AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 236577122X
Éditeur : Urban Comics Editions (09/11/2012)

Note moyenne : 4.48/5 (sur 70 notes)
Résumé :
Morpheus, le seigneur des rêves, a été emprisonné en 1916, par un groupe occulte. Après avoir fomenté son évasion pendant presqu’un siècle, il réussit à s’échapper et se lance dans une quête pour redevenir le Maître des songes. Hantant les cauchemars et les désirs des hommes, il ira jusqu’en enfer retrouver son dû. (contient Sandman # 1-16)
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
l-ourse-bibliophile
26 juin 2017
Amoureuse des romans de Neil Gaiman, il fallait donc que je teste ses talents dans un autre genre, les comics. Je précise que je suis totalement inculte en matière de comics pour deux raisons (et sans doute pétrie de présupposés, je l'avoue) : la principale étant que je n'accroche pas aux dessins que je trouve (de ce que j'en ai vu) globalement lisses avec cette colorisation très unie et la seconde étant qu'il y en a trop, tout simplement, et que je n'ai pas particulièrement envie de me jeter dans cet univers sans fin. Ce sera donc une critique de néophyte. Venons-en à ce Sandman que je craignais de ne pas aimer (spoiler : J'AI AIMÉ !)
Sandman est à la frontière du fantastique et de l'horrifique (avec une pointe de super-héros) et on retrouve bien la touche Gaiman dans des scènes particulièrement angoissantes, glauques et morbides (voir l'histoire « 24 heures » avec Docteur Destin, alias John Dee, un fou échappé d'Arkham qui joue avec l'esprit, les pulsions et les folies des habitués d'un café ou « Collectionneurs » qui nous plonge dans une convention de tueurs en série).
Au milieu de l'action et de la vengeance, de l'horreur et du sang, « le bruit de ses ailes » (chapitre n°8) est une histoire d'ambiance, calme et douce dans laquelle Sandman suit sa soeur, la Mort, une attachante jeune femme, à la rencontre des récemment décédés.
Toutes les histoires ne se valent pas et certaines sont plus prenantes que d'autres. On sent parfois des différences de ton, d'ambiance comme si Neil Gaiman cherchait sa voix dans les premiers chapitres. La première histoire a été particulièrement difficile à suivre pour moi car elle présente beaucoup d'éléments et paraît un peu brouillonne, mais une fois passée, on sait où on va, qui est qui, et la lecture devient fluide (j'y suis même revenue un peu plus tard et elle m'a semblée beaucoup plus claire !). Gaiman enchâsse les récits, introduit de nouveaux personnages – toujours plus originaux – et ne perd jamais son lecteur. Et confirme une nouvelle fois son talent de conteur.
Je craignais le graphisme, mais mes inquiétudes se sont révélées infondées. Les dessinateurs de Sandman proposent ici une oeuvre plus sombre et plus riche que l'idée que je me faisais du dessin de comics. de plus, je trouve assez agréable l'homogénéité du style en dépit des changements de dessinateurs. J'ai particulièrement eu un coup de coeur pour les couvertures de chaque chapitre qui présente des personnages à travers des portraits oniriques et torturés.
Et je dois dire qu'il m'intrigue, ce Sandman. On le découvre peu à peu. Son caractère, attachant même s'il ne fait rien pour – il est consciencieux au possible, il ne se déride jamais (si, il rit une fois dans ce volume), il est austère (personnellement, il m'a beaucoup rappelé Thorn, pour les lecteurs et lectrices de la Passe-Miroir…). Son passé – « Contes dans le sable » raconte ses amours malheureuses avec une reine africaine tandis que « Hommes de bonne-encontre » se focalise sur son amitié et sa rencontre centennale avec un homme auquel il a accordé l'immortalité. Sa famille, les autres Infinis – la Mort, le Désir, et j'espère découvrir ses autres frères et soeurs dans les prochains tomes.
Interviews avec Neil Gaiman, sur son projet, ses idées, chapitre par chapitre… Les suppléments sont très intéressants et m'ont apporté de nombreux éclairages, notamment par rapport aux références à d'autres comics ou bien à des personnages connus des fans qui sont passés dans ce volume pour faire un coucou (comme John Constantine). Des détails qui me sont évidemment passés sous le nez et qui doit rendre la lecture encore plus riche pour un connaisseur. Cette ultime partie apporte ainsi des informations bienvenues pour saisir pleinement la complexité de Sandman.
Une oeuvre dense et mature, sombre et captivante, un univers qui s'annonce vaste, à la frontière mouvante entre le rêve et la réalité. Neil Gaiman a encore frappé, je n'ai qu'une envie : découvrir la suite des aventures de ce personnage atypique.
Lien : https://oursebibliophile.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
rvb
15 février 2015
Une édition à la hauteur de ce fabuleux, merveilleux, dense, épique, visionnaire, ... , comic.
Un nouvel ordre mythologique, savamment orchestré par Neil Gaiman, au fil d'épisodes qui semblent parfois n'avoir aucun lien entre eux.
Ce n'est qu'une apparence trompeuse, car chaque détail compte, les références, certaines imperceptibles à la première lecture ou sans aide extérieure, foisonnent.
Dans ce but, le "bonus" disposé à la fin du volume : interview de l'auteur, chapitre par chapitre et parfois case par case s'avère finalement indispensable afin de profiter de toute la richesse de cette oeuvre.
Commenter  J’apprécie          50
Miney
03 novembre 2016
Waouh ! Vraiment excellent ! J'étais déjà fan de Gaiman par ses romans et je ne savais pas trop à quoi m'attendre de ses comics, mais je suis bluffée.
Le scénario est le gros point fort de Sandman : original, détonnant, envoûtant. Il reprend à sa sauce les thèmes du rêve et de l'anthropomorphisme de façon vraiment intéressante. Tantôt glauque, tantôt merveilleuse, l'atmosphère forte vous happe et ne vous lâche plus jusqu'à la dernière page. Les personnages sont attachants, intenses.
Les dessins sont un peu en-dessous mais rien de particulièrement repoussant, et malgré le nombre de dessinateurs différents, ils sont plutôt homogènes.
Ce qui m'a un peu gênée, c'est que le sens de lecture change parfois pendant les rêves des personnages et ce n'est pas toujours très pratique à lire vu la taille et le poids de l'intégrale !
Commenter  J’apprécie          00
Cronos
03 juillet 2013
J'ai découvert l'auteur il y a peu en regarder un épisode de Doctor Who, son univers m'a plu, c'est à la fois triste et joyeux, sombre et poétique, réfléchi.
Ce volume regroupe les 2 premiers tomes de "Sandman".
Pour moi c'est la meilleure BD/Comics que j'ai eu l'occasion de lire depuis des années.
Commenter  J’apprécie          10
PauseEarlGrey
12 mars 2016
Ce comic est vraiment particulier. Je n'ai pas l'habitude de lire des DC Comics et il y a sûrement beaucoup de références graphiques et scénaristiques que je n'ai pas vu et qui ne m'ont pas touché. Toutefois, je dois avouer que le graphisme de manière générale est particulièrement bon et moi qui suit assez difficile en dessin, j'ai beaucoup aimé. Au delà du dessin, car je suis loin d'être une experte en la matière, c'est le scénario qui relève du génie. Les intrigues sont bien menées avec beaucoup de suspense et d'onirisme. L'onirisme, évidemment, vient du personnage du Sandman. Et tout repose sur un personnage profond et vraiment bien travaillé par Gaiman. http://bookyboop.com/2016/03/04/the-absolut-sandman-vol-1-ou-neil-gaiman-nous-fait-rever/
Lien : http://bookyboop.com/2016/03..
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (5) Ajouter une citation
deidamiedeidamie12 septembre 2017
L'amour n'appartient pas au monde des rêves, mais au désir, qui est toujours cruel.
Commenter  J’apprécie          40
AlfaricAlfaric04 novembre 2013
Si mon rêve était vrai, alors, tout ce que nous savons, tout ce que nous croyons savoir est faux. Ça signifie que le monde est à peu près aussi solide et fiable qu’une couche d’écume à la surface d’un puits d’eau noire qui plonge sans fin, et il y a dans ses profondeurs des choses auxquelles je ne veux même pas penser. Ça signifie que nous sommes des poupées. Nous n’avons aucune idée de ce qu’il se passe réellement, nous nous imaginons que nous contrôlons notre vie, alors qu’à une feuille de papier de là, des choses qui nous rendraient fous si nous y réfléchissions trop jouent avec nous, nous déplacent d’une pièce à l’autre, et nous rangent le soir quand elles sont fatiguées, ou qu’elles s’ennuient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Florian07Florian0716 mai 2017
Dream : Je suis un monde… la vie.
Choronzon : Je suis une nova, l’explosion d’une étoile incinérant les planètes
Dream : Je suis l’univers… appréhendant tout chose, protégeant la vie.
Choronzon : Je suis la non-vie, la bête du jugement dernier, l’obscurité à la fin de toute chose. La fin des univers, des dieux, du monde… de tout.
Et alors, que serez-vous, Monseigneur ?
Dream : Je suis l’espoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
AlfaricAlfaric04 novembre 2013
- Que lui avez-vous fait ?
- Elle a de vieux fantômes, que je lui ai montrés. Ses pareils errent dans un ressac de vies qu'ils ont sacrifiées à leurs buts, jusqu'à ce que, seuls et sans amis, ils doivent faire le sacrifice suprême.
Commenter  J’apprécie          50
CronosCronos19 septembre 2013
D'abord, un lent processus, Sire. Dans le monde du rêve, les choses ont muté. Je le sentais dans ma bibliothèque...
Peu à peu, les mots se sont effacés.
Peu après votre disparition, mes livres sont devenus des liasses de papier blanc; le lendemain toute la bibliothèque avait disparu.
Je ne l'ai jamais retrouvée.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Neil Gaiman (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Neil Gaiman
Emission #1 du podcast Hommage Collatéral, qui s’intéresse à des personnalités intrigantes dont on apprécie l’art, mais aussi la personnalité. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’avec Gaiman, on ne peut pas rester insensible face à l’un ou l’autre.
Alors qu’on s'apprête à découvrir la série American Gods de Bryan Fuller, adaptée de son best-seller, l’écoute de ce show tombe à pic pour (re)faire connaissance avec Gaiman et s'imprégner de son génie. On y retrace toutes ses carrières, de Sandman à Neverwhere en passant par La Mythologie Viking.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les livres de Neil Gaiman

Coraline découvre un autre monde qui semble plus agréable que la réalité. Mais pour y rester, il faut...

offrir son âme à une sorcière
manger une araignée vivante
se coudre des boutons à la place des yeux
oublier son passé
chanter du karaoké

10 questions
77 lecteurs ont répondu
Thème : Neil GaimanCréer un quiz sur ce livre