AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782350786070
48 pages
Éditeur : Bamboo Edition (06/05/2009)

Note moyenne : 3.84/5 (sur 51 notes)
Résumé :

Gabriel ne s'est jamais posé de questions. Ni sur ses vrais parents ni sur ce couple de paysans qui l'adoptèrent en 1945. Il faut dire qu'en 1968, on se pose peu ce genre de questions. Mais les réponses, elles, peuvent venir. Parcellaires, incommodantes, et parfois nauséabondes. Surtout quand la police vous traite de " rejeton de Boche ". Autant dire le fruit de la honte. Pour Gabriel, " l'enfant maudit ", il est alors temps de conna&#... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
prune42
  17 mars 2018
1968, au milieu des manifestations, Gabriel Clairemont, un jeune homme, s'interroge sur son identité. il a été adopté par un couple de paysans de la Creuse mais tout le monde le désigne comme le "fils du Boche". Déconcerté, il va faire des recherches et retrouver une prostituée, Suzette Boncoeur, surnommée Paola, ancienne amie de sa mère. Celle-ci lui raconte que pendant l'Occupation, la mère de Gabriel et elle-même étaient tombées amoureuses de deux soldats allemands et que Madeleine, la mère de Gabriel, a dû abandonner son bébé à des religieuses avant qu'il soit adopté.
J'avais déjà lu des BD de Laurent Galandon comme "L'envolée sauvage" et j'étais curieuse de découvrir celle-ci quand j'ai lu son scénario. Je l'ai trouvée d'autant plus intéressante que cette BD s'appuie sur deux contextes historiques différents, celui de la Libération et celui de 1968, donnant du réalisme à ce volume.
Le personnage de Gabriel qui recherche ses origines et va découvrir qu'il est le fruit d'un amour défendu entre une Française et un soldat allemand, est touchant. de nombreux enfants sont nés pendant ou après la guerre d'unions réprouvées et ils ont souffert du rejet de la population, parfois aussi de leur famille, alors qu'ils n'y étaient pour rien.
Le personnage de soeur Marie suscite l'humour chez le lecteur, ses traits paraissent vraiment caricaturaux et elle ressemble à une vieille grenouille avec ses grosses lunettes aux verres opaques et sa bouche édentée.
Cette BD utilise beaucoup de teintes sombres et peu lumineuses dans son graphisme, cela renforce l'ambiance de secret au coeur de l'album.
Il y a aussi de nombreux flash-backs qui font un va et vient entre le personnage principal au présent et l'enfant qu'il était, on a un peu l'impression de voir un film.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
jamiK
  03 janvier 2018
L'histoire se passe en mai 68, mais elle est parsemée de flashbacks. Gabriel est un enfant abandonné, né à la fin de la guerre, sans doute l'enfant d'un soldat allemand. Il decide de faire la lumière sur son passé. S'ensuit une quête, avec de lourdes révélations. le dessin est élégant, l'ambiance pesante. le titre de ce premier tome ne laisse pas trop de suspense sur l'issue de ce premier volet. Une lecture qui retient l'attention, à suivre...
Commenter  J’apprécie          120
brigittelascombe
  07 septembre 2012
"Jouer?! Assassin!! Comme tous ceux de ton espèce!"
Ces mots particulièrement violents, lancés en 1955 à l' encontre de Gabriel par son père adoptif, fermier dans la Creuse, s'ancrent définitivement dans sa mémoire d'enfant car c'est lui l'enfant maudit.
De plus, quelques années plus tard, en 1960, un terrible secret va le lier à Camille, son amie d'enfance....."Je suis un assassin". le voilà sûr de son fait!
Devenu ouvrier, il retrouve Camille à Paris, alors que son usine est fermée, en mai 68, pour cause de grève.
Camille le présente à Marc, son petit ami "chargé de cours à la fac". Un Marc brillant mais mystérieux, qui présente une thèse sur "la valeur de la justice" et possède chez lui plusieurs articles concernant les chasseurs de nazis.
"CRS SS!"
Suite à une manifestation, Gabriel est arrêté par un policier "haineux" qui à l'énoncé du nom de son village de "Royère de Leyrenne" semble le connaître. de couvent en bordel, Gabriel va remonter le passé lié à la deuxième guerre mondiale pour retrouver ses origines.
L'enfant maudit Tome 1, Les tondues est une BD française, sur fond historique, dont le scénario (deLaurent Galandon) tient la route car il parle d'identité et des répercussions que peuvent avoir de simples mots sur le psychisme d'un enfant fragile. le trait de crayon d'Arno Monin est excellent. Ce dernier offre d'ailleurs au lecteur huit pages d'esquisses au crayon des personnages (aux traits expressifs)
Les couleurs de Florent Brossard (bleu nuit, roux, sépia) rendent parfaitement l'atmosphère glauque des années 45 et explosive de mai 68.
Conclusion: une BD sympa et une enquête à suspense qui donne envie de découvrir le tome 2: La marque O.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Erik_
  29 août 2020
Il y a dans les productions modernes quelque chose qui m'attire incontestablement et qui confirme le renouveau de la bd française réaliste. le talent est quelque chose qui ne se commande pas. On peut dire que les auteurs qui nous avaient déjà impressionnés dans l'Envolée sauvage frappe encore une fois très fort. La maîtrise est aussi parfaite scénaristiquement que graphiquement. Il n'y a qu'à contempler la couverture pour percevoir le regard apeuré et triste de cet enfant maudit. On a tout de suite envie d'en savoir plus.
L'action se passe en mai 1968 au milieu d'une France qui se réveille et qui gronde entre barricades et manifestations. C'est dans ce tumulte qu'un jeune homme va se tourner vers son passé d'enfant adopté afin de connaître ses véritables origines. Cependant, il faudra se plonger dans les heures tristes de notre Histoire où l'on avait tondu à la Libération ces pauvres femmes qui avaient eu le malheur de s'amouracher de l'occupant nazi.
Un cadrage efficace, un trait précis, un scénario bien huilé: tout y est pour passer un agréable moment de lecture au rythme d'une aventure personnelle dans un contexte historique intéressant. Oui, ce récit émouvant et captivant est encore un coup de coeur !
Tous les ingrédients étaient présents pour passer un bon moment de lecture. A noter que le récit se concentre sur l'histoire des origines familiales de notre enfant maudit. Il n'y a pas de place à L Histoire malgré le contexte de Mai 68.
J'avais deviné dans le premier volume qui était en réalité les parents de Gabriel. La réponse m'a été confirmée. Il est dommage d'avoir été privé de retrouvailles. Les chasseurs de nazi d'origine juive ne sont pas montrés sous leurs meilleurs aspects ce qui pourra faire grincer quelques mâchoires.
Sur le fond, les rebondissements sont bien orchestrés par le scénariste qui a maîtrisé son sujet. Certes, le second tome surprend par la direction prise mais cela ne déçoit pas. le dessin m'est apparu comme très agréable. On va beaucoup voyager au travers de l'enquête menée et il n'y aura pas de temps mort.
Les enfants de mère française et père allemand ou autrichien ont été estimés à 200 000 pour l'hexagone. On parle peu souvent de leur souffrance. Avec cette bd, on est sensibilisé sur ce phénomène des enfants maudits.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
badpx
  07 janvier 2018
Si l'histoire en elle même semble intéressante, la façon de la traiter sur le format rigide de 48 planches, limite le niveau de détail qu'il est possible de donner... aussi je reste sur ma faim.
Tous les sujets sont justes "évoqués" et mériteraient d'être un peu plus approfondis, comme les relations entre Gabriel et Camille, ou les raisons qui ont poussé ses parents adoptifs à l'adopter....
J'ai plutôt eu l'impression d'une galerie des personnages, un peu comme sur le début de livre avec la présentation des différentes esquisses, sans avoir de fond.
Et en plus, ce volume s'arrête là où ça devient vraiment très intéressant...
Déception donc
Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (1)
Lecturejeune   17 février 2012
Lecture Jeune, n°131 - septembre 2009 - Gabriel a 23 ans en mai 68. À Paris, le mouvement étudiant s'installe durablement et le monde ouvrier commence à se mobiliser. Le jeune homme regarde les événements de loin, travaillant lui-même dans une usine. En suivant son amie d'enfance, Camille, dans l'une des manifestations, il est arrêté par la police et se fait traiter de « fils de boche. ». Gabriel est sous le choc. Pour la première fois, cet enfant adopté par un couple d'agriculteurs a envie de lever le voile sur ses origines. La mère de Gabriel fait partie des « tondues » de l'après-guerre, qui ont eu l'audace d'avoir une relation avec un Allemand.
Sous ses airs effacés et taciturnes, le personnage de Gabriel se révèle au fil des pages, obstiné et décidé à prendre son existence en main. Le scénario, efficace est parfaitement secondé par le dessin d'Arno Monin. Il apporte intensité et émotion aux visages qui parsèment le parcours du jeune homme en quête de son identité. Les couleurs chaudes apportent un charme désuet à cette période de l'histoire française, sans s'appesantir sur des détails qui lasseraient le lecteur. Un premier tome d'exposition prometteur. Anne Clerc
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Chrisdu26Chrisdu26   01 avril 2013
On dit beaucoup de mal d'eux .. Mais tu sais, les soldats Allemands étaient gentils et attentionnés, pas comme les gars de chez nous pour qui les femmes sont bonnes à se faire engrosser et à faire la popotte!
Commenter  J’apprécie          260
brigittelascombebrigittelascombe   07 septembre 2012
-Moi,ça m'a toujours ennuyé à l'école...les hommes préhistoriques..les rois de France et tout le reste.On s'en fiche,c'est du passé...
--Non...C'est passionnant!Et puis connaître le passé, c'est mieux comprendre le présent et c'est préparer l'avenir!
Commenter  J’apprécie          200
VilloteauVilloteau   20 août 2012
Connais-tu la différence entre un Boche et une hirondelle ? Eh bien, une hirondelle quand elle fait ses petits en France, elle les emmène avec elle quand elle s’en va, alors que le Chleuh, lui, il les abandonne sur place comme une merde !
Commenter  J’apprécie          170
VilloteauVilloteau   20 août 2012
Se faire traiter de SS par un rejeton de boche, ça me fait marrer !
Commenter  J’apprécie          40
brigittelascombebrigittelascombe   07 septembre 2012
Vous devez vous mettre en grève, rejoindre le mouvement étudiant!
-Il faut en finir avec la dictature bourgeoise
-Le prolétariat et les étudiants doivent se réunir dans la lutte!
-Mmh...Peut-être...
-Il n'y a pas de peut-être Gabriel! Vas-tu accepter toute ta vie d'être exploité par un patronat sans scrupules?!
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Laurent Galandon (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Galandon
Les nouveautés Futuro de janvier 2021
autres livres classés : mai 68Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'envolée sauvage

Quel est le nom de l'acteur principal ?

Adrien
Simon
Alexandre

8 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : L'envolée sauvage, Tome 1 : La Dame Blanche de Laurent GalandonCréer un quiz sur ce livre

.. ..