AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de brigittelascombe


brigittelascombe
  07 septembre 2012
Dans le tome 1 de L'enfant maudit, Gabriel enfant adopté par un couple de fermiers de la Creuse a été étiqueté "assassin" par son père. Un terrible secret le lie à Camille son amie d'enfance. Impulsif, il a, jadis, tué un homme par accident. Arrêté en mai 68 par un CRS "haineux" qui semble le connaitre il part sur les traces du passé de couvent en bordel et apprend grâce à une prostituée que sa mère biologique Madeleine a fricoté avec les boches et a été tondue après la fin de l'armistice.
Le tome 2 débute chez un mystérieux argentin qui écrit une lettre à sa soeur Jeanne dont l'enveloppe porte le nom de Madeleine.
Gabriel va enquêter sur le secret qui entoure son vrai père allemand.
Mais qui est donc sa vraie mère?
Nous retrouvons Camille, l'amie d'enfance, Marc son copain dont la thèse portait sur "l'indispensable valeur de la justice" et le CRS "haineux du départ.
Le bien, le mal, dans quel camp se trouvent-ils semble interroger le scénariste Laurent Galandon dans La marque 0 (tatouage bizarre que porte Gabriel sous l'aisselle).
Un assassin est-il un SS, un jeune perturbé trop impulsif, un gars en légitime défense ou un chasseur de nazis? Les quatre ont tué, qu'en est-il de la justice?
Une BD, bien ficelée qui donne à réfléchir. Et une fin pour le moins amorale mais la justice est-elle toujours juste?
A signaler les couleurs et le trait de crayon particulièrement bien réussi (car sensible et expressif) du dessinateur Arno Monin.
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus