AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Acidus


Acidus
  05 février 2017
Cet ouvrage est le fruit d'une collaboration indirecte entre le géographe Eugène Gallois (1856-1916) et l'illustratrice Gwenaëlle Trolez (1970- ). Cette dernière s'est donnée pour tâche de mettre en image le voyage de Gallois au Japon ; un périple sur l'île principale d' Honshu le menant de Kobé à Nikko.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce travail a donné lieu à un beau livre, magnifiquement illustré. le texte est tiré des carnets de l'explorateur Eugène Gallois qui a visité le Pays du soleil levant en 1905, peu de temps après la victoire des japonais sur les russes à Port-Arthur. Ces notes sont relativement intéressantes bien que redondantes. A l'instar d'un guide touristique, le voyageur français s'attache à décrire méticuleusement ce qu'il voit, des paysages et de l'architecture quitte à devenir indigeste. Il le reconnaît lui-même dans ses pages. C'est là mon principal bémol puisque, en plus d'être assez lourd à lire par moment, je reproche à Gallois de ne pas nous parler assez des japonais, de leur culture et de leurs coutumes. Il le fait de manière trop succincte mais néanmoins sans condescendance comme pourrait l'être le regard d'un occidental de cet époque sur un peuple oriental.

Pour le connaisseur, il est aussi intéressant de faire le parallèle entre le Japon d'aujourd'hui et celui du début du XXème siècle, d'en voir les changements et les similitudes. Par exemple, les nombreux câbles télégraphiques et électriques nuisant à la beauté du paysage et dont l'auteur s'insurge sont toujours présents aujourd'hui.

Pour résumer, c'est un très bel ouvrage que nous sortent les éditions Magellan &Cie qui saura ravir les amateurs du Japon.
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus