est vraiment un roman exceptionnel puisqu'à la fois intimiste et bourré d'action, de peur et de danger.

Finalement ce titre, une fois qu'on en comprend la raison est plutôt attendrissant, quand on lit enfin pourquoi.
Peut-être va-t-il me servir à atténuer mon arachnophobie ?

J'ai le livre en édition non corrigée, mais je vois que la couverture va être superbe.
Lien : https://livresjeunessejangel..
Commenter  J’apprécie          90
Ce titre ne doit en rien effrayer les arachnophobes puisqu'il n'est en aucun cas question de bébêtes à huit pattes dans le nouveau roman d'Alain GAGNOL, auteur de la génialissime trilogie Power Club. Sorte de mantra visant à dédramatiser une peur profondément irrationnelle il place davantage le roman dans le genre thriller avec pour notre plus grand plaisir un côté fantastique qui sert parfaitement l'aspect psychologique de l'intrigue. Amateurs du genre, vous ne serez pas déçu! 😉

Avec son père, Emma 16 ans vit totalement isolée dans une maison entourée d'un grand terrain. École à la maison et sorties nocturnes rythment son quotidien plein de solitude... Il y a quatre ans, Emma a développé ce que certains appelleraient un don quand elle n'y voit qu'une malédiction, elle est télépathe! Imaginez un flux ininterrompu de pensées de toutes natures, un vacarme incessant, jusqu'à la rendre malade tant certaines pensées peuvent être déprimantes, obscènes ou violentes... Car Emma ne fait pas qu'entendre les pensées, elle ressent les émotions fortes qui y sont associées. Probablement le pire des super-pouvoirs si l'on n'a aucun contrôle dessus!

C'est à 4h00 du matin, que Thomas va la découvrir plusieurs nuits d'affilée assise dans son jardin. Alors qu'un tueur d'animaux rode en ville, Kim, le chat de la famille, n'a pas montré le bout de sa queue depuis plusieurs jours alors Thomas guette son retour ou la présence du tueur derrière sa fenêtre. C'est comme ça qu'il va faire la rencontre d'Emma, prise d'un violent malaise devant chez lui. Elle a croisé la route du tueur, ses pensées d'une brutalité sans nom l'ont terrassé, marqué au fer. L'enquête piétine depuis si longtemps qu'elle est convaincue d'être la seule à pouvoir le retrouver mais pour l'affronter il lui faut apprendre à maîtriser son pouvoir...

J'ai l'air d'en raconter beaucoup mais ce ne sont que les bases de ce one-shot parfaitement réussi! J'ai adoré l'intrigue, les personnages, l'aspect psychologique et la vision qu'à l'auteur de la télépathie et de son développement. Après Anna, une autre adolescente va faire les frais de super-pouvoirs qu'elle doit maîtriser et qui lui attire beaucoup d'ennuis. le duo Emma/Thomas fonctionne très bien et je pense que les lecteurs pourront facilement s'identifier à eux. la relation qu'ils tissent adoucit le climat plus pesant lié à la poursuite du psychopathe.

Alain GAGNOL nous fait suivre l'action en alternant les points de vue des trois personnages principaux, à savoir Emma, Thomas et le tueur. Un choix qui accentue leur profil psychologique et nous donne le meilleur aperçu possible de la télépathie vue à la fois par celle qui lit dans les pensées et celui qui s'inquiète qu'elle soient perçues en permanence. Cela donne lieu à quelques scènes aussi drôles qu'elles peuvent être embarrassantes pour les protagonistes. 🙈🙉🙊

Vous l'aurez compris, ce nouveau roman est à la fois sombre et angoissant avec ce qu'il faut d'humour pour qu'il plaise au plus grand nombre. le style est très efficace et permet une immersion complète au coeur de l'action et des émotions. Les scènes du point de vue d'Emma sont beaucoup plus intenses, on vit ses doutes, ses douleurs, j'ai parfois eu l'impression d'entendre cette musique tantôt harmonieuse tantôt assourdissante. Et je ne vous parle pas de la fin où le rythme est tellement fou que vous n'arriverez plus à vous arrêter!

Votre avis m'intéresse...

https://www.facebook.com/eternelAdo/
https://www.instagram.com/eternelado/
https://journalduneternelado.blogspot.fr/
Lien : https://journalduneternelado..
Commenter  J’apprécie          50
Alain Gagnol nous avait déjà régalé avec sa trilogie Power Club mettant en scène des super-héros, avec Même les araignées ont une maman il explore les avantages et contraintes d'un nouveau pouvoir : la télépathie. Si pour certains cela peut se révéler bien pratique, pour Emma, c'est un véritable cauchemar qui la prive de sa liberté et de son adolescence. Sa rencontre avec Thomas va pourtant lui permettre d'une part de mieux gérer son pouvoir et d'autre part de le mettre à profit pour une enquête sur le meurtre d'animaux.

J'ai beaucoup aimé dans Même les araignées ont une maman la relation qui se noue entre Thomas et Emma. de la découverte du pouvoir de sa voisine à la poursuite du meurtrier en passant par les conseils pour gérer au mieux la télépathie en société, Alain Gagnol fait vivre à ses deux jeunes héros une belle aventure humaine ancrée dans le quotidien des ados. Les conséquences d'un pouvoir tel que la télépathie sont ainsi bien présentées et le duo est attachant et fonctionne bien.

Mais si j'ai globalement apprécié ma lecture de Même les araignées ont une maman j'ai trouvé qu'elle souffrait de quelques longueurs et l'enquête menée par les deux adolescents s'est révélée moins prenante que prévu. J'aurai aimé qu'Alain Gagnol la complexifie et lui laisse une place plus importante dans le récit, pourtant bien épais ( quasiment 500 pages).

Ainsi, Même les araignées ont une maman est porté par une bonne idée, un thème accrocheur, une écriture fluide et des personnages auxquels on s'identifie mais il lui manque un peu de rebondissements au niveau de l'enquête mise en scène.
Lien : http://www.lirado.fr/meme-ar..
Commenter  J’apprécie          70
Quel magnifique visuel à la fois intriguant, inquiétant et esthétiquement réussi grâce à une habile superposition d'images ! Et quel roman ! Ne vous laissez pas intimider par le titre car une belle surprise vous attend... Il est même paradoxalement lumineux alors que tout annonce un roman noir, un thriller plutôt angoissant. En effet, une histoire d'amour entre les deux jeunes héros adolescents va nourrir une intrigue pleine d'originalité et réellement bien menée. Emma et Thomas vont pourchasser un tueur d'animaux grâce au pouvoir de cette dernière : la télépathie. Ce roman nous emmène donc sur le territoire du surnaturel avec le don extraordinaire d'Emma, mais cela ne s'arrête pas là car le suspense est au rendez-vous, les traits d'humour ne manquent pas et les sentiments partagés par nos deux protagonistes adoucissent l'ensemble. Ce roman alterne les points de vue, à la manière d'un roman choral. À la fin, nous avons même celui du tueur... le dénouement est très fort, inattendu. Une lecture pour ados prenante, palpitante et vraiment agréable ! Alain Gagnol est familier des ambiances noires et son écriture est fluide. Les chapitres sont relativement courts et le roman est bien rythmé. N'hésitez pas une seconde à vous laisser surprendre par ce roman policier "young adults", c'est une vraie réussite !
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
Ricochet
24 mars 2021
L’intrigue originale offre des réflexions riches sur l’âme humaine, le sauvage derrière le vernis du vivre-ensemble.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Trois heures du mat.
Cette fois, le sommeil attaque dur. Il plombe mes paupières comme si des haltères étaient attachés au bout de mes cils. Je manque même de tomber de ma chaise. Je me récupère sur mes deux pieds, avec la tête qui plonge vers l’avant.
Il est hors de question que je m’endorme.
Commenter  J’apprécie          80
Personne ne peut s'ennuyer plus qu'un adolescent. Les adultes, qui pourtant ont connu ça, oublient très vite cet état et passent leur temps à s'en plaindre. Ils ne comprennent pas comment les enfants peuvent s'ennuyer alors qu'ils ont tout à leur disposition. Ce n'est même pas la peine d'essayer de leur expliquer. L'amnésie qui les frappe les rend réfractaires à toute compréhension.
Commenter  J’apprécie          50
Les princesses ne se réveillent pas en attendant le baiser d'un prince. Elles retroussent leurs manches et elles bossent dur. Quelqu'un qui reste immobile en attendant qu'on vienne le chercher, je n'appelle pas ça une princesse endormie, mais un meuble.
Commenter  J’apprécie          20
Une série de bonnes raisons conduit parfois à une série de mauvaises décisions.
Commenter  J’apprécie          80
Cette fille n’est pas seulement bizarre. Elle est un gros bloc de mystère enseveli sous une épaisse couche de secrets.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Alain Gagnol (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alain Gagnol
#rentréejeunesse #rl2023 #jeunesse
*Passager de l'été* de Jean-Philippe Blondel En librairie le 23 août 2023 !
*Animaux du Japon* de Fleur Daugey et Sande Thommen En librairie le 1er novembre 2023 !
*Pourquoi on mange des animaux ?* de Nina Metais et Alice Chemama En librairie le 13 septembre 2023 !
*Jules César à la conquête de la Gaule* d'Olivier Blin et Vincent Bergier En librairie le 30 août 2023 !
*L'incroyable aventure des nombres* de Carina Louart et Joanna Rzezak En librairie le 30 août 2023 !
*Planète en guerre, planète en paix* de Véronique Corgibet et Éric Héliot En librairie le 11 octobre 2023 !
*Par hasard ! Petites et grandes découvertes inattendues* de Christian Choux, Didier Baraud et Nathalie Choux En librairie le 11 octobre 2023 !
*Circorama* de Coline Garcia et Nathalie Bertholio En librairie le 1er novembre 2023 !
*Aux Îles* d'Aurelia Coulaty et Clément Thoby En librairie le 11 octobre 2023 !
*Trois fois rien* de Julien Dufresne-Lamy En librairie le 23 août 2023 !
*Bienvenue dans les maisons extraordinaires* de Peggy Nille En librairie le 4 octobre 2023 !
*Kouaf kouaf* de Walter Glassof En librairie le 6 septembre 2023 !
*Le Terrible Grand Méchant Enfant* de Thomas Gabison et Clémence Paldacci En librairie le 6 septembre 2023 !
*Le Monstre du placard n'aime pas ses fesses !* d'Antoine Dole et Bruno Salamone En librairie le 27 septembre 2023 !
*Sirocco et le royaume des courants d'air* de Benoît Chieux et Alain Gagnol En librairie le 15 novembre 2023 !
*Au bureau d'information de monsieur Hibou* de Junko Shibuya En librairie le 30 août 2023 !
*Rosalinde et le prince somnambule* de Denis Baronnet et Gaëtan Dorémus En librairie le 23 août 2023 !
*Litchi* d'Armelle Modéré En librairie le 6 septembre 2023 !
*Le Plus Grand Secret du monde* d'Alia Cardyn et Violette Imagine En librairie le 11 octobre 2023 !
*Le voyage de la petite hérissonne* de Guillaume Poyet et Amandine Laprun En librairie le 1er novembre 2023 !
*Tadellala* de Jessie Magana et Stéphane Kiehl En librairie le 4 octobre 2023 !
*Une histoire de dodo* d'Aurore Petit En librairie le 4 octobre 2023 !
*Crocolou Une journée pleine d'émotions !* d'Ophélie Texier En librairie le 23 août 2023 !
*Le Sapin de Noël de Crocolou* d'Ophélie Texier En librairie le 4 octobre 2023 !
*Amour flou* d'Emile Cucherousset et
+ Lire la suite
autres livres classés : télépathieVoir plus
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus


Lecteurs (115) Voir plus



Quiz Voir plus

Power club tome 1

Comment s'appelle l'héroïne ?

Anna
Lisa
Franceca
Constance

5 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Power club, tome 1 : L'apprentissage de Alain GagnolCréer un quiz sur ce livre

{* *}