AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2377351956
Éditeur : Archipoche (12/09/2018)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Depuis qu'il a rencontré Annette Lamotte, Soames Forsyte s'interroge. Sa charge d'avoué est prospère, sa fortune ne cesse d'augmenter, sa galerie de tableaux le classe parmi les collectionneurs les plus éclairés de Londres - mais à quoi bon richesse et situation assise puisqu'il n'a pas d'héritier ? Il pourrait épouser Annette, en avoir un fils...

L'idée n'a de déplaisant que l'obligatoire préambule à ses noces : le divorce d'avec Irène qui l'a quit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Marple
  06 juillet 2019
Ce deuxième tome poursuit avec brio l'histoire des Forsyte : on y retrouve les personnages du premier tome, de dix ans plus vieux, ou morts, et quelques nouveaux venus de la génération suivante, qui n'etaient que des bambins lors du tome un...
On y retrouve aussi, et surtout, cette peinture ironique et mordante des travers humains et de la société londonienne des nouveaux riches à la fin du XIXeme siècle : Soames tout confit dans son argent et ses exigences, le salon à cancans familiaux de ses parents, les amours qui ne respectent pas les convenances...
Apparaissent aussi des thèmes nouveaux : la guerre des Boers, les critères de choix d'une épouse, les divorces, la (relative) émancipation des femmes, la place des artistes, les voyages à Paris ou l'inanité de certaines morts.
La force de ce livre tient dans ses personnages, tellement justes et vrais, qu'il s'agisse de héros positifs comme Irène et Jolyon, d'anti-héros comme le mesquin Soames ou d'entre-deux comme tous les autres.
C'est une belle réussite, qui justifie tout à fait à mes yeux le Prix Nobel obtenu par Galsworthy. Pour moi, c'etait une magnifique lecture. Si je ne suis plus aux aguets, je ne vais pas tarder à me déclarer ‘À louer' avec le troisième et dernier tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
mcd30
  15 septembre 2019
Jubilatoire !
Les années ont passé, Soames a vieilli, les enfants ont grandi et les aînés des Forsyte tirent leur révérence.
Le père de Soames affaiblit par l'âge, ramène Soames à son enfance avec ce père qu'il adore et des velléités de paternité l'assaillent, avoir un petit être, tout à lui, un fils. Seulement, voilà pour sauver les apparences,il n'a pas divorcé d'Irène, seulement il a rencontré Annette, très jeune française, qui pourrait être une mère convenable. Mais Irène est encore en âge d'avoir des enfants. Entre la vieillesse de son père, la séparation de sa soeur d'avec son mari et son prochain divorce, Soames hésite, puis se décide à aller voir son cousin Jolyon dans son ancienne propriété avec son neveu, jeune homme qu'il désire présenter à ces cousins Holly et Jolly. à partir de là, les événements vont prendre une tournure incontrôlable, des couples vont se former suite à son initiative d'éviter un scandale dans cette Angleterre bien puritaine du début du vingtième siècle, Soames assistera à la fin d'un monde avec la disparition de la reine Victoria et la mort de son père.
Mais Soames jubile lorsqu'il découvre ce petit être dans son berceau, son enfant : "Le sentiment du triomphe et de la possession renouvelée se gonflait au-dedans de lui. Juste Dieu ! Cet... ce petit être était à lui !" Décidément Soames est incorrigible et dans ce deuxième tome, j'en viens avoir pitié de lui.
En tout cas, j'ai hâte de découvrir la suite avec "son petit être".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          362
Foufoubella
  14 avril 2019
Après avoir lu le premier tome en début d'année, c'est avec plaisir et enthousiasme que je me suis laissée tenter par le deuxième. Et j'ai bien fait.
Nous voilà plongés une douzaine d'années après la fin du premier opus. Le vieux Jolyon est mort, la belle Irene vit séparée de Soames; place aussi à la troisième génération des Forsyte, Val, fils de Winifred et neveu de Soames, et Jolly, fils de Jolyon le jeune et petit-fils de feu Jolyon le vieux, en tête.
Alors que Soames, qui souhaite désespérément avoir un fils, tente d'obtenir le divorce d'avec Irène pour se marier avec une jeune et belle petite française qui pourrait faire une bonne mère pour son enfant, il ne s'attend pas à ressentir encore de tels sentiments pour elle.
Dans le même temps, sa soeur, Winifred, doit faire face à la désertion de son mari, parti avec une jeune danseuse non sans avoir oublié de la dépouiller de ses bijoux avant.
Cependant, Val, tombé amoureux de Holly, se confronte à l'antagonisme de Jolly, le frère de cette dernière, qui le met au défi de s'enroler dans la guerre des Boers qui vient d'éclater.
Bref, tout est à sa place dans le meilleur des mondes des Forsyte.
J'ai pris mon pied dans cette lecture, tous les ingrédients y sont pour passer un bon moment.
Si vous aimez l'humour so british, c'est pour vous.
Si vous aimez l'atmosphère à la Downton Abbey, c'est pour vous.
Si vous aimez les sagas familiales, c'est pour vous.
Si vous aimez les feuilletons à la Côte ouest soupoudrés d'ambiance à la Dallas et à Dynastie, c'est pour vous.
Enfin, si vous aimez une écriture fine et raffinée avec un soupçon de cynisme, c'est pour vous aussi.
N'oublions pas que John Galsworthy a obtenu le prix Nobel de littérature, en grande partie grâce à sa dynastie des Forsyte.
J'ai hâte de lire le prochain et dernier tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
cecilit
  28 septembre 2018
Dix ans ont ont passé, la première génération des Forsyte vieillit, la place est donnée à la seconde génération ainsi qu'à ses enfants ; dans ce tome, il est beaucoup question d'amours, souvent contrariées, d'émancipation des femmes, de leur sort quant aux divorces choisis ou non, des lois de l'époque qui font toujours la part belle aux hommes. Les moeurs commencent à changer néanmoins et l'aristocratie commence à vaciller . La guerre des Boers divise les Anglais et déjà, au loin, se profile le premier grand conflit mondial. L'écriture est toujours élégante et le style impeccable. Les événements se succèdent plus rapidement, le récit est plus rythmé et les dialogues plus nombreux. Captivé et ravie, je me précipite sur le troisième et dernier tome !
Commenter  J’apprécie          110
Rhodopsine
  22 juin 2013
Une suite de l'histoire des Forsyte. ( Challenge Nobel 2013, suite)
Nous retrouvons Soames, Irene, Jolyon et ses enfants. Soames, toujours marié à Irene, aimerait divorcer pour épouser Annette, mais comment éviter le scandale?
Les personnages vieillissent (avec tellement de vraisemblance), la société évolue, la guerre des Boers est engagée. Les intrigues de croisent, les amours se nouent, les rapports de force se modifient: tout l'art de Galsworthy est là, dans le temps qui passe, sur les hommes, sur les maisons, sur la ville (l'appartion des automobiles dans Londres, quelle honte!). Ce qui demeure n'est pas toujours le meilleur, l'arrogance des uns, la cupidité des autres, le colportage des rumeurs et des scandales. L'auteur de fait pas mystère de sa sympathie pour Irene et Jolyon, mais le ridicule de certaines situations ferait presque prendre Soames en pitié .
Les personnages sont si vrais, que je me suis surprise à me demander s'il s'agissait de biographie: une hâte maintenant, ouvrir le tome suivant de la série!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
mcd30mcd30   14 juin 2019
En ces dernières années, en fait depuis l'étrange et lamentable histoire du jeune Bosinney, l'amoureux de sa petite-fille June, avec Irène, la femme de son neveu Soames Forsyte, l'oncle Jolyon avait manifestement agacé les nerfs de la famille ; on avait commencé à trouver quelque peu perverse son habituelle originalité. La vine philosophique qu'il portait en lui avait toujours eu une tendance trop marquée à affleurer à la surface des sédiments du pur forsytisme ; aussi ses parents n'avaient-ils pas été trop surpris par son inhumation en un lieu étrange. (p. 4)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
mcd30mcd30   15 juillet 2019
Les Françaises - elles étaient pareilles à des chats -, on ne pouvait être sûr de rien. Mais qu'elle était jolie ! La parfaite jeune créature à tenir dans ses bras ! Quelle mère pour son héritier ! Et il pensa avec un sourire aux gens de sa famille, à leur surprise lorsqu'il aurait épousé une française, à leur curiosité, et à la façon dont il s'en amuserait et la déjouerait - le diable les emporte ! (p. 109)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161
mcd30mcd30   22 juillet 2019
Avec des soins extrêmes, ils soulevèrent le corps du vieux chien, dont le noir et le blanc fanés apparaissaient de place en place sous les feuilles chassées par le vent. Lourd, froid et raide, ils le déposèrent dans la fosse, et Jolly le couvrit de feuilles cependant que Jolyon, qui avait une peur mortelle de trahir son émotion devant son fils, commençait à jeter de rapides pelletées de terre sur cette forme immobile. Là était le passé évanoui ! Si seulement li y avait eu la perspective d'un avenir joyeux ! C'était comme si on eût jeté de la terre sur sa propre vie. (p. 227)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
mcd30mcd30   09 juillet 2019
Les rumeurs de guerre ajoutaient encore à l'activité de Londres, où la fin des vacances mettait sa turbulence. Et pour Jolyon qui ne venait que rarement en ville, les premières voitures automobiles et les premiers taxis, qui choquaient son sens esthétique, donnaient aux rues un aspect fiévreux. Il les comptait dans son hansom, et il calcula, que sur vingt voitures il y avait une automobile. "Il n'y en avait qu'une sur trente il y a un an, se dit il. Autant d'ajouté au vacarme, et à la puanteur générale." (p. 85)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          125
mcd30mcd30   17 juillet 2019
La tante Juley rompit le silence qui s'était fait :
_ Nous étions juste en train de dire, June, quelle terrible affaire, ces Boers. Quelle impudente conduite que celle de ce vieux Kruger !
_ Impudente ! dit June. Je trouve qu'il a tout à fait raison. De quel droit nous mêlons-nous de leurs affaires ? S'il expulsait toute cette racaille d'Uitlanders, ce serait bien fait pour eux. Ils ne cherchent qu'à s'enrichir.
Le silence qui accompagna ces déclarations sensationnelles fut rompu par Francie.
_ Quoi ? dit-elle. Es-tu pro-Boer ?
La tante Juley vint immédiatement à la rescousse :
_ Cette chère June est si originale ! Croirais-tu, Soames, qu'elle trouve que les Boers ne sont pas à blâmer !
Soames renifla dédaigneusement.
_ Tout cela, c'est du sentiment, dit-il. (p. 123)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
Videos de John Galsworthy (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Galsworthy
Retrouvez vos livres dans notre librairie en ligne ! :
La dynastie des Forsyte 1: le propriétaire de John Galsworthy aux éditions Archipoche https://www.lagriffenoire.com/124451-divers-litterature-la-dynastie-des-forsyte-1---le-proprietaire.html
La dynastie des Forsyte 2: Aux aguets de John Galsworthy aux éditions Archipoche https://www.lagriffenoire.com/124112-divers-litterature-la-dynastie-des-forsyte-2---aux-aguets.html
La dynastie des Forsyte 3: A louer de John Galsworthy aux éditions Archipoche https://www.lagriffenoire.com/124113-divers-litterature-la-dynastie-des-forsyte-3---a-louer.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : divorceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1077 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre