AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2207247856
Éditeur : Denoël (17/03/1999)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 66 notes)
Résumé :
Ils vivent dans des CAVERNES plongées dans une totale OBSCURITÉ. Ils ne connaissent que la nuit, LA NUIT la plus absolue et pleine de DANGERS TERRIBLES. Ils sont aveugles, tous. Au fil des générations leur ouïe et leur odorat se sont développés comme ceux des animaux. Certains d'entre eux s'obstinent à découvrir un éventuel passage qui les mènerait à l'air libre. Mais le monde qui les attend au-dehors n'est-il pas plus TERRIBLE encore ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
DoVerdorie
  22 janvier 2014
Premier roman SF (1961) d'un auteur américain (qui par la suite n'en a écrit que quatre autres) et qui raconte l'existence d'une communauté obligé de vivre sous terre, suite à un conflit atomique.
Les descendants "post atomiques", quasi aveugles ont surdéveloppé l'ouïe et l'odorat, mais, vivant toujours dans de sombres cavernes, sont régentés par des rites religieux manichéens (noir et mal, lumière et bien).
N'admettant plus ce conformisme passéiste, Jared, un jeune homme, décide de transgresser la loi pour partir en quête de la lumière...il veut "voir" avec ses oreilles le Monde Originel...
C'est un livre qui m'avait "ébloui" dans les années 1980 (à ma première lecture)...avec cette impression de pénétrer dans un Ailleurs, de devoir s'adapter à ces "intra-terrestres" et leurs croyances basées sur une "vision" olfactive et auditive...
Commenter  J’apprécie          490
finitysend
  27 février 2012
Dispo chez folio SF
Un petit roman exceptionnel qui nous rappelle pourquoi on aime la science-fiction ..
Un style superbe et immersif au possible .
La qualité du style est toujours importante ,mais là :
C'est un vrai bonheur ( et une chance !! ) qu'elle soit au rendez-vous ..
Le contraire aurait conduit à la catastrophe car l'enjeu est énorme ..
Il est ni plus ni moins question de nous immerger dans un monde adapté à l'obscurité totale ..
Le lecteur fait réellement l'expérience ( en compagnie de personnages poignants et réalistes ) de la cécité absolue ..
Les personnages ( certains ) sont néanmoins ( mieux ) adaptés ( que d'autres personnages ) à leur condition et à leur environnement ( culturellement et physiologiquement ) ..
Nous avons donc un environnement riche : clivé culturellement ( multiple ) et clivé biologiquement ( multiple également ) ..
L'intrigue est simple et motivante .
C'est une aventure mystérieuse et une quête initiatique qui amène les personnages principaux à briser les tabous culturels et les limites de ce que leurs sens les laissent percevoir de la réalité ..
Un contact se fait au final avec un univers plus proche du notre que de celui des habitants du " monde aveugle " ..
Ce contact nous le vivons intégralement avec leur sens et c'est émouvant .. poignant .. troublant ..
Tout ce petit monde ( comme nous tous ) est à la recherche d'un monde meilleur ..
Si on ne le cherche pas en bousculant nos cadres de références on ne risque pas ( nous aussi ) de le trouver ...
Le fin du fin et la morale de cette démarche c'est que le monde meilleur ne nous paraît le plus souvent pas si meilleur que cela ..
Sans parler du fait que toute réalité est une réalité subjective et qu'elle est donc tributaire de nos sens ainsi que de notre cadre de référence ..
Un monument ce bouquin .. sincèrement !
Il s'appuie grandement sur la grande utilité et la grande valeur du doute comme concept utile .. dynamique et dynamisant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          234
Masa
  29 juin 2015
Ma première rencontre avec Daniel F. Galouye remonte à « Simulacron3 », un roman qui m'a laissé perplexe. Je ne pensais pas relire un autre de ses textes jusqu'à… l'excellent « L'asile » dans le recueil « Histoires de mutants ». J'ai décidé de laisser une autre chance à Daniel F. Galouye.
Suite à une catastrophe – probablement atomique, non évoqué, mais l'auteur parle de Radiation – les hommes ont due retourner vivre dans les cavernes. Certains sont restés proche de la surface (Survivants), d'autres se sont enterrés plus loin dans les profondeurs (les Ziveurs). Là où ça devient intéressant, c'est que l'on découvre ces gens après plusieurs générations. Ainsi, leur métabolisme ont évolué. Les sens inexploités se sont développés et la vue est devenu secondaire.
Toutefois, la tentation est grande. Celle de remonter à la surface.
Le thème est riche et l'écriture est belle. Toutefois, je n'ai jamais réussi à rentrer dans l'histoire. J'ai lutté pour arracher quelques pages. Bien que le livre soit assez court (environ 220 pages), j'ai définitivement abandonné à 80 pages de l'arrivée. Je n'ai pris aucun plaisir à la lecture. Je suis peut-être passé à côté de quelque chose.
Je n'ai pas aimé les longues phrases et l'histoire de rivalité entre les deux peuples. Je note une bonne réalisation et un bon sujet, mais manque quelque chose pour me captiver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          113
ubik
  14 décembre 2007
Un monde aveugle, qui n'a jamais connu que l'obscurité, si bien que toutes les perceptions sont établies non par la vue mais par le son ; l'ouie s'est développée au point que les habitants de ce monde peuvent discerner les détails des visages aux seules perturbations de son effectuées par les reliefs des visages. On ne sait rien à l'origine de ce monde (pourquoi sont-ils dans le noir ? Ou est passée la lumière ?), mais on finit par vite le découvrir à travers leurs croyances (les termes diable ou dieu n'existent pas, remplacés par l'opposition Lumière / Radiation). L'auteur nous plonge alors dans un monde que l'on sent sur le déclin, ou tout est décliné selon la dualité Lumière / Radiation (par exemple on ne dit pas "mon dieu" mais lumière, "Va au diable" mais "Va à Radiation"). le récit est émaillé de petites trouvailles plutôt amusantes, ainsi nos simples lampes-torches sont ici remplacées par ce que l'on pourrait appeler des "tambours torches", instruments projetant du bruit et permettant de discerner les détails de l'environnement... Au final, on finit bien par comprendre que si ces "êtres" se trouvent parfois confrontés à la lumière, ils ne l'appréhendent pas telle qu'elle, et l'auteur prend le pari de nous projeter dans la peau de ces êtres pour essayer de ressentir ce que l'on ressentirait si on se découvrait une sorte de 6ème sens... Au final, c'est une expérience assez.... "troublante", puisque l'on se voit décrire une sensation que l'on a du mal à assimiler...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Gusseuh
  29 mars 2010
Daniel Galouye a écrit peu de livres, mais chacun d'entre eux est une petite trouvaille, une petite pépite d'originalité sur des thèmes souvent casse-gueule.
Ici, le monde est aveugle. le héros ne peut compter que sur 4 de ses sens, la vue étant totalement mise de côté (sans que l'on sache si cela vient de l'environnement ou du physique des personnages), et va peu à peu découvrir la vérité sur son univers et ses secrets...
Un roman d'anticipation et d'aventures bien foutu, agréable, à l'écriture simple et sans fioriture, mais qui réussit l'exploit de rendre l'absence de la vision totalement cohérente et crédible (les comparaisons et autres "coup d'oeil" trouvant de manière systématique des équivalents en son-goût-odeur-toucher) sans agacer le lecteur par un aspect trop exercice de style.
Une réussite de genre, qui mérite une re-découverte !!
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LenocherdeslivresLenocherdeslivres   23 juillet 2018
Jared se mit à crier : "L'avez-vous touchée ? L'avez-vous sentie ? L'avez-vous entendue ?
- Qui ?
- La Lumière !
- Non. Non, mon fils, je l'ai vue ! C'est clair !"
Clair ? C'est clair ? Considérait-il, lui aussi, la Lumière comme quelque chose d'impersonnel ?
Commenter  J’apprécie          33
UnpapillondanslaluneUnpapillondanslalune   14 juillet 2012
Il entendit qu'il ne pourrait sans doute pas la rattraper à temps.
Commenter  J’apprécie          30
UnpapillondanslaluneUnpapillondanslalune   14 juillet 2012
Il trébucha contre une pierre qu'il n'avait pas pu entendre.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2727 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
.. ..