AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266093029
Éditeur : Pocket (01/10/1999)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 54 notes)
Résumé :
« Pourquoi de Gaulle après Napoléon ? Parce que j'aime les héros qui bâtissent leur destin, seuls, parfois contre tous, et deviennent les figures de proue d'une Nation. »

Sorti de l'ombre de la défaite, il est devenu le symbole de la Résistance et de la Libération. Il a si fort incarné « une certaine idée de la France » que, trente ans après sa mort, son souvenir plane toujours comme une nostalgie, un regret, un espoir.

De l'adolescent... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
litolff
  18 février 2013
La lecture de cette biographie légèrement romancée du grand général est un pur plaisir, même pour nulles en histoire contemporaine telles que moi !
À l'instar de celle de Napoléon, et là s'arrête le parallèle, la vie de Charles de Gaulle est un véritable roman.
Bon, évidemment, Gallo n'est pas un contempteur de de Gaulle, et le ton est plutôt admiratif ... J'ai dévoré avec bonheur les quatre tomes
Commenter  J’apprécie          130
TomLanneau
  09 décembre 2018
Né au milieu des années 90, je constate au quotidien que les hommes/femmes politiques, que les historiens, que les militaires, et plus globalement qu'une grade partie de Français font référence au général à tout propos, et souvent de manière contradictoire. Je me suis rendu compte que, finalement, je n'en savais moi-même que très peu sur le héros de la seconde guerre mondiale, le fondateur de la 5ème république, le président français pendant 10 ans.
De Gaulle s'apparente aujourd'hui à un mythe, par conséquent j'ai cherché une biographie précise de cet homme qui a marqué l'histoire du pays, et je suis tombé sur cette suite de Max Gallo.
Ce premier tome traite de a période 1890-17 juin 1940, de la naissance de de Gaulle à son repli en Angleterre, la veille du fameux appel du 18 juin. Rien que ce premier livre valorise le mythe qui existe entoure De Gaulle : élève brillant, élevé par un père professeur érudit et honteux de la défaite de 1870, nourrit depuis petit par ses rêves de grandeur militaire, élève de Saint-Cyr sûr de ses capacités mais ostracisé, officier valeureux sur le front en 14, prisonnier de guerre en Allemagne qui tente de s'évader 3 fois, officier sur le front polonais, conférencier de talent dans les plus hautes institutions militaires, en charge de missions au Levant, prête-plume au cabinet de Pétain, auteur anti-conformiste qui prévoit que la seconde guerre mondiale sera une guerre de mouvement et que la ligne Maginot sera contournée, gradé intelligent qui tente de trouver des hommes politiques de valeur pour faire valoir ses vues militaires, secrétaire d'Etat sous le gouvernement de Paul Reynaud qui assiste, impuissant, à la victoire du défaitisme et de la trahison de Pétain ainsi que du général de Weygan... Bref, vous aurez compris pourquoi la biographie de Max Gallo fait 4 tomes et plus de 2000 pages !
J'ai beaucoup apprécié la lecture de ce premier tome. Cette biographie est romancée mais ce n'est pas un problème pour moi : ce style rend la lecture de cette histoire dense et perplexe fluide et attractive. On y découvre l'homme derrière le mythe ; brillant, valeureux, courageux, anti-conformiste, parfois arrogant et buté. Gallo évoque également sa vie de famille : son amour solide pour Yvonne de Gaulle, ses inquiétudes pour sa famille et la douleur qu'il éprouve en regardant sa petite dernière,Anne, porteuse d'un important handicap.
Malgré la longueur de cette biographie, j'attaque donc avec impatience le second tome !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BVIALLET
  20 juillet 2018
Charles de Gaulle naquit le 22 novembre 1890 à Lille dans une famille de la grande bourgeoisie du nord. Très jeune, il est marqué par les valeurs traditionnelles : catholicisme légitimiste, patriotisme, goût des études et du service de l'Etat. Après l'école primaire chez les Frères des écoles chrétiennes, il continue sa scolarité chez les Jésuites où il a son propre père comme professeur. En 1908, il entre à l'école militaire de Saint-Cyr, après une année de préparation au collège Stanislas de Paris. À sa sortie en 1912, classé 13ᵉ, il est affecté au 33ᵉ régiment d'infanterie stationné à Arras. Lors de la première guerre mondiale, il est blessé trois fois, d'abord à la jambe le 15 août 1914 à Dinant, puis à la main gauche en Champagne, le 10 mars 1915. Un an plus tard, il est à nouveau blessé, mais cette fois à la cuisse gauche d'un coup de baïonnette. Fait prisonnier par les Allemands, il tente à cinq reprises de s'évader de toutes les forteresses où il est détenu. Finalement, il ne réussira à rejoindre la France qu'une fois la guerre terminée…
« De Gaulle / L'appel du destin est le premier tome d'une importante biographie qui en comporte quatre, soit un important ensemble de plus de 1600 pages. Un destin aussi exceptionnel n'en nécessitait sans doute pas moins. Ce premier opus couvre la période 1890-1940, soit de la naissance du grand homme jusqu'à l'humiliante défaite de juin 40. La narration est précise et non romancée. Max Gallo s'en tient aux faits sans négliger la psychologie du personnage souvent solitaire, un brin hautain et persuadé d'avoir raison seul contre tous et de devoir assumer un destin hors normes. Ainsi préconisa-t-il l'usage de formations de blindés en corps constitués, menant l'offensive avec l'appui de l'aviation à une époque où la tendance était plutôt à la guerre de position, bien à l'abri derrière la ligne Maginot que les Panzers teutons se firent un plaisir de contourner. Sur ce coup, De Gaulle prêcha dans le désert. Un des nombreux autres intérêts de cet ouvrage est le rapport de rivalité entre l'ancien (Pétain) et le nouveau (de Gaulle). Les deux hommes se connaissaient de longue date. De Gaulle travailla dans le cabinet de Pétain lequel le soutint jusqu'à ce que leurs divergences de vues et d'ambitions éclatèrent au grand jour. Un ouvrage historique de qualité qui se lit comme un roman.
Lien : http://www.bernardviallet.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Merignac33700
  25 décembre 2014
Un homme qui écrit son destin et bientôt celui de la France
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Y--Y--   11 avril 2012
De Gaulle prend Anne sur ses genoux.
Il est 6 heures. La pénombre s'étend peu à peu sur le parc de Sept-Fontaines.
Il commence à balancer sa fille lentement. Elle ne le quitte pas des yeux. Il lui semble qu'elle comprend, qu'elle sent tout l'amour qu'il lui porte, « pauvre petite Anne ».
Il chantonne ce refrain dont il a inventé les mots étranges parce qu'elle sourit, puis rit même, quand elle les entend : « Pachou Pachou Paya ».
Ce rire d'Anne, c'est comme si tout à coup le ciel s'éclairait d'une lumière vive, la grande clarté de l'espérance. Et il sait alors, le temps de ce rire, ce qu'est la joie limpide, le bonheur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BVIALLETBVIALLET   20 juillet 2018
 Après les éloges (« intelligent, sérieux, brillant, très bien doué, beaucoup d’étoffe ») tombe le couperet. Un peu en marge de ses camarades, un jugement parfois mal assis. « Gâte malheureusement d’incontestables qualités par son assurance excessive, sa rigueur pour les opinions des autres et son attitude de roi en exil…
Commenter  J’apprécie          10
TomLanneauTomLanneau   09 décembre 2018
Il n'aime pas cette atmosphère confinée, ces murmures des députés, ces haussements d'épaules, ces interruptions quand Reynaud déclare : "L'enjeu de cette guerre totale est un enjeu total. Vaincre, c'est tout sauver. Succomber, c'est perdre tout".
de Gaulle connaît ses phrases. "Nous tiendrons les dents serrées avec au fond du coeur la volonté de combattre et la certitude de vaincre".
Commenter  J’apprécie          00
BVIALLETBVIALLET   20 juillet 2018
 Notre patriotisme est un amour profond pour une nation qui, à toute époque, a versé le plus pur de son sang pour toutes les grandes causes et renversé les obstacles que les peuples et les individus avaient jetés au travers de la civilisation.
Commenter  J’apprécie          00
BVIALLETBVIALLET   20 juillet 2018
Celui qui n’aime pas sa mère plus que les autres mères et sa patrie plus que les autres patries n’aime ni sa mère ni sa patrie.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Max Gallo (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Max Gallo
Alain Decaux raconte Max Gallo
autres livres classés : charles de gaulleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1637 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre