AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur L'Univers à portée de main (58)

gouelan
gouelan   11 mars 2016
Personne ne sait réellement comment ni pourquoi la nature agit ainsi, mais cela ne change rien. Le résultat est là. Lorsque nous interagissons avec le monde quantique, ce qui était multiple devient unique. C'est un peu comme lorsque, répondant un peu vite à une question qui vous est posée par surprise, toutes les idées inexprimées et parfois même contradictoires que vous avez pu avoir à propos d'un sujet se figent en une réponse hâtive. Une réponse qu'il n'est plus possible de corriger.
Commenter  J’apprécie          140
gouelan
gouelan   13 mars 2016
L'Univers n'a pas été fait pour notre convenance.

Edward Witten, physicien théoricien.
Commenter  J’apprécie          130
Aela
Aela   06 juillet 2015
Ce moment, ce lieu du passé de notre Univers où l'espace-temps est devenu suffisamment vaste pour que la lumière y circule librement, nous l'avons appelé surface de dernière diffusion.
L'Univers avait alors une température de 3000 degrés Celsius.
Avant cet instant, l'Univers était opaque.
Depuis, il est transparent.
Ce qu'il reste aujourd'hui de la température qui rayonnait lors de cette transition est le fameux rayonnement du fond diffus cosmologique.
C'est dans ce rayonnement que résident des traces, des indices, une sorte d'empreinte de ce qu'était notre tout jeune Univers.
Commenter  J’apprécie          130
gouelan
gouelan   12 mars 2016
Être et ne pas être, plutôt.
Certains pensent que les possibilités non observées n’ont pas disparues mais se sont fondues, comme des gouttes d’encre dans un lac – le lac étant ici la réalité dans laquelle nous vivons -, comme si des perles de réalités possibles non réalisées s’étaient diffusées dans la seule et unique réalité qui prévaut, celle dont nous faisons partie.
D’autres estiment pour leur part, que notre conscience joue un rôle dans tout cela, que l’acte même d’expérimenter ou de seulement penser gèle la réalité qui nous entoure dans un état unique, et le crée donc. Pas très modeste comme idée, mais elle est sympa.
[…] Selon Everett, la physique quantique impose qu’il devrait exister une incroyable multitude d’univers parallèles où toutes les possibilités, toutes les alternatives et toutes les interactions possibles, soit réalité.
[…]Les possibilités qui nous échappent sont bien réelles, mais se trouvent ailleurs.
Commenter  J’apprécie          120
gouelan
gouelan   10 mars 2016
Il y a quelque chose de sain à ne considérer la science dans son ensemble que comme un échafaudage soutenant nos pensées plutôt qu'une vérité.
La science fondamentale, pourrait-on dire, est un échafaudage qui tente, génération après génération, de se rapprocher autant que possible de la réalité dans laquelle nous vivons et dont les prédictions doivent toujours être validées par l"entremise d'expériences, sous peine d'être rejetées.
Commenter  J’apprécie          120
ChtiSuisse
ChtiSuisse   10 novembre 2015
Nous vivons bel et bien dans un Univers qui change et grandit. C’est comme ça. La nature ne nous a pas demandé notre avis, mais elle a eu la délicatesse de nous permettre de le découvrir.
Commenter  J’apprécie          110
gouelan
gouelan   10 mars 2016
Cela peut sembler à peine croyable de penser que nous sommes seuls dans cet Univers gigantesque : « S’il n’y a que nous, quel affreux gaspillage d’espace », écrivait l’astronome et cosmologiste américain Carl Sagan en 1985.
Commenter  J’apprécie          100
beauscoop
beauscoop   27 octobre 2015
L’histoire ne garde en mémoire que les noms des découvreurs, pas des échecs. C’est malheureux, car c’est à partir d’échecs que des réussites se forgent.
Commenter  J’apprécie          100
gouelan
gouelan   11 mars 2016
Regarder loin, c’est regarder tôt.
Commenter  J’apprécie          90
myre77120
myre77120   01 juin 2016
Nous existons. C'est un fait prouvé expérimentalement. Des milliards de milliards de milliards... de milliards de milliards d'univers sont possibles, et existent peut-être.
Tous ont des lois de la nature différentes.
Ou pas.
Mais pour que nous soyons là et que nous puissions penser cet Univers auquel nous appartenons, les lois de la nature doivent être celles qui correspondent à notre Univers à nous et non pas à un autre.
Si la gravitation était plus forte, par exemple, les étoiles vivraient beaucoup moins longtemps et la vie sur Terre ne serait pas apparue, ou bien elle n'aurait jamais eu le temps d'évoluer jusqu'à nous.
Et si les forces nucléaires étaient plus faibles, ce qui peut arriver avec certains enchevêtrements de dimensions supplémentaires, les atomes ne seraient pas stables et nos corps ne pourraient pas exister non plus.
Faire varier les formes des dimensions supplémentaires revient à imaginer presque toutes les variantes possibles des lois de notre nature, avec un constat : dans l'immense majorité des cas, la vie telle que nous la connaissons ne serait pas apparue.
Mais voilà, une fois de plus, nous sommes là, vivant dans notre Univers avec ses lois.
Les bonnes lois.
Pourquoi ?
Eh bien, parce que nous ne pourrions pas être ailleurs, tout bêtement.
Exploiter le fait que nous existons pour justifier a posteriori de la forme des dimensions supplémentaires, voici le fondement du principe anthropique.
Ce dernier énonce que parmi le nombre inconcevable de possibilités dans lesquelles des univers peuvent se trouver, il suffit, pour comprendre le nôtre, de ne prendre en compte que celles qui sont compatibles avec l'existence humaine.
L'idée est assez séduisante vu qu'u fond, ce qu'elle affirme, c'est que les choses arrivent là où elles peuvent arriver, et non pas ailleurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80




    Acheter ce livre sur

    AmazonFnacMomoxLeslibraires.frGoogle





    Quiz Voir plus

    Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

    Présent - 1ère personne du pluriel :

    Nous savons.
    Nous savonnons (surtout à Marseille).

    10 questions
    266 lecteurs ont répondu
    Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre