AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 281894712X
Éditeur : Bamboo Edition (26/09/2018)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Un soldat qui meurt au front, c'est une famille dévastée à l'arrière.

Clémence a 10 ans et vit à Charnay-Lès-Mâcon. Elle doit présenter un exposé à sa classe, mais n'a aucune idée de ce dont elle peut parler. En passant devant le monument aux morts, elle remarque son nom de famille. Elle a donc un ancêtre qui est mort pour la France pendant la Première Guerre mondiale. Le voilà son sujet d'exposé ! En cherchant dans le grenier de ses grands-parents, m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
rabanne
  24 avril 2019
Un album sorti en librairie en septembre 2018, pour clôturer les célébrations du Centenaire de la Guerre 14-18.
Clémence, 10 ans, part sur les traces de l'un de ses ancêtres, héros ordinaire de la Première Guerre mondiale et disparu au front. Elle choisira de faire l'exposé de ses multiples découvertes devant sa classe...
Un récit sur la mémoire familiale, l'héritage collectif et la transmission, qui s'adresse à tous les publics et toutes les générations.
Le scénario, enlevé et actuel, rend crédible et touchante la quête de la jeune héroïne.
Quant au graphisme, il est plutôt soigné et réaliste, bien qu'il n'ait pas personnellement recueilli toute ma faveur.
Cet album contient (en toute fin d'ouvrage) un dossier documentaire sur le 134e RI de Mâcon, qui peut servir de pistes pédagogiques aussi riches que variées.
Commenter  J’apprécie          634
Fandol
  25 novembre 2018
Heureuse initiative que cette BD qui voit collaborer un historien, Jean-Yves le Naour, et une dessinatrice, Christelle Galland pour produire un magnifique album à propos de cette terrible première guerre mondiale qui s'éloigne chaque jour davantage mais que le temps ne doit pas effacer.
Bamboo éditions, dans sa collection Grand Angle, a déjà publié de superbes albums consacrés, entre autres, à l'oeuvre de Marcel Pagnol mais aussi une série de neuf volumes, L'ambulance 13, qui traite de la première guerre mondiale.
Ici, Clémence Dambois est l'héroïne pleine d'énergie et d'enthousiasme d'une aventure qui débute devant le monument aux morts de Charnay-lès-Mâcon – tiens, tiens, je crois bien que c'est la commune où résident les éditions Bamboo… - et c'est une bonne idée car la Saône-et-Loire occupe une position importante à l'arrière des combats comme les documents historiques le confirment à la fin du volume.
Justement, devant ce monument aux morts passent trois filles sortant de l'école communale et l'une d'elles remarque que le nom de famille de Clémence y est inscrit ! Stupeur de celle-ci mais sa vivacité d'esprit est déjà à l'oeuvre. La voilà l'idée qu'elle cherchait pour ce fameux exposé demandé par la maîtresse : parler de la guerre de 14 et de la mobilisation générale !
L'aide de ses parents qui ont d'autres soucis… est nulle. Ses grands-parents ne sont guère plus efficaces mais ils ont conservé, au grenier, les papiers de l'arrière-grand-mère dont elle porte le prénom.
L'aventure est lancée car Clémence lit ces lettres qui n'ont même pas été ouvertes. On saura bientôt pourquoi. Aussitôt, premier retour en arrière : 1er août 1914, à Charnay où l'on est en pleines moissons. Au passage, est rappelée la mémoire de Marius Lacrouze, célèbre aviateur de l'époque qui s'est tué aux commandes de son avion, à Villacoublay, en 1917. Il est enterré à Charnay-lès-Mâcon.
Le récit est vivant, alternant les époques et détaillant bien les étapes de la recherche de Clémence : bibliothèque, archives et surtout lettres de son aïeule qui décrit bien ce que vivent ceux restés au village. Bien sûr, il y a l'aventure qui amène la Clémence de 1914 à rencontrer les Poilus mais c'est un bon moyen de voir ces hommes arrachés à leurs proches et dont beaucoup vont mourir…
Les dessins sont colorés, vivants, très expressifs, presque trop stylisés à mon goût mais cette histoire est bien racontée. Elle est menée tambour battant avec humour, émotion et de précieuses informations, un album destiné à la jeunesse réussi que Babelio m'a permis de découvrir et d'apprécier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
jamiK
  20 novembre 2018
C'est une bande dessinée très didactique. Un jeune écolière qui doit faire une exposé en classe décide de ressortir les lettres de sa grand-mère écrites à son père parti au front pendant la guerre 14-18. le sujet est intéressant, on y apprend pas mal de chose sur la vie des familles à l'arrière des combats dans un petit village de Bourgogne. Par contre je n'aime pas beaucoup le dessin, ces personnages aux grands yeux dans un graphisme convenu et stéréotypé, sans originalité, neutre et pas toujours très élégant, avec une colorisation qui se contente d'un simple coloriage, lumineux mais sans vie. Ensuite les caractères des personnages sont trop naïfs, édulcorés, la petite fille de 2018 et celle de 1914 sont franchement agaçantes, tout cela est trop beau, trop propre, trop lisse. En dehors de l'aspect documentaire, je n'en retiendrai pas grand chose. Cette bande dessinée est destinée à un public scolaire, mais je ne suis pas certain que la cible soit très attirée par cette histoire, elle a un côté “devoir supplémentaire”.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
stellade
  03 décembre 2018
J'ai flashé en voyant cette Bande-dessinée, sortie le 26 Septembre 2018.
La couverture attire le lecteur. On a envie de savoir ...
Cette petite fille en couleur dans une photo d'époque?!
L'occasion m'est donnée de dévorer cet album que j'ai dégusté.
En effet , le xxème sicle me passionne, l'anniversaire de L'Armistice vient d'avoir lieu, je reste dans "l'ambiance".
Le fil conducteur est cette jeune fille qui doit faire un exposé, ses parents se disputent...La vie à notre époque.!
Mais Clémence a vu son nom sur le monument aux morts et n'a qu'une idée en tête savoir qui c'était. Elle va interroger son grand -père et lire des lettres qui vont lui dévoiler la vie de ces arrières grands-parents au début du siècle.
On entend le tocsin, les sabots des chevaux...On sent l'odeur de la paille lors des moissons, de la place du village en fin d'été... C'est extraordinaire. le lecteur vit entre1914 et 2018.
Et alors, cerise sur le gâteau: un dossier en fin d'album de huit pages reprenant les thèmes abordés , expliqués, avec photos d'époque. Extraordinaire pour les collégiens comme leur parents.
A LIRE ET RELIRE.

Lien : https://stelladealapage.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
BooksnPics
  26 décembre 2018
"La petite fille qui voulait voir la guerre" fait partie intégrante de ce devoir de mémoire que nous nous devons de faire perdurer. le récit se situe à Charnay-Lès-Mâcon ( où se trouve le siège des éditions Bamboo) et nous relate la vie hors des tranchées lors de la Première Guerre Mondiale. Alliant le travail d'un historien et d'une dessinatrice, ce petit bijou de la bande dessinée historique, nous plonge au coeur de la vie quotidienne de ces familles qui ont vu qui un mari, un père, un frère ou encore un fils être appelé sous les drapeaux. Véritable témoignage d'une époque, les auteurs s'appuient sur bons nombres de documents pour enrichir leur récit et nous offrent un petit dossier nous permettant d'approfondir nos connaissances en toute fin d'album.
"La petite fille qui voulait voir la guerre" est de ces récits qui nous emplissent d'émotions…
Je remercie Babelio et les éditions Bamboo pour cette découverte à l'occasion d'un opération Masse Critique.
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (2)
Auracan   12 novembre 2018
Le dessin de Christelle Galland est plaisant et dynamique et convient bien à cette mise en image du destin de deux gamines craquantes. Sandrine Cordurié le complète d'une palette lumineuse. Les événements relatés sont graves mais jamais, ni dans le texte ni dans le dessin, on ne bascule dans le sinistre.
Lire la critique sur le site : Auracan
Bedeo   10 octobre 2018
Une BD sur la première guerre mondiale, mais avec une approche émouvante et surtout avec un personnage original fort, une petite fille qui voulait plus voir son père que la guerre et qui tente de trouver son chemin dans une France en plein chaos.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
FandolFandol   25 novembre 2018
Je ne vois plus la guerre comme un événement formidable, ni comme une aventure glorieuse. La guerre, ce n'est pas la gloire. ce n'est que dans les journaux que les soldats meurent le sourire aux lèvres, en criant "Vive la France !". Non, le seul vainqueur de la guerre, c'est la mort.
Commenter  J’apprécie          130
gaemaegaemae   10 novembre 2018
Toi qui me lis, je n'ai pas eu ta chance de naître ici et maintenant. Je t'envie mais n'oublie pas que la liberté et la paix sont toujours fragiles, et bats-toi pour ne jamais plier l'échine, comme je me suis battue toute ma vie.
Commenter  J’apprécie          40
FandolFandol   25 novembre 2018
Mon père allait faire la guerre aux Boches et revenir en héros !
Commenter  J’apprécie          30
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1679 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre