AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791022608763
Éditeur : Métailié (18/04/2019)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Le gamin perché dans son arbre a tout vu. Les trois véhicules aux vitres teintées attaqués à l’arme lourde, la riposte, les hommes qui tombent sous les balles, l’arrivée d’un hélicoptère qui évacue les passagers, deux femmes et un homme en noir. Le lendemain, la route a été nettoyée. Plus de cadavre, aucune trace de balles.
Le récit du gamin est pris au sérieux à Bogotá par Edilson Jutsiñamuy, le procureur d’origine indienne. Il demande de l’aide à une journa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Stelphique
  01 mai 2019
Ce que j'ai ressenti:
▪️Passion Gamboa.
J'adore cet auteur. Je dirai même que je suis tombée « amoureuse » de sa plume, tellement il a de passion et d'humanité, dans ses écrits. Et la passion alliée à la poésie, je ne pouvais que succomber. Forcément…Il maîtrise les mots, enjolive les récits, joue avec la petite touche de lumière dans cette noirceur…A chaque lecture, il me renverse…Depuis que je l'ai découvert, avec ce roman fabuleux Retourner dans l'obscure vallée, il fait partie de mes auteurs préférés. Tout simplement, je l'adore parce que je sais qu'il a cette énergie puissante qui va directement me toucher au coeur. Et voilà, qu'il arrive en avril, avec un nouveau polar noir, au coeur d'une Colombie, ravagée de violence. Des hommes en noir. J'étais évidemment très impatiente de le découvrir…Et parce qu'il y aura toujours en ce monde, de l'amour et du silence, du désamour et de la souffrance, de l'abandon et des blessures, il y aura toujours des auteurs pour sublimer ses émotions. Santiago Gamboa, fait cela, à merveille. Ses polars sont d'une intensité folle, et cette virée en Amérique Latine, va nous plonger dans une sombre histoire de pouvoir, au sein des Eglises évangéliques.
En regardant le ciel, vous voyez des étoiles, vous les trouvez belles, mais moi je n'y vois que des blessures qui fourmillent et brillent, des brûlures au visage, des eczémas, des cicatrices, les miennes et celles des autres.
▪️Et un jour, un enfant…
Perché dans un arbre, un enfant assiste à une scène de carnage. Une scène, comme il y en a tant malheureusement trop, dans ce pays, coincé entre un passé de guerre civile et un présent dramatique de corruption. Un enfant perdu, orphelin, comme il y en a tant aussi dans ses rues, certains cachés dans les manguiers et d'autres, oubliés sur un banc…Santiago Gamboa nous parle de cette jeunesse soumise aux vents impétueux, victime de solitude, témoin des pires atrocités, arrachée à l'innocence parce que le contexte politique et social ne leur permet pas une enfance tranquille. Avec ce nouveau roman, il nous conte avec brio, ses vies tourmentées, ces enfants égarés et ces adultes qui se cherchent…La religion et le charisme d'un pasteur peuvent, peut être, les sauver, voire montrer un nouveau chemin de guérison…Mais si, dans la foi, certains s'y retrouvent, d'autres s'y perdent également…Ces nouvelles branches du christianisme n'ont pas fini de plier sous le poids des personnes aux mauvaises intentions ou briller à l'aube d'un espoir éclatant…Alors sang ou lumière, au bout du chemin? Haine ou rédemption, à la fin du discours? C'est ce qu'il vous reste à découvrir…
"Tout dans ce monde prodigieux est fait de paroles et c'est la seule façon de comprendre, d'aimer ou de haïr."
▪️Des hommes en noir et des femmes lumineuses…
J'ai beaucoup apprécié de lire des héroïnes fortes et étonnantes dans ce nouveau roman. Julieta, Johanna, Wendy sont les atouts charme et elles ont, quelque chose de fascinant dans leurs failles, qui les rendent attachantes. Même écorchées, elles ont à coeur, de porter aux nues, la vérité et les valeurs du journalisme. Pendant ce temps, Des hommes en Noir, descendent toujours plus bas, dégringolent dans la violence et la corruption, sèment le trouble et le chaos, et font disparaître des scènes de crimes…
En bref, j'ai été, une fois de plus transportée par ce conteur hors pair. Une histoire noire et palpitante, pour mieux comprendre un pays, une vocation et, les humains, dans toutes leurs contradictions et leurs splendeurs. Certains passages sont magnifiques, et rien que pour le plaisir, je lis et relis ces moments de poésie incroyable…Fabuleux Santiago Gamboa. Encore, une fois, j'ai des étoiles plein les yeux…
"Les amies écrivirent des phrases sur la vie, des idées optimistes et des voeux d'avenir."

Ma note Plaisir de Lecture 9/10
Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          322
traversay
  04 août 2019
Au-delà de son célèbre Prix Nobel, et pour ne parler que des écrivains en activité, la Colombie reste une terre littéraire luxuriante avec Abad, Franco, Restrepo, Vasquez, entre autres (la liste est longue). Et le plus noir de tous, peut-être, Santiago Gamboa, avec lequel le lecteur le plus exigeant est rarement déçu. Des hommes en noir se situe dans la Colombie d'aujourd'hui, qui tente de se remettre de décennies de violences. le temps des FARC et des cartels de drogue est révolu ? Oui, en apparence, mais les séquelles sont encore vives et l'écart entre riches et pauvres (indiens, métis, paysans) n'a jamais été aussi béant. Des hommes en noir est un thriller, certes, mais c'est aussi et peut-être surtout un portrait âpre d'un pays d'orphelins où un grand nombre parmi les plus démunis se jette dans les bras d'églises évangéliques sans foi ni loi, trop heureuses de profiter de la crédulité de certains. le roman de Gamboa, comme son titre l'indique, est très noir mais il est aussi saupoudré d'humour et avant tout extrêmement humain. L'auteur réussit d'ailleurs à nous faire suivre deux enquêtes en parallèle, l'une conduite par un procureur, l'autre par une journaliste, émaillant son texte de nombreux détails psychologiques et comportementaux les concernant, souci que l'on retrouve même dans des personnages secondaires y compris les deux "méchants" du livre loin d'être unidimensionnels. Ce n'est pas tout : Gamboa excelle également dans la description de villes comme Bogota et Cali autant que dans celles de petits villages isolés, sans oublier un passage par Cayenne. La gastronomie et les alcools divers ne sont pas non plus absents d'un livre qui malgré une entame en fanfare se déroule ensuite sur un rythme lancinant et tortueux, pour notre plus grand plaisir. le paradoxe, en définitive, de ce roman passionnant, est que s'il impressionne par le tableau d'une violence qui semble enracinée pour longtemps en Colombie, il donne aussi très envie de prendre un billet pour Bogota dans les 48 heures. Un aller-retour, quand même, de préférence.
Lien : https://cin-phile-m-----tait..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          133
encoredunoir
  12 juin 2019
C'est à Inzá, au sud de la Colombie, près de Cali, qu'une fusillade éclate en fin d'après-midi. Fusillade est d'ailleurs un doux euphémisme tant l'embuscade tendue à un convoi de 4x4 aux vitres teintées finit par prendre des allures de bataille rangée dans laquelle sont utilisés mitrailleuses, bazooka et même, pour clore les festivités, un hélicoptère de combat. le genre d'événement qui, en général, ne passe pas inaperçu. Pourtant, personne n'a rien vu ni entendu, si ce n'est un enfant perché dans un arbre. Prévenu par un informateur anonyme, le procureur Jutsiñamuy décide d'enquêter sur les faits et d'envoyer pour cela une amie journaliste d'investigation, Julieta, et l'assistante de cette dernière, Johana, ancienne des FARC.
Ce que vont découvrir les deux femmes, c'est la présence sur les lieux de mystérieux hommes en noir (et d'une fille en maillot de bain). Si la guerre civile semble terminée, la violence n'a pas abandonné le pays. Guérilleros et sicaires ne chôment pas et parmi les employeurs potentiels, les Églises évangéliques qui se multiplient aussi vite que les petits pains quand Jésus va au restaurant sont assez courues.
Dans un récit tortueux et ponctué de digressions et de changements de points de vue, Santiago Gamboa propose rien moins qu'une radioscopie de la Colombie de la fin des années 2010. Un pays dans lequel la violence des narcos, des organisations paramilitaires et de l'État n'est pas qu'un lointain souvenir et continue d'infuser. Elle ne fait finalement que migrer vers de nouveaux groupes et persiste à prospérer sur le terreau des inégalités. Au point que les raisons qui ont poussé Johana à rejoindre les FARC demeurent tout à fait valables :
« Je me souviens que j'ai pensé : ce putain de pays où j'ai eu le malheur de naître est une cour d'exécution, une salle de torture, une presse mécanique pour étriper paysans, Indiens, Métis et Noirs. C'est-à-dire les pauvres. Les riches, en revanche, sont des dieux parce que c'est comme ça. Ils héritent fortunes et patronymes et se foutent complètement du pays, qu'ils méprisent. Mais qu'est-ce qu'il y a derrière tous ces noms élégants ? Un arrière-grand-père voleur, un arrière-arrière-grand-père assassin. Des pilleurs de ressources et de terres. Alors je me suis dit : je vais leur faire goûter du plomb à tous ces fumiers, c'est la seule chose qu'ils craignent ou qu'ils respectent. La seule qu'ils comprennent. du plomb comme s'il en pleuvait, pour qu'ils apprennent. »
Les Églises succèdent ou cohabitent avec narcos et trafiquants de toutes sortes, des hommes et des femmes meurent tandis que des fortunes se créent. Parfois les faibles se rebiffent. Souvent, ils perdent.
Tout cela, Gamboa le dit avec humour et noirceur à travers des personnages hauts en couleurs. Surtout, et malgré une fin teintée d'amertume, il le dit avec un certain optimisme, une manière croire en un avenir meilleur. Pour tout cela Des hommes en noir apparaît comme un roman aussi âpre qu'enthousiasmant.

Lien : http://www.encoredunoir.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
mimi5751
  03 septembre 2019
Une histoire qui se passe en Amérique du Sud, Colombie et un petit peu Guyane Française.
Bataille entre les églises Pentecôtistes dont les 2 pasteurs sont des ennemis mortels et pour cause voilà l'histoire.
Un des 2 pasteurs rentre chez lui à Cali et le voilà qui se fait attaquer par des hommes avec des armes lourdes mais voilà que des anciens paramilitaires qui ont fondé une agence privée qui protège le pasteur arrive et le sauve. L'histoire n'aurait pas été su si un gamin un peu curieux qui avait monté sur un arbre ne l'avait vu et téléphoné aux services du juge à Bogota. Et voilà notre juge qui envoi sa journaliste préférée sur l'enquête avec ses hommes aussi bien sur. Julieta et Johana une ancienne des FARC vont enquêter, découvrir qui est le pasteur visé et pourquoi mais aussi que ces églises Pentecôtistes différentes ne sont pas très claires au niveau moral et argent. L'un extrait de l'or dans la forêt guyanaise et l'autre est plutôt glauque sur le moral. (partouzes, drogue et viols de filles)
Voilà j'espère vous avoir donner l'envie de le lire car ce livre est intéressant et après les FARC voilà la Colombie en proie aux bagarres entre Pasteurs Pentecotistes et toujours la drogue et l'argent qui domine le tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
keisha
  29 avril 2019
Colombie, des années après les FARC, mais ce n'est pas pour autant que tout est calme et que la violence a disparu. D'entrée de jeu, grosse attaque d'un Hummer à la mitrailleuse, intervention d'un hélicoptère, bref, du lourd, et cela sur une modeste route de campagne. Mais qui a été attaqué? Qui a lancé ces hostilités? Où sont les cadavres? Et ensuite, qui sont-ils? Bref, pas mal de questions auxquelles vont tenter de répondre les trois personnages principaux, le procureur Edilson Jutsinamuy (mention spéciale à l'inénarrable Laiseca, son subordonné), Julieta la journaliste et Johana son assistante. de Bogota à Cali, y compris des bleds paumés, en passant par la Guyane française, les voilà plongés dans l'univers des églises évangéliques locales aux noms originaux, et de leurs pasteurs fascinants et parfois inquiétants.
Voilà donc une histoire menée tambour battant, dans un pays encore meurtri par la guerre civile. Pas la peine de connaître l'histoire colombienne en détail, d'ailleurs.
Lien : https://enlisantenvoyageant...
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
encoredunoirencoredunoir   12 juin 2019
Je me souviens que j’ai pensé : ce putain de pays où j’ai eu le malheur de naître est une cour d’exécution, une salle de torture, une presse mécanique pour étriper paysans, Indiens, Métis et Noirs. C’est-à-dire les pauvres. Les riches, en revanche, sont des dieux parce que c’est comme ça. Ils héritent fortunes et patronymes et se foutent complètement du pays, qu’ils méprisent. Mais qu’est-ce qu’il y a derrière tous ces noms élégants ? Un arrière-grand-père voleur, un arrière-arrière-grand-père assassin. Des pilleurs de ressources et de terres. Alors je me suis dit : je vais leur faire goûter du plomb à tous ces fumiers, c’est la seule chose qu’ils craignent ou qu’ils respectent. La seule qu’ils comprennent. Du plomb comme s’il en pleuvait, pour qu’ils apprennent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
StelphiqueStelphique   30 avril 2019
En regardant le ciel, vous voyez des étoiles, vous les trouvez belles, mais moi je n'y vois que des blessures qui fourmillent et brillent, des brûlures au visage, des eczémas, des cicatrices, les miennes et celles des autres.
Commenter  J’apprécie          120
StelphiqueStelphique   26 avril 2019
La pluie éveille les souvenirs et les obsessions.
Commenter  J’apprécie          100
StelphiqueStelphique   02 mai 2019
Tout dans ce monde prodigieux est fait de paroles et c'est la seule façon de comprendre, d'aimer ou de haïr.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Santiago Gamboa (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Santiago Gamboa
Pour le 5e et avant dernier épisode de Cercle Polar spécial été, Christine Ferniot et Michel Abescat vous propose "Des hommes en noir" de Santiago Gamboa.
autres livres classés : drogueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1732 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre