AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Ghiblitotoro


Ghiblitotoro
  18 août 2015
Bien que le livre fonctionne suffisamment pour que j'aie tout de même envie de lire la suite, j'ai été un peu refroidie par ce second tome.
Tout d'abord, j'ai eu des difficultés avec le changement de narratrice. La façon de s'exprimer est la même, la façon de penser ressemble beaucoup à celle de Camille. Et puis, je me suis dit : " Évidemment, c'est Delilah la narratrice, donc c'est elle qui mène l'enquête et le combat, c'est vers elle que tous les regards se tournent !" Cette facilité de narration m'a un peu énervée, d'autant que ça se confirme avec le tome 3 que je viens de commencer.
Ensuite, les schémas narratifs sont assez semblables et commencent à tendre vers les intrigues à l'épisode qu'on retrouve dans les séries "à papa" : une enquête à mener, une intrigue amoureuse, voire sexuelle, et un combat épique dans les toutes dernières pages, - combat qui ne correspond en plus qu'à une bataille dans la guerre contre l'Ombre ailée. Coooooooomme dans une saison.
Toutefois, j'ai apprécié certaines choses : on entre dans le monde de Delilah, qui reste mystérieux pour ses sœurs, le bébé Gargouille Maggie attire une sympathie toute maternelle, même si le personnage est assez malléable pour avoir le côté mignon d'un bébé tout en ayant besoin d'un entretien équivalent à celui d'un chien, hum. Bien pratique ! Néanmoins, l'auteur semble nous promettre quelques surprises dans le développement de la petite gargouille : à quand un tome où cette dernière serait la narratrice ? Je plaisante : vu les grosses ficelles employées jusque-là, je m'attends plutôt à ce que Maggie fasse l'objet d'une intrigue centrale dans l'un des tomes de la saga : le 5 peut-être ?
Les sœurs d'Artigo me font un peu penser à celles de la série Charmed : c'est sans doute pour cela que je suis déçue car adopter le point de vue de l'une, c'est un peu effacer les autres. Certes, ça peut les rendre mystérieuses mais il serait bon que des intrigues secondaires s'ajoutent à celles de la narratrice : ça permettrait de faire vivre toute la maisonnée sans négliger aucune des sœurs. Peut-être cela viendra-t-il une fois que toutes auront eu leur tour ? J'avoue avoir peu d'espoir à ce sujet.
Par ailleurs, je regrette que le quotidien des sœurs sur terre soit si peu exploité ; l'action et l'Outremonde prennent trop de place. Par exemple, la question de l'entretien de la maison a été réglé à peu de frais : Iris, une sorte d'elfe de maison fait tout avec efficacité, en un temps record et à peu de frais ! L'adaptation des sœurs sur Terre a elle aussi été balayée grâce à l'existence miraculeuse d'une mère terrienne qui aurait pris son travail tellement à cœur qu'elle ne se serait pas contentée de transmettre ses traditions mais aurait proposé un cours condensé de la vie sur Terre. On pourrait savoir dans quel but ? La mère aurait-elle eu des dons de clairvoyance lui permettant de prévoir que ses filles se montreraient des agents si peu compétents qu'elles seraient envoyées sur terre ? D'autre part, la nature elle-même concourt à l'efficacité de l'intrigue : elle a permis à cette mère scrupuleuse de faire des filles absolument typiques des créatures connues dans la littérature fantastique, poussant même le vice à priver l'une d'entre elles de tout talent surnaturel afin qu'elle puisse ensuite se laisser capturer et devenir un vampire ! Ouf ! Heureusement que les héroïnes évoluent un peu et que leurs talents aussi.
Voilà que je suis repartie à faire des remarques désobligeantes ; je cesse donc de faire ma critique (jeu de mot! Hehe!) en concluant que ces volumes comportent de bonnes idées même si la construction narrative est assez grossière.
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox