AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 226407423X
Éditeur : 10-18 (07/02/2019)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Montréal, par une étouffante une nuit d’août 1891. Une prostituée est retrouvée sur le pavé mal famé du Red light, égorgée et mutilée avec violence et précision. Joseph Laflamme, jeune journaliste dont la vie flotte quelque part entre la modestie et la misère, décide d’enquêter sur ce meurtre qui n’intéresse encore personne. Parce qu’il pense à Mary, la petite déesse des rues dont il est amoureux et qui aurait pu être la victime. Parce qu’il a désespérément besoin d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
kuroineko
  05 mai 2019
Il en aura fait couler, de l'encre, le fameux et nébuleux Jack (du sang aussi, en grande quantité). le mystère sur son identité qui plane depuis fin 1888 et sa subite disparition après plusieurs meurtres atroces à Whitechapel, quartier pauvre du Londres victorien, laissent toute latitude aux romanciers pour tisser des intrigues autour de son identification ou en lui créant des avatars.
Le Québécois Hervé Gagnon mêle dans La légende de Jack - premièrement publié sous le titre de Jack - l'abominable éventreur de l'Eastend londonien et les loges francs-maçonniques dans le Montréal d'août 1891. Joseph Laflamme, journaliste en mal de journal pour l'employer, orphelin vivant avec sa soeur et taquinant plus qu'à son tour le goulot et la gueuse, se retrouve à enquêter sur la découverte du corps atrocement mutilé d'une prostituée, crime où police et presse ne se ruent pas pour dénicher informations et coupable. Si Laflamme s'en mêle, c'est d'avoir craint pour une fille de joie qui occupe son coeur et, plus cyniquement, en espérant pondre un article susceptible de le sortir des ornières pécuniaires où il se trouve, en appuyant sur la crainte qu'un tel massacre ne soit que le premier d'une série et que la prochaine victime pourrait appartenir à un monde plus "fréquentable" qu'une vieille prostituée décatie.
Hervé Gagnon, que je découvre avec ce roman, construit son intrigue avec efficacité. J'ai trouvé malgré tout certains aspects trop tirés par les cheveux (notamment le dénouement). Il n'empêche que j'ai suivi avec intérêt les pérégrinations de Joseph Laflamme sur les traces du mystérieux tueur qui recouvre de sang les chaudes nuits estivales montréalaises. le journaliste a une personnalité attachante, tout comme Emma, sa soeur célibataire et très droite. Sous ses airs de vieille fille bigote se cache un tempérament digne d'admiration.
De surcroît, le récit nous permet d'apprendre quelques petites choses sur les origines de la franc-maçonnerie et sur son organisation, notamment au Québec où se retrouvent des frères d'obédience rituelle anglaise et d'autres appartenant à des loges liées au Grand Orient de France. Un univers ésotérique et secret qui entraîne fantasmes complotistes ou sectaires. Disposant de peu de connaissances solides en la matière, le livre d'Hervé Gagnon me motive à chercher un ouvrage sérieux sur ces francs-maçons qui se rattachent symboliquement aux corporations des bâtisseurs de cathédrales.
Même si La légende de Jack n'est pas un roman inoubliable, je suivrai avec plaisir le duo fraternel et le Québec de la fin du XIXème siècle dans de prochaines enquêtes de Joseph Laflamme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          361
Eroblin
  11 septembre 2019
La légende de Jack l'éventreur est un sujet qui a fait couler beaucoup d'encre et suscite toujours autant de spéculations sur l'identité de cet homme qui assassina et mutila des prostituées avant de disparaître dans la nature.
Dans ce roman qui se déroule au Canada en 1891, une prostituée est retrouvée morte et mutilée. Un jeune journaliste, Joseph Laflamme, en quête d'un scoop qui pourrait arrondir ses fins de mois (et même ses mois tout courts) s'intéresse à ce fait divers qui le met sur la piste d'un ordre de francs-maçons. Un deuxième meurtre commis dans les mêmes conditions que le premier confirme la piste de Laflamme et le voilà, presque malgré lui, entraîné à la poursuite d'un tueur qui pourrait être le fameux Jack l'Eventreur lui-même.
Joseph est aidé dans cette quête par sa soeur Emma et par d' anciens inspecteurs de la Scotland Yard, persuadés que Jack l'Eventreur a traversé l'Atlantique et qu'il sévit dans les rues de Montréal.
J'ai bien aimé cette intrigue même, si au début, j'ai été un peu déroutée par l'intrusion de la Franc-maçonnerie dans l'histoire n'étant pas particulièrement attirée par l'ésotérisme et les complots de toute nature. En plus je n'y connais rien, il m'a donc été difficile de savoir si ce qui dit Hervé Gagnon relève du pur fantasme ou s'il y a des bribes de vérité dans l'organisation de cet ordre mystérieux. de même, j'ai trouvé que la fin était un peu tirée par les cheveux mais l'ensemble est bien écrit et rythmé.
Si vous voulez connaître une énième version sur l'identité et les raisons des meurtres épouvantables de Jack l'Eventreur, je vous conseille ce roman.
Lien : https://labibdeneko.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
SZRAMOWO
  02 novembre 2019
Hervé Gagnon revisite la légende de Jack l'éventreur en reprenant la thèse de l'implication de la famille royale d'Angleterre et celle de la Franc-Maçonnerie.
Transporté à Montréal, l'histoire prend une coloration particulière.
Le héros est Joseph Laflamme, un journaliste en recherche d'emploi, utilisé comme supplétif par le quotidien le Canadien dont il espère un poste à temps plein. Il vit avec sa soeur Emma dans un immeuble vétuste dont il assure à ses heures, l'entretien pour le compte de Mme Lanteigne la propriétaire.
Joseph est amoureux d'une prostituée, la jeune Mary O'Gara.
"— Un jour, Mary, je te sortirai d'ici et je prendrai soin de toi, dit-il avec conviction en se rhabillant à contrecoeur.
— Mon pauvre Joseph, soupira-t-elle avec une affection qui semblait sincère, tout en lui caressant la joue. C'est ce que tu dis toujours… Mais tu n'arrives même pas à subvenir à tes propres besoins.
Il s'interrompit et la regarda.
— Un jour, tu seras à moi, affirma-t-il."
Il est impliqué malgré lui dans l'enquête sur les meurtres de deux prostituées à Montréal. Cette implication fait qu'il produit des articles à même de faire revenir le lectorat au quotidien le Canadien qui connait quelques difficultés.
Une histoire agréable à lire, pour ses personnages, et la façon dont l'intrigue est construite.
Joseph et Emma se battent au quotidien pour améliorer leur situation guère brillante et se retrouvent au coeur d'une enquête difficile dont ils se sortiront non sans mal, malgré le problème de Joseph avec l'alcool.
"Il avait de plus en plus soif. Un verre de gin serait le bienvenu. Il suffisait de s'arrêter cinq minutes quelque part. Il pressa volontairement le pas et se raisonna. Il était à peine passé midi et il en avait déjà bu quelques-uns à l'hôtel Saint-Laurent. Cela devrait suffire, sinon Emma allait encore lui reprocher d'empester le fond de bouteille, et elle aurait raison."
Jack l'éventreur s'est-il vraiment déplacé à Montréal ou est-ce un imitateur qui met la police sur les dents ?
Vous le saurez en lisant la légende Jack

Lien : https://camalonga.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Papyriri
  22 janvier 2020
Un bon petit polar historique québécois, nerveux, agréable . Bon d 'accord quelques (gros) défauts l'identité du tueur est vite transparente , ses motifs rappellent par trop ceux du film de Meurtre par Décret( film de 1979 avec Christopher Plummer en Sherlock Holmes et James Mason en Watson) dont ce livre est pour la solution un copier- coller .La toute fin est un peu capilotracée , mais je me répète un bon moment de lecture sans prétention
Commenter  J’apprécie          120
simonjean
  16 février 2019
Hervé Gagnon est l' auteur qui m'a procuré de délicieuses heures de lecture avec ses 2 séries historiques «  Maléfica » et « Damné » .
Avec « La légende de Jack » , il change de registre et nous emmène à Montréal en 1891 : plusieurs prostituées sont sauvagement assassinées
( égorgées et éviscérées ) .
Un jeune journaliste , Joseph Laflamme , va mener son enquête . L'assassin est-il le sinistre Jack l'Eventreur qui aurait traversé l'Atlantique ou un imitateur ? Comme on a retrouvé auprès des corps des bijoux maçonniques , les francs-maçons sont-ils mêlés à ces horribles meurtres  ou veut-on leur nuire ?
En enquêtant pour écrire ses articles , Laflamme va attirer l'attention du tueur et mettre sa propre vie en danger .
On ne s'ennuie pas un instant ; aucun temps mort dans cette histoire ! Hervé Gagnon imagine une solution à l'énigme jamais résolue de Jack l'Eventreur . J 'espère qu'il y aura d'autres enquêtes de Joseph Laflamme .
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
KassuathethKassuatheth   19 mars 2020
Les étiquettes de « La Légende de Jack » nous présentent ce roman comme un polar, un roman policier, et même comme un roman policier historique.

J’ai trouvé spécial que sur les 20 critiques de ce roman il n’y ait que 4 critiques québécoises. Parce que moi, c’est en tant que Québécois que j’ai pu apprécier le rôle de Joseph Laflamme.

Joseph Laflamme est loin d’être ce héros spectaculaire et rusé. C’est un pauvre petit « Canadien français » comme on les appelait à cette époque. Né pour un petit pain, il se fait régulièrement humilier par l’éditeur du journal Le Canadien qui ne lui achète jamais de nouvelles, oui parce que les journalistes étaient payés à la pièce et le seul journaliste attitré etait Sauvageau.

Joseph Laflamme est alcoolique pour pouvoir supporter son sort et sa sœur coud des vêtements à la maison pour leur assurer une maigre pitance. Leur logement se trouve dans le hangar de la maison transformé en logement.

C’est en pensant que la victime est sa travailleuse de sexe qu’il s’est rendu à l’hôpital et a pu se faire décrire l’horreur ce meurtre. C’est aussi par hasard qu’un témoin du meurtre lui a parlé lorsqu’il est allé sur le site du meurtre pour en apprendre plus. C’est aussi par hasard qu’il a découvert un des élément important du meurtre.

C’est justement cette vie de raté qui fait de lui un véritable héros, celui qui tout en étant mort de peur, continue à affronter le danger. Aussi par amour, par amour pour cette travailleuse du sexe et pour sa sœur.

Rapidement, ce roman devient un suspense et tout nous laisse croire que ce petit « Canadien français » n’est rien en comparaison de Jack l’éventreur.

Ce roman devrait être lu par les moins de 50 ans qui ne savent absolument pas quelle vie avaient leurs parents…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
kuroinekokuroineko   04 mai 2019
Il avançait lentement, tournant la tête d'un côté et de l'autre, à la recherche des lieux que Sauvageau avait mentionnés avec une désinvolture choquante, comme si la victime valait moins qu'un chien égaré. Certes, il s'agissait d'une fille perdue, mais la Marie-Madeleine des Évangiles avait exercé le même métier et Jésus l'avait lavée de tous ses péchés. De toute évidence, les putains de Montréal n'avaient pas droit à autant de charité chrétienne, malgré tous les clochers d'églises, les couvents, les curés donneurs de leçons et les fidèles bien-pensants dont regorgeait la ville. L'hypocrisie ne semblait avoir aucune limite. De toute façon, Joseph détestait les curés et tout ce qu'ils représentaient. Ils avaient marqué son enfance au fer rouge et il savait de quoi ils étaient capables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
kuroinekokuroineko   04 mai 2019
Le plus triste dans tout ça, reprit-il en remettant la bouteille sur le comptoir avant de reprendre sa serviette, c'est que tout le monde s'en fiche, de Martha. Ces filles-là sont transparentes. Elles existent, mais on ne les voit pas. On se contente de regarder à travers. Pourtant, elle n'aurait pas fait de mal à une mouche. Elle ne demandait que quelques repas par jour et un lit pour la nuit. Si elle avait un mari et des enfants, ils ont fait une croix sur elle depuis longtemps. Même ses meilleurs clients vont simplement se payer un autre cul sans penser à elle. Quant à la police...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
nanashinanashi   16 mai 2019
- Alors laissez-moi vous expliquer un peu, reprit-il. La franc-maçonnerie est une société secrète reposant sur la fraternité. Officiellement, depuis la création de la Grande Loge d'Angleterre en 1717, mais en réalité depuis des siècles avant cela, elle propose à ses membres un code moral découlant de celui des constructeurs de cathédrales du Moyen-Âge. Sa philosophie s'inspire du récit légendaire de l'Ancien Testament, Hiram, de la tribu de Nephtali, qu'elle désigne sous le nom de Hiram Abif.
Il s'interrompit et but une gorgée de thé, comme s'il ne faisait que participer à une conversation mondaine, puis poursuivit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MissonlyMissonly   23 mars 2019
Des mains faites pour caresser, pour écrire, pour jouer du piano, pour peindre. Ou pour tailler la chair des femmes. L'art était partout, pour qui savait la voir.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Hervé Gagnon (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hervé Gagnon
21 mai 2015 / 19 h
La Librairie Monet, en collaboration avec les Éditions Libre Expression, vous invitent à une rencontre avec deux auteurs de polars québécois de renom : Laurent Chabin et Hervé Gagnon. C'est notre libraire Morgane Marvier, spécialiste du polar, blogueuse* et chroniqueuse* sur le sujet, qui animera cette rencontre.
Nos invités:
Laurent Chabin*
Laurent Chabin est un auteur prolifique, ayant à son actif une abondante production d'oeuvres pour les jeunes et une douzaine de romans pour adultes. Ses romans policiers sont noirs, à l'image du monde de violence, de fausseté et de cynisme qu'ils décrivent.
Le roman:
Quand j'avais cinq ans je l'ai tué !, 2015, Éditions Libre Expression, coll. Expression noire, 264., 9782764810873
Quand elle avait cinq ans, Lara Crevier a tué son père, elle en convient. Mais pourquoi Serge Minski, son amant, son âme damnée, revient-il avec insistance sur cet épisode de sa jeunesse qu'elle aurait peut-être préféré oublier ? Pourquoi l'interroge-t-il sur cet homme qui a disparu en ne laissant derrière lui qu'une flaque de sang et l'instrument de sa mort ? Et comment peut-il connaître le couple étrange qui a protégé et éduqué la jeune fille alors qu'elle n'en a jamais parlé à personne ?
Clairement, Minski cherche quelque chose. Ou quelqu'un. Ce n'est pas un aveu, puisque Lara ne nie rien. Mais les méthodes qu'il utilise sont assez tortueuses. Ce que découvrira Lara fera froid dans le dos à plus d'un...
Hervé Gagnon*
Hervé Gagnon détient un doctorat en histoire et une maîtrise en muséologie. Il a connu un grand succès au Québec et en France avec ses séries le Talisman de Nergal, Damné, Vengeance et Malefica. En 2014, il faisait avec son roman Jack une première incursion dans l'univers du polar.
Le roman:
Jeremiah : une enquête de Joseph Laflamme, 2015, Éditions Libre Expression, coll. Expression noire, 360 p., 9782764810613
Avril 1865. La guerre de Sécession tire à sa fin, et les membres d'une société secrète confédérée, les Knights of the Golden Circle, sont réunis au St. Lawrence Hall Hotel, à Montréal. Leur but : planifier une éventuelle reprise des hostilités et encaisser des traites bancaires américaines d'une valeur de 2,5 millions de livres sterling. Parmi eux, John Wilkes Booth, futur assassin du président Abraham Lincoln, a en sa possession un objet encore plus précieux. Février 1892. Des Noirs montréalais sont sauvagement torturés et assassinés à la manière caractéristique du Ku Klux Klan. le journaliste du Canadien Joseph Laflamme se lance sur l'affaire en compagnie de l'inspecteur Marcel Arcand, du Département de police de Montréal. Ils croiseront la route d'un personnage légendaire que l'on croit mort depuis 1882 et qui ne reculera devant rien pour retrouver ce que Booth a caché à Montréal.
La collection Expression noire
Expression noire rassemble des romans policiers et des thrillers québécois et étrangers de grande qualité, et s'impose de plus en plus comme étant la référence du polar au Québec.
Des auteurs reconnus tels que Mario Bolduc, Geneviève Lefebvre, Jacques Savoie et Johanne Seymour et plusieurs autres prêtent leur plume sanglante aux crimes sordides et aux sombres enquêtes afin de combler les amateurs de suspense et de sensations fortes.
+ Lire la suite
autres livres classés : jack l' éventreurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1822 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..