AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de prune42


prune42
  17 mars 2018
1968, au milieu des manifestations, Gabriel Clairemont, un jeune homme, s'interroge sur son identité. il a été adopté par un couple de paysans de la Creuse mais tout le monde le désigne comme le "fils du Boche". Déconcerté, il va faire des recherches et retrouver une prostituée, Suzette Boncoeur, surnommée Paola, ancienne amie de sa mère. Celle-ci lui raconte que pendant l'Occupation, la mère de Gabriel et elle-même étaient tombées amoureuses de deux soldats allemands et que Madeleine, la mère de Gabriel, a dû abandonner son bébé à des religieuses avant qu'il soit adopté.

J'avais déjà lu des BD de Laurent Galandon comme "L'envolée sauvage" et j'étais curieuse de découvrir celle-ci quand j'ai lu son scénario. Je l'ai trouvée d'autant plus intéressante que cette BD s'appuie sur deux contextes historiques différents, celui de la Libération et celui de 1968, donnant du réalisme à ce volume.
Le personnage de Gabriel qui recherche ses origines et va découvrir qu'il est le fruit d'un amour défendu entre une Française et un soldat allemand, est touchant. de nombreux enfants sont nés pendant ou après la guerre d'unions réprouvées et ils ont souffert du rejet de la population, parfois aussi de leur famille, alors qu'ils n'y étaient pour rien.
Le personnage de soeur Marie suscite l'humour chez le lecteur, ses traits paraissent vraiment caricaturaux et elle ressemble à une vieille grenouille avec ses grosses lunettes aux verres opaques et sa bouche édentée.
Cette BD utilise beaucoup de teintes sombres et peu lumineuses dans son graphisme, cela renforce l'ambiance de secret au coeur de l'album.
Il y a aussi de nombreux flash-backs qui font un va et vient entre le personnage principal au présent et l'enfant qu'il était, on a un peu l'impression de voir un film.
Commenter  J’apprécie          100



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (10)voir plus