AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791037507327
Les Arènes (27/10/2022)
4.22/5   29 notes
Résumé :
Chaque ville et chaque village a son cimetière. Mais avec ses 43 hectares, le Père-Lachaise, à Paris, est le site de tous les superlatifs. C'est le plus grand espace vert intra-muros et le cimetière le plus visité du monde. Parmi ses quelque 70 000 sépultures figurent celles de Molière, de Jean de La Fontaine, d'Édith Piaf, d'Oscar Wilde, de Jim Morrison, et de tant d'autres célébrités.

Conservateur du lieu, Benoît Gallot vit au Père-Lachaise avec sa... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,22

sur 29 notes
5
6 avis
4
3 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis

MatthieuMouquet
  19 novembre 2022
Comme vous savez, moi et les cimetières, c'est une véritable histoire d'amour !
Mais Benoît Gallot la fait devenir encore plus !
Ah, je vois des sceptiques dire, mais quel univers morbide !
Quel univers Glock !
Je vous arrête toute suite !
C'est certes déstabilisant au début de se dire que oui, on peut côtoyer les morts, mais à pleine dent et en bonne main !
Benoît Gallot est un exemple parfait !
Benoît né directement dans le bain dès son enfance où ses parents sont marbriers dans le fin fond de la Seine-et-Marne, d'un petit village peu connu, Bray-sur-Seine !
Quant à lui, il ne veut pas prendre la pelle familiale si on peut dire ça comme ça ;)
Il change toute suite d'ambiance…
Enfin, je vous laisse découvrir par vous-même !
Mais le cimetière du Père Lachaise un endroit que j'aime tant aller même si c'est que deux fois où j'ai mis les pieds...
Une fois, j'avais envie d'aller voir la tombe de la Piaf (oui, je suis amoureux des chansons de l'époque) et un moment, je me balade un peu dans les différentes divisions 97 pour être exact…
Et je tombe sur qui ! Benoît
Comme un nul, j'ai fait le timide, je n'ai même pas dit bonjour où même est-ce vous Benoît du compte Instagram "lavieaucimetière"
Quelques minutes plus tard, je regrette ! Et j'essaie de revenir sur mes pas… Pour essayer une approche ! Trop tard…
Enfin, c'est pour dire que la peur froide derrière notre dos était bien présente ce jour-là !
Pour moi pour parler de ma passion surgeon des cimetières !
J'ai découvert cet univers avec ma maman lors d'un été, elle m'avait proposé pour changer les idées et depuis que j'avais lu "Changer l'eau des fleurs" de Valérie Perrin m'avais bien changé mes idées…
J'ai vu des sépultures magnifiques, un coin de campagne sur 43 hectares en pleins Paris un vrai labyrinthe quand j'y suis !
Là aussi, on voulait voir la Môme, mais faute de temps, c'était la fermeture…
J'ai commencé à me questionner…!
Et je me suis dit que cet univers m'intéresse vachement…
Depuis ce jour où j'ai mis les pieds dans le cimetière connu dans le monde entier, j'ai accepté la mort. J'ai accepté le fait de vivre dans sa vie le moment du deuil (j'ai réussi à le faire très rapidement avec mon arrière-grand-mère décédée récemment en octobre).
Le fait de devoir dire adieu pour les personnes chères à nos yeux aussi… Toutes ces choses qui ne sont pas simples pour tout le monde !
En tout cas la mort pourtant et là chaque seconde, chaque millième de seconde… Quand j'écris cette critique, déjà 500 personnes ont perdu la vie, mais elles rejoignent les étoiles pour créer ce berceau de vie qui est la naissance…
La mort n'est pas instinctive comme dans les cimetières, la plupart du temps, on entend les oiseaux, on voit la verdure… Et des animaux qui se cachent comme des renards !
Lisez ce livre ABSOLUMENT !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          175
univcattus
  22 janvier 2023
"Personne n'est mort aujourd'hui?"
Dans son enfance, Benoît Gallot a entendu cette question tous les jours.
Né en 1981 dans une famille de marbriers funéraires, Benoît est tombé tout petit dans la marmite funéraire et c'est donc de fil en aiguille qu'il est devenu conservateur, depuis 2018, du plus grand cimetière de France, le Père Lachaise.
43 hectares, 7000 sépultures.
Il travaille et demeure avec sa famille dans ce cimetière le plus visité du monde notamment en raison des très nombreuses personnalités, illustres défunts: Oscar Wilde, Jim Morrison, Edith Piaf, Molière, Jean de la Fontaine et tant d'autres!
Benoît Gallot est le conservateur du Père Lachaise mais aussi un observateur du vivant au pays des morts.
Dans son étonnant et admirable livre, La vie secrète d'un cimetière, avec des dessins originaux de Daniel Casanave paru aux éditions Les Arènes, il effectue un véritable recensement de la faune et de la flore de ce haut lieu touristique.
Car en plus de ses résidents éternels, plusieurs espèces d'animaux font vivre le cimetière au quotidien.
Eh oui, il y a aussi de la vie au cimetière et Benoît immortalise grâce à son appareil photo une faune insoupçonnée.
Un soir d'avril 2020, en pleine pandémie, il fait une rencontre insolite: des renards au coeur de la capitale!
Son compte Instagram @la_vie_au_cimetière s'envole alors!
En plus des renards, il photographie des fouines, des chats, des blaireaux et toutes sortes d'oiseaux, (et pourtant ornithophobe depuis son plus jeune âge!).
Pinsons, rouge-gorge, pigeons, geai des chênes, corneilles, pics, mésanges, merles mais aussi perruches, chouette hulotte et martinets noirs éblouissent notre photographe.
Dans son ouvrage, Benoît Gallot parle donc de son métier de conservateur, de la vie du cimetière avec un hommage appuyé à tous les corps de métiers, et de la biodiversité; le tout avec beaucoup d'humour.
C'est aussi une mine d'informations diverses et variées.
Gros coup de coeur pour ce très beau livre, très intéressant, fort bien écrit avec beaucoup de sincérité et d'émotion.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Marpesse
  10 janvier 2023
Benoît Gallot est conservateur au cimetière parisien du Père-Lachaise. Dans La Vie secrète d'un cimetière, il nous raconte l'histoire de ce lieu mythique à travers son expérience personnelle.
Issu d'une famille qui travaillait dans le funéraire, Benoît Gallot s'est réjoui quand on lui a proposé ce poste auquel il n'était pas destiné, puisqu'il était juriste d'entreprise. Beaucoup de ceux qui passent un concours administratif de la Ville de Paris refusent ce genre de poste, pas assez bien payé, pas assez prestigieux... et trop macabre à leur goût).
Vivant à l'entrée du cimetière avec sa femme au prénom d'oiseau (Colombe) et ses enfants, il explique tout ce que son métier comporte de fonctions. Mais, surtout, il nous fait découvrir les mystères de cet endroit.
Le plus fascinant est la faune qui y vit. de nombreux chapitres sont consacrés aux animaux, renards, corneilles, fouines, chats qui ont investi les lieux depuis longtemps, mais dont le confinement de 2020 a mieux révélé l'existence. Benoît Gallot raconte comment il a commencé à les photographier : en découvrant une famille de renards. Visibles seulement à la tombée du jour, quand le cimetière est fermé, ils peuvent vivre en paix dans ce cimetière conçu comme un grand parc, avec ses arbres très nombreux entre les tombes. (Il a d'ailleurs ouvert un compte Instagram où l'on peut voir ses clichés.)
Sa rencontre avec une fouine est très jolie. C'est l'occasion pour lui de rappeler que l'apparition d'un animal sauvage relève toujours du hasard et du magique.:
Cette visite littéraire du cimetière nous en apprend beaucoup non seulement sur l'histoire du lieu, mais aussi sur des règles qu'on ignore. L'auteur montre combien certaines idées sont préconçues et fausses. Par exemple, on croit toujours que la concession à perpétuité n'existe plus, alors que ce sont les communes qui sont libres de les proposer ou non (et on sait que, pour ne pas trop s'embêter, elles ne proposent pas de concessions de plus de 50 ans).
On découvre aussi le type d'individus qui fréquentent le cimetière (il en dresse les catégories), devenu un lieu touristique (thanatotourisme) où il faut réussir à faire cohabiter les curieux, les promeneurs, les excentriques avec les familles endeuillées.
Il est question des tombes célèbres, dont celle de Jim Morrison et les légendes autour d'elle, celle d'Oscar Wilde, celles aussi de personnalités encore vivantes qui ont déjà conçu leur futur tombeau (comme la "dame blanche" de l'écrivaine Violaine Vanoyeke).
Ce livre est une mine d'informations. Il offre une agréable visite virtuelle de ce cimetière, en divulgue certains secrets, offrant même quelques pages à des superstitions (dont Benoît Gallot n'est pourtant pas très friand), quelques formules prononcées sur telle ou telle tombe, qui permettent d'exaucer des voeux pour résoudre des problèmes de coeur, de vue, d'argent, de fertilité...
Il donne aussi le sens de nombreux symboles gravés sur les pierres, cite de belles, drôles ou mystérieuses épitaphes.
Depuis quelques années, les villes et communes ont décidé de végétaliser les cimetières. Ce que le visiteur prend pour un laisser-aller (herbes qui poussent sur les gravillons, entre les tombes) n'est pas un manque d'entretien, mais un choix politique. Puisque les habitudes que les vivants ont avec les morts ont quelque peu changé et que les cimetières ne sont plus aussi fréquentés qu'avant, pourquoi ne pas en faire des parcs (sans pesticides) au coeur de la ville ultra-bétonnée ? Laisser les arbres nécrophages vivre de nos morts (ces arbres prennent racine dans la tombe), espérer qu'un chat élise votre sépulture pour s'y reposer (il appelle ces félins les "chatombales", c'est de la vie qui console de devoir finir...
Photos et citations en lien.
Lien : https://lemanoirdeslettres.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
Elamia
  13 novembre 2022
Benoît Gallot souhaitait nous faire découvrir la vie au cimetière sous un nouveau jour. Et bien, le pari est plus que réussi !
Il nous offre un ouvrage passionnant et riche en enseignements. La plume de Benoît Gallot est un véritable régal ! Son livre se dévore et n'est à aucun moment sinistre ou ennuyeux, bien au contraire. Des petits notes d'humour viennent même ponctuer le texte.
Abonnée à son compte Instagram @la_vie_au_cimetiere, j'étais très heureuse de recevoir son livre en cadeau et de pouvoir le commencer à une période propice, le weekend précédent Halloween.
Je vous invite d'ailleurs vivement à découvrir ses photos, magnifiques et spontanées.
L'auteur alterne chapitres autobiographiques et chapitres sur l'histoire des cimetières, et notamment du Père Lachaise auquel il consacre sa vie. Au fil des pages, il retrace son parcours personnel et professionnel. Et vous allez voir qu'il était tout destiné à occuper une telle fonction !
Exerçant moi-même en tant qu'Assistante de conservation du patrimoine, j'étais d'autant plus curieuse de connaître son parcours. J'espère pouvoir un jour, occuper un poste aussi passionnant que le sien.
Le challenge est de taille. Je n'ai encore jamais visité le Père-Lachaise mais on prend conscience que l'administrer n'est pas de tout repos. Benoît Gallot est véritablement passionné par ses missions, cela se ressent dans son livre.
On termine le livre avec l'envie encore plus pressante d'aller découvrir le fameux Père-Lachaise et de croiser Benoît Gallot au détour d'une allée pour échanger quelques mots avec lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
jack56
  18 janvier 2023
Les cimetières sont encore des lieux qui rebutent certaines personnes, alors que ce sont des lieux de vie qui font partis de notre quotidien, de notre patrimoine, de notre histoire.
C'est particulièrement vrai pour le cimetière du Père-Lachaise que j'ai visité il y bien longtemps.
Mais cette lecture m'a donné l'envie d'y retourner pour redécouvrir ce lieu en harmonie avec la nature depuis l'interdiction des pesticides.
Ce livre riche, qui aborde de nombreux thèmes est une belle porte d'entrée pour ceux qui doutent d'y trouver un intérêt.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
univcattusunivcattus   22 janvier 2023
La mort ne m'obsède nullement. Je la vois à peine. Gérer un cimetière, c'est d'abord accompagner les vivants.
Commenter  J’apprécie          10
jack56jack56   17 janvier 2023
"Ils furent émerveillés du beau voyage qui les mena jusqu'au bout de la vie."

Page 223
Commenter  J’apprécie          10
MatthieuMouquetMatthieuMouquet   19 novembre 2022
Mes chers amis , quand je mourrai,
Plantez un saule au cimetière.
J'aime son feuillage éploré ;
La pâleur m'en est douce et chère
Et l'ombre sera légère
À la terre où je dormirai

Alfred de Musset
Commenter  J’apprécie          1112
MatthieuMouquetMatthieuMouquet   19 novembre 2022
Nature au cœur profond sur qui les cieux reposent,
Nul n’aura comme moi si chaudement aimé
La lumière des jours et la douceur des choses,
L’eau luisante et la terre où la vie a germé.

La forêt, les étangs et les plaines fécondes
Ont plus touché mes yeux que les regards humains,
Je me suis appuyée à la beauté du monde
Et j’ai tenu l’odeur des saisons dans mes mains.

Anna de Noailles
Commenter  J’apprécie          52
Achab1970Achab1970   23 décembre 2022
Pour le premier anniversaire de l'armistice le 11 novembre 1919, Raymond Poincaré, président de la République, ordonna de fleurir toutes les tombes des soldats tombés au front. Les Français trouvèrent l'idée excellente et choisirent le chrysanthème, qui n'avait rien demandé, mais dont la floraison tardive tombait à point. Cette tradition devait finalement s'étendre à tous les défunts, faisant des chrysanthèmes les fleurs attitrées des cimetières.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : biodiversitéVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
718 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre