AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782845634404
368 pages
Xo Editions (03/11/2011)
3.31/5   57 notes
Résumé :

« Souvenons-nous toujours, Français, que la patrie chez nous est née du cœur d'une femme, de sa tendresse et de ses larmes, du sang qu'elle a donné pour nous. » Jules Michelet. La guerre de Cent Ans fait rage. Le royaume coupé en deux, promis à l' Angleterre, se déchire. Au cœur de cette France meurtrie, une voix émerge, celle de Jeanne. Jeune fille pieuse, elle entend les saintes l'appeler à être cette Pucelle dont les prophéties font état, celle qui mè... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Bonnynic
  08 avril 2020
Comme toujours Max Gallo marie à merveille la grande et la petite histoire. Toujours se subtil mélange entre réalité historique et élément fictif afin de plonger au mieux le lecteur dans les faits.
Celui-ci n'est pas le plus passionnant mais l'histoire de de la pucelle d'Orléans reste tout de même un bon bouquin pour découvrir une partie de l'histoire de France.
Commenter  J’apprécie          200
manu_deh
  23 janvier 2015
Je sors profondément déçu de cette lecture, d'ailleurs inachevée. Il est rare qu'un livre me tombe des mains. Ce type de récit n'est tout simplement pas pour moi.
Max Gallo parle de Jeanne d'Arc au travers du regard d'un écuyer l'ayant suivie tout au long de son épopée. C'est la lourdeur de ce mode narratif qui ne m'a pas plu, car difficile à digérer: on lit une succession d'événements dans leur ordre chronologique, comme un livre d'histoire ou un journal de bord, mais qui serait raconté de façon pseudo-romanesque. C'est extrêmement répétitif, on est innondés de détails historiques bien sûr, nous connaissons les moindres faits et gestes de Jeanne d'Arc, mais nous ignorons exactement ce qu'elle pense, ce qui l'anime, ses sentiments profonds. Forcément, c'est un récit factuel, un personnage historique, et pas un roman, pas une fiction.
Cela ne m'a pas plu, mais je crois que les amateurs de récits historiques y trouveront leur compte, comme semblent le démontrer les autres avis qui m'avaient d'ailleurs incité à me lancer dans cette lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          65
akhesa
  21 janvier 2015
Voici un ouvrage emouvant,ecrit par un grand historien.Il nous emmene sur les pas de la Pucelle,a travers sa vie et sa devotion en une cause royable,et son combat par-dela sa propre volonte.Ce recit de la vie de jeanne,nous est transmis a travers les ecrits de son ami de route et de campagne militaire.
Tres beau courage d'une jeune fille qui a du affronter la guerre,les Anglais,l'Eglise,l'inquisition,la jalousie des hommes,les railleries,les injures et devant devoir toujours se justiier de sa foi et de sa virginite
Je suis contente d'avoir decouvert ce livre,et permettre une autre approche de la vie et la bravoure de Jeanne la Pucelle
A lire
Commenter  J’apprécie          81
Cyrlight
  08 novembre 2022
Jeanne d'Arc, jeune fille de France brûlée vive est un roman historique de Max Gallo qui retrace les exploits et la capture de celle qui a délivré Orléans, mené Charles VII à son couronnement et marqué l'Histoire sous le surnom de la Pucelle.
Connaissant comme probablement tout un chacun l'histoire de Jeanne d'Arc dans les grandes lignes, j'étais impatiente de me plonger dans ce livre pour la découvrir plus en détail, mais malheureusement, je ressors déçue de ma lecture.
Pour paraphraser ce que j'ai récemment écrit dans ma chronique du manga Reine d'Égypte, avant cette lecture, j'avais une bonne image de Jeanne d'Arc. À présent, beaucoup moins.
Je la voyais comme une héroïne, or j'ai eu l'impression d'assister à une glorieuse mystification. Déjà parce que Jeanne n'est pas une combattante. Elle est audacieuse et déterminée, mais c'est tout. Son véritable mérite a été de galvaniser les troupes qui, elles, se sont exécutées. C'est un peu le Geai Moqueur médiéval, un symbole qui conduit à la révolution et à la victoire, certes, mais un symbole ni plus ni moins.
Et surtout, un symbole qui porte en lui beaucoup de contradictions. Jeanne agit tantôt d'une manière, et tantôt à l'opposé, allant parfois jusqu'à renier les principes et les préceptes dont elle se targuait, ce que le narrateur lui-même ne manque pas de souligner, sans pour autant jamais cesser de la vénérer.
Pour ma part, elle m'a perdue (ou tout du moins ma sympathie) en cours de route, avec cette attitude. Idem pour le roi, qui apparaît davantage comme le pire des ingrats que comme un homme que l'on aurait envie de couronner à ses risques et périls.
En ce qui concerne la plume de Max Gallo, comme je l'avais déjà constaté dans Machiavel et Savonarole : La glace et le feu, elle a tendance à se répéter et à tourner en rond. Si on éliminait toutes les tournures et les éléments redondants, le roman serait nettement plus court, et nettement moins lourd…
Pour cette raison, je déconseille vivement cette lecture à ceux qui ne sont pas passionnés d'Histoire, car cette succession de noms, lieux, autres noms, dates, encore des noms… risquerait de vous en dégoûter pour de bon. Autant lire la page Wikipédia de Jeanne d'Arc.
Et de manière générale, je ne me sens pas non plus de recommander ce livre. Si vraiment vous avez envie de découvrir le portrait que Max Gallo peint de la Pucelle d'Orléans, vous pouvez toujours le lire, mais pour ma part, je n'en garderai pas un excellent souvenir.
Je lui donne la moyenne par respect pour le travail de recherches et de reconstitution que l'auteur a dû effectuer, mais j'ai lu trop de chapitres en diagonale pour lui attribuer davantage.
Lien : https://leslecturesdecyrligh..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
benhur23
  19 septembre 2013
Voilà enfin l'histoire de cette jeune lorraine relatée en détail avec je dirais de la discrétion et de la pudeur. En effet l'histoire est relaté essentiellement par un militaire qui la suivi de prêt durant toute son épopée.
On peut tout de même regretter certains passage trop vites survolé, et justement pas assez détaillé, mais en sait-on plus sur cette histoire devenue quasiment une légende ?
Un livre qui se lit quasiment sans pause !!
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (60) Voir plus Ajouter une citation
RouletabilleRouletabille   01 octobre 2021
Je me suis approché de Jeanne et j'ai ressenti son désarroi. Elle m'a longuement regardé.
Et tout à coup, elle a murmuré d'une voix étouffée qu'elle avait entendu ses voix célestes, qu'elle venait de parler à sainte Catherine et à sainte Margueritte.
Je me souviens le cœur tremblant des paroles de Jeanne, comme si j'avais été son confesseur.
"Elles m'ont dit : "Jeanne, tu seras prise avant qu'il soit la Saint-Jean."
C'était donc avant le 24 juin, dans moins de soixante et dix jours qu'elle serait capturée par les Bourguignons ou les Anglais.
Elle avait supplié ces saintes :
"Quand je serai prise, que je meure tout aussitôt sans longue épreuve", leur avait-elle dit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
RouletabilleRouletabille   02 octobre 2021
Ici, moi, comte de Warwick, je ne laisserai faire à cette femme aucune de ses diableries !
Qu'on l'attache par le cou, les pieds et les mains !
Qu'on la ferre !
Qu'elle entende la leçon !
Puis qu'on la mène dans sa prison, cette chambre située au premier étage de la septième tour, celle d'où l'on ne voit que le brouillard.
Qu'on obture la plupart des fenêtres !
Qu'on l'enchaîne par la taille, qu'on cadenasse la chaîne, qu'on lie cette chaîne à une poutre, que ses pieds soient pris aussi dans une pièce de bois.
Et que la nuit la chaîne se tende !
Et parce qu'elle est diablesse, que deux hommes d'armes couchent devant sa porte, et que trois autres demeurent dans la pièce.
Qu'on choisisse des hommes de basse condition des "houssepaillers" et s'ils se moquent d'elle, s'ils l'insultent, s'ils la touchent, qu'elle s'en prenne à elle-même, vêtue comme un homme, tout en proclamant qu'elle est pucelle !
Point de lit pour elle, mais une paillasse dans un renfoncement de la pièce, et une autre niche pour s'accroupir.
Il faudra bien qu'à ce moment-là elle retire ses chausses qu'elle tient bien serrées, parce qu'elle craint qu'on ne les lui arrache, et qu'on sache vraiment ce qu'elle cache, cette femme-homme, et si elle est pucelle, nos houssepaillers le lui feront oublier.
Et le comte de Warwick et d'autres gentilshommes, la panse pleine de viande et de vin, s'en viennent voir sans être vus, ce qui se passe dans cette chambre prison au plafond bas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BonnynicBonnynic   12 avril 2020
Au pays où je suis née on m’appelait Jeannette, mais on m’appela Jeanne quand je vins en France.
Commenter  J’apprécie          110
RouletabilleRouletabille   28 septembre 2021
Jeanne était devant l'autel, à un pas de son gentil dauphin Charles qui était revêtu d'habits fendus sur la poitrine et sur les épaules. Elle ne tourna pas la tête vers lui alors qu'il jurait de conserver à l'Église paix et privilèges, de ne pas écraser le peuple sous de trop lourdes charges et de le protéger des exactions, de gouverner avec justice et miséricorde.
Commenter  J’apprécie          20
RouletabilleRouletabille   02 octobre 2021
Une femme, la Pierronne, avait elle aussi entendu des voix célestes. Elle s'en allait répétant par les rues que Jeanne était bonne et disait vrai. La Pierronne assurait avoir vu Dieu, vêtu d'une cape vermeille et d'une longue robe blanche.
Malheureuse Pierronne ! L'Université de Paris jugea qu'elle était possédée par les mauvais esprits. Le dimanche 3 septembre de l'an 1430, elle fût menée sur le parvis de Notre-Dame, à Paris.
Elle s'obstina dans sa croyance et fut aussitôt livrée au bourreau et brûlée vive.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Max Gallo (39) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Max Gallo
Cléa - Des livres qu'on n'oublie pas
autres livres classés : jeanne d'arcVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2756 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre