AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811205861
Éditeur : Milady (23/09/2011)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 52 notes)
Résumé :
Nous sommes les soeurs d'Artigo : agents qualifiés et sexy de la CIA d'Outremonde, mi-humaines, mi-fées. Nos pouvoirs ont tendance à nous jouer des tours au plus mauvais moment...
Un nouvel équinoxe s'annonce et la vie devient de plus en plus compliquée. Nos amis Iris et Chase sont soudain rattrapés par leur passé. Flam, le dragon de mes rêves, doit choisir entre sa famille et moi. De mon côté, j'ai reçu l'ordre de me rendre en Outremonde. J'espère que c'est ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
leinavaleski
  17 septembre 2012
J'avais arrêté cette série au tome 5. A l'occasion de la sortie du tome 7 et de Gravure d'argent, je me suis dit que j'allais m'y remettre. Et en effet, en lisant le tome 6, je me suis demandé pourquoi j'avais stoppé cette série. C'est vrai que voir tout le monde vouloir se faire tout le monde, ça lasse un peu mais finalement on s'y habitue. Les tétons qui durcissent et le bas ventre qui chauffe me semblent toujours arriver à une occasion inappropriée (“vite ils nous restent que 5 min pour sauver le monde !!!!” “Attends je suis en chaleur, je me fais baiser et j'arrive” -> Voilà l'impression qui m'était restée et il faut ajouter que j'ai un gros problème avec le terme “baiser” que je n'aime pas, et que j'aime encore moins quand c'est sorti à toutes les sauces.) Mais quand il s'agit de Menolly, l'auteure semble un plus légère à ce niveau : peu de scènes de sexe et elles sont assez courtes. Un gros reproche pour ce tome, c'est la recherche des sceaux qui passe limite à la trappe. On en parle peu et on peut remercier que le hasard fasse bien les choses. Mais c'est quand même avec un avis positif que j'ai entamé le tome 7 et là…

Je ne suis même pas à la 100ème page mais je crois que je pourrais remplir un cahier en faisant la liste des termes comme “sexy”, “prends-moi”, “sexe”, “chaude”, etc. J'avais bien compris que Camille aimait le sexe et que la magie l'excitait mais en quoi combattre des zombies et être recouverte de morceaux de cadavres est excitant ?!?? du coup, j'avance beaucoup moins vite que pour le tome précédent car je me vois vanter les attributs de ses maris toutes les trois lignes et je ne suis pas fan des scènes de sexe de six pages. Je crois bien qu'il n'y a pas une seule page sans qu'il soit fait mention de sexe. Pas moyen qu'un mâle entre dans la pièce sans vouloir se faire Camille et pas moyen qu'un mâle rentre dans la pièce sans qu'elle parle de ses attributs.

Si on enlève les scènes de sexe et les allusions aux futures scènes de sexes, on a toujours de gros problèmes avec cette série : la quête générale n'avance pas (pas de sceau ni de recherche de seau et on a bien compris que, maintenant c'est “attendons que les infos nous tombent dans le bec”) On a juste le droit à voir “évoluer” Camille. Je mets des “” car ce n'est pas le bon mot, Camille est toujours la même : ses hommes la possèdent et elle semble vénérer leur statut de mâle “il a dit, je fais” “il m'engueule, même pas je lui dis que je peux faire mes propres choix” et on a droit à la liste de toutes les tâches qu'elle peut se faire sur ses vêtements. D'ailleurs je comprends pas l'intérêt de décrire des vêtements qui sont toujours plus ou moins les mêmes pour chaque personnage, à moins que ça soit juste pour nous redire que Morio est super sexy et bien membré… Pour les tâches, on se doute bien qu'elle va pas ressortir nickel d'un affrontement sur un sol boueux…

Et plus j'avance dans cette série, moins je vois “d'amour” dans les couples. Si tout tournait autour du sexe, je comprendrais mais Camille présente ses maris comme les hommes qu'elle aime et moi ce que je vois ce sont des hommes possessifs qui la baisent. Je ne vois rien qui montre l'amour. C'était pareil entre Menolly et Nerissa, ils ont des moments ensemble, Menolly se fait des reflexions mais elles ne partagent rien… On est en guerre certes mais ça les empêche pas de s'envoyer en l'air alors pourquoi ça les empêche de partager des moments intimes ? C'est ça, je pense, qui me manque le plus dans cette série : la complicité entre les personnages et le manque de sentiments, d'émotions, des personnages. Jamais Camille ne prend le temps d'exprimer son état d'esprit, ça ne passe que par les dialogues. Donc quand elle pleure, ce n'est pas du tout crédible et ça ne nous atteint pas. Quand un de ses amis meure, et qu'elle le pleure, on ne ressent rien du tout. Pourtant j'ai l'habitude de ressentir un petit pincement quand un ami du personnage principal meure car sa tristesse est touchante. Là rien. Peut-être est ce aussi parce que la description des émotions de Camille prend moins de ligne que la description des parfums du gel douche et shampooing qu'elle utilise … mais c'est super intéressant de savoir que Camille utilise celui à l'orange et Delilah celui à la vanille, et aussi de savoir que le shampooing sent la cannelle

Les personnages secondaires sont limite beaucoup plus intéressants que les trois soeurs (notamment Iris) mais on ne peut pas approfondir de leur côté à cause du type de narration. Vu la richesse de l'univers, on y aurait gagné avec une narration à la 3ème personne et une plus grande profondeur chez les personnages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszs
  24 novembre 2013
Et un petit tome de Camille qui nous emmène en plein action et franchement, cela me plait beaucoup, pas le temps de souffler, des besoins évident de stabilité, mais sur qui pourrait-elle se reposer réellement ? Qui est vraiment amis ? Voire qui sont ses ennemis ? Elle va prendre position et devenir une autre en quelque sorte, sans oublier le lien qui existe entre elle et ses soeurs !
« - Je suis explosé. Delilah a décidé de jouer toute la nuit, mais pas avec moi. Elle était complètement barge. Elle a défoncé la pièce et renversé tout ce qui se trouvait sur la table de nuit. Et, bien sûr, elle a attaqué mes orteils. J'ai dû la virer de la chambre pour pouvoir dormir.
- J'y peux rien, moi, si l'herbe à chat contenue dans la souris que tu m'as offerte était trop forte ! se défendit-elle en riant. »
Trillian est de retour avec des révélations plus qu'importante et surtout ramenant une passion encore plus grande dans son lit. J'ai adoré voir Camille jalouse, ça lui aura fait les pieds le temps que cela à duré ! Ce qui est vraiment bien, c'est qu'une bonne partie de l'histoire se passe en Outremonde, enfin, plus de descriptions de ces lieux, plus de personnages de ce coté dont on n'avait pas encore eut un soupçon. Et que dire de la bataille engagée contre l'Ombre ailée qui enfin avance et fait vraiment avancer l'intrigue ? Oui, cela fait du bien que les amours des soeurs passent en arrière plan pour se concentrer sur leurs missions, car cela ne sera pas facile, surtout lorsque l'on comprend qui va les combattre afin d'obtenir le contrôle de la terre. Durant tout ce temps, du début du tome 1 à celui-ci, il semblait n'y avoir que deux camps : les gentils avec les soeurs et les méchants, avec l'Ombre Ailée. Et bien vous avez tout faux, moi aussi d'ailleurs. Il va y avoir de sérieuses révélations qui vont démontrer par A+B que plusieurs camps se mettent en place, tentant d'avoir LA part du gâteau la plus grosse. Pas de camps bien définis des bons et des méchants, mais plutôt un ensemble qui va donner l'étrange impression que nul n'est à l'abri et surtout lorsqu'il va y avoir des pertes chez tout le monde.
« - Fumer est une habitude répugnante.
Il me dévisagea. le coin de ses lèvres frémit.
- Répugnante ? répéta-t-il. Attends, je t'explique. Ma petite amie se transforme en chat. Elle mange des souris et des insectes. Elle fait ses besoins dans une litière. Menolly boit du sang. Et toi... toi... ( Il fit une grimace). C'est quoi, cette odeur ? Je n'ai rien senti d'aussi ignoble depuis la fois où on a exhumé un cadavre vieux d'une semaine... Oh non ! s'écria-t-il en secouant la tête. Ne me dit pas que tu as encore fait joujou avec des macchabées !
Je rougis et donnai de petits coups de pied dans une motte de terre.
- Dit comme ça, c'est sûr, ça paraît un peu moche.
Il grogna. »
Un ami commun, grand-mère Coyote, va leur offrir, même si ce n'est pas un cadeau, Rodney. Ce petit personnage, ne vous laissez pas prendre à sa taille, vous comprendrez pourquoi en lisant un peu plus, est très douteux sur ce qu'il désire, mais aussi ces gestes, faisant de lui un mini-pervers en somme. Son ton sarcastique tranche bien avec les niaiseries d'autres personnages et cela donne du tonus aux échanges verbaux. le père des soeurs va avoir une place importante dans ce tome et surtout va montrer une facette bien différente de ce qu'un père devrait faire, vis-à-vis de ses filles, mais il faut penser qu'il ne vit pas sur terre, mais en Outremonde et apparemment, cela va le mettre en porte-à-faux et surtout lui faire perdre de la confiance et de la crédibilité.
« Je regardai mon mari. Il me parut soudain plus âgé. Non, pas plus âgé. Plus sage. Plus fort. Plus fatigué de la vie que lorsque nous nous étions rencontrés. Nous avions tous vieilli – d'un point de vue psychique, sinon physique »
Iris, leur amie va montrer de grands talents de combats, mais aussi dévoiler une part de son passé, mais pas de trop. Dommage qu'il y ait si peu, j'aurais aimé en savoir plus, beaucoup plus tout de même, mais j'attends les autres tomes pour en avoir plus. Un dernier mot sur le lexique de la fin, il aurait pu être au début, mdr, mais il est très complet et j'avoue que je le feuillette souvent, histoire de ne pas me perdre dans certains mots.
A lire ici : http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-soeurs-de-la-lune-t7-bone-magic-a101465573

Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Alyxiel
  25 octobre 2013
Résumé : " Nous sommes les soeurs d'Artigo : agents qualifiés et sexy de la CIA d'Outremonde, mi-humaines, mi-fées. Nos pouvoirs ont tendance à nous jouer des tours au plus mauvais moment...
Un nouvel équinoxe s'annonce et la vie devient de plus en plus compliquée. Nos amis Iris et Chase sont soudain rattrapés par leur passé. Flam, le dragon de mes rêves, doit choisir entre sa famille et moi. de mon côté, j'ai reçu l'ordre de me rendre en Outremonde. J'espère que c'est pour retrouver enfin mon âme soeur, Trillian. Mais je sais que sur place m'attend un terrible rituel qui changera à jamais ma vie et celle de tous les miens..."
De retour avec la sexy-bouillante Camille pour ce 7eme tome. Et pour être honnête, je commence à ma lasser. L'intrigue principale, à savoir la chasse de l'Ombre Ailée, et des sceaux spirituels, passe au second plan (encore) au profit d'une histoire plus futile. Camille doit retourner en Outremonde, alors qu'elle a été bannie, pour suivre les traces de Trillian, son amant alpha. Sur le point de partir, le père de Flam, son mari dragon, débarque et annonce que ce dernier est fiancé à une femelle dragon. Lorsqu'il apprend le mariage de son fils avec Camille, il le menace de bannissement. Pour moi c'est le seul moment pimenté de ce tome, qui m'a beaucoup ennuyé.
En espérant que la suite soit plus intrigante et nous replonge dans l'histoire, car j'ai un peu décroché...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Tsukihime
  09 avril 2012
J'ai mis du temps avant de trouver ce tome, ce qui m'a un peu fait oublié le style de l'auteur. J'avoue d'ailleurs qu'en reprenant la lecture, j'ai été un peu choqué par le côté cru de la chose.
Si l'intrigue me tente toujours, le versant sexe à gogo me gonfle un peu. Certes, il est intégré dans l'esprit des soeurs d'une manière moins tabou que celle de la société, mais à la lecture me ressort l'impression de sexe gratuit juste pour titille les hormones des lectrices.
A part ça, l'histoire avance doucement, on en apprend plus sur les intrigues politique de l'Outremonde. On découvre aussi les lois des dragons et le retour de Trilian porte Camille dans une nouvelle combinaison qui n'a pas fini de lui prendre le chou je dirais.
Avis assez partagé entre un tome sympa qui nous fait avancer et un trop de trop tue le trop.
Commenter  J’apprécie          20
dazboness
  21 décembre 2011
Au septième volume la série ne s'arrêta point. Et elle semble loin du bout... Si l'intrigue globale de ce roman traîne quelque peu en longueur, la faute en revient essentiellement au fait que l'auteur développe le nouveau niveau d'intrigue. La guerre au royaume des Faë semblant terminée, les intrigues politiques entre les mondes sont d'autant plus d'actualité et s'avèrent redoutablement retorses.
Les dissensions dans les forces "alliées", "potentiellement alliées", "possiblement dangereuses" et "franchement mortelles" complexifient donc la trame générale et offrent en résultat un livre contenant une grande densité d'informations dont l'utilité n'apparaîtra probablement que dans un, deux voire trois volumes. Et surtout le développement de l'histoire personnelle de Camille dans son statut de sorcière, de prêtresse de la Lune, lointaine parente d'une des Reines Faë de la Terre, agent de l'OIA et femme de 3 concentrés de testostérone et de puissances prend bien la moitié des pages du roman, reléguant l'Ombre Ailée au second plan.
Globalement donc un livre de transition nécessaire à la saga mais parfois lourd. Gros défaut toutefois - vient-il des traductions des différents volumes ou d'un effet de style contestable de l'auteur - concernant certaines "révélations" présentées comme allant de soi suite à des conversations ou réflexions antérieures - auxquelles nous n'aurions pas été conviées.
Bref pas le meilleur de la saga, mais dont j'attends que l'on me prouve l'utilité en tant qu'élément d'impulsion pour un nouvel élan des aventures de nos désormais si nombreux héros.
Lien : http://homelaet.canalblog.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
darkoceandarkocean   20 septembre 2012
Le cycle de la Mère Lune;qui renaît de ses cendres puis mûrit peu a peu,de plus en plus radieuse, jusqu’à ce que,de nouveau l’obscurité l'engouffre,la détruise et la laisse,toute fripée,sous forme de vieille femme,mener la meute vers les profondeurs,pour s'y reposer et revenir a la vie...
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : bit litVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1712 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre