AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782379890253
Omaké Books (25/06/2020)
3.25/5   2 notes
Résumé :
De la série TV L'homme qui valait 3 milliards aux films Terminator ou Robocop, en passant par quelques perles délirantes issues du cinéma Bis (Eliminators, Atomic Cyborg, Digital Man...), Claude Gaillard dresse un panorama réjouissant, entre humour et analyse, de la thématique mi-homme, mi-machine, de l'androïde à l'être synthétique. Outre un focus sur de nombreuses oeuvres, dont quelques chefs-d'oeuvre (Blade Runner) et séries B inventives (Hardware, Cherry 2000...... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
SChaptal
  03 juillet 2020
Amatrice de films de genre, je ne pouvais qu'être intriguée par un livre consacré aux androïdes et cyborgs et autres robots humanoïdes sur grand et petit écran. Cyborgs versus Androïdes – l'homme-machine au cinéma de Claude Gaillard a donc rejoint ma bibliothèque…
Disons le tout de suite, si vous voulez une anthologie exhaustive ou un panorama complet du genre, passez votre chemin. Malgré la présence de Terminator en couverture, certains des androïdes et cyborgs les plus célèbres manquent à l'appel, notamment ceux de la saga Alien ou les réplicants de Blade Runner. Quant à la partie Asie, elle est réduite à la portion congrue avec une vague présentation de Ghost in the Shell (plus axé sur le film US que sur les anime) alors que cette thématique est centrale dans le cinéma japonais depuis belle lurette comme le prouvent Tetsuo : The Iron man (1989) et ses suites ou les saga Appleseed et Neon Genesis Evangelion. Il est vrai qu'il faudrait multiplier le nombre de pages par 10 pour avoir une vision d'ensemble du sujet.
En revanche, l'auteur offre son point de vue sur la robotique sur grand et petit écran avec beaucoup de bagoût et une connaissance pointue des films et séries qu'il a sélectionné. Vous ne vous ennuierez pas un instant en le lisant, même si quelques remarques ou avis tranchés peuvent hérisser le poil, en particulier des lectrices. Et vous y découvrirez quelques chef-d'oeuvres ou bons nanars à regarder en bonne compagnie. Et personnellement, une anthologie qui n'oublie pas de mentionner l'une des meilleures comédies SF britanniques qu'est Red Dwarf ne peut que me plaire.
Lien : https://www.outrelivres.fr/c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   05 août 2020
Les quelques 1200 effets visuels conçus pour le film et les 158 millions de dollars engloutis dans la production n’ont donc pas suffi à recréer la magie du Terminator originel. Une petite série B de science-fiction qui n’a coûté que 6,4 millions à ses producteurs à l’époque. Ce cinquième opus est le produit d’une industrie cinématographique assemblant désormais ses blockbusters à la chaîne. Toujours plus coûteux, toujours plus efficace, mais le plus souvent sans âme. Au fond Terminator Genisys prophétise une monde passé sous le contrôle des machines et de l’intelligence artificielle dans un futur hypothétique, il raconte aussi, par la bande, la prise de pouvoir de la technologie sur Hollywood. L’usine à rêves est désormais sous l’emprise des chiffres. Une pluie de dollars est investie dans la production d’images et d’effets numériques, dans les conversions 3D, les stratégies de marketing et de communication. S’il y a une guerre que l’être humain ne perdra jamais, c’est bien celle de la créativité et de l’art. Voilà peut-être la leçon à tirer de Terminator Genisys.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          142
AlfaricAlfaric   13 septembre 2020
RoboCop est aussi un terrible pamphlet contre l’Amérique reaganienne, ses obsessions sécuritaires et ses rêves capitalistes. Une plongée très européenne dans le cauchemar étasunien.
Commenter  J’apprécie          102

autres livres classés : cinemaVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
6206 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre