AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Alain Coelho (Préfacier, etc.)
ISBN : 2070384454
Éditeur : Gallimard (01/01/1991)

Note moyenne : 4.6/5 (sur 25 notes)
Résumé :

En deux volumes, la somme des textes de Gainsbourg. Ce premier volume livre des textes surprenants, connus et inconnus. On y suivra toutes les directions de la phrase de Gainsbourg. Des réminiscences de Vian au jeu des mots du jazz, de la période yé-yé, où Gainsbourg signe l'oeuvre à la fois virtuose, parodique et désabusée, à la période pop, où la beauté formelle de l'anglais vient augmenter la ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Hamsun14
  24 juillet 2017
Où l'on se rend compte que le lyriciste est avant tout poète, si on en juge à certains textes comme ceux de l'Histoire de Melody Nelson : Sonnets parfaits, quatrains, alexandrins... le livre se révèle très utile car on y voit la forme des textes et découvre un nouveau sens... Tout y est savoureux entre l'humour, les références littéraires et le style dandy qu'on lui connaît...
Ouais, on a pas fait l'tour de Gainsbourg
Commenter  J’apprécie          10
ATOS
  12 juin 2012
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Hamsun14Hamsun14   24 juillet 2017
Où es-tu Melody et ton corps disloqué
Hante-t-il l'archipel que peuplent les sirènes
Ou bien accrochés au cargo dont la sirène
D’alarme s'est tue, es-tu restée

Au hasard des courants as-tu déjà touché
Ces lumineux coraux des côtes guinéennes
Où s'agitent en vain ces sorciers indigènes
Qui espèrent encore des avions brisés

N'ayant plus rien à perdre ni Dieu en qui croire
Afin qu'ils me rendent mes amours dérisoires
Moi, comme eux, j’ai prié les cargos de la nuit

Et je garde cette espérance d'un désastre
Aérien qui me ramènerait Melody
Mineure détournée de l'attraction des astres
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Hamsun14Hamsun14   24 juillet 2017
Je sais moi des sorciers qui invoquent les jets
Dans la jungle de Nouvelle-Guinée
Ils scrutent le zénith convoitant les guinées
Que leur rapporterait le pillage du fret

Sur la mer de corail au passage de cet
Appareil ces créatures non dénuées
De raison ces papous attendent des nuées
L'avarie du Viscount et celle du Comet

Et comme leur totem n’a jamais pu abattre
À leurs pieds ni Boeing ni même D.C. Quatre
Ils rêvent de hijacks et d’accidents d’oiseaux

Ces naufrageurs naïfs armés de sarbacanes
Qui sacrifient ainsi au culte du cargo
En soufflant vers l’azur et les aéroplanes
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Hamsun14Hamsun14   24 juillet 2017
Là-bas, sur le capot de cette Silver Ghost
De dix-neuf cent dix s'avance en éclaireur
La Vénus d'argent du radiateur
Dont les voiles légers volent aux avant-postes

Hautaine, dédaigneuse, tandis que hurle le poste
De radio couvrant le silence du moteur
Elle fixe l'horizon et l'esprit ailleurs
Semble tout ignorer des trottoirs que j'accoste

Ruelles, culs-de-sac aux stationnements
Interdits par la loi, le cœur indifférent
Elle tient le mors de mes vingt-six chevaux-vapeur

Prince des ténèbres, archange maudit,
Amazone modern' style que le sculpteur,
En anglais, surnomma Spirit of Ecstasy
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Hamsun14Hamsun14   24 juillet 2017
Ah! Melody
Tu m'en auras fait faire
Des conneries
Hue hue et ho
A dada sur mon dos
Oh! Melody
L'amour tu ne sais pas ce que c'est
Tu me l'as dit
Mais tout ce que tu dis est-il vrai?

Ah! Melody
Tu m'en auras fait faire
Des conneries
Hue hue et ho
A dada sur mon dos
Oh! Melody
Si tu m'as menti j'en ferai
Une maladie
Je ne sais pas ce que je te ferai
Commenter  J’apprécie          20
PatriciaSarrioPatriciaSarrio   20 décembre 2016
Dans son regard absent
Et son iris absinthe
Tandis que Marilou s'amuse à faire des vol
Utes de sèches au menthol
Entre deux bulles de comic-strip
Tout en jouant avec le zip
De ses Levi's
Je lis le vice
Et je pense à Caroll Lewis.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Serge Gainsbourg (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Serge Gainsbourg
Serge Gainsbourg - DocteurJekyll et Monsieur Hyde (1968)
autres livres classés : chansonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
737 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre