AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2882583230
Éditeur : La Joie de Lire (07/10/2005)

Note moyenne : 4.15/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Battu par trois fois à un concours de poésie, Walid, jeune prince orgueilleux, se venge de son adversaire en lui imposant des épreuves. L'humble poète lauréat tissera même un tapis contenant toute l'histoire de l'humanité ! Il en mourra d'épuisement.

Un jour le tapis est volé. Walid croit à un signe du destin. Rongé par la culpabilité, il partira à sa recherche sur les pistes du désert.

Ce roman d'aventure est aussi un livre d'initiatio... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Illion
  18 mars 2015
J'ai lu ce livre une première quand j'étais en Seconde. Il faisait partie de la sélection au Prix des Incorruptibles (vous pouvez trouver toutes les infos nécessaires sur le site ici) pour les classes de 3ème et seconde. Mes soeurs et moi avons été les seules à participer dans notre lycée cette année-là. D'ailleurs nous étions LITTÉRALEMENT les seules à fréquenter le CDI. C'est une période dont je me rappelle toujours avec sympathie : l'année où j'ai découvert La Légende du Roi Errant et Des Fleurs pour Algernon pour la première fois, la seule année de ma vie où j'ai participé (même de loin) à ce fameux prix des Incorruptibles, l'année de mon record absolu de livres lu en 9 mois (plus de 30 !!). Pour toutes ces raisons et parce que le livre est génial, je l'avais adoré et, après l'avoir longtemps cherché (c'est à peine si je me souvenais du titre !), je l'ai enfin trouvé et relu.
En premier lieu, on retrouve dans cette histoire des éléments récurrents au genre du conte. Même si le célèbre "il était une fois" n'est pas écrit, l'action prend place dans une sorte d'ailleurs géographique et temporel flou permettant l'intrusion du merveilleux. Bien sûr on nous donne des indications réelles: la ville d'Ukaz, le Moyent-Orient pré-islamique... Mais tout ceci n'est qu'un contexte global, un cadre visant plus au dépaysement du lecteur en se basant sur ses préjugés (l'Orient des 1001 nuits, les djinns et autres génies etc...) qu'à situer le scénario dans une période et un lieu précis. D'ailleurs les descriptions sont vagues et la majeure partie du récit se passe dans le désert, un lieu par définition en constant mouvement. de même le scénario repose sur un élément récurrent de ceux des contes de fées : un objet extraordinaire, voire magique, qui attisent les convoitises et que le héros doit détruire ou récupérer. Par rapport au tapis, j'y trouve -par certains côtés- une forme de réminiscence du portrait de Dorian Gray. Mais ce n'est que mon avis. Bien sûr ici les djinns remplacent les fées.
Le scénario est celui de la descente aux enfers d'un prince orgueilleux et vaniteux, ce qui conduira son royaume à sa perte, et son parcours initiatique sur le chemin de la rédemption en quête du tapis volé. le thème, en soi, est assez banal dans le genre du conte mais aussi dans d'autres types d'ouvrages. C'est lorsque le héros n'a plus rien et est au plus bas, qu'il peut vraiment donner sa pleine mesure et accomplir son destin, ou ce qu'il perçoit comme tel. de fait, sur la forme, on peut diviser le livre en deux parties : la première moitié du livre va de l'introduction du prince Walid jusqu'au vol du tapis et la deuxième moitié la recherche du tapis volé. En sus, il y a un prologue et un épilogue, l'ensemble du texte se déroulant sous forme de flash-back. Il y a 14 chapitres, non numérotés, mais titrés avec le nom du personnage focal du chapitre (ex : le prince, le fou etc...).
L'histoire toute entière tourne autour du prince Walid, surnommé Al-Malik Al-Dillil. Dès le premier chapitre il est présenté à travers une juxtaposition et un accumulation excessive de qualificatifs élogieux et positifs. le procédé permet de mettre ainsi en relief, d'autant plus contrasté, son évolution postérieure et sa propre chute. En même temps, le personnage est révélateur de la réalité historique de la politique de cette époque, voire même jusqu'à nos jours... Sa recherche du tapis volé l'amène à se remettre en cause et à devenir plusieurs personnes, ce qui le préservera de la folie qui semble toucher tous ceux qui regardent le tapis. On retrouve ici le motif répandu d'un process initiatique stipulant qu'un héros doit avoir subi des épreuves, ou remplir certains critères moraux et/ou physiques, pour pouvoir approcher de l'objet de la quête.
L'ouvrage mène aussi une profonde réflexion sur le destin et le devenir de chaque homme. Walid croit dur comme fer que son destin est de retrouver le tapis volé et d'expier sa faute. Mais en est-il vraiment ainsi ? le destin existe-t-il réellement ou n'est-ce qu'une vue de l'esprit visant à nous maintenir dans l'idée qu'on ne peut rien faire face à une situation x ou y ? le tout avec une grande sensibilité et, parfois, un certain humour.
Je vous recommande vivement de plonger dans ce livre jeunesse. Il est absolument génial. Et c'est aussi la preuve que les livres jeunesses ne sont pas forcément (que) pour les enfants et les ados ;).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
orbe
  09 août 2013
Le prince wallid souhaite être reconnu comme étant un grand poète. Mais il manque dans ses compositions du coeur pour réussir à émouvoir son auditoire. A trois reprises il sera vaincu par un humble tisserand au grand concours de poésie qu'il organise. Blessé dans son orgueil, il tente alors d'imposer au pauvre homme des défis titanesques, que ce dernier réussit à chaque fois jusqu'à ce qu'un jour...
Conte oriental philosophique et symbolique qui nous offre de suivre les péripéties d'un jeune homme riche et fortuné qu'une blessure d'orgueil va entraîner dans un long périple vers la rédemption. Peu de hasard dans ce long cheminement personnel mais une quête sous l'égide des Djinns. Un joli texte.

Lien : http://cdilumiere.over-blog...
Commenter  J’apprécie          150
Virgule-Magazine
  19 juin 2015
Le prince Walid, fils du roi de Kinda, est un jeune homme aussi beau que cultivé. Poète très talentueux, il décide d'organiser à Kinda un concours de poésie, qu'il est persuadé de gagner. Mais c'est un humble et vieux tisseur de tapis qui remporte le concours, trois années de suite. Jaloux et vexé, Walid impose à son rival de difficiles épreuves, et demande au vieil homme de tisser un tapis contenant et racontant toute l'histoire de l'humanité. Inspiré par les djinns, le vieux tisserand réussit cet exploit, juste avant de mourir. Quand le précieux tapis est volé, Walid part à sa recherche : il entreprend un long voyage dans le désert, en même temps qu'une quête intérieure, qui lui permettra de se révéler à lui-même.
L'avis de Léa, 14 ans : Ce livre est un roman bien écrit qui nous fait voyager dans le pays qui a donné naissance aux contes des mille et une nuits. Il est très intéressant et facile à lire. 
L'avis de la rédaction : Un magnifique conte allégorique et poétique.
Commenter  J’apprécie          30
CDICollegeSMB
  03 avril 2015
J'ai beaucoup aimé ce conte qui, comme le genre le veut, s'adresse à qui veut entendre une belle histoire.
On lit et pourtant on a la sensation qu'un conteur nous souffle l'histoire du prince Walid.
Belle aventure que celle qui fait grandir un homme, qui est peut être plus humain que les héros des contes traditionnels.Toujours à la fois il veut racheter sa faute et pourtant vivre et oublier.
Le prologue est aussi un moment qui m'a beaucoup plu : on ne doit pas s'inquiéter, tergiverser, on sait d'emblée comment tout cela va finir ......
Commenter  J’apprécie          20
Mondaye
  25 février 2016
Un très beau conte, poétique, dote d'un cadre original.
Encore une fois l'auteur me séduit par belle histoire pleine de sagesse, invitant à réfléchir.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
orbeorbe   08 août 2013
Ecoute-moi bien : nous sommes tous responsables de nos actes, aussi bien des bons que des mauvais. Et la vie rend toujours ce que toi tu donnes. Ne l'oublie jamais, mon fils. N'oublie pas que la vie nous fait payer un prix...
Commenter  J’apprécie          30
MathildeMMathildeM   10 août 2018
Quand se plaindre ne sert à rien,la patience est de loin préférable
Commenter  J’apprécie          30
MathildeMMathildeM   10 août 2018
On ne peut soumettre le vent du désert, ,murmura t'il.On ne peut pas non plus arrêter une femme qui a déjà choisi un homme
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Laura Gallego Garcia (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laura Gallego Garcia
L'impératrice des Éthérés de Laura Gallego Garcia .Un majestueux palais que l?on croirait sculpté dans la glace, une Impératrice aussi sublime qu?ensorcelante, un monde paradisiaque où vivent des être purs? La légende du Royaume éthéré fascine les enfants des Cavernes, ces grottes où vivent les hommes. Mais lorsque Bipa, l?une d?entre eux, partira à la recherche de son meilleur ennemi, un garçon qu?elle adore détester, elle croisera en chemin des créatures animées d?une inquiétante puissance magique. À bien y réfléchir, c?est à se demander si cette terre idéale ne cache pas un désert de givre? et de mort.
+ Lire la suite
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature espagnole et portugaise>Romans, contes, nouvelles (822)
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
779 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre