AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266253949
504 pages
Éditeur : Pocket (05/02/2015)
3.76/5   90 notes
Résumé :
L'intrigue de Malefica se situe dans la France de l'Ancien Régime, à l'époque des révoltes populaires, des famines et de la christianisation des campagnes par le clergé de la Contre-Réforme. On voit le diable et le mal partout, et la chasse aux sorcières atteint son apogée.

Dans le petit village d'Abelès, la guérisseuse Anneline Dujardin, sa mère, Catherine, et sa fille, Jeanne, coulent des jours paisibles, jusqu'à l'arrivée du nouveau curé, l'abbé Fa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
3,76

sur 90 notes

xnewlo
  03 novembre 2015
Inscrite au club France Loisirs, la date de ma commande était imminente. Mon choix s'est rapidement porté sur "Maléfica" d'Hervé Gagnon. Pourquoi ? Tout d'abord par la magnifique couverture mystérieuse. Ensuite, le titre, accrocheur, aux sonorités sombres. Enfin, la lecture du résumé a terminé de me convaincre.
L'histoire débute en 1639. Anneline, jeune femme, vit dans un petit hameau du nom d'Abelès. Guérisseuse et sage-femme dans son village, celle-ci est très respectée par ses voisins. D'ailleurs, étant veuve, et élevant seule sa petite Jeanne, Anneline est régulièrement courtisée. Nullement intéressée, elle va repousser l'un de ses prétendants coriaces. Vexé, celui-ci va ameuter un nouveau curé pour la faire passer pour une sorcière. A l'époque où l'Inquisition est très présente, où de nombreuses femmes sont brûlées vives, Anneline a bien vite compris qu'elle avait plutôt intérêt à filer...
D'autres part, François, un armurier vivant dans un village voisin d'Abelès, voit sa femme et sa fille sauvagement exécutées, car il a refusé de payer une taxe, ou plutôt, remis en cause le prix exorbitant de celle-ci... Avide de vengeance, celui-ci va traquer le meurtrier de sa famille. Mais durant l'assaut, il sera blessé, et va donc bien évidemment rencontrer la belle Annelise...
Dans ce livre, beaucoup de personnages sont présents, mais trois demeurent vraiment attachants.
Pour commencer, il y a Annelise, bien en chair, aux cheveux de feu. Dévouée à sa mère Catherine, et à sa fille Jeanne, cette jeune femme fait tout pour que sa famille ne manque de rien. Malgré un cruel manque sentimental, Anneline gère parfaitement sa maison, et transmet son savoir comme il se doit à sa fille. Têtue, persévérante, elle fera tout pour obtenir ce qu'elle veut.
François lui, sous ses airs de guerrier bourru, est quelqu'un de sensible, de détruit émotionnellement par la perte de sa famille. Néanmoins, il lui reste un peu de coeur pour continuer à survivre, et à aider les autres, notamment Anneline et la petite Jeanne...
Jeanne, est la petite fille d'Anneline. Futée, espiègle, elle tient déjà une bonne portion du caractère de sa mère. Malgré les péripéties difficiles du livre, elle ne se plaint jamais, et est toujours prête à aider sa mère. D'ailleurs, en manque d'une figure paternelle, Jeanne accueille très bien l'aide que François leur a proposé...
D'un avis global, j'ai beaucoup apprécié ce livre. L'intrigue se met lentement en place, mais rien n'empêche de dévorer les pages. Chaque personnage est introduit avec son histoire détaillée, ce qui ne les rend que plus attachants. Il y a beaucoup de descriptions, de détails, concernant le mode de vie et le contexte de l'époque. J'ai particulièrement apprécié la petite virée à Paris.
Toutefois, ce livre n'est pas à mettre dans toutes les petites mains. Certaines scènes sont particulièrement violentes et explicites (combat, scènes de sexe, séances de torture, exécutions...). Mais pour ma part, cela ne m'a nullement gênée, et est très en phase avec la barbarie de l'époque. Seul petit bémol pour moi: les chapitres sont incroyablement longs. Il faut toujours couper en plein milieu pour stopper la lecture. Mais cela ne reste qu'un détail.
Pour conclure, je dirais que ce début d'aventure est passionnant, avec la traque, et le trésor en fond d'intrigue... J'aime cette époque, les personnages sont attachants, avec leurs failles et leur courage. L'écriture de l'auteur est travaillée, en particulier lors des longues descriptions. A l'inverse, ses dialogues sont crus, ce qui donne un rythme plus soutenu. Je recommande fortement ce récit aux personnages fanatiques de l'époque médiévale, où s'entremêlent les combats, la religion, la prétendu sorcellerie etc... J'ai déjà acquis la suite, que je ne tarderais pas à entamer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Artyox
  09 janvier 2015
Maléficia un roman écrit par Hervé Gagnon l'un de mes auteur préféré Québécois l'autre vous connaissiez probablement aussi Patrick Senècal
Après avoir fait un survol de quatrième page de ce bouquin contenant 500 pages. Je ne fus guère intrigué par l'intrigue de l'histoire … Grand fan que je suis des livres médiéval … Je fus heureux de mon emprunt à la bibliothèque … Moi ayant lus la plupart de ses chef-d'oeuvre comme la quadrilogie Damné qui m'a carrément marquer et aussi les douze petit bouquin de poche du talisman de Nergal m'a profondément émus à cause de l'aventure intrépide des personnages le destins des personnage dans ces tome mon profondément toucher au coeur même de mon âmes …
Au fond le destin peut-être une chose à la fois néfaste et bénéfiques …On ne sait jamais sur quoi tomber et moi je suis tombé sur ce bouquin très récemment avent les fêtes … C'est peut-être le destin qui m'a pousser vers ce chef-d'oeuvre ? Je l'ignore …
En Bref dans ce Bouquins je vous ne cacherais pas que j'ai carrément kiffé ce roman qui ressemble énormément à là quadrilogies Damné … On pourrait même dire que ces du copier collé tellement le livre et très ressemblant …
Dans malifiacia nous somme projeter à l'époque médiéval encore une fois … Eh bien oui Hervé Gagnon est réputé pour son coté satanique il aime énormément la religion … et il n'a peur de nous le démontré … Bref revenons à nos moutons … Ce roman parle d'un homme appelé François Morin … Un homme d'une trentaine années et soldat de professions étant jeune il abandonna vite ce métier pour devenir amuriez …
L'histoire débute ainsi François mène une vie paisible avec sa famille jusqu'au jour où la famille Villefort de riche seigneur venus percevoir les impôts assassine sa fille et sa femme …
François Morin grugé par la haine et la vengeance mènera son périple jusqu'à albène ou il rencontra une la famille Dujardin une ancienne ligné de sage-femme qui détient un secret qui pourrait faire tomber le pape et le rois de France Louis IV … Et ceux-ci se feront pourchassé par l'inquisiteur et les mousquetaires et François fera tout en son pouvoir pour protéger les malheureuses du mal de l'église quitte à devenir le Démon de la route et prêcher dans le déshonneur des hors là lois
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Bibliozonard
  20 avril 2014
QUAND ?
Entrez dans l'époque impitoyable de la France du 17e. Sous le règne de Louis XIII et de ses légendaires mousquetaires ; et de son ministre sournois, représentant direct du Pape Urbain VIII, le Cardinal de Richelieu. Un temps de disette, de grande pauvreté, où les curés fanatiques comblaient une inquisition qui se répandait comme un cancer incurable. Soumettant le peuple au pouvoir d'une Église dominatrice.

QUOI ?
La lignée de guérisseuses Dujardin est en danger, depuis l'arrivée d'un nouveau prêtre dans le village d'Abelès. Très vite, accusées d'hérésie et de sorcellerie, elles devront fuir l'inquisiteur appelé en renfort.
À quelques lieues de là, François Morin, armurier et ancien militaire subit l'injustice innommable d'un gabeleur. Sa femme et sa fille sont tuées. La vengeance sera sa seule priorité. Il devient alors un hors-la-loi sans âme.
Le destin d'Anneline, Jeanne et Catherine Dujardin se liera à celui de François Morin. Ensemble, ils vont découvrir un secret ancestral protégé par les guérisseuses depuis 900 ans, initié par Arégonde, l'ancêtre à l'origine de cette course mouvementée. Cette fratrie née dans la souffrance sera traquée par les mousquetaires, le comte de Tréville et sa droiture à leur tête, par l'inquisiteur Guy de Maussac (un vrai sac à maux !) et ses administrés Fagot (image du ridicule catholique) et Hilaire le bourreau humilié ; par le prévôt de Justice.
Tous, quelles que soient leurs motivations, doivent mettre absolument la main sur ce livre ancien que protègent les fuyards. Objets que pourraient craindre le Roi et le Pape en personne…

ALORS, AVIS ?
Impressionné et diverti.
Avec plaisir et curiosité, je me suis replongé – après avoir découvert la belle tétralogie « Damné » – dans ce qui semble être les thèmes récurrents qui émergent des aventures mouvementées proposées par H. Gagnon : les familles touchées par l'horreur, détruites où ne subsistent que le veuf, la veuve, ou l'orphelin, ou le bâtard ; une suie d'esprit de vengeance essuyée par un tissu de haine ; la solidarité improvisée ; l'emprise de la religion, la convoitise et le pouvoir ; les confrontations d'une violence rare. Un ensemble de sauvagerie sans pitié où malgré tout, l'espoir devient une quête du juste qui anime les héros, dans un intervalle limité par deux extrêmes : un certain bien et un certain mal. Une recherche de sérénité après un destin radicalement désaxé de sa voie plus ou moins tranquille.
La force du récit tient dans l'écriture ou tout semble évident dans un thème complexe, l'histoire sans ennui désengorgée de précisions à tire-larigot. Une fois de plus, on retrouve la fluidité propre à l'auteur. La fraîcheur d'une grenadine à la menthe un jour de forte chaleur.
OUI, MAIS ?
Bien montée, énigme historique alléchante sans concessions. Issue est un peu attendue vu les éléments bien mis en évidence dans l'histoire. Justement à cause de la répétition pour tirer le suspens en longueur.
Il y a un retournement de situation manquant d'explication lors de la course poursuite dans le tome 2, les poursuivants réapparaissent souvent, mais sans savoir comment ils se sont débrouillés pour agir.

ET DONC, À LIRE !
La justesse des scènes en toute circonstance : le sexe réaliste, naturaliste, complètement dénudé ; le combat précis et tranchant ; l'humour, le drame et la franchise dans le dialogue. le tout apporte des scènes aussi glauques qu'amusantes et très chaudes. Un velouté de genres qui rend une sensation d'onctuosité, une provocation de gourmandises inévitables.
Ces deux tomes se lisent vite, amusent et jouent très bien avec la patience du lecteur. Sensation arc-en-ciel évidente. Autre atout, accessible pour tout le monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Bislys
  27 juillet 2016
Après avoir adoré la série Damné, j'avais hâte de découvrir Maléfica. Et j'ai été très déçue. Je referme le livre avec l'impression d'avoir relu Damné. L'intrigue est toujours la même: un héros qui a perdu toute sa famille et qui part à la poursuite des assassins pour se venger. En chemin, il va forcément rencontrer une jeune femme et s'attacher à elle. Évidemment, il est question de malédiction et de secret millénaire qu'eux seuls peuvent découvrir.
L'autre point noir, qui m'avait déjà frappé lors de la lecture de Damné, c'est le recours systématique à la violence, à la torture et aux viols à chaque fois que l'on croise des méchants, et bien sûr aucun détail ne nous est épargné. Hervé Gagnon fait vraiment passer cette époque pour une ère barbare et sauvage. Je veux bien que les temps ne soient pas rose, mais quand même, il ne faut pas exagérer...
Grosse grosse déception et je ne prendrai même pas la peine de lire la suite de cette série.
Commenter  J’apprécie          110
Syl
  01 octobre 2018
En 755, sous le règne de Pépin le Bref
Un prisonnier de haut lignage, tenu au secret dans une tour, reçoit pour seule visite celle d'une jouvencelle qui vient le soigner régulièrement. Puis un jour, malgré l'immense plaisir qu'il a de la voir, il lui intime l'ordre de ne plus venir. Il sait que sa mort est programmée pour bientôt.
En 1631, sous le règne de Louis XIII,
Dans le village d'Abelès, la guérisseuse et sage-femme, Catherine Dujardin, aide sa fille Anneline à mettre au monde son bébé. Comme toutes les femmes de leur lignée, elle accouche d'une petite fille qu'elle appelle Jeanne. Jeanne porte la tâche en forme d'abeille qui symbolise l'ordre antique de leur déesse. Mais afin de les protéger de l'Inquisition, le bon curé Bardou ne tarde pas à donner sa bénédiction, car même si elles sont appréciées et demandées par le village, quelques mauvaises âmes n'hésiteraient pas à les traiter de sorcières.
Pendant que la petite Jeanne grandit, instruite par ses deux aînées dans le métier de guérisseuse, pas loin d'Abelès, François Morin, un ancien soldat très valeureux qui avait fait le siège de la Rochelle et avait secouru Jean Armand du Peyrer Comte de Trouville (Capitaine de la compagnie des Mousquetaires), monte une forge pour devenir armurier. Bien installé, de bonne réputation, et heureux en famille, le sort en la personne de Gaston de Villefort, le gabeleur du comté qui commet des exactions sans scrupule, vient le terrasser en tuant sa femme et sa fille. Fou de douleur, François rend sa justice en tuant à son tour le meurtrier, puis s'enfuit en étant gravement blessé.
Poursuivi par le prévôt Reynaud de Villefort, le frère de Gaston, François est retrouvé agonisant dans un fourré par Anneline qui l'emmène chez elle pour le soigner. Suite à cet acte qui suscite la jalousie d'un amoureux éconduit, la jeune guérisseuse va être accusée de sorcellerie et subir un procès mené par l'abbé Guillaume Fagot, un fanatique de l'Inquisition ami de Guy de Maussac. Calomnies, faux témoignages, un bûcher qui est érigé, Anneline voit aussi sa maison brûler et sa mère mourir. Pour elle et Jeanne, il ne reste alors que la fuite, et c'est avec l'aide de François qu'elles partent sur les routes en direction de Paris, avec pour seul héritage, un mystérieux livre de paraboles datant de l'ère mérovingienne, très convoité par l'Église et les hommes de la couronne, qu'elle va essayer de décrypter pour assurer leur survie.
Premier tome d'une trilogie, le roman s'articule autour de nos deux héros pourchassés par l'Église et les hommes de Reynaud de Villefort. Roman épique, rien ne leur est épargné et c'est avec courage et détermination qu'ils cheminent vers les embuches.
Une intrigue longue de 500 pages, le style est fluide malgré des longueurs et des passages très durs sur les tortures pratiquées par l'Inquisition. Des personnages aux tempéraments marqués, une incursion détaillée à l'époque de Louis XIII avec des personnages historiques tels que Richelieu et les Mousquetaires, de la romance, du surnaturel, beaucoup de combats, du mystère et un secret vieux de près de mille ans, peuvent plaire aux lecteurs initiés qui ne s'ennuieront pas. Mais pour ma part, j'ai moyennement apprécié et ne pense pas lire la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
akhesaakhesa   18 février 2016
Tres bel ouvrage,un recit d'aventures rebondissantes comme je les aime,avec pour themes:la religion,l'inquisition,un livre tant recherche et qui devoilera ou pas un secret,une enigme...
L'auteur n'a pas son pareil pour nous decrire la bestialite dont les hommes peuvent faire preuve!Tout est bon pour faire le mal,de blesser et d'avilir
Quels prix auront du payer les femmes,quelles que soient leurs conditions,au nom de Dieu,au nom de la religion,au nom de leur soi-disant"sorcellerie" et "satanisme"?Le prix en a toujours ete eleve,puisqu'il se terminait par la torture et la mort sur le bucher
Enquetes et rebondissements sont bien menes
J'ai hate de decouvrir le tome 2 et la suite des aventures des deux sorcieres et d hors-la-loi
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
akhesaakhesa   10 février 2016
Je multiplierai les peines de tes grossesses,dans la peine tu enfanteras des fils,disait la Bible.Et cela parce qu'Eve avait pretenduement ose gouter le fruit defendu de l'Arbre de la connaissance au milieu du paradis terrestre.Comme si le fait de savoir,au lieu d'etre sotte,etait un peche et que la femme etait la seule responsable de la condition humaine;comme si l'homme,lui,etait parfait,alors qu'a coups de guerres et d'atrocites,il detruisait depuis toujours la vie que les emmes creaient
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
AuroraeLibriAuroraeLibri   05 mars 2021
Il était de taille moyenne, mais d'une maigreur à faire peur, comme ces ermites émaciés que l'on voyait sur certaines images pieuses. Les cheveux coupés court et tonsurés, le menton et les joues rasés, le nez étroit aux naseaux évasés par la colère, de petits yeux sombres enfoncés dans le crâne, la lippe dédaigneuse, il exsudait l'intolérance. Des plis de mépris se creusaient aux commissures de ses lèvres, approfondis par des décennies entières consacrées à la désapprobation d'autrui. Il scrutait d'un regard sombre ses nouveaux paroissiens, qui s'étaient tus dès qu'il était apparu, et donnait l'impression que, dès qu'il ouvrirait la bouche, ce serait la voix de Moise ou de Josué qui en sortirait pour fustiger le peuple de Dieu.

Chapitre 8
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
akhesaakhesa   16 février 2016
Le rejet pouvait blesser profondement un homme,surtout lorsqu'il etait repete.Entre la deception et le ressentiment,il n'y avait qu'un pas,que certains franchissaient sans s'en rendre compte.La jalousie faisait perdre la tete et poussait aux pires mefaits
Commenter  J’apprécie          20
xnewloxnewlo   03 novembre 2015
"Deux borgnes qui regardent dans la même direction finissent par voir avec deux yeux."
Commenter  J’apprécie          62

Videos de Hervé Gagnon (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hervé Gagnon
Le Salon dans tes oreilles - S1E46 - Où tracer la ligne entre faits et fiction?
Les ouvrages dont il sera question lors de cette table ronde traitent d'événements historiques. Leurs auteurs, scénaristes ou dessinateurs ont dû mener de longues recherches pour demeurer aussi près des faits que possible. Mais dans un livre, où s'arrête le réel et où commence la fiction?
Présenté par
SALON DU LIVRE DE MONTRÉAL Et
ÉDITIONS GLÉNAT QUÉBEC HUGO ET CIE Avec
Hervé Gagnon, Auteurrice Michel Viau, Auteurrice Laurent Turcot, Animateurrice Livre(s)
Blass La mort du temple T1 La mort du Temple T.2: Corpus Cristi
Le Salon dans tes oreilles est un balado issu des entrevues, tables rondes, et cabarets enregistrés dans le cadre du Salon du livre de Montréal 2020. Écoutez des auteurs, autrices et personnalités parler de livre, de lecture et d'écriture et échanger autour des cinq thématiques suivantes: le Féminisme, la Pluralité des voix, 2020, et après?, Récit et inspiration et Famille et enfance. Bonne écoute!
Abonnez-vous: https://feeds.buzzsprout.com/1678609.rss
+ Lire la suite
autres livres classés : inquisitionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2426 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..