AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Alexandra Carrasco (Traducteur)
EAN : 9782878271348
60 pages
Éditeur : Rackham (19/11/2010)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 14 notes)
Résumé :

Bien plus qu'un amusant journal de voyage ou qu'un simple détour dans le monde d'une enfant particulière, ce petit chef-d'oeuvre, qui va ravir les amateurs de bande dessinée, est un véritable manuel pédagogique qui en apprend bien plus sur l'autisme que de nombreux ouvrages académiques consacrés à cette question sur l'être humain dans sa diversité et sur notre société.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
LycJeanFrancoisMilletCherbourg
  12 décembre 2014
Miguel GALLARDO a écrit une bande dessinée « Maria et Moi » qui est tirée d'une histoire vraie, celle qu'il vit avec sa fille. Il raconte un voyage qu'il a fait avec sa fille autiste. Il raconte aussi comment sa fille, Maria vit avec son handicap. Cette BD aborde la maladie de l'autisme et elle a été éditée par Rackham en 2010.
Cette bande dessinée met en oeuvre les dessins de Maria GALLARDO et de Miguel GALLARDO. Les graphismes ne sont donc pas réalistes, ils semblent faits à la-va-vite et peuvent faire penser à un journal intime. Les seules couleurs utilisées sont le noir et les rouges, ça manque de couleurs. Il n'y a pas de décors, seuls les personnages sont dessinés et les objets sont mis en valeur par le rouge. Les images sont simplifiées, il n'y a pas de décors ni de détails car il n'y a que le personnage principal qui compte et c'est pour cela qu'il est mis en valeur.
Elle n'est pas présentée comme les BD ordinaires, il n'y a que des majuscules et on a l'impression que c'est écrit à la main. C'est présenté comme dans un album, certaines pages sont avec des planches et des bulles mais d'autres ne contiennent aucune vignette. L'ellipse n'est pas très respectée, il y a des retours en arrière à l'aide des dessins que le père a faits pour sa fille. L'histoire de cette bande dessinée est intéressante, je recommanderais cette BD car l'histoire est accrocheuse malgré son manque de suspense.
Axelline R.
Cette Bande Dessinée est intéressante mais elle manque un peu de suspense et d'action. L'intrigue est quasi inexistante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
alouett
  25 février 2011
Maria est une jeune autiste de 12 ans qui vit avec sa mère aux Canaries. Ses parents sont séparés et, en toute intelligence, ils ont su s'organiser pour lui permettre d'avoir des temps privilégiés avec chacun.
Parfois, Maria part avec son père pour un court séjour. C'est le cas dans ce récit puisque nous les accompagnons tout deux pour un voyage d'une semaine dans une station balnéaire de la Grande Canarie. Nous allons donc découvrir El Dorado Beach, un paradis pour les touristes allemands. Miguel nous raconte ce qu'implique la quotidienneté avec Maria, un mélange de complicité et de rituels nécessaires au bien-être de sa fille. Quant à Maria, on peut rapidement constater que malgré son handicap, cette enfant est pleine de vie et que sa maladie ne l'empêche pas de se faire des amis et de profiter pleinement des excursions qu'elle fait avec son père.
Lien : http://chezmo.wordpress.com/..
Commenter  J’apprécie          50
Abyssinia
  31 août 2018
Plus un témoignage sous forme de journal qu'une bande dessinée, cet ouvrage narre des moments de vie entre une enfant autiste et son père, l'auteur. Je n'ai pas été touchée par l'histoire, véritable, de Maria et Miguel que j'ai parfois trouvée trop rapide et distancée par rapport au lecteur. Je m'attendais à en apprendre davantage sur l'autisme plutôt que de découvrir un récit autobiographique.
Commenter  J’apprécie          21
bds
  04 juin 2013
« Maria a douze ans, un sourire communicatif, un sens de l'humour particulier et elle est autiste ». Ainsi commence le récit dessiné par Miguel Gallardo, son papa, d'une semaine de vacances aux Canaries. Fier de sa fille et de ses progrès, il nous sensibilise à cette pathologie tout au long de son ouvrage et d'une très jolie manière, pour réussir à nous faire pénétrer dans l'univers de Maria. (Béatrice)
Commenter  J’apprécie          10
kerfany54
  06 juillet 2017
Maria et moi est un récit autobiographique qui a comme principal intérêt d'aider à comprendre l'univers des enfants autistes et ce que vit leur entourage. Des anecdotes racontées par le père de Maria, mises en image par des dessins assez sympathiques. Dommage qu'au-delà de l'empathie que peut susciter ce type de témoignage, il n'y ait pas grand chose de plus.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
alouettalouett   25 février 2011
Un mur invisible se referme autour de Maria quand on la voit pour la première fois ou la croise quelque part. Un mur d’étrangeté et de peur de l’inconnu. Au début, on ne sait comment se comporter. Mais ceux qui parviennent à la connaître, même de manière fugace, sont contents de constater que le mur qu’ils avaient suscité n’est pas si haut. Il est vrai que Maria a les sens très aiguisés pour percevoir le rejet, elle n’accroche que ceux qui sont prêts à lui prêter un peu d’attention et à l’écouter. Certains sont tombés amoureux de Maria et comprenant, après quelques minutes de conversation, que ce n’est pas si difficile de communiquer avec elle. Maria est directe, sans arrières-pensées, elle fait confiance à (quasi) tout le monde et quand elle te décoche un sourire… tu craques ! Mais attention les amis… Maria n’est pas faite pour les petites natures, si tu lui plais pas (ou lui plais trop)… elle te pince très fort !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
alouettalouett   25 février 2011
Je me figure (je suis très imaginatif) que Maria peut voir la composition moléculaire du sable ou bien qu’elle y voit des mondes au complet, des étoiles ou… tout simplement du sable qui tombe. En tout cas quand le sable glisse entre ses doigts, Maria est heureuse. Des heures et des heures à voir pleuvoir des grains de sable… comme un sablier
Commenter  J’apprécie          40
alouettalouett   25 février 2011
El Dorado Beach est une réserve naturelle d’allemands. Protégés par leur bracelet, ils peuvent déambuler dans tout le complexe sans craindre de se faire mordre par des natifs
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : autismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
980 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre