AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2283031400
Éditeur : Buchet-Chastel (11/01/2018)

Note moyenne : 2/5 (sur 4 notes)
Résumé :
À La Tremblaie, tous - Delhot, Mélie, le facteur... - affirment avoir aperçu un chat à tête de chouette. Serait-il le fruit d'un accouplement contre nature, un survivant de la faune ancienne ou l'une de ces « bêtes ignorées » dont nous parlent les cryptozoologistes ?Infatigable coureur de bois, André Delhot, tout au long du récit-journal qu'il consacre à l'affaire, s'efforce-t-il vraiment de la tirer au clair ? Ou, au contraire, s'attache-t-il à brouiller les pistes... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Trebulle
  29 janvier 2018
Le comité scientifique de Naturae, la maison d'édition pour laquelle travaille Agnès, vient de refuser le manuscrit d'un récit journal intitulé " Chafouine" au motif d'une approche trop "fantaisiste" du règne animal. Au moment, de renvoyer le manuscrit à son auteur, un certain André Delhot, Agnès, sans vraiment savoir pourquoi, le conserve pendant plusieurs mois. Lorsqu'elle se décide enfin à l'envoyer, le courrier lui revient car l'auteur n'habite pas l'adresse indiquée. Hantée par cet étrange récit narrant la rencontre de l'auteur avec un animal étrange, un chat à tête de chouette, Agnès décide de faire appel à un des auteurs qu'elle a autrefois publié pour tenter de retrouver André Delhot. Cet ami de l'éditrice, dont on ne connaîtra pas le nom, sera le narrateur de notre roman.
Notre narrateur donc, en parallèle de ses autres travaux personnels, décortique de récit-journal de Delhot pour essayer d'y trouver des indices permettant de retrouver l'auteur et de juger de la véracité du récit ou des intentions qui ont poussé à son écriture.
La découverte de Delhot est survenue un matin d'octobre, dans une région d'étangs et de forêt, entre le Charente, la Dordogne et la Haute-Vienne. Il y croise un animal qu'il prend d'abord pour une souche (ce surnom lui restera) et qui finit par bondir devant lui pour disparaître dans les buissons. La curiosité de Delhot, courreur des bois, ne fait qu'augmenter à chaque fois que son chemin croise "La souche" ou ses empreintes. C'est à l'occasion d'une de ces rencontres qu'il voit furtivement l'animal de face et s'aperçoit qu'il a une tête de chouette sur un corps de chat sylvestre. D'ailleurs, il n'est pas le seul à l'avoir vu, le facteur et la vieille Melie aussi ont vu l'animal. Dans son journal, Delhot compile donc les détails de ces rencontres, ses relevés d'empreintes, les dires du facteur et de Melie, ses recherches sur les félins, ses doutes. Il n'est pas certain lui même de ce qu'il a vu, et il emploie toute sa rigueur à tenter de découvrir ce qu'est réellement cet animal.
Notre narrateur lui, commente la lecture du manuscrit de Delhot, dont le titre et le chapitrage sont identiques au roman que nous avons entre les mains, créant ainsi un léger trouble sur l'identité de l'auteur, du narrateur et du personnage écrivain. La première partie du roman est donc plutôt dédiée aux remarques du narrateur à la lecture du manuscrit et dans un second temps, à ses tentatives pour trouver la trace de Delhot et enfin connaître le fin mot de l'histoire.
Mes impressions à la lecture de @Chafouine reçu dans le cadre d'une Masse critique ( que Babelio et les Editions Buchet Chastel en soient ici remerciés) :
Un roman atypique et joueur, qui aime brouiller les pistes (qui est le narrateur ? Et ce mystérieux Delhot ? Et ce chat-chouette, existe-t-il vraiment ?). On lit ce roman comme une enquête entre observations scientifiques et recherches journalistiques. Le roman est également érudit : truffé de jeux de mots et utilisant un vocabulaire précis sur la faune et la flore locales.
J'ai trouvé la première partie, qui correspond à la phase de lecture du manuscrit par le narrateur un peu longue car assez redondante, comme si on brodait sur les quelques rencontres entre Delhot et "La souche". Mais dès que le narrateur se met vraiment en recherche de l'auteur, le roman prend un autre rythme. J'ai aimé la fin de ce drôle de roman (que je ne raconterai évidemment pas ici) et le fait que l'auteur joue avec le lecteur. J'ai pris plaisir à faire quelques recherches sur différents éléments du roman après sa lecture pour en savoir plus et démêler les faits réels de la fiction.
Ce roman nous parle tout à la fois de nature, de naturalisme, du monde de l'édition scientifique et du journalisme, de passion et d'enquête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
blandine5674
  28 février 2018
Il m'arrive parfois, de prendre un livre au hasard, sans les bonnes critiques de Babelio ou d'auteurs que je connais. A 90 % c'est le fiasco comme celui-ci. Histoire d'un écrivain que son éditeur contacte pour retrouver l'auteur d'un manuscrit qui est revenu NPAI. Il va donc tenter de savoir si, comme il est décrit, le chat à tête de chouette existe vraiment. du blabla qui part dans toutes les directions et qui n'ont aucun sens avec, toutefois, de beaux passages sur la nature. Mais chat va pas la tête !
Commenter  J’apprécie          130
RAPHIKI
  05 février 2018
# SPECIAL MASSE CRITIQUE #
Chafouine… Chat-chouette ou chat à tête de carnaval, mais quel est donc ce drôle d'animal ? Une espèce fossile ou un caprice de la nature ? Une chose est certaine, elle aura échappé aux griffes des zoologistes, à l'esprit parfois étriqué, sans doute trop frileux pour s'abandonner sur les chemins broussailleux de l'étrange. Là est la promesse sinon l'invitation que nous adresse Alain Galan et les Editions Buchet Chastel (que je remercie chaleureusement), à travers la thèse du récit-journal d'André Delhot, promeneur aguerri, et que l'ancienne éditrice de l'auteur lui a collé dans les pattes, faute d'avoir reçu un accueil favorable par le comité scientifique.
Plus encore que la découverte de ce croisement farfelu, c'est la disparition de son « inventeur » qui nous interpelle et nous tient en haleine. En effet, avant de nous engouffrer dans les bois et battre les fourrés à la poursuite de l'étrange phénomène, dit La Souche, encore faut-il pouvoir remettre la patte sur ce mystérieux naturaliste, peut-être un peu dérangé, qui semble s'être volatilisé avec ses élucubrations.
Si l'histoire se lance rapidement, on notera dès le début quelques sorties de route et une pointe de désenchantement voire d'amertume chez Alain Galan face aux mutations affectant le monde de l'édition et plus largement celui de la littérature. L'auteur ponctue son récit de nombreuses références bibliographiques (très intéressantes au demeurant) et se perd parfois en répétitions et reprises qui freinent la progression de l'intrigue.
Au fil des chapitres, la physionomie et psychologie de la « Bête de la Tremblaie » se dessinent en nous surprenant par une certaine élégance et une sauvagerie imprévisible ce qui donne un nouvel élan à notre lecture et nous incite à aller plus avant. A mesure que les pages défilent sous nos yeux, les témoignages des habitants s'amoncellent apportant ainsi davantage de crédit aux constatations d'André Delhot. Il nous faut en savoir plus et vite !
Mais, cela se stoppera net, nous laissant sur notre faim à peine chatouillée. Si je dois bien reconnaitre à l'auteur une plume délicate et ô combien savante, je suis au regret de ne retenir de ce livre qu'une charmante et instructive promenade en forêt. Je me suis presque sentie expulsée du roman par cet usage abusif de l'explicite ne laissant aucune place aux déductions du lecteur qui a pourtant envie de s'impliquer, de participer. Je me suis égarée dans une sorte de contemplation, essoufflée par les nombreuses énumérations de félidés, par cette distillation de savoir quasi encyclopédique (dans un si petit ouvrage !). L'intrigue finit par rester au point mort par rapport à ce que nous annonçait de façon si alléchante la quatrième de couverture. On revient bien vite au sujet qui occupe notre narrateur, à savoir Etienne de Silhouette, ce qui nous donne la sensation d'une compilation de connaissances n'entretenant, a priori, aucun lien avec l'affaire qui nous intéresse, si ce n'est qu'il a souffert, à l'instar de notre héros, d'avoir été pris pour un original.
Une maison d'édition dont je suis pourtant très friande. Un auteur que j'essaierai de rencontrer à nouveau sur d'autres sentiers escarpés et dont je retiendrai tout de même quelques formulations délicieuses : « La féérie naît à force de précisions ».

Lien : https://lesplumots.wixsite.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
marlene50
  03 février 2018
Livre reçu à l'occasion de la dernière masse critique par les Editions Buchet-Chastel ce dont je les remercie, c'est toujours un plaisir de recevoir un livre-cadeau auquel on ne s'attend pas.
Mais que vais-je pouvoir en dire ?
Je m'attendais à une légende rurale comme il en existe tant dans notre belle France, au vu du résumé, qui parlait d'un chat à tête de chouette ayant été aperçu par deux ou trois villageois de la Tremblaie ; qui se situe dans le Périgord.
J'ai attendu en vain, en lisant page après page et cela m'a déçu.
Je dirais que c'est plutôt un récit conté par un narrateur qui se perd tantôt en énumérant les petits mustélidés qui peuplent nos forêts (fouine, belette, martre etc ....)et le refus de publié cette histoire de chat à tête de chouette qui n'est apparu que vaguement comme une silhouette ; du coup le narrateur en profite pour parler d'un ministre farfelu qui s'appelait Etienne de Silhouette.
Enfin, tout cela va un peu dans tous les sens, cela se lit facilement mais c'est un peu éparpillé, dommage.
Il en ressort l'intérêt de l'auteur pour la nature mais pas une histoire à proprement parlé.
Ne me laissera pas un souvenir impérissable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
RAPHIKIRAPHIKI   30 janvier 2018
Une souche. Une souche sombre à demi envasée. C'est ce qu'il avait cru apercevoir à la pointe de l'île dans la lumière indécise de ce matin d'octobre. Il ne s'en était pas étonné. Chaque année, au tournant de la saison, l'étiage exhume de l'ancien lit tout un théâtre d'ombres et de monstres, pieuvres de bois, squelettes évidés et noircis des peupliers [...]. Soudain elle avait bougé. Elle s'était élancée. Mais une souche ne bondit pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
marlene50marlene50   03 février 2018
Mais qu'en est-il alors de Chafouine ?
Se peut-il qu'un fou d'encre et de papier, faisant sien l'art de l'ombre d'Etienne de Silhouette, ait eu le dessein pour le moins saugrenu d'un pareil récit ?
Un auteur jadis publié par Agnès ?
Se figurant peut être que, pour échapper à la grisaille des jours, mieux vaut tenter maladroitement d'apprivoiser un rêve que de s'efforcer obstinément d'écrire une vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
TrebulleTrebulle   29 janvier 2018
"Cela faisait désormais des années que j'avais quitté le métier. Ou plutôt que le métier, sournoisement, m'avait quitté.
[...]
Tout au plus rendais-je encore quelques menus services ainsi que faisait mine de l'attester la plaque de laiton "Réparateur de mots" que j'avais fixée quarante ans plus tôt près de ma porte. Aucun bon voleur, comme je l'avais parfois espéré, n'était venu entre chien et loup la dérober. Au reste elle n'étonnait pas vraiment. peut-etre réparait-on aussi les mots ? N'avait-on pas, un après-midi, sonné à l'interphone pour me demander si je remplaçais également les écrans de Smartphone brises ? Mes rapetassages, la cordonnerie rédactionnelle n'allait malheureusement pas jusque-là. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : chiméresVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les animaux fantastiques

En Irlande, Griselda rêve, en cette fin du XIXe siècle, d'un destin extraordinaire loin de cette île de Saint-Albans où elle vit avec ses quatre sœurs et ses parents : ... à la licorne. René Barjavel

La dame
Les dames
La demoiselle

10 questions
39 lecteurs ont répondu
Thèmes : animaux fantastiquesCréer un quiz sur ce livre