AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2375020146
Éditeur : Editions Paulsen (24/05/2018)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Récit authentique et déséquilibré d'une première ascension du mont Blanc par un blond à lunettes inexpérimenté qui, au cours de son voyage, réapprit à marcher.

Journaliste pour Radio Nova plutôt branché bouquins que bouquetins, Richard Gaitet n'avait avant cette épopée aucune expérience de la montagne : tout juste sept heures à mourir de chaud en descendant le Grand Canyon et un séjour au Tibet où il a connu... les vertus du naturisme sur lac gelé.>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
blandine5674
  17 juin 2018
Démarrage pas très engageant avec un auteur qui décide de faire le Mont-Blanc pour idée de publication de livre. J'ai pensé : « Avant, ils racontaient un exploit, maintenant ils font un exploit pour le raconter. » Mais très vite, Richard Gaitet est arrivé à capter mon attention. J'ai apprécié son autodérision et surtout sa grande admiration pour les ‘héros' montagnards de toutes générations tel que Messner, Profit, Kilian Jornet, en autre. Les moments de partage avec ‘son guide' et sa femme donnent une belle image de ce qu'ils sont vraiment : bourrus et responsables. C'est avec humilité que l'animateur de Radio Nova raconte son entraînement pour sa conquête du toit de l'Europe, y mêlant ça et là sa vie, son enfance avec son père chasseur alpin, des références musicales et littéraires, la montagne, et bien sûr Chamonix. Je ne peux m'empêcher d'y faire une similitude avec un autre bouquin paru l'an passé ayant les points identiques : parisien, novice, écrivain, Mont-Blanc. Dans celui-ci aussi, il parle des chaussures qui sont importantes, mais sérieusement cette fois (LOL). Les éditions Paulsen et Guérin sont liées. Une vendeuse m'a expliqué que Sylvain Tesson s'était inspiré de Un an de cabane de Olaf Candau pour un roman, est-ce pareil ici ? Quel roman a inspiré l'autre ? Merci à l'éditeur et à masse critique qui m'ont fait visualiser un paysage et des têtes qui ne me sont pas inconnus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
yv1
  17 juin 2018
Tête en l'air, Richard Gaitet, Paulsen, 2018...,
Motivé pour être le premier écrivain dans l'espace, projet qu'il explique aux éditrices de Paulsen, Richard Gaitet se voit proposer plutôt d'être le premier à écrire un livre sur le mont Blanc du point de vue d'un novice. Son guide sera René Ghilini, un alpiniste réputé, chasseur de cristaux. C'est l'histoire de la préparation à cette ascension que Richard Gaitet raconte, puis en apothéose, cette fameuse montée jusqu'au sommet.
Génialement sous-titré par une longue phrase qui résume fond et forme : "Récit authentique et déséquilibré d'une ascension du mont Blanc par un blanc-bec à lunettes inexpérimenté qui, au cours de son voyage, réapprit à marcher.", ce livre est aussi l'occasion pour Richard Gaitet d'en appeler aux écrivains majeurs qui ont écrit sur les grands espaces, la montagne, les voyages, les sensations fortes et aux pionniers de l'alpinisme, à ceux qui ont découvert le mont Blanc et d'autres sommets. Très documenté et très drôle l'histoire de la préparation de ce "sportif proche de zéro, bigleux comme pas deux, finaliste annuel des championnats du monde des empotés, fêtard gourmand doté d'un charmant petit ventre à bière, descendant d'une longue lignée de cardiaques et intello poli du 20e arrondissement de Paris" (p.13)
Le décor planté, je dois dire que j'ai apprécié ma lecture bien que je sois très loin de la montagne, que je n'y sois allé qu'à de très rares occasions et que l'exploit sportif est aussi loin de moi qu'un saucisson pur porc d'un musulman (très) pratiquant. Ma relation avec le sport est conflictuelle, je ne l'aime pas et il me le rend bien.
Le plus de ce livre par rapport à tout autre, c'est évidemment le ton, entre le sérieux de la préparation et la fanfaronnade quasi permanente. Et puis un peu de lyrisme dans les descriptions des paysages et dans la fin lorsque l'objectif est atteint, sans doute le manque d'oxygène, le fameux mal des montagnes qui touche le romancier-alpiniste bien qu'il soutienne ne pas en avoir souffert, mais nous à le lire, on le ressent bien, ou alors c'est l'euphorie d'avoir réussi, c'est même sûrement cela, les deux causes ayant les mêmes conséquences.
C'est aussi une histoire de rencontres, avec René Ghilini et sa femme Petra bien sûr, mais aussi de plus éphémères avec des compagnons d'ascension ou d'entraînement, tous des gens fous de montagne, qui mesurent les risques tout en sachant que parfois, la montagne n'en fait qu'à sa tête, surtout maintenant avec le dérèglement climatique qui gêne les prévisions météorologiques et bouleverse fondamentalement la nature.
Récit musical aussi, Richard Gaitet met en exergue -entre autres- une phrase tirée d'une chanson d'Alain Bashung, de son excellent et noir album L'imprudence. D'autres groupes et chanteurs sont cités. Personnellement, je n'ai pu me défaire, à chaque fois que je lisais le titre du livre, de la chanson de Jacques Higelin, qui porte le même nom.
Lien : http://www.lyvres.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
adelie_altitude
  15 juin 2018
« Que diriez-vous de grimper sur le Mont Blanc ? Il existe des centaines de récits d'ascension, des milliers de livres sur le massif. Mais très peu sont écrits du point de vue d'un novice. Un guide superviserait votre formation. Oui, non ? ». C'est ainsi que les Editions Paulsen ont proposé à Richard Gaitet le sujet de son dernier ouvrage. Journaliste et animateur de l'émission littéraire de Radio Nova « Nova Book Box », Gaitet n'est pas un montagnard, loin de là.
Un grand escogriffe parisien et un guide
Vous l'aurez compris, Gaitet accepte et le résultat est « Tête en l'air », un roman plutôt drôle où le journaliste-écrivain raconte son apprentissage de la montagne. Pour se préparer à son ascension du Mont Blanc, il va rencontrer un partenaire de choix. le guide René Ghilini, auteur de Vagabond du Vide (Flammarion) et vainqueur de nombreux sommets, comme l'Annapurna. C'est Marie-Christine Guérin, en personne, qui le convainc de se lancer dans cette drôle d'aventure. Avec une certaine tendresse, le guide explique qu'il a ainsi accompagné un « grand escogriffe parisien, pas du tout à l'aise dans la montagne, mais qui a un énorme enthousiasme et beaucoup d'humour (…) plus maladroit que lui en montagne… (…) à l'origine il était incapable de marcher droit sur un chemin ! ». Assez vite, le guide comprend qu'il y arrivera. Il ira au sommet.
Rite initiatique du parisien découvrant la montagne et apprenant à marcher, Tête en l'air est un roman atypique. Si le Mont Blanc est bien là, en toile de fond et objectif ultime, seuls trois chapitres sur les 45 sont directement consacrés à son ascension. Tout le reste est fait de préparations, de réflexions, de doutes, des joies de la rencontre avec le guide pour ce « finaliste annuel aux championnats du monde des empotés » que l'appel des sommets va raisonnablement transformer.
Lien : https://www.altitude.news/cu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Melms
  24 juin 2018
Suivre un néophyte qui se prépare à l'ascension du Mont-Blanc ? Voilà une invitation à laquelle j'ai répondu positivement ! Et cet alpiniste en herbe entre autres qualités écrit très bien et avec humour. On suit donc sa préparation dans des escaliers parisiens (!) avant d'affronter la (vraie) montagne avec son guide. Son récit est agrémenté d'anecdotes historiques sur les premiers ou grands alpinistes qui ont défiés le Mont-Blanc mais aussi d'anecdotes sur les morts qui endeuillent cette montagne tous les ans.
Bref on sent dans ce récit l'admiration et la peur qui cohabitent chez Richard Gaitet. Et c'est ce que j'ai aimé dans cet ouvrage, l'auteur parle de lui avec dérision, des autres avec admiration et nous fait vivre le quotidien d'un apprenti montagnard. En fermant ce livre j'avais moi aussi l'envie de me confronter au Mont-Blanc : mission réussie pour l'auteur !
Commenter  J’apprécie          00
GoldElie
  18 juillet 2018
L'ascension du Mont Blanc par un aventurier novice, une expérience folle au premier abord !
Inexpérimenté, l'auteur évoque toutes les étapes de ce périple. L'idée de ce pari fou, les entraînements rigoureux, une météo parfois capricieuse, des phases de réflexion, mais aussi des rencontres, des personnages hauts en couleur.
Il nous dresse ainsi notamment le portrait de René Ghilini, qui sera son guide tout au long de ce périple, un alpiniste chevronné fascinant, que ce soit par sa personnalité ou son vécu. Un vrai contraste par rapport à Richard Gaitet, qui se montre parfois empoté dans certaines situations. Maladroit mais déterminé, il imprègne son récit de sa jovialité et son humour.
L'auteur nous embarque avec lui, on a l'impression d'être à ses côtés dans cette aventure. Une immersion facilitée par l'absence de détails trop techniques, et surtout par le ton employé, souvent drôle, dans un environnement où la moindre erreur peut cependant s'avérer fatale.

Une belle histoire, une aventure à la fois sérieuse et loufoque, de ses préparatifs jusqu'à son accomplissement, racontée via un récit truculent.
Lien : http://www.faimdelire.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
blandine5674blandine5674   17 juin 2018
Dans ma tête, les exaspérations de Christophe Profit font encore des étincelles. "Rénover un refuge désaffecté pour y mettre encore des dizaines de personnes, comment définir ça ? L'appât du gain ? Veillons à ne pas transformer la montagne en Disneyland. Si, entre Vallot et le sommet, il y a cent personnes devant et cent personnes derrière, le passage n'est pas large, c'est dangereux pour tour le monde. On passe progressivement de 'planète passion' à 'planète fric'. Bien sûr qu'il faut de l'argent pour vivre, mais j'ai envie de survivre. Et que mes clients rentrent chez eux sains et saufs."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
blandine5674blandine5674   16 juin 2018
Selon une étude du CNRS de Grenoble, tous les glaciers du massif situés sous 3 500 mètres d’altitude devraient disparaître d’ici 2100.
Commenter  J’apprécie          122
blandine5674blandine5674   17 juin 2018
Je danse la danse du piolet en levant mon épée d'acier plus haut que le plus haut dans le ciel interminable. Je tombe dans les bras de René Ghilini à qui je dis merci et qui me photographie. J'ai réalisé le rêve de mon père. Et ce que j'ai vu là-haut, en me retournant, je le garde pour moi.
Commenter  J’apprécie          40
blandine5674blandine5674   16 juin 2018
Pile à l'heure de mon arrivée, le 27 août.
Qui est aussi celle de certains participants à l'Ultra-Trail du Mont-Blanc, tour complet du massif à boucler de jour comme de nuit en moins de 46 heures et 30 minutes, course à pieds herculéenne de 171 kilomètres à travers la France, la Suisse et l'Italie...
Commenter  J’apprécie          30
blandine5674blandine5674   16 juin 2018
"Laisse venir l'imprudence, murmure Bashung. Devant l'obstacle tu verras, on se révèle [...] Un jour j'irai/vers l'irréel/tester le matériel."
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Richard Gaitet (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Gaitet
Le 19.12.18, ?Nino dans la nuit? par Richard Gaitet dans ?Nova Book Box? (Nova).
autres livres classés : alpinismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15150 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre