AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782266147651
512 pages
Pocket (20/01/2005)
3.7/5   122 notes
Résumé :
On connaît le vainqueur de Vercingétorix et le séducteur de Cléopâtre, le brillant écrivain et l'excellent orateur, mais peut-on imaginer ce qu'il fallut d'énergie et d'habileté politique à Jules César pour conquérir à lui seul le monde méditerranéen, tout en menant une guerre civile contre Pompée ?
César est un homme seul, même marié, même à la tête de ses armées, même dans les bras de ses jeunes et beaux secrétaires, même au milieu du peuple romain qui l'ac... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,7

sur 122 notes
5
5 avis
4
8 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
1 avis

Max Gallo parvient à retranscrire dans cette biographie d'un personnage historique majeur de l'antiquité toute la carrière de Jules César, bâtie pas à pas, à force d'une ambition inébranlable, tout en parvenant à esquisser l'homme privé derrière le personnage public.

Et le personnage n'en sort pas forcément grandi, même en scrutant ses actes avec le regard de l'époque. Comme tout grand homme, il a accumulé les adversaires Caton (toujours), Pompée (à partir de ses succès en Gaule), Cicéron (en fonction des moments, ce dernier se ralliant là où se tenait la force)...

Il a fait preuve parfois de mansuétude pour ses ennemis vaincus, lorsque son intérêt à terme l'exigeait, mais il a aussi fait passer par le fil de l'épée de ses légions tous les habitants de citées battues, ou a délibérément choisi de faire couper les mains des guerriers vaincus avant de les relâcher, pour diffuser l'effroi et faire grandir la terreur de ses armées.

Séducteur né, il accumule les liaisons des deux sexes, avec une préférence marquée pour les jeunes hommes de son entourage depuis ses premières expériences moyen orientales, ce qui lui vaudra le surnom de reine de Bythinie, qui le suivra. Cléopâtre ravivera toutefois ses envies lors de son séjour égyptien.

Ce qui ressort le plus du livre de Gallo, c'est l'incroyable chance qui l'a toujours accompagnée. Il aurait pu mourir à maintes reprises, pris dans les luttes entre le Sénat et la plèbe, ou sous les coups des Germains, des Gaulois ou face aux légions de Pompée en Grèce. Et pourtant toujours les dieux, dont il se réclamait le descendant, l'ont servi.

Gallo retranscrit l'accession au pouvoir suprême De César, comme le résultat final d'une volonté inébranlable dans un livre foisonnant.

Commenter  J’apprécie          70

Un merveilleux roman historique pour une vie grandiose. Jules César, à l'image d'Alexandre le Grand, représente à lui seul la grandeur, l'intelligence, l'ambition démesurée, la folie, la décadence et autant d'autres expressions et superlatifs qui pourraient le définir, car en dépit de ces nombreux crimes au nom de la gloire d'une seule ville, il reste le personnage central de toute une époque. Max Gallo, à travers cet oeuvre, réussit à rendre à César ce qui appartient à César.

Commenter  J’apprécie          100

Max Gallo montre que dès son plus jeune âge Cesar possède un destin. Très vite il se réalisera. pourtant rien n'est acquis dans la Rome de son enfance, déchirée par la guerre civile. La mort et le chaos ne sont jamais loin, ils épargnent pourtant le fils de la maison Julii. Pour fuir le dictateur Sylla il quitte Rome et part apprendre l'art de la guerre. Rapidement on le surnomme "la reine de Bithynie" pour s'être trop rapproché du roi Nicodème IV. Sylla meurt et déjà Pompée s'annonce comme principal adversaire. Il ressent que la république ne peut pas être son horizon, puisqu'il n'y a que "complots, intrigues et jalousies". Sur les bord de la mer, aux confins du monde Cesar pleure lorsqu'il comprend qu'à son âge (33ans), Alexandre avait déjà soumis le monde. La gloire de Rome empruntera les mêmes sentiers que les seins, il le sait. Brutus devient son fils adoptif. Cesar cherche à renforcer son pouvoir dans Rome et hors de ses frontières. L'année 59 sera celle de son élection à l'impérium, le voilà consul. Il gouverne et décide. Mais la gloire lui fait défaut, seule la conquête militaire lui permettra de s'en couvrir à Rome. La Gaule, habitée par les peuples barbares, sera la proie idéale. Avec ses légions il part à la guerre, A Gergovie, il échoue face à Vergécintorix, Alésia sera finalement le tombeau de ce valeureux chef arverne. Veni, Vidi, Vici, tous subissent sa loi implacable. de Pompée aux rebelles gaulois, de Cléopatre aux éléphants africains. Les charges de gouvernement lui sont accordées à vie. A cinquante ans, plus rien ne lui a résisté, l'aigle vole dans l'indifférence des vautours. Déjà l'année 44 arrive, les songes se font noirs, les présages deviennent lourds. Se rendant à la Curie, frappés par ceux qu'il avait nommé, il chute et trépasse. Tu quoque mi fili, même la dernière de ses heures appartient à la légende.

C'est tout cela que nous raconte l'auteur et brillant historien dans cette vaste et dense biographie. Une bonne approche pour qui veut mieux connaitre la vie de ce personne légendaire de l'Antiquité romaine. Un bon livre de Max Gallo, toujours plaisant à lire pour un auteur éternellement enrichissant d'histoire, de culture et de littérature.

Commenter  J’apprécie          10

VENI, VIDI, GALLI ... (NON GALLO!)

Si vous n'êtes jamais allé à Rome entre -63 et -44 avant J.C., l'agence de voyages temporels Max GALLO vous propose ici un voyage inoubliable de 445 pages.

Tout au long de votre parcours, votre guide CJC (Caius Julius Caesar) vous immergera dans les multiples dimensions de la Rome Antique – Sénat, Plèbe, Patres, Cirque, Légions, Tribuns, Esclaves et autres Gladiateurs.

Les rouages du pouvoir, les luttes permanentes pour se l'approprier, les traits de caractère et les dynamiques des principaux acteurs de la Cité – Pompée, Crassus, Cicéron… - mais aussi ceux des acteurs périphériques – Vercingétorix, Nicomède… - prendront corps autour de CJC, l'héritier des dieux.

Au travers de 52 tableaux, plus de deux décennies d'Histoire sont patiemment ciselées autour de notre guide temporel égocentrique qu'est CJC.

Ce voyage de par ses décors, ses personnages et leurs caractères, ses enjeux et sa dramaturgie nous rappelle que notre civilisation actuelle est issue de ce ferment et qu'en fin de compte, près de 2000 ans après, vraiment peu de choses ont changé…

Conclusion : offrez vous - sans « scrupule » (*) - une bonne leçon d'Histoire et de philosophie.

(*) du latin « scrupulus » qui signifie « petite pierre pointue » et au sens figuré « sentiment d'inquiétude » - Les légionnaires romains portaient des sandales. Lorsqu'une petite pierre entrait entre le cuir et la peau elle gênait la progression du soldat. D'où, aujourd'hui, ce sens du scrupule qui taraude l'esprit l'empêchant d'avancer (Wiktionnaire)

P@comeux - 2014/04 ©

Commenter  J’apprécie          20

Avec cette revisite de Max Gallo, j'ai eu beaucoup plus de facilité à en apprendre sur la vie de Jules César, que je ne l'ai fait au collège. Beaucoup de pratique politique et autres, nous montre que rien a changé en deux siècles ...

Commenter  J’apprécie          91

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation

"Ils te hissent le plus haut qu'ils peuvent pour que tu sois exposé aux flèches de tous ceux qui, à Rome, refusent un roi."

Commenter  J’apprécie          90

Il mourut dans sa cinquante six éme année et fut mis au nombres des Dieux.

Au cours des premiers jeux que l'on célébrait en son honneur, une cométe, apparut à la onziéme heure , brilla pendant sept jours consécutif, et l'on cru que c'était l'ame de César admise au ciel.

On décida de nommer les Ides de Mars, Jour parricide, et interdiction fut faite au Sénat de se réunir a jamais a cette date là.

Commenter  J’apprécie          20

La peur rend l'âme humaine inaccessible à la pitié.

Commenter  J’apprécie          50

Il n'est pire ennemi que celui qui fut votre ami.

Commenter  J’apprécie          40

"Telle est la loi. Le vaincu meurt ou devient esclave. Quiconque se dresse contre Rome doit connaître ce sort…"

(p.59)

Commenter  J’apprécie          10

Videos de Max Gallo (39) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Max Gallo
Cléa - Des livres qu'on n'oublie pas
autres livres classés : biographieVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2764 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre