AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 284186474X
Éditeur : Michalon Editions (15/01/2009)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :

"Ma soeur, ma chère soeur, je te tiens la main et te regarde à travers des larmes que je ne peux plus retenir. Ton sourire s'efface, ta bouche s'entrouve, tes yeux se ferment. Une dernière fois, tu respires longuement, puis c'est fini. Cette mort volontaire, tu la souhaitais, la revendiquais depuis des mois et je n'ai pas su t'en dissuader. Tu refusais l'idée de ta déchéance, ne supportais plus les souffrances de la malad... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
ladesiderienne
  01 février 2014
le droit à l'euthanasie (je dirais plutôt le droit de quitter ce monde dignement) faisant de nos jours toujours débat, je pense que lire le témoignage de quelqu'un qui a été confronté au choix d'un proche de décider du moment pour partir, est très intéressant, surtout quand ce récit mêle vérité et pudeur.
Daniel Gall a été en effet choisi comme témoin par sa soeur et son beau-frère, tous deux anciens médecins, octogénaires et malades, pour les accompagner en Suisse, un des rares pays au monde à ne pas punir l'aide au suicide assisté.
La première partie du livre raconte les dernières heures du couple alors que l'Association Dignitas est censée organiser leur dernier voyage. Mais devant le manque de professionnalisme (j'avais déjà pu lire sur internet d'autres témoignages dramatiques sur cette organisation qui exploite le désespoir humain), l'auteur nous livre son ressentiment et sa colère.
En seconde partie, il évoque l'avant, c'est-à-dire l'annonce de la décision du couple qui avait choisi de partir ensemble avant qu'il ne soit trop tard. D'un côté, il y a leur volonté inébranlable et de l'autre l'impuissance de l'entourage et les questions face à la mort que ce choix soulève.
Enfin, en dernière partie, Daniel Gall nous raconte l'après, le chagrin, le deuil et finalement la compréhension qui reste malgré tout entachée par le fait qu'il aurait voulu que le dernier voyage, choisi par sa soeur, qu'il ne pouvait de toutes façons pas empêcher, se fasse dans d'autres conditions, dans un autre décor que celui, pitoyable, de cette organisation suisse.
A lire absolument, que l'on soit pour ou contre l'euthanasie. 16/20
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Seraphita
  26 juillet 2009
Geneviève, la soeur de Daniel Gall, a 81 ans et est atteinte de la maladie d'Alzheimer. Elle a décidé avec son mari Yves, 86 ans, en pleine santé, de se rendre en Suisse pour y mourir ; en effet, là-bas, le suicide assisté n'est pas réprimé. Daniel Gall a accompagné sa soeur et son beau-frère dans leur démarche. Il nous raconte l'avant voyage en Suisse, le pendant, puis l'après.
Un livre qui bouleverse et dérange dès le début, dans la mesure où l'auteur commence par décrire le jour J, celui du suicide assisté de sa soeur et de son beau-frère. Après cet épisode difficile, tant pour l'auteur que pour le lecteur, se pose la question du pourquoi. Aussi, Daniel Gall présente l'avant voyage en Suisse, les prémices de la décision, puis l'après voyage. Un livre tout en questionnement et en révolte qui n'épargne pas au lecteur des détails difficiles. Une lecture qui m'a beaucoup interrogée sur la mort et la décision de mettre fin à ses jours.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   31 janvier 2014
Yves a voulu cette mort, tout en la refusant, il l'a voulue avec violence, brutalité, en la craignant sans doute, en paradant jusqu'à la fin, en la bravant. Aucun relâchement aucune faiblesse, aucun attendrissement surtout.
Tendu jusqu'au bout pour ne pas la rater, sa propre mort et celle qu'il offrait à Geneviève.
Elle avait cédé, accepté, elle n'avait pas peur, elle attendait une délivrance espérée, elle paraissait s'excuser de vouloir en finir.
Lui le criait haut et fort à condition que personne ne le sache.
Lui, orgueil et souffrance, elle, humilité et compassion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
>Ethique>Autres normes éthiques>Respect et mépris de la vie humaine (17)
autres livres classés : Aide au suicideVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
111 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre