AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782213615806
392 pages
Éditeur : Fayard (18/11/2009)

Note moyenne : 3.05/5 (sur 55 notes)
Résumé :
Un policier « PJPP » est victime d’une machination qui l’implique avec son arme professionnelle dans un assassinat, à deux pas de sa résidence secondaire normande… « Il prend un an de prison, sort la semaine dernière, et fonce se faire tuer devant chez moi. Que venait-il me dire ? »

Un an plus tôt, sa femme s’est-elle vraiment suicidée ? Coupable ? Culpabilisé ? Il s’est mis à boire. La police locale diffère sa décision de mettre en garde à vue un col... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
BillDOE
  23 juin 2017
Certes, 2010 n'est pas le meilleur millésime en matière de « prix du quai des Orfèvres », néanmoins la lecture d' « au pays des ombres » est agréable. L'histoire tient la route et le dénouement est plus que surprenant. Il y a quelques maladresses et redites qui font que le récit est parfois languissant, pas de quoi, non plus, descendre en flèche l'auteur. Peut-être que cette année-là peu de manuscrit ont été soumis au jugement du jury, d'où leur choix maladroit. On n'échappe pas au cliché du flic à la dérive et alcoolique. On passe quand même un bon moment, haletant surtout vers la fin.
Commenter  J’apprécie          130
asnico
  08 septembre 2017
Vincent Brémont travaille pour la PJ de Nanterre et possède une résidence secondaire à Cabourg. C'est cette adresse qu'Yvon Kervalec a dans la poche lorsqu'il est retrouvé mort. Venait-il lui délivrer un message ? Vincent ne le connaissait même pas...
Il est cependant vite accusé par la police normande qui croit qu'il ment et que Kervalec voulait se venger. L'affaire se complique lorsqu'un string et des photos de la femme de Vincent sont retrouvés dans le garage de Kervalec... Sa femme s'est suicidée un an auparavant et Vincent a de sérieux penchants pour l'alcool depuis. Sa fille de 12 ans a pourtant tant besoin de lui. Vous suivez toujours ?
Je ne vais pas vous en raconter plus car je vous encourage à lire ce polar que vous ne pourrez refermer qu'une fois entièrement lu. L'écriture est (trop ?) simple, les chapitres et le rythme s'enchaînent ; en particulier lorsque Vincent va devoir la jouer solo pour dénouer toute cette affaire alors qu'il se trouve en cavale... On se fera un plaisir de l'accompagner sur le dangereux chemin de la vérité.
C'est d'autant une bonne surprise car je n'avais pas prévu de lire au pays des ombres, je l'ai pris un peu par hasard à la médiathèque comme lecture d'été. Pourtant la couverture ne donnait pas trop envie. C'est peut-être le prix quai des orfèvres qui m'a incitée à le prendre...
Les amateurs de polar français apprécieront sans doute.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
fuji
  14 juillet 2018
Un polar de facture classique, Vincent Brémont, capitaine de la PJ de Paris passe quelques jours avec sa fille Julia 12 ans, dans leur maison de Cabourg.
C'est un papa solo depuis que sa femme Alexandra les a abandonnés un an auparavant, en se suicidant.
Vincent préfère le whisky comme béquille plus qu'une aide psychologique pour surmonter le trauma.
Un soir alors qu'il sirote son énième verre, il entend un coup de feu dans sa rue. Réflexe de flic, il sort et découvre un cadavre.
La police locale va enquêter et le soupçonner immédiatement. En effet l'homme abattu habite Nanterre comme lui et vient de sortir de prison pour recel. Kervalec avait sur lui uniquement l'adresse de Vincent Brémont et rien d'autre. Etrange n'est-ce pas ?
Deux enquêtes vont s'entremêler au quotidien d'un flic, celle de ceux qui sont en charge de l'affaire et l'enquête parallèle que va mener Brémont.
Chacun des protagonistes va guetter l'autre comme le chat fait la souris. Qui est le chat et qui est la souris ? A vous de le découvrir.
Personnellement, j'aurai rompu la construction conventionnelle de cette intrigue en transformant le chapitre 19 en prologue.
Pour la narration un point de vue interne aurait donné plus de relief à l'histoire.
©Chantal Lafon-Litteratum Amor 14 juillet 2018.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Melcleon
  16 janvier 2014
Ce roman policier a obtenu le prix du Quai des Orfèvres en 2010. Autrement dit, des membres de la maison Poulaga l'ont lu et ont considéré que techniquement il ne prenait pas de libertés avec le fonctionnement réel de l'institution. D'un point de vue littéraire, c'est peut-être une autre histoire.
L'histoire, justement, quelle est-elle ? Vincent Brémont, capitaine à la PJ parisienne en vacances en Bretagne avec sa fille de 12 ans, assiste quasiment au meurtre d'un inconnu tout près de chez lui, et les gendarmes le découvrent en train d'examiner la victime après avoir tenté en vain de poursuivre l'assassin. de témoin, il passe très vite à l'état de suspect bien que les preuves manquent pour l'inculper. Déformation professionnelle oblige et se sachant innocent (ce qui ne constitue pas une garantie d'échapper à la prison), il mène l'enquête en solo, parallèlement à ses collègues, alors qu'au fil des heures, bizarrement, les éléments à charge s'accumulent. Dans cette intrigue où le hasard n'a pas sa place, contrairement aux apparences, Julia, sa fille, joue un rôle important, de même que Michel, son meilleur ami. Et l'alcool également, responsable d'une altération des facultés d'analyse et d'une certaine paranoïa. Être sobre, a contrario, peut permettre de recouvrer lucidité et bons réflexes au moment où ils se révèlent éminemment nécessaires.
Tous les ingrédients y sont pour que le suspense soit palpitant mais l'écriture est un peu trop sage pour qu'on soit vraiment transporté. L'auteur, à mon avis, a commis une erreur en n'optant pas pour le point de vue interne et le narrateur-personnage. le récit, raconté par Vincent Brémont lui-même, sans rien changer au déroulement des faits ni même à la façon de les exposer, qui est en effet plausible dans la bouche d'un flic, aurait eu une toute autre dynamique. Dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CLDV
  07 mai 2010
Décevant, prévisible et écriture bien banale !
Tant pis, je n'avais qu'à résister à l'attrait du Prix du Quai des Orfèvres...
Commenter  J’apprécie          62

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
DexteretteDexterette   01 juin 2012
Je suis en vacances, je tombe sur un macchabée, je tente de rattraper le meurtrier, et tout ce que je récolte c'est une garde à vue qui ne dit pas encore son nom.
Commenter  J’apprécie          20
galyalaingalyalain   22 mars 2020
« Tu fonces sans réfléchir. Arrête-toi et prends le temps de raisonner latéralement. Tu es un bélier et tu te cognes contre les murs. Apprends un peu la ruse et la patience. »
Commenter  J’apprécie          10
galyalaingalyalain   22 mars 2020
- L’alcoolisme n’est pas une maladie, c’est un symptôme. Et le sevrage dure entre trois et sept jours.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Teddy est revenu" de Gilbert Gallerne.

Que reçoit Laura au début de l'histoire ?

un bouquet de fleur
une lettre
un ours en peluche

10 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Teddy est revenu de Gilbert GallerneCréer un quiz sur ce livre

.. ..