AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2709658763
Éditeur : J.-C. Lattès (29/03/2017)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Claire a vingt-neuf ans, styliste free-lance, célibataire endurcie, tout change lorsqu'elle rencontre Mark, un beau gosse charmeur qui lutte pour se faire un prénom face à une mère aussi célèbre que castratrice.Elle qui ne voulait pas d'un homme chez elle le voit s'installer au bout de quelques semaines, et, pourtant farouchement opposée au mariage, au bout de quelques mois, la voilà mariée.Plus encore, elle lâche tout ? sa vie, ses amies, sa famille, son chat qu'el... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
NathalC
  05 mai 2017
En lisant la 4ème de couverture, je m'attendais à être happée par l'histoire De Claire, je m'attendait à aimer avec elle et à avoir mal avec elle.
Et bien, le sentiment quasi-constant que j'ai ressenti est l'agacement.
J'avais envie de la secouer. Je n'ai ressenti aucune empathie pour cette jeune femme. Quelque chose dans ce roman m'a gênée. Une superficialité peut être. L'impression que l'auteur énonce des faits, sans sentiments.
Bref, je n'ai pas adhéré à cette histoire et j'étais contente de finir ce livre.
Commenter  J’apprécie          301
Ladoryquilit
  11 avril 2017
À 29 ans, Claire jeune styliste free-lance rencontre Mark par le biais d'une application de rencontre. Elle qui était une célibataire heureuse et qui était opposée au mariage, voit ses convictions volées en éclats après cette rencontre. Mark a tout du charmeur, du beau parleur et Claire succombe à son charme. Quelques semaines seulement après Mark s'installe chez elle, et quelques mois après les voilà mariés. Lorsque son mari est missionné pour ouvrir un laboratoire en Arabie Saoudite, elle quitte tout, ses amis, sa famille, son fidèle chat même afin de le suivre. À Riyad, une nouvelle vie commence pour la jeune femme, une nouvelle vie pleine de contraintes, de nouvelles règles auxquelles elle doit se soumettre et avec ça une nouvelle facette de Mark se révèle. Peu à peu, Claire sombre dans une longue descente aux enfers...
Que pouvait-il donc ce cacher derrière cette couverture rouge ? Si je m'attendais à avoir un tel coup de coeur en lisant Emprise de Valérie Gans, je me serais jetée sur ce livre encore plus rapidement. Cette lecture fut une véritable claque, un coup de coeur incroyable pour une histoire comme on en lit rarement.
On rencontre donc Claire, une jeune femme qui s'épanouit dans son travail et dans son quotidien avec ses meilleures amies. Lorsqu'elle rencontre Mark, c'est quasi le coup de foudre, il faut dire qu'il a tout pour plaire aussi bien physiquement que dans ses bonnes manières. Emménagement à deux, mariage, tout s'enchaîne donc rapidement. Mais, mais le lecteur doute, on sent que quelque chose n'est pas vraiment clair dans l'attitude de ce si charmant Mark, on en prend même conscience bien avant Claire elle-même et lorsque tout change avec leur installation à Riyad, on se dit qu'on avait bien raison de se méfier.
Emprise est une histoire d'amour, d'amitié, mais aussi de soumission et de résilience. À travers l'histoire De Claire, nous passons par plusieurs étapes, par plusieurs émotions et sentiments. Sa rencontre avec Mark nous fait sourire, nous met presque des papillons au creux de l'estomac, le soutien de ses amies nous touche (amies françaises comme celles qu'elle se fera en Arabie Saoudite), le changement d'attitude de Mark nous fait froid dans le dos et toutes ces contraintes soumises aux femmes en Arabie Saoudite nous révulsent.
Comment imaginer que Claire va subir tout cela ? Je n'imaginais pas un seul instant jusqu'à quel point cette histoire pouvait aller. Elle si forte, si vive et joyeuse. Alors oui l'amour, le beau, le vrai semble donc frapper à sa porte, mais pourquoi se laisser ensuite entraîner ainsi par lui ? Plus d'une fois, j'avais envie de la secouer et de lui dire "mais fuis donc cet homme qui te manipule, se sert de toi, et fuit donc ce pays qui te prive de toutes tes libertés", et plus d'une fois, j'avais envie de la protéger, de l'enfermer dans un véritable cocon pour lui épargner tout cela.
Avec Emprise, on se retrouve face à une totale soumission. Soumission à un pays, à des règles qui privent les femmes de leurs libertés fondamentales, et soumission à un mari qui manipule. On découvre à quel point l'amour peut amener à se résilier, à se perdre soi-même afin de garder l'autre. Mais à côté de ça, c'est aussi la force de l'amitié, celle qui nous fait prendre des risques et nous rend capables de tout pour sauver une amie.
J'ai découvert Valérie Gans avec ce titre et je dois dire que son écriture m'a transporté, m'a marqué, m'a emballé dès les premières pages ! Je n'ai pas pu lâcher ce livre, son écriture est addictive et tellement maîtrisée. J'ai tremblé plus d'une fois avec Claire, tremblé d'émotion, mais aussi tremblé d'effroi. Valérie Gans réussit à retranscrire parfaitement chaque événement, à faire que le lecteur perçoit aussi bien les événements qui se déroulent que ce que ressent Claire. C'est vraiment un énorme coup de coeur !
Emprise est un livre qui ne nous laisse pas de marbre, bien au contraire. Je me suis sentie révoltée plus d'une fois, révoltée par ce que met en avant Valérie Gans à travers l'histoire De Claire : les libertés des femmes qui ne sont pas respectées en Arabie Saoudite. J'ai été plus d'une fois en colère, révulsée même, comment peut-on encore en être là de nos jours ? Je me suis posée bon nombre de questions, et à chaque fois la vérité m'explosait presque au visage.
Je vous conseille vraiment vivement de découvrir Emprise de Valérie Gans ! Ce livre vous chamboulera jusqu'à la fin. J'ai un autre de ses romans dans ma PAL, le bruit des silences, et après voir tellement aimé celui-ci, j'ai hâte de pouvoir me plonger dedans également.
Emprise de Valérie Gans est disponible aux Éditions JC Lattès !
Lien : http://ladoryquilit.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AdelineKomatsu
  30 mai 2018
Pour résumer : le fond de l'histoire est très intéressant et vite prenant.
Par contre la forme l'est moins. D'où seulement 3 étoiles.
Pour aller plus loin :
J'ai lu le livre en une soirée seulement. J'ai vite était happée par l'intrigue, notamment et surtout lorsqu'elle se passe en Arabie Saoudite. Pays fermé et très secret, c'est une manière de découvrir le mode de vie et la culture de ce monde si opposé au nôtre... le roman parle certes d'une histoire d'amour mais avant tout de la femme, de sa position sociale en occident, en France, pour accentuer le contraste avec celle des Saoudiennes. Si tant est qu'elles en aient une, de position sociale, là-bas. On sent que cette partie du récit est un sujet maîtrisé et c'est aucun doute celle que je préfère, c'est passionnant.
Ensuite, c'est un roman très "girl power". Clairement, la femme est mise à l'honneur dans ce livre, les mères, amies, employées. Ce qui peut être étonnant d'ailleurs puisqu'on suit la descente aux enfers du personnage principal, Claire, qui est la définition même du girl power dès le début du roman. Elle tombe entre les griffes d'un vrai pervers narcissique, ce qui occasionnera sa chute. Elle sera soutenue et aidée par son entourage presque essentiellement féminin, en France et en Arabie Saoudite, là où les femmes n'ont d'autres choix que de se serrer les coudes. A vrai dire, à part son mari,il y a très peu de présence masculine dans le récit, en tout cas pas qui fasse avancer l'intrigue !
J'ai également aimé l'aspect psychologique du livre où l'on suit Mark tisser sa toile autour De Claire. On comprend aussi comment Claire s'empêtre et s'enferme dans cette toile sans réagir. C'est très pernicieux et la psychologie des personnages est plutôt facile à suivre et à comprendre.
Alors on en vient justement à ce qui me chagrine : la psychologie des personnages est peut-être un peu "trop simple" à identifier. Les fils que tissent Mark sont un peu gros. On a du mal à comprendre comment Claire a pu tomber dans un panneau aussi énorme. Et en même temps, c'est toute la force des pervers narcissiques... Je suis mitigée sur ce point.
Le vrai défaut du livre selon moi c'est l'écriture un peu légère, parfois avec des dialogue très entendus, et certains personnages caricaturaux et sans profondeur. C'est vraiment dommage car le fond de l'histoire est intéressant et on en attend plus. On est vite déçu par l'écriture franchement moyenne qui ne transcende pas l'intrigue voire même qui la dessert.
Pour finir, la toute fin du livre m'a un peu dérangé. Je ne comprend ce que l'auteur essaie de dire par ce dialogue final... Ce n'est pas clair, à moins que ce soit voulu, comme si elle voulait laisser une question en suspend pour ouvrir le dialogue sur cette question de l'Arabie Saoudite, la condition de la femme etc... Bref, j'ai trouvé ça mal amené et non nécessaire, surtout pour conclure ce roman.

Malgré tout ce roman m'a fait réagir, j'ai notamment eu envie de rentrer dans le livre pour intervenir à plusieurs reprises, et j'ai parfois eu l'envie aussi de faire du roman des confettis tellement la rage montait en moi.
Un livre, c'est aussi fait pour ça : provoquer des émotions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Khalya
  22 février 2019
Je ne sais pas si c'est parce que j'ai côtoyé ce type de personnes, ou si c'est vraiment évident pour tout le monde sauf pour les personnages du livre, mais, à l'instant même où on rencontre Marc, j'ai vu les mots « pervers narcissique » qui se sont mis à clignoter en néons tricolores à l'arrière de mon cerveau.
Vous me direz que si j'avais lu le résumé présent sur livraddict, j'aurais pu voir qu'on nous prévient quand même pas mal. Celui que j'ai mis est plus discret sur le sujet, mais celui présent sur le site est assez explicite et ne fait pas mystère de la personnalité de Marc.
Mais ce n'est pas grave d'identifier à l'avance la vraie nature de Marc parce que ce qui est prenant, dans ce livre, c'est de voir comment une jeune femme épanouie, équilibrée, avec un métier qui la passionne, très entourée par ses amies et sa famille, avec une vie de quartier d'une grande richesse, a pu tomber sous l'emprise d'un tel homme. Il est vraiment important d'avoir des récits qui montrent que tout le monde, absolument tout le monde, peut être victime de ce genre de manipulateur a haute toxicité (ou manipulatrice d'ailleurs). On voit tout le mécanisme d'isolement et de dénigrement qui permet au prédateur de cerner sa proie.
Pour arranger les choses, le couple part vivre en Arabie Saoudite. Là est le seul côté négatif que j'ai trouvé à ce roman. Déjà, il n'y a pas besoin d'être dans un pays aussi hostile aux femmes pour être prise au piège d'une relation toxique. Ensuite, Claire tombe des nues quand elle découvre qu'en Arabie les femmes doivent porter le voile intégral, n'ont pas le droit de conduire (droit obtenu il y a seulement quelques mois), d'utiliser les équipements sportifs, d'entrer dans un café etc… Mais honnêtement, on se demande dans quelle grotte elle a vécu pour ignorer l'absence de droits des femmes de ce pays, absence de droits qui sont souvent sur le devant de la scène internationale ! Qu'elle soit ignorante à ce point manque de crédibilité et ne cadre pas avec le personnage. Enfin, l'auteur semble dire que Claire n'aurait pas été sous l'emprise de Marc s'ils n'avaient pas été dans ce pays. Je trouve que c'est extrêmement réducteur. Que ça minimise l'ampleur de la toxicité des pervers narcissique et que ça projette la faute sur l'environnement plutôt que sur le manipulateur.
En revanche, j'ai beaucoup aimé la description de la vie en Arabie saoudite : le spectre de l'arrivée d'une seconde épouse qui plane sans cesse sur les mariages, l'alcool qui coule à flot à l'abri des maisons alors qu'il est interdit dans le royaume, l'intolérance religieuse, l'exploitation de la main d'oeuvre étrangère et en particulier des ouvriers philippins qui sont littéralement prisonnier d'un pays, leur employeur refusant de demander pour eu le visa de sortie nécessaire pour quitter le pays.
Malgré le danger, on voit que les saoudiennes tentent de s'entraider dans la mesure de leurs faibles moyens.
C'est vraiment un livre que je recommande car il permet de prendre conscience de certaines choses sur lesquelles on ne s'attarde pas assez souvent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
dorotheehauquier
  12 avril 2019
J'avais eu un énorme coup de coeur pour la trilogie que l'auteure avait écrite.
Je voulais tester un autre de ses livres pour vérifier que le style d'écriture me plaisait toujours autant.
Ce fut le cas avec ce livre qui traite évidemment de l'emprise d'une personne sur une autre.
Valérie Gans nous présente son héroïne Claire, 29 ans, célibataire et très entourée par ses amies. 
Claire cherchant l'âme soeur s'inscrit sur un site de rencontre. Lorsque Mark lui envoie un message, Claire fonce tête baissée à la rencontre de cet inconnu. Leur histoire démarre très très vite et voilà Claire sous le charme de ce bel homme.
Elle se rendra compte des déviances de son amoureux mais ne s'en inquiétera pas de suite.
La descente aux enfers débute dès son arrivée en Arabie saoudite et elle n'aura, comme beaucoup de femmes dans ce cas là, que son esprit torturé pour continuer à vivre auprès de ce Mark qui lui devient totalement étranger.
J'ai beaucoup apprécié et je conseille cette auteure à tout ceux qui ne l'ont pas encore lues.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Valérie Gans (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Valérie Gans
L?emprise de Valérie Gans .Venant du monde de la publicité, Valérie Gans part vivre en Arabie Saoudite pendant trois ans pour raisons personnelles. Là-bas, par goût de l?écriture et par besoin de s?accrocher à sa culture française, elle s?essaie à l?écriture romanesque, chose dont elle rêvait depuis longtemps mais qu?elle n?avait jamais osé concrétiser. C?est ainsi que parait «La vie crumble », en 2000. de retour en France, chroniqueuse littéraire en télévision puis journaliste en presse écrite pour le Figaro Madame, Valérie Gans publie régulièrement. Très vite, le succès est là mais ses livres sont cantonnés aux rayons des bluettes et autres romans populaires. Ce qui est bien dommage. Car Valérie Gans est assurément un auteur à suivre. Et au fil des années et des publications, son style s?est affiné, son écriture s?est enrichie et Valérie Gans a prouvé qu?il fallait compter avec elle. Si les sujets de ses premiers romans ont pu paraitre à certains un peu mièvres ou faciles, depuis, là aussi, les thématiques abordés pas l?auteur deviennent plus consistantes, plus proches des faits sociétaux. La vie de couple, la transmission entre générations, l?éducation font partie de ses thèmes de prédilection. Aujourd?hui, dans ses romans, Valérie Gans n?hésite plus à interpeller le lecteur, voire à le bousculer dans ses certitudes. Il en est ainsi de ce nouveau titre « Emprise ». Claire a 29 ans, parfaitement bien dans sa vie de parisienne, assumant pleinement sa liberté et ses choix. Mais son chemin croise celui de Mark, beau comme un dieu, séduisant, sachant l?écouter et lui parler. Très vite, le monde que Claire s?était construit vole en éclats. Eperdument amoureuse, elle change de vie, se marie et accepte même de suivre son époux en Arabie Saoudite où celui-ci est envoyé en mission professionnelle. Là-bas, dans ce pays où la femme ne peut sortir sans son voile, le vrai visage de Mark se dessine. S?inspirant de sa propre expérience en Arabie Saoudite, Valérie Gans évoque ici la place de la femme dans nos sociétés, l?ambiguïté des pervers narcissiques, le harcèlement moral et plus largement, l?auteur nous interroge sur ces libertés que l?on croit acquise mais qui peuvent se refermer sans que l?on y prenne garde. Un roman bien ficelé, ne ménageant pas le lecteur avec de multiples rebondissements, des personnages bien dessinés et attachants dans leurs erreurs et leur fragilité. Une histoire, qui fait froid dans le dos, librement inspirée de la réalité, qui parlera tant aux femmes qu?aux hommes. « Emprise » de Valérie Gans est publié chez JC Lattès.
+ Lire la suite
autres livres classés : empriseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Petit quiz sur la littérature arabe

Quel est l'unique auteur arabe à avoir obtenu le Prix Nobel de littérature ?

Gibran Khalil Gibran
Al-Mutannabbi
Naghib Mahfouz
Adonis

7 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : arabe , littérature arabeCréer un quiz sur ce livre