AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Neil Gaiman (Éditeur scientifique)Stephen Jones (Éditeur scientifique)Alain Névant (Traducteur) Gudule (Traducteur)
EAN : 9782352940074
137 pages
Éditeur : Bragelonne (24/10/2006)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 30 notes)
Résumé :
“Si pour des enfants vous aviez pensé, Que ce livre était en fait destiné, Veuillez nous en excuser platement, Et refermez-le immédiatement ! Ne prenez pas ceci comme une insulte, Lorsqu’on vous dit : Réservé aux Adultes !”

Neil Gaiman et Stephen Jones ont réuni dans cet ouvrage exceptionnel une trentaine de poèmes humoristiques et effrayants par les plus grands maîtres de l’horreur, de la fantasy et de la SF anglo-saxonne. Dans la plus grande traditi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Mladoria
  29 avril 2020
Une anthologie orchestrée par Neil GAIMAN, j'ai sauté sur l'occasion d'autant que l'édition collector de Bragelonne en vert glauque est absolument sublime.
Eh bien en fait, j'adore ce qu'écrit le sir Gaiman mais visiblement nous n'avons pas les même goûts en matière de lecture car ce recueil de poèmes m'a fait bien souvent avoir des haut-le-coeur de dégoût et mis assez mal à l'aise.
Sur la forme, je salue la superbe traduction de Gudule qui est un bijou de virtuosité stylistique. Elle a su remarquablement retranscrire un style poétique en français et le vocabulaire est très riche et efficace. Les illustrations sont très chouettes et rappellent par certains aspects les poèmes de Burton, en beaucoup plus glauque quand même.
Tout ça j'ai aimé. Mais le hic c'est le fond, toute cette atmosphère horrifique, cracra, gore, dégoulinante de sang et du reste, ce n'est pas pour moi. Les thèmes sont bien trop trash pour mon petit coeur.
Bref, une lecture malaisante pour moi et une expérience que je ne renouvellerai pas, la poésie horrifique très peu pour moi. On sent une inspiration qui rappelle La Famille Adams ou encore Les contes de la Crypte mais ça va plus loin et c'est trop pour moi.
Avis aux amateurs d'horreur et de gore vous trouverez là de belles pièces pour frissonner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
LeManegeDePsylook
  01 novembre 2017
Contrairement à ce qu'annonce le titre de l'article, ce ne sont pas Neil Gaiman et Stephen Jones qui ont écrit ce recueil, ils n'en sont que les anthologistes. Ils ont réuni trente poèmes donc trente auteurs. Beaucoup de ces écrivains ont obtenus des prix littéraires, souvent issus des thèmes de l'imaginaire. Quelques uns sont célèbres comme Brian Aldiss, Terry Pratchett ou Gene Wolfe pour ne citer que les plus connus, d'autres le sont moins voire pas du tout, pourtant tous ont publié.
Pour ce recueil, quatre illustrateurs ont été réunis, par contre, il n'est pas précisé s'ils ont travaillé sur la version américaine ou seulement sur l'anthologie française, la question est à se poser puisque trois sont français. Et le quatrième, Clive Barker a seulement fait la couverture.
Pour la traduction, il semblerait qu'elle s'est faite en deux temps : Alain Névant l'a traduit et c'est Gudule qui les a mises en forme – chapeau bas pour son boulot, ça devait être difficile et pourtant, le challenge est réussi pour un certain nombre de poèmes. Alors bien sûr, dans certains textes, quelques vers sont bancals mais est-ce dû aux poèmes originaux ou pas ? Aucune idée et on s'en fiche un peu, pour la majorité, c'est réussi et admirable. Il aurait été intéressant de sortir une version bilingue de cette anthologie, dommage. Je pourrais chercher sur le net mais je n'en ai pas le courage.
Dans l'ensemble, c'est un recueil que j'ai vraiment bien aimé. Comme l'indique la couverture, ce sont de sales poèmes, une lecture parfaite pour se mettre dans l'ambiance d'Halloween comme ce fut mon cas, hier. Ils sont un peu glauques, un peu gores et malsains pour certains mais ça m'a fait du bien. Quelques uns étaient dégueulasses, d'autres m'ont fait sourire et tous m'ont fait sacrément plaisir.
Bref, j'ai passé un excellent moment d'autant que cela faisait longtemps qu'une lecture ne m'avait pas tellement enthousiasmée.
Lien : https://psylook.kimengumi.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Deidre
  23 mai 2014
(...) j'ai toujours peur quand il s'agit de poésie traduite, de perdre l'essence du texte à la traduction.
Pour ce deuxième point, rien à dire, le travail de Alain Névant et Gudule est vraiment excellent. Alain Névant s'est chargé de la traduction et Gudule de la mise en rimes. A eux deux, ils ont réussi à écrire de vrais poèmes en français, tout en gardant le côté drôle et décalé. Je n'imagine pas à quel point ça doit être difficile et je tiens à leur faire part de toute mon admiration.
Quand aux poèmes en eux même, certains m'ont plu plus que d'autres. Mais contrairement à ceux de Burton, même si quelques uns sont très macabres, je les ai tous trouvé très drôles. En lisant le livre, on a vraiment un sentiment d'unité ce qui n'est pas toujours simples dans les anthologies. J'ai eu l'impression que les auteurs étaient bien sur la même longueur d'onde. Les textes sont regroupés par thèmes et tous s'en donne à coeur joie.De plus, leur travail est joliment mis en valeur par les illustrateurs, qui parsèment les textes de petites vignettes en noir et blanc. Ne serait-ce que la couverture, signée Boulet, est vraiment excellente et retranscrit bien l'ambiance du livre.
Bref, un bon moment de lecture. Je ne suis pas une grande adepte de la poésie, mais ce livre est plutôt réussi.
Lien : http://www.lavisdedeidre.org..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ValentineF
  22 septembre 2011
Que c'est glauque ! Que c'est morbide ! Qu'est-ce que j'adore ! "Achevé" en une petite journée, quel dommage ! Car ce livre orné d'une belle reliure en cuir et agréable à admirer, à toucher, autant que la lecture de chacun de ses poèmes. Les illustrations sont également signées par d'excellents auteurs de bande dessinée.
A ne pas laisser entre toutes les mains, même si les textes évoquent parfois un destinataire plus jeune, c'est loin d'être le cas en réalité, sauf si tu souhaites faire de ton petit, un être plein de cauchemars traumatisé avec un soupçon de terreur nocturne et légèrement adepte des forces du mal ...
Commenter  J’apprécie          10
alberthenri
  01 août 2015
Je ne peux pas dire que je sois un féru de poésie, mais je sais parfois faire des exceptions, surtout quand la poésie en question est compilée par Neil Gaiman & Stephen Jones (et à cause de Clive Barker)!
Les auteurs présents, sont vraiment malades, et on les édite, mais que fait la police ?!
Commenter  J’apprécie          22

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
NierikaNierika   05 septembre 2014
"On mange toujours celui qu'on aime" - Kim NEWMAN

On mange toujours celui qu'on aime
Puisqu'il est à croquer.
On cueille toujours la plus belle rose
Ce qui la fait faner.
On gobe toujours le plus gros oeuf
Tant pis pour le poussin.
Si j'ai mangé ton coeur la nuit dernière
C'est que je t'aime bien.
Commenter  J’apprécie          60
BloiseOrageuxBloiseOrageux   15 septembre 2012
Tes parents te mentent à propos
De la mort de tes animaux.
Moi, mon chien s'est fait écraser.
Il était si plat qu'au lieu de l'emm'ner
Chez le vétérinaire, on le lui a posté.

(Le livre secret des morts) par Terry Pratchett
Commenter  J’apprécie          40
CielvariableCielvariable   27 janvier 2019
On mange toujours celui qu'on aime
Puisqu'il est à croquer.
On cueille toujours la plus belle rose
Ce qui la fait faner.
On gobe toujours le plus gros oeuf
Tant pis pour le poussin.
Si j'ai mangé ton coeur la nuit dernière
C'est que je t'aime bien.
Commenter  J’apprécie          10
LeManegeDePsylookLeManegeDePsylook   01 novembre 2017
Quelque chose respire en haut des escaliers.
Ça a des dents, ça sent l'persil fané
Et ça miaule aussi fort qu'une tribu de chats.
Quand je l'entends, j'me cache en tremblant sous mes draps.
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   27 janvier 2019
Tes parents te mentent à propos
De la mort de tes animaux.
Moi, mon chien s'est fait écraser.
Il était si plat qu'au lieu de l'emm'ner
Chez le vétérinaire, on le lui a posté.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Neil Gaiman (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Neil Gaiman
"Good Omens" (série télévisée) (2019), adaptée du roman homonyme "De bons présages" ("Good Omens", 1990) de Terry Pratchett et Neil Gaiman - Bande-annonce • VF
Dans la catégorie : Poésie anglaiseVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature anglaise et anglo-saxonne>Poésie anglaise (101)
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les livres de Neil Gaiman

Coraline découvre un autre monde qui semble plus agréable que la réalité. Mais pour y rester, il faut...

offrir son âme à une sorcière
manger une araignée vivante
se coudre des boutons à la place des yeux
oublier son passé
chanter du karaoké

10 questions
89 lecteurs ont répondu
Thème : Neil GaimanCréer un quiz sur ce livre