AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782246748410
240 pages
Grasset (31/03/2010)
1.75/5   4 notes
Résumé :
C'est l'histoire d'une petite danseuse française devenue une chanteuse américaine à la fin des sixties. Belle, et intrigante, elle inspire les Rolling Stones et fait tourner toutes les têtes. Elle connaît le succès, la fortune, et l'existence fastueuse des stars de Hollywood. Puis elle rencontre Spider une légende du sport américain avec qui elle a une liaison explosive. Leur love-story à Aspen, la station de ski huppé du Colorado défie la chronique. Le 21 mars 1976... >Voir plus
Que lire après Aspen TerminusVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
"Je m'appelle Claudine Longet et j'ai tué Spider."

Le 21 mars 1976, Claudine Longet tire sur son amant Spider Sabich.
Accident ? Meurtre ?
Fabrice Gaignault refait l'enquête. Il nous ramène à Aspen, célèbre station de ski des riches et célèbres américains des années sixties.
Ski, alcool, drugs, sex and rock'n'roll...

"La peau d'une pâleur de chaux, les cheveux couleur de nuit, le petit nez droit, les yeux écarquillés, oscillant sans cesse entre gaieté et mélancolie, la bouche pudique bien que sensuelle."

La french touch qui magnétise les américains.
Mais qui cette Claudine Longet ?

Danseuse de revues à Paris, première française à faire carrière aux Etats-Unis, elle se marie avec le crooner américain Andy Williams avec qui elle aura 3 enfants.
Installée à Los Angeles, elle débute une carrière de chanteuse, à "l'accent si charmant", "une fausse baby-doll, un je-ne-sais-quoi d'irrésistible".
Puis vient l'amant, Vladimir Sabich, champion de ski.
Et le drame.
Enfin le procès et la rencontre avec l'avocat, Ron Austin, qui deviendra son second mari.
Un livre sans relief malgré les hautes montagnes de la vallée d'Aspen.

Les pages de Fabrice Gaignault se glissent sans sensations fortes avec indifférence. Dommage car l'histoire intrigante de cette mystérieuse Claudine Longet était tentante !
Commenter  J’apprécie          00
Voici un récit qualifié de roman. Otez les pages où Fabrice Gaignault se regarde le nombril en touchant les étoiles, elles sont hors de propos et n'apportent rien au livre.

Il reste tout de même sur les 232 pages, 170 pages environ ce qui est plutôt bien, d'une enquête palpitante sur Claudine Longet.

Souvenez-vous, c'est cette actrice après laquelle court Peter Sellers dans The Party de Blake Edwards, provoquant le cataclysme, et, qui susurre la chanson finale d'Henry Mancini, Nothing to lose.
Après un mariage réussi de quatorze ans avec Andy Williams, star américaine, Claudine Longet, chanteuse et actrice française, s'amourache d'un skieur émérite, Vladimir (Spider) Sabich et s'installe avec lui à Aspen (Colorado).

Hélas, le 21 mars 1976, suite à la mort par arme à feu de Sabich, Claudine Longet est inculpée d'homicide. Elle écope de trente jours de prison, disparaît de la scène et épouse son avocat, Ron Austin.

La légende de Claudine commence, alimentée par une chanson éponyme des Rolling Stones, qui aurait du paraître sur l'album Emotional Rescue.

L'enquête de Gaignault est très bien construite, elle effleure au travers des témoignages de s acteurs de l'époque, des habitants d'Aspen, la vérité sans l'atteindre. Et cela est réussi, l'ambiance des années 60-70 est restituée et avec elle, une certaine idée américaine, un rêve à poursuivre.
Lien : http://livrespourvous.center..
Commenter  J’apprécie          10
Décevant. le sujet était parfait, le "roman" beaucoup moins.
Commenter  J’apprécie          00


Videos de Fabrice Gaignault (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabrice Gaignault
Découvrez l'émission intégrale ici : https://www.web-tv-culture.com/ Fabrice Gaignault est un nom bien connu du milieu littéraire parisien. Responsable des pages culture dans plusieurs magazines féminins, on le retrouve aussi dans le mensuel « Lire » où il chronique l'actualité du Livre. Mais Fabrice Gaignault est aussi écrivain. Outre deux beaux livres sur des périples en Inde et en Ethiopie, on lui doit en 2007 un « Dictionnaire de littérature à l'usage des snobs » où avec ironie et pertinence, il partage son amour des Lettres. Mais l'autre passion, c'est aussi le rock et le courant qui y était associé dans les années 60 et 70. « Vies et mort de Vince Taylor », « Bobby Beausoleil et autres anges cruels » et « Egéries sixties » sont quelques uns de ses titres sur le sujet sans oublier « Aspen Terminus », l'histoire de cette petite frenchie qui va vivre dans l'entourage des Rolling-stones jusqu'à s'approcher trop près du soleil et tuer son amant. Au-delà de ce côté sexe, drogue et rock'n roll, la bibliograhie de Fabrice Gaignault se complète de ce roman en 2012, « L'eau noire » et de son « La vie la plus douce ». C'est le jeune Adrien que nous allons suivre, de son enfance à son entrée dans le monde adulte, du soleil d'Algérie à la grisaille parisienne. Une famille issue de la bonne bourgeoisie mais où on vit à l'heure de la liberté factice des années 60 et 70. Un père démissionnaire, un mère artiste qui sombre dans la folie, un frère aîné dont les addictions entrainent la violence et tout un tas de personnages plus ou moins connus qui font de ce livre une autobiographie qui ne dit pas son nom. Fabrice Gaignault le dit sans ambage, c'est un roman, une fiction librement inspirée de sa propre vie et le jeune Adrien lui ressemble furieusement. Un livre écrit comme une évidence, peut-être pour être enfin en paix avec soi-même. Un livre qui raconte une adolescence malmenée dans laquelle le jeune garçon observe ce monde baroque, interlope, parfois sulfureux dans lequel on le fait grandir. Mais où est l'affection et comment grandir quand les ombres des disparus prennent tant de place ? Avec une écriture dans laquelle l'émotion est à fleur de peau, les scènes cocasses succèdent aux passages délicats où chaque être montre sa fragilité. L'histoire d'un gamin qui cherche sa place dans un monde d'adultes qui eux-mêmes passent à côté de leurs vies. « La vie la plus douce » de Fabrice Gaignault est publié chez Grasset.
+ Lire la suite
autres livres classés : alcoolVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (9) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
3660 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre

{* *}