AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Sharon


Sharon
  14 décembre 2019
Il s'est passé cinq ans entre la traduction du tome 10 et celle du tome 11, traduit en 2019, écrit en 2012. La situation pourrait cependant être pire : nous avons bel et bien la suite de la série, avec Delilah, ma soeur préférée. Ah, Delilah : ses boulettes de poils qu'elle vomit régulièrement, ses paniers dans lesquels elle aime dormir, sa souris qui couine avec laquelle elle adore jouer. Oui, Delilah se métamorphose en un adorable chaton joueur sous le coup des émotions - ou en panthère dans le cadre d'une grosse bagarre.
Et, malheureusement, les bagarres ne manquent pas, les ennemis non plus. L'Ombre ailée, qui ne se fait pas oublier, et veut toujours prendre le pouvoir. Les Koyanni repointent le bout de leur museau, alors que les soeurs pensaient en être débarrassées. Je ne vous parle pas non plus des trafiquants de tout poils, toujours actifs. du côté humain, ce n'est pas mieux : des agiteurs, qui n'ont rien à envier aux pires racistes et homophobes qui soient, veulent le retour des membres d'Outremonde chez eux, que ces monstres soient éradiqués. Si ces slogans ne vous rappellent rien, réfléchissez bien, vous avez des précédents bien trop proches de nous - et ce n'est sans doute pas un hasard si Tim et Jason amènent leurs amis LGBT pour contrecarrer les manifestants extrémistes : être ostracisés, malmenés, agressés, violés parce qu'éloignés des normes établies, ils savent trop bien ce que cela signifie.
N'oublions pas Camille, la soeur aînée, celle qui est le pilier de la famille et qui a subi le pire dans le tome 10, avec, en plus, un père qui ne lui a apporté aucun soutien après coup. Pas de guimauve : pardonner à leur père sa trahison n'est vraiment pas à l'ordre du jour. Mais Delilah comprend qu'elle doit murir, être plus forte, ne serait-ce que pour ses soeurs, qui comptent sur elle.
J'ai l'impression de ne pas en dire tant que cela sur l'intrigue, si ce n'est qu'elles n'ont pas un moment de répit, que ce soit pour se protéger, pour combattre, ou pour aider les leurs. Mention spéciale pour Wilbur, qui révèle quelques-uns de ses secrets. Mention spéciale aussi pour les agressions dont sont victimes les femmes et qui à aucun moment ne sont banalisées. Beaucoup moins facile qu'on ne le pense quand on parcourt un tantinet la littérature vampirique.
Un très bon tome, à recommander à tous les fans des soeurs d'Artigo.
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus