AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Louis XIV par Max Gallo tome 2 sur 2
EAN : 9782845632417
340 pages
XO Editions (02/11/2007)
  Existe en édition audio
3.85/5   155 notes
Résumé :
Hiver 1683.
Louis XIV a quarante-cinq ans. Il est au sommet de sa puissance, et le soleil de la vie décline. Et les courtisans grelottent dans le château de Versailles aux deux mille pièces qu'on ne réussit pas à chauffer. Mais qui oserait quitter la Cour, ne plus vivre dans la proximité du grand roi, même si inexorablement l'ombre envahit le château ? La prière et les messes ont remplacé les spectacles et les ballets.
Mme de Maintenon, dévote et que l... >Voir plus
Que lire après Louis XIV, Tome 2 : L'hiver du Grand RoiVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,85

sur 155 notes
5
4 avis
4
5 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis
Un récit qui part au max mais qui ne finit pas au galop.

Louis XIV a été le roi de son peuple plutôt qu'un roi au service de son peuple. Comprenez un tyran qui se soucie de sa grandeur avant toute chose au détriment des misères alentours. La pique vient de son fils, peut-être le Grand Dauphin, je ne sais plus lequel, il a eu beaucoup d'enfants, bâtards et légitimes.

Ce récit associe l'anecdote à l'histoire, la grande, celle qui a marqué les peuples au fer rouge. Anecdotique, quand on sait que Louis le Grand engloutissait plutôt qu'il ne mangeait les quinze à trente plats qu'on lui proposait à chaque repas. Ce qui lui occasionnait une vingtaine de pauses quotidiennes sur la chaise percée.

Max Gallo se sert de l'anecdote pour expliquer le goût pour la guerre de sa majesté. Sa femme Marie-Thérèse mourrante, il décide de se faire pardonner les aventures avec les courtisanes: La Vallière et La Montespan.

Pour expier ses péchés, il va punir les autres de leur hérésie. le parcours est instructif mais regrettable, quand on sait l'énergie qu'il a mise à chasser le huguenot du royaume et à un peu trop aimer la guerre avec nos voisins tout aussi hérétiques: anglais et hollandais.

Un bilan qui touche au désastre avec le pays au bord de la banqueroute et non loin d'être envahi à plusieurs reprises. On retiendra aussi le fort couteûx château de Versailles et le code noir de son ministre Colbert.

Le récit de Max Gallo se lit sans déplaisir. Je l'ai trouvé assez répétitif, manquant singulièrement de dynamisme contrairement à ce qu'affirmait la quatrième de couverture: "un récit à la Dumas".
Mais il a de l'intérêt car il prend ses distances avec la grandeur et le prestige incarnés par ce roi. La grande qualité du livre tient à cette objectivité louable que l'on ne trouve pas dans les pages de Wikipédia.
Commenter  J’apprécie          302
Max Gallo sait montrer la magnificence, la gloire, la puissance de Louis XIV et de son éminence grise la Maintenon.

Pourtant le pauvre n'était pas beaucoup aidé par les médecins : sa goutte, sa fistule anale, sa plaie au palais purulente ne trouvaient que cautérisation au fer, purges, émétique et saignée comme panacée.

Gallo se fait romancier historique, sélectionnant les faits qui servent son point de vue. Je n'avais pas la référence d'un roi soleil qui avait fait autant de guerres, avec le lot d'horreurs inhérentes.

Il est parfois difficile de suivre la généalogie des enfants royaux, des officiels, des bâtards et des décédés. Heureusement qu'un arbre généalogique placé en début d'ouvrage nous aide à nous y retrouver.

Il me donne l'envie d'approfondir cette lecture par “Les femmes du roi soleil” de Simone Bertière afin de voir s' il connut plus de bonheurs dans la première partie de sa vie.

Commenter  J’apprécie          330
Le livre nous fait vivre la lente agonie du Roi-Soleil, car cette lumière va bientôt s'éteindre.
Durant son règne, le plus long d'Europe, il assiste à la mort de tous les personnages qui l'ont accompagnés, aidés, aimés, ainsi que ses plus proches, comme ses arrières petits enfants.
Ce Grand-Roi à eu un courage physique et moral impressionnant. Il gouverne, il lutte jusqu'au derniers instant de sa vie.
On aime ou on n'aime pas les romans historiques, moi j'aime. Cela nous aide à comprendre notre passé, notre histoire, quelle quelle soit. Il ne vous reste plus qu'à vous plonger dans ce roman historique pour en connaître le dénouement.

Bonne lecture à vous
Commenter  J’apprécie          120
Max Gallo est un grand conteur d'histoire..
Si le premier tome nous présente un Louis XIV tel qu'on se le représente, ce second tome surprend plus...

Il est vrai que ce monarque a vécu très vieux, et donc il n'est pas étonnant qu'il ait eu à subir les dégradations physiques de la vieillesse à une époque où la médecine n'était pas encore celle qu'on connaît..

Néanmoins il est surprenant de le voir souffrant abominablement, mais essayant toujours d'être dans le rôle du grand roi..

Un roi qui se tourne vers la religion, qui peut faire un retour sur sa vie, son règne et les erreurs qu'il a pu commettre, réaliser qu'il n'a pas forcément fair les meilleurs choix pour la France..

L'auteur présente le roi sous un jour très humain et sans doute de plus en plus sage à force d'avancer en âge et d'être finalement pas si favorisé par le destin... aussi bien au niveau de sa santé, que de la perte des membres de sa famille, sa lignée, ou des déconvenues militaires..

Après le récit laisse beaucoup d'interrogations, car faire parler un personnage aussi emblématique que le roi soleil même dans une fiction, laisse songeur... et finalement donne envie de connaître le personnage au delà du récit, de faire des recherches et de lire des livres d'histoire!
Commenter  J’apprécie          10
Quel plaisir sur cette seconde partie!! Après les premières années plutot fastes de louis XIV, nous suivons ici son long déclin et les années noires durant lesquelles il doit affronter les décès des membres de sa famille, la famine frappant la France, les difficultés économiques et les guerres incessantes avec les royaumes voisins.
Louis XIV garde la tête haute et nous ne pouvons qu'être frappé par le courage dont il faut preuve au travers des épreuves et des souffrances. Max Gallo rend le récit si réel, que le lecteur a le sentiment de réellement partager la vie de ce monarque incroyable. La fin de règne est absolument incroyable, presque pathétique mais en tout cas très touchante. La solitude qui entoure le roi n'en est que plus frappante, et nous la partageons à chaque page. Alors je dis :
Encore M. Gallo!! Encore!
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Il est le Roi-Soleil et Louis Le Grand.
Il contemple les jardins, les labyrinthes, les fontaines et les bassins.
Il a voulu tout cela. Il l'a fait surgir du néant.
Il n'y avait là que marais infestés et le modeste pavillon de chasse de son père.
Il voit désormais la ville neuve et, de l'autre côté du château, placé sur une éminence, le parc.
Il éprouve chaque fois qu'il découvre cet ordonnancement et ce monde qu'il a créé une joie plus forte que toutes celles que lui ont données les femmes et les victoires.
Il a été à la genèse d'un monde dont il occupe, dans cette chambre et ce grand cabinet, le centre.
Il jouit du plaisir superbe d'avoir forcé la nature.
Commenter  J’apprécie          40
Il est le Roi-Soleil et Louis Le Grand.
Il contemple les jardins, les labyrinthes, les fontaines et les bassins.
Il a voulu tout cela. Il l'a fait surgir du néant.
Il n'y avait là que marais infestés et le modeste pavillon de chasse de son père.
Il voit désormais la ville neuve et, de l'autre côté du château, placé sur une éminence, le parc.
Il éprouve chaque fois qu'il découvre cet ordonnancement et ce monde qu'il a créé une joie plus forte que toutes celles que lui ont données les femmes et les victoires.
Commenter  J’apprécie          30
Pourquoi donc, insensés, par les traits les plus lâches
Jusque dans le tombeau troublez-vous son sommeil ?
Il avait des défauts, le soleil a ses taches
Mails il est toujours le soleil.
Commenter  J’apprécie          50
Il a appris au cours de son long règne que rien n'est jamais joué, qu'il ne faut jamais dévoiler ses pensées.
Il vaut mieux répondre : " je verrai", qui laisse toutes les issues ouvertes, que choisir trop vite une voie qui ferme les autres.
Commenter  J’apprécie          30
Il est debout. Il doit rester debout, malgré cette lance de douleur qui à partir de sa cuisse gauche s'enfonce jusqu'au coeur.
Mais il ne faiblira pas.
Il est encore le roi Louis le Grand.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Max Gallo (39) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Max Gallo
Cléa - Des livres qu'on n'oublie pas
autres livres classés : histoireVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (424) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3282 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *}