AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2924381452
Éditeur : (30/11/-1)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Le Mal est partout.
En 1563, une poignée de protestants fuient la guerre de religion qui embrase la France et se réfugient secrètement en Canada. Sur le site abandonné du village iroquois d'Hochelaga, que Jacques Cartier a visité en 1535, ils fondent Havre-Grâce, où ils aspirent à vivre en paix. Mais le Nouveau Monde se révèle inhospitalier pour ce groupe d'idéalistes mal préparés. Les premières récoltes sont mauvaises et le gibier a déserté les environs. L'h... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
MagEv
  08 janvier 2017
Courant du 16ème siècle, une guerre de religion oppose protestants et catholiques. Les protestants sont lynchés, assassinés. Une poignée d'autres eux décident de quitter la France pour le Nouveau Monde, au Canada.
Ils créent un nouveau village qu'il nomme Havre-Grâce sur les ruines d'un village iroquois. L'hiver arrive, ils se retrouvent coupés du monde à cause de la neige et la nourriture s'amenuise peu à peu. Les premiers morts surviennent et des idées funestes cogitent dans la tête de certains d'entre eux. Pire, il semble qu'une des fillettes soit possédée et que quelqu'un ou quelque chose rode autour de leur village.
Le jeune Guichard Sorbiac est l'un de ces colons et décide de nous livrer les terribles événements qui sont survenus à Havre-Grâce.
Quel conteur ce Hervé Gagnon, c'est un toujours régal de le lire un de ses romans ! Les pages se tournent, se tournent et hop le livre est déjà fini ! Snif.
Une plume très facile à lire et efficace. En effet, la tension est palpable, monte crescendo et tient bien en haleine. Les personnages, une vingtaine en début du roman, ne sont pas détaillés plus que ça. En fait, la notion de groupe est davantage mise en avant face aux problèmes qu'ils rencontrent, les décisions à prendre pour le bien et la survie de la communauté.
Et l'horreur est son comble quand le Malin s'immisce dans la petite communauté déjà bien mise à mal par le froid et le manque de vivres. Ce petit côté fantastique n'est pas pour me déplaire, au contraire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
YumeKurai
  09 janvier 2017
Pour commencer par les points forts, je dirai déjà que Demonica est très bien écrit, il y a un vocabulaire assez riche, l'écriture est dynamique, bien maîtrisée. L'intrigue est également un plus car il est vrai que nous n'avons pas souvent l'occasion de lire des bouquins sur la "culture" amérindienne qui est pourtant riche et créatures fantastiques pour le moins intéressantes!
Le principal point négatif pour moi est le dénouement de l'intrigue, bien qu'il suit la continuité de l'histoire, je l'ai trouvé précipité et trop peu détaillé. Ce qui est dommage quand on sait tout ce que racontes toutes ces légendes au sujet de cette créature(pour ne pas dévoiler l'histoire) l'auteur aurai dû à mon sens plus développer cette partie du récit. Il y a aussi des moments "d'égarement" si je puis dire, ou ça n'avance pas beaucoup et on pourrait aisément supprimer certains passages sans influer sur la trame principale.
Ce livre reste néanmoins distrayant et agréable à lire, je le conseil tout de même aux personnes appréciant les récits fantastiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ginnyzz
  13 juin 2018

La 4ème de couv. résume parfaitement le contexte de ce récit. Ces gens fuient l'horreur des tueries qui sévissent en France. Quand ils arrivent au village d'Hochelaga, c'est pour eux comme une providence. Ils imaginent que les indigènes qui vivaient ici autrefois ont dû être décimés lors des précédentes invasions coloniales. Alors ils prennent possession du village. Mais les conditions de vie sont différentes là de ce qu'ils ont connu en France. En effet, les quelques cultures semées ne donnent pas. Ils ne trouvent pas de gibier autour du village, et l'hiver est sans aucune commune mesure avec l'hiver français... Très vite, le froid et la famine vont s'installer. Et les premiers décès arriver. Ils devront user de toute leur volonté et du peu d'énergie qui leur reste pour s'organiser et survivre. Seulement il y a une chose qu'ils ne savent pas encore: cette soif de survie désespérée n'est que le début de leur cauchemar.
J'ai aimé l'écriture d'Hervé Gagnon. le récit est parfaitement mené et circonstancié. C'est prenant, impossible de le lâcher sans savoir... La description de la fuite de ces quelques personnes, leur intense soulagement quand ils s'installent à Havre-Grâce, leur confiance absolue d'avoir gagné un avenir meilleur. Puis la réalité qui les rattrape, la prise de conscience de l'hostilité de leur nouvel environnement, leur survie qui ne tient qu'à un fil, les premiers morts qui entament leur confiance et leurs espoirs, les possibilités envisagées pour leur survie qui va diviser la colonie, et puis cette enfant dont on ne sait pas quel mal l'habite...
Une tension palpable, une communauté qui s'écroule, un récit très efficace et addictif.

Lien : https://wordpress.com/post/l..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LoralineD
  03 mai 2017
Ouvrage très bien écrit, le vocabulaire et la structure nous permettent de le lire très vite. Concernant l'intrigue, j'ai adoré l'idée de départ. J'avoue ne pas avoir décroché de ma lecture. le suspens est également bien amené au fur et à mesure des pages. On s'attache à ce village, et au personnage principal que l'on aurait envie d'aider. Pour finir, la chute est à la fois "envisageable" dès la moitié du livre, mais peut nous paraître également "impossible", ce qui agrémente la curiosité.
Commenter  J’apprécie          10
Bvanil
  20 janvier 2017
Attirée par la couverture (un peu différente de celle-ci ) je ne peux que me dire "whoua" . J'en suis à la moitié et je n'ai qu' une hâte c'est de le finir et connaître le pourquoi du comment. Un vrai coup de coeur pour le moment
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MagEvMagEv   03 janvier 2017
Dieu, s il existe, n est qu'un marionnettiste qui se rit des pantins que nous sommes.
Commenter  J’apprécie          50
MagEvMagEv   04 janvier 2017
- Tu as l'air bien sombre pour quelqu'un qui vient de se remplir le ventre, a observé Marie-Anne, qui me connaissait comme si elle m'avait tricoté.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Hervé Gagnon (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hervé Gagnon
21 mai 2015 / 19 h
La Librairie Monet, en collaboration avec les Éditions Libre Expression, vous invitent à une rencontre avec deux auteurs de polars québécois de renom : Laurent Chabin et Hervé Gagnon. C'est notre libraire Morgane Marvier, spécialiste du polar, blogueuse* et chroniqueuse* sur le sujet, qui animera cette rencontre.
Nos invités:
Laurent Chabin*
Laurent Chabin est un auteur prolifique, ayant à son actif une abondante production d'oeuvres pour les jeunes et une douzaine de romans pour adultes. Ses romans policiers sont noirs, à l'image du monde de violence, de fausseté et de cynisme qu'ils décrivent.
Le roman:
Quand j'avais cinq ans je l'ai tué !, 2015, Éditions Libre Expression, coll. Expression noire, 264., 9782764810873
Quand elle avait cinq ans, Lara Crevier a tué son père, elle en convient. Mais pourquoi Serge Minski, son amant, son âme damnée, revient-il avec insistance sur cet épisode de sa jeunesse qu'elle aurait peut-être préféré oublier ? Pourquoi l'interroge-t-il sur cet homme qui a disparu en ne laissant derrière lui qu'une flaque de sang et l'instrument de sa mort ? Et comment peut-il connaître le couple étrange qui a protégé et éduqué la jeune fille alors qu'elle n'en a jamais parlé à personne ?
Clairement, Minski cherche quelque chose. Ou quelqu'un. Ce n'est pas un aveu, puisque Lara ne nie rien. Mais les méthodes qu'il utilise sont assez tortueuses. Ce que découvrira Lara fera froid dans le dos à plus d'un...
Hervé Gagnon*
Hervé Gagnon détient un doctorat en histoire et une maîtrise en muséologie. Il a connu un grand succès au Québec et en France avec ses séries le Talisman de Nergal, Damné, Vengeance et Malefica. En 2014, il faisait avec son roman Jack une première incursion dans l'univers du polar.
Le roman:
Jeremiah : une enquête de Joseph Laflamme, 2015, Éditions Libre Expression, coll. Expression noire, 360 p., 9782764810613
Avril 1865. La guerre de Sécession tire à sa fin, et les membres d'une société secrète confédérée, les Knights of the Golden Circle, sont réunis au St. Lawrence Hall Hotel, à Montréal. Leur but : planifier une éventuelle reprise des hostilités et encaisser des traites bancaires américaines d'une valeur de 2,5 millions de livres sterling. Parmi eux, John Wilkes Booth, futur assassin du président Abraham Lincoln, a en sa possession un objet encore plus précieux. Février 1892. Des Noirs montréalais sont sauvagement torturés et assassinés à la manière caractéristique du Ku Klux Klan. le journaliste du Canadien Joseph Laflamme se lance sur l'affaire en compagnie de l'inspecteur Marcel Arcand, du Département de police de Montréal. Ils croiseront la route d'un personnage légendaire que l'on croit mort depuis 1882 et qui ne reculera devant rien pour retrouver ce que Booth a caché à Montréal.
La collection Expression noire
Expression noire rassemble des romans policiers et des thrillers québécois et étrangers de grande qualité, et s'impose de plus en plus comme étant la référence du polar au Québec.
Des auteurs reconnus tels que Mario Bolduc, Geneviève Lefebvre, Jacques Savoie et Johanne Seymour et plusieurs autres prêtent leur plume sanglante aux crimes sordides et aux sombres enquêtes afin de combler les amateurs de suspense et de sensations fortes.
+ Lire la suite
autres livres classés : cannibalismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
558 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre