AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266080569
394 pages
Éditeur : Pocket (25/11/1998)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 203 notes)
Résumé :
Il est Napoléon le Grand - après Austerlitz, qui peut arrêter l'empereur des Français ? Il bouscule les rois, à Iéna, à Friedland, à Wagram. Il conquiert les femmes - Marie Walewska, la Polonaise, et Marie-Louise, l'Autrichienne, la petite-nièce de Marie-Antoinette !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Baluzo
  02 juin 2020
Deuxième acte de la biographie écrite par Max Gallo...même tonalité de victoire, même écriture romanesque plaisante à lire mais qui interpelle sur le coté "véridique" de la chose...mais cela importe peu tant j'ai de respect pour l'écrivain et si quelques fioritures sont inventées, je sais que l'essentiel est vrai . La grandeur de Napoléon est impressionnante , ses convictions fortes , son entêtement permanent.....sa solitude de tous les instants....
Commenter  J’apprécie          140
Mysterfool
  21 février 2019
1799 c'est fait Bonaparte a trente ans et le pouvoir après maintes galères et de nombreux combats. Ce deuxième volet de sa vie est beaucoup plus calme que le premier : notre homme construit, il façonne le pays, sécurise son pouvoir face aux derniers royalistes. Il se laisse faire pour devenir empereur car les anciens révolutionnaires veulent aussi avoir leur roi et ce roi ne peut être un roi, il sera donc empereur. Ainsi sa succession est réglée : ce sera un membre de la famille puisqu'il n'a pas d'enfant et que sa femme Joséphine ne peut en avoir. Il ne succombe pas au chant des sirènes qui lui disent de divorcer pour assurer une descendance : les candidates ne manquent pas. Dans le premier volet, jeune soldat sur les champs de bataille, loin de son amour, il se morfondait et se languissait ; il était malheureux comme la pierre des nombreuses infidélités de sa Joséphine. Tout Paris était au courant des frasques de la jeune femme. Maintenant c'est lui qui collectionne les maîtresses, et les candidates ne manquent pas. Mais il ne l'abandonne pas; il en fait une impératrice car il n'oublie pas que c'est grâce à elle qu'il a réussi son coup d'état. Pour construire le pays il a besoin de la paix. Mais les « méchants » anglais ne l'entendent pas de cette oreille. Il n'est pas question que cette France devienne un géant économique concurrent. Ils réussissent à convaincre les russes et les autrichiens pour former une coalition. Il n'est pas question que ce roi issu de la révolution puisse concurrencer leurs dynasties. Voyant tous ces fronts qui s'organisent il abandonne la Louisiane par manque de moyens. Les Anglais, nos ennemis mortels il veut les vaincre comme César le fit jadis. On a les idoles que l'on peut ! Tout est prêt il faudra 6 jours pour vaincre la perfide Albion. Il manque la flotte de Villeneuve qui doit remonter de la méditerranée. Mais ce couard d'amiral se terre à Cadix (c'est ce que pense notre Napo). La traversée de la Manche est impossible sans cette armada. Il abandonne l'Angleterre, quitte Boulogne pour la Bavière avec ses 200 000 soldats et ceci à l'approche de l'automne. Il vaincra les russes et les autrichiens ; en pleine préparation de sa reconquête de l'Europe il apprend que Villeneuve s'est fait massacrer à Trafalgar à cause d'une superbe manoeuvre de Nelson qui y laissera sa vie. Pour lui cette nouvelle est un véritable coup de Trafalgar ! (humour). Mais par une tactique de jeu d'échec il gagne sa plus belle victoire, celle des 3 empereurs, celle d'Austerlitz un mois après la terrible défaite de la marine. La France est ruinée, les banques l'avaient abandonné mais l'argent revient toujours au vainqueur : on reconnait bien là la hardiesse de nos compatriotes banquiers.
C'est le terme de cette période et de ce livre. Encore deux épisodes ! Je ne sais pas comment se termine cette histoire mais comme pour le Titanic je ne suis pas confiant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
litolff
  27 juillet 2012
Voici en 4 tomes une biographie très accessible de Napoléon : ça se lit vraiment comme un roman et c'est passionnant !
Max Gallo est historien, mais c'est aussi un romancier et c'est là un des intérêts de ses livres. L'ensemble des quatre volumes est traversé d'un indiscutable souffle romanesque et la vie de celui qui fut « le petit caporal » ou « l'ogre » nous transporte littéralement par la grandeur de son destin. A l'Histoire s'ajoute également la psychologie du personnage, que Max Gallo décortique avec justesse.
Sans verser dans la louange continue de cet homme d'exception, Max Gallo nous donne une vision très humaine du personnage, empêtré dans ses paradoxes et ahurissant d'ambition en marche.
Commenter  J’apprécie          100
JulienChapu
  07 novembre 2015
En fermant le tome I de la série, à la date du 18 Brumaire, nous avions quitté Napoléon en haut de l'échiquier politique comme consul de France, il en écartera très rapidement les autres pièces pour devenir 1er consul et déploiera son énergie à renforcer sa position avec virulence contre les royalistes et les jacobins, mais il saura aussi joué de finesse en s'appuyant sur le pape Pie VII ou sur une propagande bien ficelée pour devenir empereur de France et roi d'Italie.
Max Gallo retrace encore une fois avec brio l'esprit de l'époque et de son personnage principal attaché à conjuguer les symboles de la royauté et de la révolution, préoccupé par le futur de sa dynastie, gardant toujours un oeil attentif sur l'Angleterre, distrait par les amours de cour, pour ensuite retrouver ses esprits et revenir sur les champs de batailles contre les Autrichiens et les Russes, pour devenir cet empereur-soldat, victorieux à Austerlitz que l'on quitte à la fin du livre sous le nom de Napoléon le Grand.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
bgn
  12 février 2013
Le tome 2 est aussi magnifique à lire que le 1. J'ai adoré encore lire celui-ci ,malgré quelques longueurs, le récit est très prenant et très agréable.
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
MaxNavMaxNav   22 juillet 2015
« Il écrit à quelques officiers, Soult, Marmont. Les hommes ont besoin de partager, ou de croire partager, les secrets de celui qui les commande. C’est ainsi que l’on crée autour de soi le petit groupe de fidèles sans lequel il n’est pas de pouvoir. »
Commenter  J’apprécie          70
raynald66raynald66   10 mai 2019
Il faut en finir.
Imposer à l'ennemi la bataille dans les conditions
et au moment que j'aurai choisis.
Comme un joueur d'échecs qui calcule plusieurs coups en avance
et attire son adversaire dans le piège qu'il a médité
Commenter  J’apprécie          60
Cerbere1975Cerbere1975   04 juillet 2017
Gouverner, c'est donner le sentiment que l'Empereur parle et agit pour chaque personne en particulier et attend d'elle un acte singulier. Souvenez-vous toujours de ces trois choses: réunion de forces, activité et ferme résolution de périr avec gloire.
Commenter  J’apprécie          10
Cerbere1975Cerbere1975   27 juin 2017
Nulle société ne peut exister sans morale; il n'y a pas de bonne morale sans religion. Une société sans religion est comme un vaisseau sans boussole: un vaisseau dans cet état ne peut ni s'assurer de sa route, ni espérer d'entrer dans le port.
Commenter  J’apprécie          10
Cerbere1975Cerbere1975   27 juin 2017
Le dompteur doit se méfier du lion et non trembler devant lui.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Max Gallo (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Max Gallo
Radioscopie : Max Gallo (1974)
autres livres classés : napoléon bonaparteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2057 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..