AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782234064485
304 pages
Stock (29/02/2012)
2.83/5   6 notes
Résumé :
Un yacht luxueux appartenant à un nabab de la finance sur lequel embarquent quelques invités pour une croisière en Méditerranée. Parmi les convives, un journaliste venu achever l'écriture des mémoires du maître à bord, et son amie, dévastée par un drame qui les unit et les sépare dans un même mouvement de passion et de destruction. Il y a aussi cette star américaine trop parfaite et son jeune amant insipide, ce célèbre chirurgien plastique, ce couple d'ex-toxicomane... >Voir plus
Que lire après L'eau noireVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Fabrice Gaignault écrit bien. Sa prose est vive et son style sophistiqué. J'ai rarement eu une telle ambivalence à la lecture. D'un coté, une sorte de fascination pour cette écriture nourrie et de l'autre un total désintérêt pour cette histoire alambiquée et ces personnages cyniques et caricaturaux. J'avoue avoir rendu les armes à la moitié du voyage et abandonné à leur névroses ces froids personnages. Et je me plais à rêver de cette écriture au service d'une histoire habitée et de personnages plus humains... son prochain roman peut-être...
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (5)
LePoint
02 mai 2012
Fabrice Gaignault nous offre un saisissant "Radeau de la Méduse" retouché par Andy Warhol. Et le naufrage stylé d'une génération qui a eu la folie de croire sa jeunesse et ses privilèges insubmersibles.
Lire la critique sur le site : LePoint
LeFigaro
20 avril 2012
Derrière la satire, ce roman raconte le naufrage d'une époque obsédée par l'apparence et l'argent. Un débarquement de première classe.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Lexpress
13 avril 2012
Fabrice Gaignault démontre une maîtrise parfaite de son petit monde. Dont les travers n'arrivent pas à masquer totalement les fêlures. C'est tout le sel de ce premier roman.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Lexpress
11 avril 2012
Très à son affaire, Fabrice Gaignault signe une comédie humaine peuplée de "beautiful people" qui s'étourdissent au champagne et à la cocaïne. Roman où la folie rôde sans cesse, L'Eau noire séduit aussi avec le portrait au scalpel d'un couple prisonnier de ses démons et de ses fêlures.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Bibliobs
02 avril 2012
Trente ans après la croisière mondaine organisée sur le «Narcissus» par Françoise Sagan dans «la Femme fardée», un autre charmant petit monstre assiste au naufrage de notre époque délirante et repoussante dans les eaux berlusconiennes.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Il s'est demandé si nous n'étions pas tous, cette terre et l'univers tout entier, que le micron de micron d'une cellule parmi les milliards d'autres cellules constituant une sorte d'entité impossible à nommer et qui existerait par elle même.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Fabrice Gaignault (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabrice Gaignault
Découvrez l'émission intégrale ici : https://www.web-tv-culture.com/ Fabrice Gaignault est un nom bien connu du milieu littéraire parisien. Responsable des pages culture dans plusieurs magazines féminins, on le retrouve aussi dans le mensuel « Lire » où il chronique l'actualité du Livre. Mais Fabrice Gaignault est aussi écrivain. Outre deux beaux livres sur des périples en Inde et en Ethiopie, on lui doit en 2007 un « Dictionnaire de littérature à l'usage des snobs » où avec ironie et pertinence, il partage son amour des Lettres. Mais l'autre passion, c'est aussi le rock et le courant qui y était associé dans les années 60 et 70. « Vies et mort de Vince Taylor », « Bobby Beausoleil et autres anges cruels » et « Egéries sixties » sont quelques uns de ses titres sur le sujet sans oublier « Aspen Terminus », l'histoire de cette petite frenchie qui va vivre dans l'entourage des Rolling-stones jusqu'à s'approcher trop près du soleil et tuer son amant. Au-delà de ce côté sexe, drogue et rock'n roll, la bibliograhie de Fabrice Gaignault se complète de ce roman en 2012, « L'eau noire » et de son « La vie la plus douce ». C'est le jeune Adrien que nous allons suivre, de son enfance à son entrée dans le monde adulte, du soleil d'Algérie à la grisaille parisienne. Une famille issue de la bonne bourgeoisie mais où on vit à l'heure de la liberté factice des années 60 et 70. Un père démissionnaire, un mère artiste qui sombre dans la folie, un frère aîné dont les addictions entrainent la violence et tout un tas de personnages plus ou moins connus qui font de ce livre une autobiographie qui ne dit pas son nom. Fabrice Gaignault le dit sans ambage, c'est un roman, une fiction librement inspirée de sa propre vie et le jeune Adrien lui ressemble furieusement. Un livre écrit comme une évidence, peut-être pour être enfin en paix avec soi-même. Un livre qui raconte une adolescence malmenée dans laquelle le jeune garçon observe ce monde baroque, interlope, parfois sulfureux dans lequel on le fait grandir. Mais où est l'affection et comment grandir quand les ombres des disparus prennent tant de place ? Avec une écriture dans laquelle l'émotion est à fleur de peau, les scènes cocasses succèdent aux passages délicats où chaque être montre sa fragilité. L'histoire d'un gamin qui cherche sa place dans un monde d'adultes qui eux-mêmes passent à côté de leurs vies. « La vie la plus douce » de Fabrice Gaignault est publié chez Grasset.
+ Lire la suite
autres livres classés : romanVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (21) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
3646 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre

{* *}