AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Archessia


Archessia
  22 mai 2012
Cela faisait longtemps que je n'avais plus lu un titre bit-lit. Il faut dire que pendant une période, je ne lisais presque que ça, du coup, j'ai légèrement saturé.
Seulement, là, ça faisait déjà des mois que j'entendais parler de cette Maeve et du premier tome de ses aventures. Elle s'était fameusement faite remarquée lors de sa première publication aux éditions du Petit Caveau, et j'ai souvent hésité à sortir ma carte de banque pour passer commande. Première auteur francophone (Marika Gallman est Suisse) écrivant de la bit-lit ayant réussit à faire saliver le grand Bragelonne, la curiosité était bien trop forte que pour passer à côté.
Mais alors, ça donne quoi ce Rage de dents ?
Ma mâchoire, je ne sais pas, mais en tout cas, ça décoiffe !

Maeve a 21 ans, va à la fac, a été élevée par son grand-père et par la mère de son meilleur ami, et a un putain de caractère.
Est-ce que c'est une façon de compenser sa toute petite taille, ou peut-être pour se défendre de tous les gros lourds qui lui courent après (oui, bon, elle est assez canon. Mais faut pas en faire une histoire, elle est pas du genre à rouler des mécaniques)?
En tout cas, le fait est là. Elle a horreur qu'on lui marche sur les pieds, et ce n'est pas parce que c'est une femme qu'elle ne sait pas se défendre ou défendre ceux qu'elle aime.
C'est d'ailleurs comme ça qu'elle se fait remarquer à la sortie d'une discothèque, en pétant le nez d'un ex d'une amie, qui avait la fâcheuse tendance de laisser des bleus sur la peau de celle-ci.
Elle n'a pas uniquement attiré l'attention des videurs, et quelques semaines après, un bellâtre va lui tourner autour sans passer par quatre chemins. Avouons-le, c'est loin de déplaire à Maeve. Sauf que, le beau gosse, il a plus d'un tour dans son sac, et il semble connaître Maeve mieux qu'elle ne se connaît elle-même.
Le temps est venu pour les découvertes, les confrontations et le vrai danger.
Qui est Maeve ? Qui sont ceux qui l'ont toujours entourée ? Et que va-t-il arriver maintenant qu'elle sait tout ?

Wow, ça c'est de la putain de bit-lit. le genre de lecture où tu as intérêt à t'accrocher à ton slip et où tu t'en prends plein les dents.
Je ne crois qu'il y ai quelque chose que je n'ai pas aimé dans ce bouquin.
J'ai adoré Maeve, déjà. Cette petite nana est une boule compacte d'énergie brute et de nerfs en pelote. Toujours survoltée, elle se retrouve souvent du coup dans des situations loin d'être glamours, étant donné qu'à la moindre pique lancée, elle part au quart de tour et à tendance à faire mordre la poussière à quiconque la cherche un peu trop.
C'est loin de plaire à son meilleur ami, Eliott, qui préférerait qu'elle ne se mette pas si souvent en danger.
Qu'à cela ne tienne, elle est géniale, c'est tout. Elle est grave vulgaire, n'admet pas quand elle a tort (même, surtout ! quand elle le sait), a du répondant à en revendre, est une bombe de sexytude sans être une grosse pouffe et a un humour qui ne fait rire qu'elle.
Je l'aime, c'est mon nouveau modèle
Bien entendu, pour ne rien gâcher, ce personnage est bien plus profond et fouillé que ça, et ce qu'elle va vivre ici fera ressortir des facettes d'elle dont elle n'aurait jamais deviné l'existence.
J'ai adoré la suivre tout du long de cette lecture, et sa langue acérée et piquante rend le récit brûlant, énergique, épicé et fonçant à cent à l'heure.
Décoiffant, j'vous dis.

Pour l'histoire, j'étais un peu sceptique. Des vampires. Encore. *insérez soupirs et roulages d'yeux*
Est-il encore possible d'écrire une histoire de vampires sans tomber dans le cliché ou dans le redondant ?
Non, je ne crois pas.
Est-il quand même possible d'écrire quelque chose de divertissant et agréable à lire ?
Hell yeah !
Marika nous le prouve ici parfaitement, avec un récit bien péchu qui nous prend aux tripes dès le début. J'en suis sortie aussi essoufflée et débraillée qu'en sortant d'une montagne russe.
Alors, on a ici le cliché du vampire beau à tomber et transpirant le sexe. Mais, hé, c'est de la bit-lit. Si vous ne cherchez pas un minimum de sexe dans ce bouquin, c'est que vous vous êtes trompés de rayon.
En fait, l'originalité n'est pas spécialement dans les vampires à proprement parler, je pense que c'est surtout dans l'interaction de Maeve et de ceux-ci. Rajoutez à ça une histoire de sorciers, de rêves et de malédictions, mélangez le tout avec une sensualité à vous liquéfier pendant votre lecture, et vous avez Rage de dents.
J'aime ce savant mélange d'émotions que dégage Maeve. On a presque l'impression de la voir vivre les étapes du deuil. Deuil de la vision d'une vie ou d'un monde qui l'entourait ? Peut-être.
En tout cas, y a pas à dire, elle n'accepte pas facilement les révélations qui lui tombent sur la tronche. Qui le ferait, en même temps ?
J'ai adoré ses réactions, au final, super crédibles. Elle est LA part d'humanité de ce livre, et c'est à elle qu'on se rattache, se sont ses actes et ses paroles qui donnent cette touche de réalisme au récit et qui fait accroche à fond.

Ce livre est une sacrée dose d'énergie, un gros coup de poing qui tient en haleine du début à la fin, doté d'une héroïne façon tornade et de scènes chaudes à faire rougir les plus blasés des lecteurs.
Deux conseils : procurez-vous ce tome et surveillez de très près Marika Gallman. Qui sait ce qu'elle nous réserve pour l'avenir ?
Lien : http://archessia.over-blog.c..
Commenter  J’apprécie          220



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (18)voir plus