AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Erik_


Erik_
  23 novembre 2020
Les innocents coupables, ce titre a de quoi surprendre pour les penseurs de la pensée binaire car soit on serait coupable, soit on serait innocent. Or, en grandissant un peu, on sait que le monde est plutôt gris. Ces enfants qui s'apparenteraient à des délinquants sont placés dans une institution qui prône l'insertion.

Cependant, les méthodes employées sur nos chères têtes blondes sont plutôt celles employées par des sadiques dans une véritable prison en bonne et due forme. Il y a erreur sur l'institution ! Néanmoins, il y en aura toujours pour objecter qu'il y a pire. Certes ! Pour ma part, j'ai toujours considéré que c'est la misère qui génère les larcins ainsi que la violence. Il est vrai que les riches ne sont pas en reste mais sans doute pour d'autres raisons alors qu'ils devraient se montrer exemplaires. Bref, on s'évade toujours pour une cause bien précise.

Pour en revenir à la bd, c'est parti d'une bonne idée. On se croirait dans la série Prison Break mais transposé à la France de l'avant Première Guerre Mondiale. La lecture des deux premiers tomes a été pour l'instant très agréable. Un troisième tome viendra clore une histoire dont on devine déjà les contours sur le thème électoraliste « ensemble, nous pouvons réussir ». L'apparition d'un personnage à la fin du second chapitre laisse augurer une suite à rebondissement. Il s'agit maintenant de réussir la sortie ou devrais-je dire l'évasion.
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox