AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782350877389
176 pages
Éditeur : Editions Héloïse d'Ormesson (01/10/2020)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Sur le point de rentrer chez elle, Marie sent ce poids qui lui pèse sur la poitrine depuis quelques temps. Derrière la porte, sa mère, régente dépassée, ignore Léna, la petite dernière, qui s'époumone à l'étage tandis que les deux aînés, Jean et Tom, ont transformé le salon en cabane et son père en Davy Crockett résigné. Et son mari qui est encore aux abonnés absents... Marie rêverait de tout envoyer valser, là, d'un coup.
Mais le lendemain, le père de Marie ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
shirley230173
  08 janvier 2021
Hello les Amis, aujourd'hui, je viens vous parler du dernier roman de Véronique Gallo "Pour quand tu seras grande" ❤❤❤
Petite Marie...
Enfermée dans cette vie qui n'a plus vraiment le goût du bonheur, elle sombre de plus en plus...
Dans son couple d'abord, au sein de sa famille, dans son job...
Plus rien ne tourne rond.
Et pourtant, elle l'aime toujours son Antoine, il formait le couple parfait, ils se sont toujours crus au-delà de l'usure du couple et du quotidien qui vient tout balayer sur son passage.
Elle les aime si fort ses enfants mais ils sont encore si jeunes, ils lui demandent tant d'attention et de temps et Antoine est si peu présent.
Et puis ce job d'enseignante, elle l'appréciait avant, mais là depuis les années qu'elle a rangé au placard son projet d'écriture, elle a juste envie de tout envoyer balader.
Elle est arrivée au point de rupture Marie, sans s'en rendre compte, insidieusement ...
Le suicide de son père va être la "goutte" qui fait déborder le vase et lui faire complètement perdre pied, sa mésentente avec sa mère, qui ne l'a jamais aimée comme elle le souhaiterait, va s'amplifier.
Ses désaccords avec Antoine aussi.
J'ai beaucoup aimé cette histoire, délicate, décrite avec pudeur sur les liens de famille si compliqués parfois.. sur les malentendus et les non-dits aussi qui pourrissent toute une vie..
On se prend très vite d'empathie pour Marie qu'on sent au bord de l'implosion dès le début.
On est tous passé par des moments comme ceux-là où on a l'impression que plus rien ne va dans notre vie.
Il s'agit de prendre le temps de réfléchir, de prendre du recul mais avec 3 enfants en bas âge et un boulot, c'est plus facile à dire qu'à faire...
Un beau portrait de femme "trahie" par son père qu'elle adorait, délaissée par cette mère dont elle ne connaissait pas toute l'histoire, incertaine désormais de ses sentiments pour son mari et qui va devoir se reconstruire et peut-être réaliser son rêve...ou pas...
A vous de le lire.
Je ne vous cacherai pas que j'ai versé une petite larme ayant perdu aussi mon papa, heureusement pas dans les mêmes conditions, et que je me suis assez bien retrouvée dans les sentiments éprouvés par Marie.
C'est un très beau roman que je vous conseille de découvrir 👏👏👏
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Nathalit22
  31 décembre 2020
[ Pour quand tu seras grande ]
de Véronique Gallo
Éditions Héloïse d'Ormesson
.:
[ A bout de souffle ]
Marie n’y arrive plus. Trois enfants, un job d𠆞nseignante qui ne la passionne pas, un mari qui a la tête ailleurs, toujours aux abonnés absents, une mère réfrigérante, un père résigné...
Marie rêverait de tout envoyer valser, là, d’un coup. Elle voudrait être la mère, la fille et l’épouse parfaite. Sa vie a un goût amer .
...Son père adoré se suicide, sans un mot, sans un signe. Marie s�ondre .
La brutalité de la mort pulvérise la dernière digue ... ]
.:
Une mère de famille touchante . Qui ronge son frein en silence . Un épuisement sans fin . Que la douleur n𠆚tteint même plus . Une grande tristesse qui ne se voit pas mais s’installe dans le cœur . Un chagrin si envahissant .l𠆞sprit embrouillé .
.:
Un roman touchant et émouvant .
Une lecture de désespoir, d�ptation, tout en finesse . Comme un chemin, du doute, de la colère et de la trahison, tout en émotions, en lumières et en amour surtout .
Une lecture où les mots sont posés, avec sensibilité . Tout en pudeur et délicatesse .
Comme à bout de souffle .
Comme un coup de cœur .
.:
:.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Calimero29
  01 janvier 2021
Un beau roman, si vrai, si juste.
Marie, la trentaine, est dépassée, usée par sa vie de mère de trois enfants en bas âge, sa vie d'épouse qui voit son couple se déliter et qui n'arrive plus à communiquer avec son mari, sa vie d'enseignante que son métier ne passionne plus autant. Son corps se rappelle à elle avec ce poids sur la poitrine qui l'empêche de respirer quand elle s'approche de chez elle.
Et puis, son père se suicide sans explication et tout s'effondre, elle n'arrive plus à faire front, elle s'enfonce dans la dépression. Son mari lui impose un ultimatum avant de la quitter et cet électro-choc lui fait alors prendre conscience qu'elle doit mettre de l'ordre dans sa vie, être capable de déterminer ce qu'elle veut vraiment. Elle ne le pourra qu'après avoir découvert qui était réellement son père.
Ce roman aborde des thèmes difficiles comme le suicide, les mensonges familiaux, les relations parents-enfants, la difficulté, parfois, d'établir un échange, un lien avec sa mère. Il aborde aussi le thème souvent traité de l'écriture comme chemin de résilience.
Véronique Gallo nous rend Marie tellement proche; quelle femme ne s'est pas à un moment interrogée sur sa vie, remettant en cause ce qui avait été construit, aspirant à ailleurs, à autre chose, à respirer? L'écriture est simple et retranscrit sans fioriture, mais avec émotion, l'abîme devant lequel se trouve Marie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Enlivrons_nous
  03 mars 2021
"Il y a comme une ambivalence terrible entre l'envie d'ignorer les pleurs et l'incapacité profonde de le faire. C'est toujours le maternel qui prend le dessus sur l'ego, ça doit être une loi de la nature, pense Marie, sinon les mères abandonneraient toutes leurs enfants une heure ou deux tellement elles n'en peuvent plus."
On connaît Véronique Gallo pour ses capsules vidéo caustiques sur la parentalité mais elle excelle également en tant que romancière. Avec un style sobre empreint de sensibilité, elle dresse le portrait de Marie, une mère à bout de souffle, écartelée entre ses aspirations personnelles et le quotidien exténuant de la vie de famille. Evidemment, sa propre mère est crispante et son mari, éternel absent est d'une maladresse affligeante lorsqu'il est présent. Ce sujet vous semble avoir été traité mille fois auparavant ? Certes, mais "Pour quand tu seras grande" ne se limite pas à ça puisque le coeur de l'histoire, c'est avant tout le suicide du père de Marie, révélateur d'un ensemble de secrets familiaux bien gardés dont la jeune femme devra dérouler le fil pour se reconstruire. C'est touchant, sincère, servi par une belle écriture sans fioritures inutiles. Véronique Gallo va droit à l'essentiel pour nous aider à comprendre la complexité des liens qui unissent les membres d'une même famille. Une belle découverte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
histfict
  02 octobre 2020
Pour quand tu seras grande est un roman sur le mal-être d'une jeune trentenaire qui commence à perdre pied après la naissance de son troisième enfant. Marie et son mari Antoine travaillent tous les deux. Ils habitent une belle petite maison dans la campagne belge. Les parents de Marie viennent régulièrement garder les enfants pour offrir un peu de répit au couple. Tout semble bien se passer jusqu'au jour où le père de Marie se suicide.
Choquée, incrédule, Marie cherche à comprendre. Pourquoi ? Pourquoi maintenant ? Mais cet évènement fait aussi remonter à la surface d'autres peurs et souvenirs douloureux. C'est comme si, tout d'un coup, le rideau des apparences tombait pour révéler la fragilité de son univers. Son job, son couple, sa relation avec ses enfants… Marie remet tout en cause.
Pour quand tu seras grande est un roman très moderne sur la difficulté de s'épanouir au sein d'une famille dont chacun des membres évoluent différemment, avec ses aspirations propres, mais aussi ses non-dits. Connaît-on vraiment ses parents ? Son conjoint ? Marie doit-elle laisser court à son chagrin ? Son besoin de se recentrer sur elle-même et de tout envoyer en l'air fait-il d'elle une mauvaise fille ? Une mauvaise mère ? Une mauvaise compagne ?
Malgré quelques changements de points de vue, c'est bien Marie qui est au centre du roman et à laquelle s'identifie le lecteur. le style est fluide et agréable, à l'exception de quelques passages rédigés au futur qui cassent un peu le rythme du récit et créént un effet de détachement (peut-être justement pour permettre au lecteur de voir la scène comme un « fast forward » au cinéma ?).
Véronique Gallo réussit particulièrement bien à décrire la complexité, l'ambivalence mais aussi l'authenticité des rapports homme-femme et parents-enfants. Un livre touchant qui se lit vite et dans lequel beaucoup de jeunes parents se reconnaîtront sûrement.
Lien : https://www.lesuricate.org/p..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
LaLibreBelgique   12 octobre 2020
Un nouveau roman sombre et captivant.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Calimero29Calimero29   01 janvier 2021
Le destin a cette impolitesse prétentieuse de toujours se présenter sans avoir été annoncé. Et la seule liberté qu'il nous reste est de décider de la manière dont on y répondra.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   16 octobre 2020
Quelque chose bloque dès qu’elle songe au désir, quelque chose qui refuse de lâcher prise. Peut-être est-ce trop prévisible parce qu’elle anticipe tous les gestes d’Antoine, peut-être est-ce l’épuisement qui rend le corps d’Antoine si étranger au sien. Elle ne sait pas, mais elle y réfléchit beaucoup, et plus elle y pense, plus son envie s’amenuise.Cette nuit-là, Marie cherchera sa place près d’Antoine sans la trouver. Mais, à 00 h 46, le sommeil l’emportera sur le reste quand elle se rendra compte qu’elle est en train de se prendre la tête pour un homme, le sien, profondément endormi à ses côtés et qui n’a même pas eu la délicatesse de lui demander comment sa journée s’était passée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 octobre 2020
Les sciences humaines, ça te correspond. Mais je vois bien que tu as envie d’autre chose. Cherche jusqu’à ce que tu trouves ce qui t’épanouit vraiment. Crois-moi. La vie est trop courte pour renoncer aux rêves.Marie sourit à son père, étonnée, qu’est-ce qui lui prend tout à coup ? En même temps, ça la touche qu’il semble si bien la connaître et décèle le questionnement qu’elle traverse. Marie regarde ses parents s’éloigner, avec Léna dans les bras et les deux garçons à côté d’elle. Allez, faites au revoir à Papyja et Mamy. Quel soulagement. Et quelle culpabilité d’être soulagée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 octobre 2020
Elle les adore, ses élèves. Elle adore enseigner. Ce n’est pas toujours évident. Ça dépend des classes, des groupes, des jours, mais c’est un beau métier quand même. Ça dépend aussi de ce que l’on vit intérieurement. Mais ça, elle refuse qu’ils en pâtissent. Une bonne journée, a-t-elle dit aux enfants. Elle veut une bonne journée, et il suffit de le vouloir. Alors qu’à cela ne tienne, on sourit, on les salue, on fait un petit commentaire, tout va bien, qu’il est beau ce soleil, allez, la volonté, y a que ça de vrai.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PerrineSuinenPerrineSuinen   10 janvier 2021
J'ai toujours aimé observer l'horizon. Les étendues de terre qui permettent de voir très loin. Ca me rassure, je crois. Et pourtant, c'est dans cette immensité que je me sens souvent perdue. Plus les espaces sont grands et plus ils offrent des possibilités. Je crois que c'est ça aussi qui m'angoisse parfois. Avoir devant soi un espace des possibles trop vaste fait peur. Mais la peur est souvent moteur de changement. Finalement, il n'y a pas d'avant ni d'après. Il n'y a que le chemin qu'on veut bien parcourir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Véronique Gallo (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Véronique Gallo
Véronique Gallo - Vie de mère : Le rangement
Notre sélection Littérature française Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Français ou Belge ?

Georges Simenon

Francais
Belge

10 questions
366 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature française , littérature belgeCréer un quiz sur ce livre

.. ..