AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2246819644
Éditeur : Grasset (10/04/2019)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 4.31/5 (sur 61 notes)
Résumé :
Lorsque Billy, un jeune homme perturbé, vient demander l'aide du détective privé Cormoran Strike pour enquêter sur un crime dont il pense avoir été témoin durant son enfance, Strike est perplexe. Billy, de toute évidence, est psychologiquement instable et ne parvient pas à se souvenir de nombreux éléments concrets. Il semble néanmoins sincère et son histoire crédible. Mais avant que Strike n'ait le temps de l'interroger, Billy, paniqué, parvient à s'enfuir.
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  14 mai 2019
💍🏐🎨Quatrième tome de la saga Cormoran Strike.💍🏐🎨

Le livre débute exactement là où s'achevait le précédent. Après cet aparté dont je ne parlais pas afin de ne pas gâcher la lecture, notre détective Cormoran Strike et son associé ne manquent pas d'affaires à traiter. L'activité est tel que l'équipe s'est étoffée de détective en free-lance, une nouvelle secrétaire a été engagée, le compte en banque de la société est enfin au vert... bref le bonheur. Sauf qu'un jour surgit à l'agence un jeune homme perturbé, Billy. Il demande l'aide de Strike parce qu'il est persuadé d'avoir assisté à l'assassinat d'un enfant une vingtaine d'années plus tard... puis se sauve.
Cormoran Strike est persuadé qu'il y a quelque chose de vrai dans ce qu'a dit Billy, même si son comportement perturbé semble indiquer le contraire. de plus, cette enquête lui permet de sortir de son ordinaire professionnel où il est question de divorce, de filature. Ici, une véritable enquête en perspective... donc un défi pour notre détective et son acolyte...

Sérieusement, ce quatrième tome est le plus sombre et le plus tordu. Robert Galbraith, alias J.K. Rowling nous propose une aventure mêlant politique, chantage, assassinat, sexe, pouvoir. Après le monde de la mode, le monde de l'édition, le mariage de Kate Middleton, voilà que les Jeux olympiques sont au programme. C'est d'ailleurs cette intégration du récit dans l'actualité réelle qui apporte cette ambiance spécifique à cette série. le héros prend une aura moins virtuelle et plus consistante au milieu de faits réels. Quand on pense que la série compterait au final 7 tomes, reste à découvrir quels autres événements seront prévus. Peut-être que le mariage de Harry et Meghan sera l'occasion de les voir se marier... mais bon, je m'éloigne du sujet.

Côté intrigue, c'est du costaud. Entre la sphère politique et ses magouilles, le monde des nantis et privilégiés, vous avez de quoi vous passionner par le récit. L'intrigue au départ semble aisée : un jeune homme quelque peu déboussolé affirme avoir vu un enfant se faire assassiner. Rapidement, nos héros se retrouvent plongés dans un monde où les secrets d'alcôve sont légion avec pour cadre l'ouverture des Jeux olympiques imminente. Suis la mort dans des conditions effrayantes d'un des ministres du gouvernement et vous êtes bon pour ne plus dormir.
Cette intrigue policière est certes passionnante, mais c'est l'intégration de la vie personnelle de nos héros dans l'nttrigue qui la rend encore plus captivante. Suivre la nouvelle relation de Strike avec Lorelei, le retour de Charlotte, les soucis de Robin avec Matthew... Cela donne une dimension plus profonde à l'ensemble.

Côté personnages, comme toujours Robert Galbraith aime mettre l'accent sur les dissemblances. Ici, il est question de la haute société, de celles des privilégiés face à un jeune homme vivant à la rue et un détective dont l'activité professionnelle peut le conduire à la ruine.

Le seul point négatif concerne le style lent et lourd de l'ensemble. L'auteur aime s'attarder sur certains faits pour nous conduire sur de fausses pistes, revenir en arrière, puis repartir de plus belle pour s'arrêter de nouveau su un détail. Cela donne un rythme pesant lors de la lecture.😓

🤜Ce quatrième volet était très attendu et cela valait toute cette attente. La fin du roman laisse penser que le prochain tome pourrait voir nos deux détectives enfin ensemble. Espérons-le !😝
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1150
iris29
  19 juillet 2019
J'avais refermé le 3° tome en faisant Arghhhh...
Robin s'apprêtait à se marier , ( et pas avec Strike ! )...
Et même si ce n'est pas encore dans ce volume qu'ils finiront ensemble, disons qu'on est en bonne voie ...
Ce livre est un gros pavé de 694 pages mais il se boit comme du petit lait. Chaque soir, j'avais un immense plaisir à retrouver ce duo si charismatique et quelques pages de plus ne m'auraient pas dérangées...
Dans ce tome, Robert Galbraith s'attaque aux privilèges, ceux de la bonne société anglaise , si proche de l'aristocratie. Nous sommes prés du pouvoir, puisque un ministre engage nos détectives préférés, (il est victime de chantage); Robin, sous l'identité de la très chic Venetia, rentre au Parlement et fait connaissance de ses (grands )enfants.
Milieu social huppé, dont ils tirent des bénéfices , plus enclins à accepter les droits que les devoirs. J K Rowling fustige ce petit milieu privilégié ( dont elle fait désormais partie ...) , qui, de la maternelle au mariage , en passant par les amis, n'offre que très peu d'ouvertures aux moins argentés.
Mais tout cela n'en fait pas un roman policier social, car cet aspect n'est qu' une toile de fond, noyé sous une autre enquête (concernant un jeune homme atteint de troubles mentaux) , et sous la vie privée ( compliquée) de nos détectives .
Le fait que l'auteur ancre son histoire dans la réalité , n'en offre que plus de relief, de réalisme et de " touche britannique". On est au beau milieu des Jeux Olympiques , les personnages regardent la cérémonie d'ouverture, le prince Harry fait une apparition dans une soirée. ( Il est d'ailleurs très amusant, pour nous français, de découvrir l'effet qu'il fait aux invités ...) . Robert Galbraith se moque gentiment, tout comme elle avait ,malicieusement dans le tome 3, développé en parallèle le mariage de Robin et celui de Kate .
Haute société, politique, élites, chantage, passe- droits, meurtre : 694 pages de pur délice, vivement le tome 5 !
Challenge Mauvais genres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          435
florencem
  26 avril 2019
Ah que je l'attendais avec impatience ce quatrième tome ! Et encore une fois, je n'ai pas été déçue. Bien que le roman soit long, il se lit avec facilité, et je n'avais qu'une envie tourner les pages les unes après les autres. Pourtant, encore une fois, la résolution de l'intrigue ne se produit qu'à la fin, sans nous laisser de réels indices. Et malgré cela, impossible de ne pas être captivée.
En plus de cette nouvelle enquête, l'auteur explore encore une fois les vies privées des deux protagonistes. J'aime beaucoup cet équilibre car cela permet de mieux appréhender les détectives et aussi de les rendre plus humains. Bien entendu, Cormoran et Robin sont liés et nous voyons aussi leur relation grandir, ce qui est un plus. Cependant, le manque de communication entre les personnages est crispant… mais c'est une chose récurrente en littérature… Après, j'avoue que j'ai beaucoup aimé dans ce tome la tournure que prennent les choses. Les deux héros sont à un tournant et ils vont devoir prendre des décisions ainsi que passer outre les non-dits.
C'est d'ailleurs toujours un plaisir de les voir interagir ensemble. Ils font des erreurs tous les deux, et ils essayent de faire comme ils le peuvent, mais on sent toujours cette complicité et ce respect qu'ils ont l'un pour l'autre. Il y a plus, bien entendu, mais la ligne n'est pas franchi et quelque fois, j'en viens à me demander si j'apprécierai cela ou pas. En un sens, oui, car je veux les voir heureux, mais est-ce que cela ne détruira pas aussi leur alchimie.
Côté enquête, c'est une nouvelle fois la sphère de la haute société qui est décortiquée. Les politiciens en prennent pour leur grade, c'est le moins que l'on puisse dire. Entre chantages, magouilles, passe-droits, mensonges et hypocrisie… Les choses ne sont pas jolies jolies à voir. Et pourtant, le tout reste crédible. On s'y croirait et je pense que c'est ça qui rend le roman addictif même s'il ne se passe pas grand-chose en soi. C'est encore un processus lent où chaque détail compte mais nous nous en rendons compte qu'à la toute fin. Ce qui est probablement aussi plus réaliste.
J'ai adoré ce tome, cependant deux choses m'ont chagrinée. La première est le cynisme ambiant. J.K. Rowling a cette manie dans la description de ses personnages à les rendre laid d'une manière ou d'une autre. Cela en devient lassant. Personne ne semble être assez bien pour elle, même ce pauvre inconnu qui prend son petit-déjeuner au McDo et qui se retrouve avec un furoncle... La deuxième chose concerne Robin. Il y a une redondance avec notre héroïne, une situation de répétition qui fait qu'elle passe pour une victime plutôt qu'une femme forte, ce que l'auteur voulait probablement faire ressortir. Elle a vécu bien assez de choses…
Un quatrième tome donc encore réussi avec une enquête prenante et nos deux héros toujours aussi attachants. Les voir évoluer est un plaisir et j'espère les revoir très rapidement pour un autre mystère à résoudre, en espérant que J.K. Rowling ne finisse pas par être trop dur avec eux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          406
missmolko1
  19 avril 2019
Voilà plusieurs mois que je vois ce quatrième tome me faire de l'oeil en librairie alors forcément, quand j'ai enfin eu l'occasion de le lire, je me suis jetée dessus, et je ne suis pas déçue.
Tout d'abord, je suis contente d'avoir retrouvé Robin et Cormoran, deux héros qui m'avaient beaucoup manqué. Et ces ceux-là apportent beaucoup à l'histoire car l'intrigue est prenante mais parfois souffre de quelques longueurs. Heureusement la vie privée de Robin et Strike allègent le tout. J'espère toujours qu'un jour, ils finiront ensemble mais ce n'est pas encore pour ce quatrième livre mais je ne désespère pas…
L'intrigue est intéressante : un jeune homme aux troubles mentaux croit se souvenir d'un mère commis des années plus tôt, un ministre est victime de chantage et les deux affaires semblent étrangement liées l'une à l'autre. le dénouement est inattendu et le coupable n'est absolument pas celui que je croyais.
Sept cent pages berçaient par le style de J.K. Rowling, auteure qui m'apportent toujours autant de plaisir. C'est bien construit, les chapitres se succèdent entre nos deux personnages et on se régale du début à la fin. Encore une fois, je suis conquise et j'espère qu'il y aura vite une cinquième enquête.
Lien : https://missmolko1.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          382
Giraud_mm
  16 juillet 2019
Deux prologues pour une seule enquête :
- Billy, jeune homme psychiquement perturbé, contacte Cormoran Strike pour retrouver un enfant qui aurait été assassiné des années plus tôt.
- le ministre Chiswell sollicite le détective pour contrer des tentatives de chantage dont il est la victime.
Très vite, Cormoran et Robin, son associée, constatent que les deux affaires sont liées, sans pouvoir en identifier les origines. Puis le ministre meurt ; suicide ou meurtre ?
Quatrième opus des enquêtes de Cormoran Strike et de son associée Robin Ellacot. L'intrique est compliquée à souhait : réminiscence des méfaits d'une jeunesse provinciale anglaise, jalousies, soif de pouvoir, besoin de justice ou de reconnaissance, etc. Tout y est ! On va donc de rebondissements en découvertes, puis en surprises... Un suspense bien entretenu !
Les personnages ont pris de l'épaisseur (par rapport aux opus précédents) : jamais tout noirs ou tout blancs, avec leurs forces et leurs failles, parfois (hélas) tombant un peu dans le stéréotype. L'auteure nous les montre fardés de leurs préjugés sociétaux dans les premières pages, puis le fard se fissure pour laisser apparaître les vraies personnalités.
L'écriture trouve dans ce tome une emphase que je n'avais pas notée dans les deux premiers, mais que le troisième laissait percevoir. Je n'ai pas lu tout Harry Potter (Robert Galbraith est un pseudo de J.K. Rowling), mais il me semble qu'il y a un montée en puissance du style assez similaire... On pourra y trouver des longueurs : près de sept cents pages, c'est beaucoup ! Mais cela se lit avec plaisir.
Cerise sur le gâteau, Galbraith mélange avec brio deux genres ; le polar, avec les enquêtes du cabinet Strike, et la romance, puisque depuis le début on a compris que le détective était secrètement amoureux de son associée, la réciproque étant tout aussi vraie, mais que des tas de convenances sociétales les empêchent de se l'avouer... Quand vont-ils conclure ?
Quatrième tome de la série, et de loin le meilleur !
Lien : http://michelgiraud.fr/2019/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250

critiques presse (1)
LaPresse   10 juillet 2019
C'est que Blanc mortel n'est pas un roman policier parmi tant d'autres. C'est une énigme complexe, un casse-tête de près de 700 pages qui s'épaissit plutôt que de s'éclaircir à mesure que se dévoilent les pièces du jeu.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   19 juillet 2019
" Ce n'est pas juste à cause de l'argent...
- On connaît la chanson, grogna-t-il. Au bout du compte, c'est toujours à cause de l'argent, ou de ce qu'il représente : la liberté, la sécurité, le plaisir, une vie meilleure...
Commenter  J’apprécie          150
iris29iris29   18 juillet 2019
- Décidément, vous vous connaissez tous, (...).
- C'est le propre du système éducatif réservé aux élites, dit Raphael. A Londres, si vous possédez la fortune adéquate, vous retrouvez les trois cents mêmes personnes partout où vous allez, depuis les bancs de l'école jusqu'à la mort...
Commenter  J’apprécie          231
iris29iris29   16 juillet 2019
Dans le milieu social où baignait Charlotte, tout le monde savait qui était qui. Deux personnes pouvaient ne s'être jamais rencontrées mais se connaître quand même, par l'intermédiaire d'un frère, d'une soeur, d'un cousin, d'un ami ou d'un camarade d'université, ou bien encore parce que leurs parents respectifs étaient liés. Cette microsociété formait une tribu étroitement soudée, refermée sur elle- même et défendant farouchement son territoire. Il était rare que ses membres aillent chercher l'amitié ou l'amour à l'extérieur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
iris29iris29   16 juillet 2019
Strike faillit perdre la tête et lui lancer " Venez avec moi", mais certains mots, une fois prononcés, ne s'effacent ni ne s'oublient. Ces mots-là par exemple.
Commenter  J’apprécie          180
EleanorTilneyEleanorTilney   07 juillet 2019
C'est dingue comme les gens peuvent se mentir à eux-mêmes quand ils sont sous l'influence d'un individu qui les domine.
Commenter  J’apprécie          31
Videos de Robert Galbraith (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Galbraith
C.B. Strike, la série adaptée des polars de Robert Galbraith débarque sur OCS dès le 16 juin !
Cormoran Strike, un vétéran de la guerre devenu détective privé dans un minuscule bureau à Londres, utilise ses connaissances uniques et ses antécédents en tant qu'enquêteur de la Special Investigation Branch, pour résoudre trois cas complexes qui ont échappé à la police. Les trois romans : "L'appel du coucou", "Le ver à soie", et "La carrière du mal", seront donc dans l'ordre, les trois enquêtes que le commandant devra résoudre tout au long des épisodes. La série a été un succès outre Atlantique, on a donc hâte de la découvrir !!
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'appel du coucou

Pourquoi Strike a-t-il abandonné sa carrière militaire ?

Sa compagne le lui a demandé
Il est devenu papa
Il a commis une faute grave
Il a été blessé

7 questions
91 lecteurs ont répondu
Thème : Cormoran Strike, tome 1 : L'appel du coucou de Robert GalbraithCréer un quiz sur ce livre
.. ..