AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782957013333
Julia GALINDO (29/10/2019)
3.91/5   47 notes
Résumé :
Se réveiller sans aucun souvenir dans une chambre d’hôpital et devoir compter sur un SDF pour apprendre son identité, passe encore.
Être le cobaye d’une organisation secrète qui essaye de vous éliminer depuis qu’elle ne peut plus vous contrôler, ça commence à faire.
Mais craquer pour un Don Juan qui vous rend nymphomane, nourrir une mégère acariâtre, avoir un aveugle tyrannique sur le dos et devoir empêcher un savant fou de poursuivre ses expériences d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (49) Voir plus Ajouter une critique
3,91

sur 47 notes
5
15 avis
4
22 avis
3
8 avis
2
0 avis
1
0 avis

bagus35
  06 septembre 2020
Merci à SimPlement et à l'auteure, Julia Galindo , pour l'envoi en service presse de ce bon polar d'anticipation.Gaïa se réveille à l'hôpital complètement amnésique et quand un médecin veut la piquer ,elle s'en échappe à moitié nue et croise le chemin d'un SDF qui la reconnaît.Petit à petit ,des souvenirs resurgissent seulement elle serait l'agent d'une mystérieuse organisation, aux pratiques plus que douteuses, qui lutte contre le crime .Elle accepte une dernière mission à condition que l'agence lui rende sa liberté . Un bon polar.
Commenter  J’apprécie          210
Lildrille
  04 décembre 2019
Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=45430
J'ai mis la note de : 17/20
Mon avis : Histoire de vie, récit d'espionnage, aventure rocambolesque, péripéties génétiques, fiction étonnante… ; avec révalité, titre au jeu de mot original qui trouvera sa signification par la suite, le lecteur voyage à travers les genres, accompagné de personnages auxquels il ne peut que s'attacher, et vite. Leurs différentes personnalités possèdent chacune un côté bouleversant, étant donné leurs passés difficiles, voire douloureux, et leurs expériences souvent marquantes. Aucun des héros, principaux comme secondaires, n'a été gâté par la vie. L'auteure nous offre des portraits saisissants, à la force de caractère indéniable, qui perturbent, subjuguent ou questionnent. Charismatiques à souhait, ils constituent indéniablement la force du roman.
Les premières pages commencent dans l'action et le mystère. le prologue, très énigmatique, apporte avec lui son lot d'interrogations. Les situations décrites sont bluffantes de réalisme, présentent des femmes fortes que l'on souhaiterait connaître davantage, et mettent en place un suspense prenant dès le départ. Des acronymes et des suites de lettres étranges amènent également des questionnements, que les prochaines pages du livre démystifieront. Se plonger dans l'univers incroyable de révalité requiert un peu de patience. Et le jeu en vaut la chandelle.
Quand le récit débute, le lecteur découvre un personnage amnésique, une jeune femme Gaïa, qui sait très bien se battre, et dont les talents d'exfiltration ne sont plus à revendre. le lecteur est aussi perdu qu'elle. D'où lui viennent ces capacités ? Pourquoi se retrouve-t-elle dans cet état ? On la découvre finalement en même temps qu'elle apprend à se connaître, pas à pas, dans le cadre d'une vie à la fois calme, notamment pour son travail, et mouvementée, car l'héroïne se fait traquer sans relâche.
Des journées qui ne sont pas si paisibles que cela, étant donné tous les préparatifs, travaux, entretiens et tâches que requiert la gestion d'une maison d'hôte comme le Mas de Gaïa. Certains chapitres nous immergent complètement dans ce quotidien de gestionnaire, et la lecture est loin d'être ennuyeuse. La réalité des situations, la pertinence des dialogues et des descriptions, permettent au lecteur de se sentir aussi bien que s'il se trouvait chez lui. le Mas devient progressivement sa nouvelle maison.
Ces chapitres permettent d'amener des moments de calme autour de passages plus rocambolesques. le rythme, bien dosé, s'avère plutôt efficace. de plus, dans ces parties au Mas, on suit les personnages dans leur train-train journalier pour mieux s'y attacher encore, mieux les apprivoiser et capter leurs habitudes, même si l'élément le plus étonnant subsiste dans le choix d'une nouvelle couleur de rideaux, ou dans la confection d'un nouveau plat. le ton de la narratrice aide également à apprécier toutes ces scénettes entre personnages. On ressent toute la tendresse et l'amour que l'héroïne éprouve pour ses camarades.
Dans révalité, les descriptions sont de qualité, et sans doute même un peu trop poussées par endroit. Celles qui décrivent le Mas sont incroyablement complètes, par exemple, comme celles des armes que l'on ne comprend pas véritablement, notamment lorsque l'on est novice dans le genre. Cela amène de gros pavés un peu lourds à lire, surtout au départ, lorsque l'on n'est peu habitués à se plonger dans une échelle de détails aux multiples barreaux. L'auteure réussit à se justifier par le biais de son propre personnage, et l'usage des descriptions consistantes vous apparaît alors comme une évidence. Gaïa n'aurait pu s'exprimer différemment.
L'usage des détails approfondis permet également de mieux comprendre certaines situations ou de mieux appréhender certains sentiments. Une fois habitué, le lecteur ne remarque plus la lourdeur ressentie au démarrage, et apprécie même que l'auteure fasse l'effort de donner à son univers une telle dimension réaliste. Pour certains dialogues, il aurait été préférable que les descriptions soient tout de même moins nombreuses, pour laisser davantage de place à l'action. Effectivement, l'auteure préfère que son héroïne nous résume les propos de certains de ses camarades plutôt que de les laisser discuter entre eux. le dialogue, passé ainsi sous silence, se termine un peu trop vite.
La capacité que possède de Gaïa, celle de ressentir les émotions, est habilement représentée par l'auteure dans le texte, à l'aide de mot éparpillés, ici ou là. L'invention géniale permet d'appuyer sur les émois des personnages sans que cela ne dérange en aucun cas la lecture. On a vraiment la sensation de se retrouver dans l'esprit d'une empathe, aux capacités d'analyse exceptionnelles.
Le déroulement de l'histoire nous happe jusqu'à la fin, même si la course-poursuite des derniers chapitres traîne quelque peu en longueur. Les trafics génétiques, bien qu'appartenant à des sujets déjà visités et revus par des auteurs de dystopie ou de thrillers, restent suffisamment énigmatiques et horrifiques pour que l'on veuille s'y intéresser, et avoir le fin mot de l'histoire. Par ailleurs, les modifications génétiques concernant l'héroïne sont, quant à elles, plutôt originales, bien ficelées, et bien plus perturbantes. le titre révalité prend alors tout son sens. Brrr !
Les rebondissements s'enchaînent, jusqu'à une chute inattendue, donnée par les tous derniers mots, qui annonce une suite survitaminée. Les scènes d'action sont dynamiques, bien construites et captivantes. Gaïa, inévitablement douée pour le combat, permet la mise en place de passages énergiques, que l'on prend plaisir à suivre et à imaginer.
Bien plus qu'un récit d'action ou d'espionnage à la James Bond, avec des inventions géniales, révalité décrit également de belles relations, et n'hésite pas à discuter de sujets d'actualité comme le polyamour, l'homosexualité ou la nymphomanie. Certains personnages changent de camp, de position, se reconstruisent, pardonnent ou se font pardonner, se transforment, et deviennent de meilleures versions d'eux-mêmes. L'humanité n'a jamais paru aussi belle et variée. de l'autre côté, le roman n'hésite pas à souligner des problèmes d'ordre éthique qui clivent encore au sein de notre propre société tel que le clonage, le transhumanisme, ou la médecine de confort.
révalité étonne et fascine, par un rythme soutenu, des personnages frais et bien construits, des situations originales et une Gaïa attachante. Une lecture endiablée, qui se déroule dans le sud de la France, parmi des paysages qui rappelleront de beaux souvenirs à certains, ou qui en feront rêver d'autres.
Lien : http://www.lavisqteam.fr/?p=..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
devoreusedelivresch
  23 juillet 2022
Tout d'abord, je tiens à remercier chaleureusement l'autrice pour l'envoi de ce service-presse ainsi que pour sa confiance.
Le résumé m'a donné envie de découvrir ce roman particulièrement dès que j'ai lu la notion de "manipulation génétique".
J'ai tout de suite trouvé l'histoire atypique par rapport au thriller que je lis habituellement. La notion d'espionnage et de trafiquant y sont pour beaucoup, j'ai vraiment adoré ce qu'il apportait à l'intrigue.
L'autrice nous propose ici, un subtile mélange entre un thriller, un roman d'action et de science-fiction. Elle parvient à faire ressortir comme il se doit chacun de ces styles et c'est ce que j'ai le plus apprécié dans le récit.
Les personnages sont intéressants, bien construits et attachants et l'évolution de certains d'entre eux est bien amené au fur et à mesure des pages. La plume de l'autrice est très détaillée et précise.
Cependant, j'ai eu du mal à rentrer dans l'intrigue au début. Je me suis retrouvée totalement perdue et je l'ai également trouvé assez complexe. Heureusement, par la suite, je suis tout de même parvenue à suivre l'histoire et je voulais connaître à tout prix la suite du récit.
J'ai également trouvé quelques longueurs notamment à travers les descriptions, en temps normal, je suis friande de cela mais ici, c'était trop à mon goût et cela empiétait sur l'action.
J'ai trouvé que la seconde partie du récit prenait un rythme plus accéléré et le lecteur est plongé dans l'action non-stop, je ne l'ai absolument pas vu passer. Et le dénouement final laisse le lecteur sur une grosse révélation et peut-être l'hypothèse d'une suite pour les aventures de Gaïa.
Si vous avez envie d'une lecture d'été plutôt axé sur l'aventure et le thriller avec une touche de science-fiction, je ne peux que vous recommander ce roman.
Il m'aura tout de même fallu un certain temps pour lire les 266 pages de ce livre, notamment au début comme je ne comprenais pas tout ce qu'il se passait dans le récit. Les chapitres sont également plutôt longs (environ une vingtaine de pages) et le style d'écriture me semblait assez grand et aéré.
Pour le prix, vous pouvez vous procurer ce livre pour 15 euros ou pour 28,70 francs.
Malgré tout, ce roman reste une belle découverte et je serais heureuse de découvrir la suite des aventures de Gaïa si à l'avenir une suite venait à paraître. J'enlève malgré tout quelques points suite aux différents points que j'ai relevés au-dessus. Je donne donc la note de 7 sur 10 à ce livre.
Lien : http://devoreusedelivres.ekl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Sanguine
  06 mai 2021
Lorsque Julia Galindo est venue me proposer la lecture de son roman, je n'ai pas vraiment hésité longtemps parce que le résumé est très attractif. Il pose pleins de questions auxquelles on a envie d'avoir la réponse, le récit semble être rempli de mystères. Bref, exactement ce que j'aime lire ! Un grand merci à Julia pour sa proposition et cette découverte.
Se réveiller sans aucun souvenir dans une chambre d'hôpital et devoir compter sur un SDF pour apprendre son identité, passe encore.
Être le cobaye d'une organisation secrète qui essaye de vous éliminer depuis qu'elle ne peut plus vous contrôler, ça commence à faire.
Mais craquer pour un Don Juan qui vous rend nymphomane, nourrir une mégère acariâtre, avoir un aveugle tyrannique sur le dos et devoir empêcher un savant fou de poursuivre ses expériences de manipulation génétique. Là, c'est trop !
Il est temps de passer à l'action et d'arrêter de prendre ses rêves pour la réalité…
Ce bouquin, c'est quelque chose entre polar, livre d'aventures et récit d'anticipation. Julia jongle avec ce mélange des genres et c'est plutôt bien réussi. Nous allons faire la connaissance de Gaïa, une jeune fille qui se réveille dans une chambre d'hôpital sans savoir qui elle est ni ce qu'elle fait là. Elle va devoir rapidement échapper à une tentative d'assassinat et les questions commencent. le lecteur ne comprend pas ce qui se passe, pas plus que notre personne principal !
Le point fort de ce livre à mon sens, ce sont ses personnages. Ils sont tous très réussi, à commencer par Gaïa. Ils sont pour la plupart attachants, on sent que l'auteure a pris le temps pour les travailler. Mention spéciale à Adélaïde que j'ai adoré, son côté vieille rombière jamais contente m'a tellement fait rire. Gros coup de coeur aussi pour Noa qu'on voit évoluer au fil du récit. Tous semblent avoir quelque chose de différent du commun des mortels, c'est bien vu. J'ai beaucoup aimé également les dessins (souvent des portraits des personnages) qui se trouvent au fil des pages.
L'histoire est peut-être un peu trop rocambolesque pour moi. J'aime lorsque c'est carré et là ça part quelque fois dans tous les sens avec un peu trop de facilité pour moi. On a vraiment l'impression que Gaïa a une chance folle et que tout lui sourit. Mais c'est vraiment pour pinailler parce que j'ai globalement beaucoup aimé ma lecture. Par contre, mais c'est quoi cette fin qui nous met d'autres questions dans la tête ? J'espère donc à présent qu'il y aura une suite pour lever ce nouveau mystère dans la vie de Gaïa.
Une chouette lecture, à découvrir ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Caran
  13 septembre 2021
Tout d'abord, je vais débuter cette chronique d'une façon exceptionnelle. En effet, étant malade depuis bientôt deux semaines, je dois expliquer que me tenir debout ou assis m'est très difficile. Néanmoins, je tiens à respecter mes engagements même si là, cela me demande de jolis efforts sur le plan physique. Donc, s'il y a des fautes d'ortho ou de mauvaises tournures de phrases, par avance, je suis sincèrement désolé.
Dans son ensemble, j'ai su apprécier l'aventure qui reposait au sein de ces quelques pages. D'ailleurs, j'avais un peu l'impression de lire le quotidien d'une femme taillée pour les missions extrêmes et qui évolue à travers une sympathique série de jeux vidéos : Lara Croft. Les femmes fortes, qui ne nécessitent nullement l'aide d'un quelconque macho pour les tirer des mauvais pas dans lesquels elles savent se mettre, trouvent immédiatement grâce à mes yeux. de plus, comme j'ai su l'expliquer à travers quelques chroniques, je suis en forte demande de thriller. C'est l'un de mes genres littéraires favoris et cette année, je dois reconnaître que les occasions pour me pencher dessus ont été très rares. du coup, j'étais en forte demande et j'ai foncé dans cette histoire avec la meilleure volonté du monde. Néanmoins, comme pour la plupart des romans qui tombent entre mes mains, je me dois de discuter de certains points. Ainsi, il est temps pour moi de passer à la rédaction de mes fameuses listes.
Points négatifs :
- Malgré toutes les personnes comprises dans cette histoire, et qui évoluent aux côtés de l'héroïne, aucune n'a su trouver grâce à mes yeux. J'avais tout de même une petite préférence pour Adelaïde mais comme ses apparitions sont limitées, je me retrouve sur ma faim concernant cette charmante petite dame.
- Les descriptions. Elles feront aussi l'objet d'un point positif parce que franchement, l'écrivaine n'a rien laissé au hasard au sujet de ces dernières et je me dois de le souligner. Si je commence par les mettre dans les points négatifs, c'est uniquement parce mon esprit a décroché avec certaines d'entre elles et surtout, j'avais peur qu'elles prennent de la place sur l'histoire car c'était bien pour cette dernière que j'ai attaqué la lecture de ce roman.
- Des petites longueurs.
- Enfin, il faut qu'on m'explique un détail et elle concerne le docteur. Comment se fait-il que cet homme, aveugle, arrive à reconnaître la nuque d'une femme à l'aide d'une photo postée sur facebook ?
Points positifs :
- Les descriptions. Je suis très admiratif des recherches effectuées pour enrichir ces dernières. Chaque thème exploré était très bien maîtrisé et j'estime qu'il était besoin de le préciser.
- La taille aléatoire des chapitres.
- Si je n'ai su m'attacher aux personnages, je dois reconnaître qu'un endroit a su taper pile dans mon petit coeur. Il s'agit du Mas. J'ignore si un tel lieu de villégiature existe quelque part mais si on pouvait me faire parvenir des invitations, je communique mon adresse sans hésiter. Par contre, un séjour sans me prendre une balle, c'est possible ?
- Enfin, j'ai aimé cette histoire de trafics de femmes. Si l'écrivaine se serait permise de monter d'un cran dans la description, m'offrant une petite touche frisant le violent ou le gore, j'aurais été le plus heureux des hommes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
KhiadKhiad   20 avril 2020
- Je suis amoureux.
Désolation
- Ce n’est pas censé être une bonne chose ?
- Mais je n’ai jamais été amoureux ! Comment ai-je pu être assez bête pour laisser les choses en arriver là ? Je ne pouvais pas choisir un autre moment ?
Bien que ces questions soient rhétoriques, je risque une réponse :
- Je ne suis pas sûre que ce soit le genre de truc que tu choisisses. C’est plus un état dans lequel tu te retrouves que tu le veuilles ou non. Mais il paraît que c’est plutôt euphorique comme sensation. Il paraît même que "trouver l’amour" est sacrément bien placé dans le top 10 des objectifs de vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
KhiadKhiad   20 avril 2020
Il me coupe la parole :
- Non ! On ne peut pas prendre le risque qu’il retente sa chance quand bon lui semble. Et tu dois découvrir qui veut t’abattre.
- Bonne idée ! Je vais me servir de ma petite culotte comme d’un drapeau blanc pour aller l’inviter à discuter autour d’une tasse de thé... Meeeep ! Mauvaise réponse ! Il va me tirer comme un lapin dès que je vais pointer le bout de mon nez !
Commenter  J’apprécie          30
devoreusedelivreschdevoreusedelivresch   23 juillet 2022
"Est-ce que ma résolution de ce matin de repartir de zéro pour me construire un nouveau moi est encore d'actualité ? Si une partie de mes choix a déjà été faite pour moi, mes décisions sont-elles vraiment les miennes ou suis-je influencée par la puce ? Justement cette puce, Calista y a-t-elle toujours accès et peut-elle reprendre le contrôle de ma mémoire ? Blaise avait parlé de rêves qui permettaient de lier mes souvenirs à mes émotions, est-ce prudent de m'endormir au risque de rêver ?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Livrinaa17Livrinaa17   19 février 2020
- Coquelicot ?
- Oui. Une fleur sauvage à la beauté délicate qu'on ne peut apprivoiser en bouquet, mais qui, laissée en liberté, s'épanouit spontanément et qu'on ne peut s'empêcher d'admirer malgré ses pétales toujours froissées... Ça te va plutôt bien. Comme toi, c'est son adaptabilité qui a assuré sa survie.
Commenter  J’apprécie          10
LanabookLanabook   14 mars 2021
Il m'explique que mes formatages et programmations répétitifs avaient laissé des cicatrices à la naissance de ma nuque. C'est à cet endroit que Calista branchait le connecteur à broche qui permettait de communiquer avec la puce sans m'ouvrir le crâne.
Attends ! Tu veux dire que j'ai un port USB dans le dos ?
Non, pas USB, mais une prise femelle oui.
[Gaïa et Doc]
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : suspenseVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2384 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre