AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Citations sur Le Souffle de la nuit (36)

Cancie
Cancie   11 mars 2022
Je n’ai jamais compris cette tradition des salles de sport. S’enfermer dans des espaces confinés pour suer à plusieurs en écoutant de la musique électro me dépasse.
Commenter  J’apprécie          434
enjie77
enjie77   26 octobre 2021
Les trois flics en uniforme recueillaient l'identité de la prostituée qui aurait préféré se taire et de son client qui préférerait que sa femme n'apprenne pas qu'il avait été obligé de composer le 17 alors qu'en déboutonnant son pantalon, il avait heurté de son soulier une tête sans vie. Le brigadier Gourvennec, qui espérait terminer sa vacation sans avoir à faire de rabiot, commençait à perdre patience.

- Mais vous n'êtes peut-être pas obligé d'envoyer la convocation chez moi,
si ? Enfin ...
- Monsieur....

Le brigadier qui se souvenait pourtant parfaitement du nom du micheton, jeta un œil sur son calepin. C'était toujours bien qu'un quidam pense un flic plus bête qu'il ne l'était vraiment.

- Pardon, Monsieur Harlay, laissez-moi vous expliquer quelque chose : vous avez failli vous casser la figure sur un cadavre. Si j'en crois ce que vous m'avez dit, dans votre quotidien d'inspecteur des impôts, vous n'avez pas dû croiser beaucoup de macchabées. Moi, ça fait dix ans que j'en vois. Et je peux vous dire que celui-là, il va me falloir quelques rendez-vous de psy avant qu'il arrête de venir me chatouiller pendant mon sommeil. Donc, même si on voulait gripper les rouages d'une investigation criminelle pour protéger votre mariage, vous ne pourriez pas le garder pour vous.
Vous allez sûrement vous dire que j'outrepasse ma fonction de flic en tenue mais je vous conseille sérieusement d'en parler à votre épouse.

page 16
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          336
Cancie
Cancie   08 mars 2022
La vieille dame cria de toutes ses forces. Un cri éraillé par les années d’existence, par la guerre, le labeur, les joies, les peines. Quatre-vingt-dix ans de sentiments, d’émotions, aujourd’hui réduits à néant par le décès du commandant Louis Lefort, groupe Cabarets. Yvette Lefort trépassait avant son enveloppe charnelle. Elle se mit soudain à haleter. Le médecin s’approcha d’elle et tira la sonnette d’urgence. Sur les joues rebondies du commissaire Atlan, des larmes qu’il ne cherchait plus à cacher cherchaient leur chemin jusqu’à s’effondrer dans sa barbe naissante. Graziani tenta de rester digne, quand Antoine sentait ses jambes défaillir. Les trois policiers étaient à poil. Leurs cartes, leurs flingues et leurs costards à la con n’y faisaient rien. La douleur d’une mère était toujours trop lourde, même pour des épaules de flic…
Commenter  J’apprécie          300
Cancie
Cancie   05 mars 2022
Hakim s’excusa, fatigué par avance de devoir préparer un gâteau qui serait partagé le lendemain, tradition immuable du groupe à chaque faux pas de l’un de ses membres. Tradition qui avait le double avantage d’éviter les hypoglycémies lors des affaires trop chronophages comme s’annonçait celle-ci, et de créer un semblant de cohésion.
Commenter  J’apprécie          250

Cancie
Cancie   14 mars 2022
Le consul lui adressa un sourire parfait et carnassier.
- Je saurai vous accorder tout le temps nécessaire, messieurs. Passons dans mon bureau, voulez-vous …
En pénétrant dans la pièce, Valmy ne put se retenir d’estimer le nombre d’exilés crevant de faim le long du canal Saint-Martin que l’on pourrait y loger. Au bas mot une trentaine.
Commenter  J’apprécie          240
Cancie
Cancie   07 mars 2022
À l’arrière, Antoine ne pipait mot depuis une demi-heure. Épuisé par sa nuit, il suivait tant bien que mal ce que Jean lui avait appris en premier lorsqu’il était arrivé en PJ : « Quand tu as le temps de dormir, dors, quand tu as le temps de manger, mange, quand tu as le temps de pisser, pisse… Parce que tu ne sais jamais quand viendra la prochaine occasion… »
Commenter  J’apprécie          230
Stelphique
Stelphique   23 novembre 2021
Mais souvent tout est en nous. Les réponses et les raisons de nos colères.
Commenter  J’apprécie          100
Edie
Edie   04 mars 2021
Il contemplait sa pince à cravate, admirant son ascension fulgurante. Lui, le fils d'un contrôleur des impôts et d'une professeur de latin. Son père passait ses week-ends à peindre des soldats de plomb, quand sa mère partageait son activité professionnelle entre une classe de cinquième qui matait des pornos sur leurs IPhone pendant ses cours, et une dépression qui lui collait à la peau comme un tee-shirt en Lycra un jour de canicule.
Commenter  J’apprécie          40
galyalain
galyalain   01 novembre 2020
Arrivé du Nigéria pour faire carrière dans la musique, il avait la même compréhension des enjeux politiques de son pays qu’un épagneul breton de la physique quantique. (Justyce)
Commenter  J’apprécie          30
galyalain
galyalain   01 novembre 2020
Sur une chaise vide en vis à vis, il convoqua le fantôme du flic qu’il avait été. Jeune, grand, élancé, la fringance du cow-boy du bitume. Son blouson en jean intelligemment positionné pour que l’on voie dépasser juste ce qu’il fallait du cuir de son holster, quand il arpentait les couloirs du 36. La PJ comme étendard, prêt à se battre pour un monde meilleur, à ne jamais relâcher sur le crime sa morsure de jeune loup aux yeux tendres. (Valmy)
Commenter  J’apprécie          20









    Quiz Voir plus

    Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

    Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

    seul
    profond
    terrible
    intense

    20 questions
    2449 lecteurs ont répondu
    Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre