AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de SaleGargouille


SaleGargouille
  12 juin 2022
Un bouquin avec Salem dans le titre ? Ah shit, here we go again.
Petite chose à savoir : Les ombres de Salem est construit comme une suite de témoignages extraits d'archives. Ainsi, on suivra tout d'abord Dwen, 16 ans, victime d'un viol alors qu'elle espèrait rencontrer un admirateur de Dakota Secrecy (son alter ego Instagram, où elle dévoile ses formes). L'occasion pour Stéphane Galas de dépeindre avec brio une famille dysfonctionnelle, amputée d'une mère partie refaire sa vie avec un serveur en Californie, le tout avec une (trop ?) discrète ambiance de maison hantée en arrière-plan et une petite soeur pas comme les autres cachant un curieux don surnaturel.
S'en suivront ensuite les témoignages de Diane (l'aînée), d'Alvarez (une médium rencontrée à la bibliothèque), de Bosco (détective) et… pépin pour moi.
Les narrateurs défilent oui, mais en en plus d'amputer le récit de son écoulement naturel (ce choix de découpage nuit au suspense dans le cas des ombres de Salem), j'ai également trouvé que leur voix restait la même. Pas de différence notable entre tel et tel protagoniste, peu de subtilités.
Cela se ressent d'autant plus qu'il s'agit d'un roman militant, parfaitement dans l'air du temps, dont il coche chaque petite cage avec assiduité.
Le souci étant ici que les personnages vocaux, en dépit de leur genre, de leur sexe, ou de leur âge, ne possèdent pas de maniérisme qui leur est propre. En dehors de Ms Alvarez (qui parle un mot sur quatre dans sa langue maternelle comme n'importe quel personnage de roman estampillé comme issu de l'immigration), j'aurais bien dû mal à différencier Dwen (16 ans), de Bosco (flic endurci), sur un paragraphe isolé.
Il règne ce je-ne-sais-quoi de flou, le même qui fait de ce roman ni vraiment un polar, ni vraiment un bouquin horrifique, ni vraiment une tranche de vie.
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (1)voir plus