AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226392203
Éditeur : Albin Michel (29/03/2017)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Mathilde pensait avoir rencontré l’homme de sa vie, Gaspard, un homme savoureux, presque parfait. Mais son premier amour, Guillaume, réapparaît la nuit, en songe… Il était parti si loin, depuis si longtemps, et Mathilde n’a jamais pu se résigner à son absence.
Au cœur de cet étrange ménage à trois qui s’installe, entre rêve et réalité, Mathilde se cherche : où est sa vie ? Dans le regret d’un amour défunt ou dans le présent qui lui tend les bras ?
>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
Ladybirdy
  03 mars 2019
Un roman très déroutant où se disputent le jour et la nuit, la lumière et l'ombre. Très déstabilisant de cerner cette jeune femme aux allures fantomatiques et bien mystérieuses.
Mathilde a connu un grand amour, de celui qui fait mal au coeur parce que Guillaume est un homme instable, indépendant, peu coutumier de l'attachement et encore moins des sentiments amoureux. Mathilde en est folle. Mais elle souffre trop que pour continuer à aimer un mur, un coeur de pierre. Quand elle rencontrera Gaspard, c'est une nouvelle chance qui s'offre à elle. le jour la prend tout entière dans ses bras. Pourtant, petit à petit, Mathilde va sombrer dans une douce folie aux contours schizophréniques.
C'est vrai que la quatrième de couverture en dévoile de trop sur l'intrigue de ce roman, ce qui est dommage car ce roman est un condensé bien plus étoffé. C'est un roman qui parle d'amour mais pas que, il distille des questions sur la place qu'on occupe ou voudrait occuper dans la société, ou auprès de sa famille. Mathilde malgré ses mystères est une femme attachante qui rêve d'écrire son premier livre, qui cherche sa place, à avoir sa part de bonheur. Pour un premier roman, Cathy Galliege s'en sort à merveille. C'est vif, sensible, imagé. J'ajouterai un petit bémol, j'aurai préféré un peu plus de profondeur entre les différentes étapes de la trame narrative, on passe un peu trop vite du bonheur au malheur sans avoir eu le temps de palper l'un et deviner l'arrivée de l'autre. Sinon, cela reste un roman sensible et maîtrisé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          850
Gaoulette
  31 décembre 2018
Un roman ovnis. Et j'adore sortir des sentiers battus. Une sensibilité parfaitement maîtrisée que nous propose Cathy Galliègue. L'auteure nous transmet beaucoup de choses à travers sa plume et on s'en prend plein la figure... L'histoire de Mathilde, Gaspard, Constance et Guillaume est terrifiante, cosmique et déroutante. L'auteure aborde l'amour de manière déconcertante et elle vous embarque dans ses idées qu'on y croit ou pas.
Pour un premier roman, Cathy Galliègue frappe fort avec finesse, justesse que je risque d'en redemander à chaque fois que je lirais un de ses livres. Un premier roman mélancolique, inclassable où pour moi le message fort qui en est ressorti est l'amour dans tous ses travers et limites. C'est la relation conflictuelle parent/enfant, l'épanouissement compliqué pour un adolescent. L'histoire est centrée sur Mathilde, une trentenaire parisienne issue d'une famille bourgeoise qui est plus bohème que bobo chic. Je vous avouerais qu'elle est restée pour moi un mystère car je voulais comprendre sa quête désespérée. Personnage d'ailleurs qui m'a vraiment touché et dont je voulais connaître ses moindres pensées. La partie mystique du roman, celle dont le synopsis met en avant touche en plein coeur le lecteur.
Cathy Galliègue sait manier les mots pour transmettre des émotions fortes. Personnellement, j'ai voulu y croire aux visions de Mathilde et j'ai complètement compatis à sa douleur. le premier roman de Cathy Galliègue est le parfait roman coup de coeur. Tout y est : la plume, l'émotion, l'histoire, les personnages.... Pour moi la manière dont a été construit ce roman, il me manquait la voix de Constance qui a une place aussi importante que Guillaume et Gaspard. Même une voix très courte, j'aurais pris volontiers.
Je n'étais pas loin du gros coup de coeur. Il sera mini... Dés le premières lignes je l'ai senti se pointer. Cathy Galliègue nous embarque dans son roman qui parfait frôle le malsain. Je signe pour ses prochaines sorties.
Par contre j'ai une petite remarque. Je suis déçue par la quatrième de couverture qui dévoile une partie du roman importante qui arrive bien plus tard. Pour moi, il était important de laisse r l'effet de surprise pour bien visualiser la descente en enfer de Mathilde sans spoiler. Cela dit, je reste admirative de ces auteurs qui ont cette plume poétique et nous emportent dans leur délire livresque. Une auteure à suivre pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          153
chriskorchi
  21 avril 2017
Gros coup de coeur pour ce roman que j'ai lu d'une traite. Tout y est : le style, l'histoire, les personnages, la psychologie des personnages, l'ambiance, les lieux qu'on imagine facilement tellement ils sont bien décrits. J'ai tout de suite aimé Mathilde, son caractère, ses failles, sa sensibilité, ses fêlures qui me parlent tellement. C'est bien plus qu'une histoire d'amour, d'amitié c'est aussi une incursion dans les sentiments profonds, les pensées cachées, le ressenti. Et ce titre, que j'adore qui me rappelle la chanson adorée.
Chaque mot est à sa place, chaque virgule, chaque respiration, une très belle écriture, il y a des phrases qui sonnent justes, qui vous transperce le coeur, qui vous arrachent des larmes, j'ai eu mal pour Guillaume que j'ai eu envie de sauver avant qu'il ne commette l'irréparable. J'ai beaucoup de tendresse pour Mathilde, du dédain pour sa soeur jumelle que seules les apparences intéressent, de la compassion pour Gaspard qui n'avait rien demandé et se retrouve dans une relation compliquée et dévastatrice qu'il n'a pas demandé, pas mérité. Tout comme Mathilde j'ai aimé les parents de Gaspard.
La nuit je mens, c'est une exploration de l'amour avec tout ce qu'il y a de complexe, les aléas, les non-dits, les regrets, les espoirs , un cri d'amour à quatre voix avec chacune sa mélodie, ses accords, ses discordances.
Un superbe roman, une romancière à suivre absolument. Je suis ressortie de ma lecture conquise, touchée, émue et satisfaite d'avoir fait cette belle lecture.
VERDICT
Un roman sur les relations amoureuses pas simpliste, une vraie qualité littéraire, un concentré d'émotions. Coup de coeur littéraire. J'espère que Cathy Galliègue va continuer et nous régaler de la puissance de ses mots.
Lien : https://revezlivres.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Loley
  23 avril 2017
Je croise Cathy Galliègue sur les réseaux sociaux depuis un certain temps et la voir publier dans une grande maison d'édition fait vraiment plaisir.
Il n'en faut pas beaucoup pour craquer devant une couverture aussi belle, je suis persuadée qu'en librairie le choix doit être vite fait.
Mathilde apprend le suicide de son premier amour, elle se sent liquéfiée, ravagée.
En cherchant un peu, elle va se rendre compte qu'il est passé à l'acte juste après qu'ils se soient revus...
Je me suis fait emporter très loin et l'auteure m'a permis de rêver.
Je ne sais pas si toutes les premières histoires d'amour sont belles, mais on ne peut que songer à sa propre expérience.
Le retour en arrière est extrêmement réussi, j'ai appris à connaitre les personnages dans leur adolescence, mais surtout, le lecteur apprend les éléments clés dont il a besoin pour la compréhension de l'histoire.
Je suis peu habituée à la littérature blanche, j'ai besoin d'être tenue en haleine par une intrigue et du suspense, alors quand je m'y penche je suis exigeante.
J'ai besoin de beauté, de rêve et de qualité littéraire, le roman de Cathy Galliègue a tout ça, il est magnifique.
Il n'y a pas de temps mort, car c'est aussi un risque avec ce style.
J'ai été profondément touchée et j'ai eu l'impression de voir un peu de l'auteure dans Mathilde, enfin le peu que je connais, son franc parlé, sa liberté, sa féminité...
La relation amour / argent / bonheur est exploitée ici, sous sa forme la plus pure, jusqu'à former un triangle rectangle où l'angle droit est indigeste quoi qu'on fasse.
L'argent, le trop-plein d'argent bien dégoulinant, sabote parfois ce bonheur si simple, il aide on ne va pas se mentir, mais quand il est trop profondément ancré il peut aveugler et empêcher de vivre de belles choses.
Il est évident que je vais enchaîner avec un thriller parce que c'est ma lecture de prédilection, mais c'est surtout pour mieux revenir me frotter à la littérature blanche.
Des évasions comme ça j'en veux d'autres, ce roman est tellement beau, j'en reste sans voix.

Lien : https://leshootdeloley.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Root
  09 septembre 2017
Je crois que j'attendais ce roman depuis longtemps. Un de ceux qui vous tiennent éveillé à pas d'heure, dont on griffonne des extraits sur des petits bouts de papier parce qu'on voudrait ne jamais les oublier.
Mathilde pense aimer Gaspard, jusqu'à ce que Guillaume se suicide. Guillaume, elle l'a aimé, elle l'aime toujours. Tirer un trait sur leur histoire est impensable, même s'ils ne sont plus du même côté de la vie. Alors elle le réinvente chaque nuit. Puis chaque jour. Et flirte avec la folie dans cet étrange ménage à trois.
J'aurais pu détester Mathilde pour son impertinence, son incohérence et ses caprices ; sa désinvolture de fille à papa qui crache dans la soupe. Et puis elle m'a rappelé la Betty de 37°2 le matin, à fleur de peau, des lambeaux de coeur entre les mains. Elle reprise les morceaux de son histoire comme elle peut. Suspendus dans son tableau de vie, on voudrait lui tenir la main, essuyer ses larmes, lui dire fais pas de connerie, ça passera.
Ce roman m'a replongée dans l'émotion des premiers Despentes, la fascination de Catherine Cusset, la délicatesse d'Olivier Adam. le lyrisme d'Ann Scott, aussi, le coeur à vif de Zeller. Ça fait beaucoup de références, je sais, mais Cathy Galliègue a le talent nécessaire pour s'en affranchir. Elle vous emmène dans une boule à neige en plein été, c'est brûlant, glaçant, intense, violent.
Beau à couper le souffle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
LadybirdyLadybirdy   03 mars 2019
Il ne faut pas croire ce qu’on raconte, l’amour survit aux premiers émois. S’il est véritable, il ne s’éteint pas. Il devient plus solide en se roulant affectueusement dans le quotidien. Comme un chat alangui ronronnant de bien-être, il tisse des liens serrés entre le bonheur, la confiance et la fameuse complicité.
Commenter  J’apprécie          232
LadybirdyLadybirdy   03 mars 2019
J’ai pêché la lune dans la piscine. L’amour est partout quand on le ressent au plus profond de sa carcasse. La lune jouait à l’amoureuse qui se fait désirer, et moi, à celle déjà captive. Tout n’est qu’une histoire de reflet.
Commenter  J’apprécie          250
LaRousseBouquineLaRousseBouquine   23 avril 2017
Oui, j'aurais vécu dans une poubelle, sous les bombes, j'aurais braqué une banque pour acheter son petit doigt, et qu'il m'effleure enfin. Je lui aurais offert les femmes, celles dont il rêve - peut-être - pour qu'au petit matin il s'endorme, repu et épuisé, la tête sur mon sein. J'aurais versé mes sacrifices sur l'autel d'un amour impossible, j'en aurais fait mon chemin de croix, je me serais ensevelie vivante et il serait venu s'agenouiller sur ma butte. Et j'aurais ri, la bouche pleine de terre, j'aurais méprisé et adoré cet homme incapable d'aimer debout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LadybirdyLadybirdy   03 mars 2019
Mon chien était une adorable aberration. Nous étions faits pour nous comprendre. Faits l’un pour l’autre. Celui-là ne me ferait pas mal à l’amour.
Commenter  J’apprécie          170
LaRousseBouquineLaRousseBouquine   23 avril 2017
Cours ! Fais ton jogging tous les matins, entretiens ton capital, tu iras loin ! T'inquiète pas, je te regarde, tu aimes tellement ça. Moi, je ne bouge pas. Je n'irai pas bien loin, sans doute, mais j'ai tout le temps pour renifler l'existence que toi tu préfères traverser au galop, ignorant superbement les instants fugaces qui font le goût du temps qui passe.
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3508 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..