AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782017043584
480 pages
Éditeur : Hachette Jeunesse (04/07/2018)

Note moyenne : 4.01/5 (sur 296 notes)
Résumé :
Bienvenue à Caraval !
Le spectacle le plus extraordinaire de tous les temps ! Vous y verrez plus de merveilles que le commun des mortels au cours de toute une vie. Mais avant que vous vous plongiez dans notre univers, gardez à l'esprit qu'il s'agit d'un jeu...
Nous tenterons de vous convaincre que ce qui se passe au-delà de ce portail est réel, mais ce n'est qu'illusions.
Alors prenez garde à ne pas vous laisser trop emporter. Car les rêves qui ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (178) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  09 mars 2017
J'avais énormément d'attentes. Peut-être trop au final, et je sais que très souvent, c'est la douche froide dans ce cas-là. J'ai un peu eu ce sentiment avec le premier tome de la passe miroir, et j'ai adoré le second tome. Je ne vais donc pas fermer la porte à Caraval, surtout vu la fin, mais ce tome ne m'a pas convaincu à cent pourcent.
Je l'ai lu en VO, une lecture assez facile même si il me manque clairement du vocabulaire au niveau des descriptions des lieux (merci wordreference !). J'ai donc pu apprécier le roman, ce que je redoute des fois avec une découverte en anglais. J'ai assez bien accroché à l'univers, même si j'ai trouvé que le monde « réel » était assez vite mis à la trappe. Cependant, on comprend assez vite où l'on se trouve, à quelle époque environ (si on fait un rapprochement avec nous) ainsi que les moeurs aussi. Caraval, notre monde magique, est une sorte de Pays des merveilles où clairement les visiteurs viennent dans l'espoir de voir des choses extraordinaires mais aussi d'agir de façon plus libre. Pour moi, très vite, on sent que les inhibitions tombent, que les comportements ne sont plus soumis aux règles de l'extérieur. Ce n'est pas non plus l'anarchie mais cette sorte de liberté donne une ambiance assez stressante, paranoïaque, dangereuse. Tout comme les règles de Caraval et de Legend.
Scarlet, notre héroïne, se retrouve donc dans ce monde étrange où elle va devoir naviguer mais aussi remplir une mission primordiale, voire vitale. Tout n'est qu'illusions et tromperies, il ne faut faire confiance à personne même aux lieux. C'est assez déroutant. Menée de façon plutôt convaincante, l'aventure a cependant ses limites. J'ai eu souvent l'impression qu'on ne savait pas trop où on allait, qu'on était devant le fait accompli, que tout n'était qu'une enfilade d'épreuves, plus que de quête. Je me suis trouvée brinquebalée, perdant assez mes repères. Déstabilisant mais surtout avec une sorte de chaos plus ou moins contrôlé. le point positif, c'est qu'on ressent exactement les sentiments de l'héroïne, après je ne sais pas si c'était vraiment voulu ou pas.
Parlons d'ailleurs de Scarlet… Oui, vous le voyez venir, j'ai eu du mal avec la jeune femme. Je l'ai trouvé à de nombreuses reprises assez insupportable. Elle ne sait pas ce qu'elle veut, elle hésite pour un rien, a tellement d'apriori, mais par contre quand il y a un vrai danger et qu'on la prévient, elle fonce tête baissée. Il faut se dépêcher, elle traine… et se met en danger. A plusieurs reprises. Terriblement coincée, mais c'est l'époque qui veut ça. Il n'empêche qu'un peu de fantaisie ne lui aurait pas fait de mal. Son manque de confiance en elle et dans les autres est compréhensible mais quelque fois, il est poussé un peu à l'extrême. Elle évolue fort heureusement, mais le genre demoiselle en détresse, j'avoue que j'ai beaucoup beaucoup de mal. Tella, sa soeur est l'opposé complet, mais là encore nous sommes dans les extrêmes… Trop frivole, trop dans l'émotion, elle joue beaucoup de l'amour de sa soeur. Bref, je ne l'ai pas du tout apprécié. Julian, fort heureusement, sauve la mise. le jeune homme est une bouffée d'air vrai tout au long du roman. Un pur bonheur.
Un premier tome donc mitigé. le sujet était intéressant et prometteur, mais vraiment il y a des loupés pour moi. J'ai par contre beaucoup aimé cette quête personnelle, qui permet à Scarlet d'accepter, d'apprendre et de changer. Tout part vraiment de la maltraitance vicieuse de son père et c'est un fil conducteur qui est bien exploité.
La fin est assez étrange. Trop mélodramatique pour en fait finir sur une touche de petite déception. Cependant l'épilogue est clairement bien tourné. Il attise un maximum la curiosité et je me laisserai bien tenter tout de même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Saiwhisper
  14 novembre 2017
« Caraval » est sans conteste un livre qui mérite sa réputation ! D'abord découvert grâce à la chronique de Mikasa, j'ai été ensuite tentée à plusieurs reprises par les critiques souvent positives de la blogosphère… Et nous y voilà ! Honnêtement, j'ai été charmée par cet univers me rappelant un conte de fées, « Alice au pays des merveilles » ou encore « La Passe-miroir » ! le mélange est savoureux, haletant et surprenant. J'ai dévoré cet ouvrage en moins de vingt-quatre heures et me demandais sincèrement quelle fin allait attendre Scarlett, Donatella/Tella et Julian ! Ajoutons à cela que je n'avais pas vu venir certains twists qui m'ont fait hurler durant ma lecture…
Dans ce monde où tout n'est que mascarade, on va donc suivre Scarlett et Tella dont le quotidien est peu enviable. Leur père, le gouverneur Marcello, est un antagoniste que l'on ne peut que détester ! À plusieurs reprises, il va se montrer cruel, violent, ignoble et tortionnaire. J'avais presque envie de lire un chapitre lui étant dédié afin de comprendre d'où lui venait une telle hargne contre sa lignée… Comment peut-on torturer psychologiquement et physiquement ses enfants à ce point ? Pour échapper à ce monstre, les deux jeunes femmes ont saisi une opportunité incroyable les menant au spectacle de Caraval, un jeu étrange où tout n'est qu'illusion… C'est à partir de là que je n'ai cessé de dévorer chapitre après chapitre ! Malgré elle, Scarlett va se retrouver dans une sorte de jeu de piste/enquête afin de sauver sa cadette. le rythme est assez rapide, on prend quand même le temps de découvrir tous les personnages, on développe la psychologie de certains d'entre eux et on enchaîne les rebondissements ou les révélations… Même si on est dans un roman jeunesse/ado, il y a tout de même des passages sombres, de la manipulation, de la torture voire des morts !… Quant au dernier tiers, il est tout simplement à couper le souffle…
Malgré certaines de ses réactions agaçantes, je me suis attachée à Scarlett qui va vraiment évoluer au fil de l'aventure. C'est une jeune femme réfléchie, douce et déterminée. Certes, elle est parfois ingénue et indécise cependant, on peut la comprendre : elle cherche des solutions pour que sa soeur et elle changent de vie et échappent enfin à la tyrannie de leur géniteur… Même si cela lui coûte, elle est prête à aller jusqu'au bout de ses objectifs pour sa cadette. D'ailleurs, j'ai eu un peu plus de mal avec Tella qui a un caractère plus farouche, fort, extraverti, mais avec un coeur d'artichaut… Même si ses actes se justifient, je n'ai pas nécessairement la même conception de l'affection qu'elle… J'ai donc difficilement adhéré à ses choix. de plus, j'ai trouvé certains de ses propos énervants… Quant à Julian, j'avoue qu'il m'a fait complètement craquer ! C'est tout à fait le type d'anti-héros mystérieux, cassant mais sympathique, avec un côté mauvais garçon puis doux chevalier… Certes, c'est souvent le cas des protagonistes masculins dans la littérature néanmoins, je reconnais que cela me fait à chaque fois fondre…
« Caraval » est donc un roman immersif, dynamique et enchanteur avec des personnages, certes assez cantonnés dans leur rôle, mais qui ne nous laissent pas de marbre. L'univers mélange à merveille l'ambiance d'un cirque/d'une fête foraine, le genre thriller et les enquêtes. L'un des seuls défauts que je peux lui reprocher, c'est sa fin : je l'ai trouvée précipitée, assez facile et ouverte. Malgré les critiques sur la toile, j'avais l'impression qu'il s'agissait d'un one-shot. Or, avec ce prologue, tout porte à croire qu'une suite nous attend ! Cela m'a un peu déroutée… Cela dit, si une suite sort, j'avoue que je répondrais présente, car cela m'a fait quelque chose de quitter cet univers original, onirique et rempli d'illusions…

Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          205
Mikasabouquine
  26 février 2017
Commencé vendredi soir et fini samedi soir... autant dire que ma lecture a été sacrément prenante! J'ai eu énormément de difficultés à lâcher ce livre.
Dans Caraval, l'auteure a réussi à construire un récit très addictif. Une histoire originale qui change un peu de ce que l'on a l'habitude de trouver en ado/young adult. Un rythme rondement mené où l'illusion n'est qu'un jeu et le jeu n'est qu'illusion...
J'ai beaucoup aimé cette histoire dont l'univers se démarque de ses congénères. C'est moderne et évasif. La magie de Caraval est féerique par moment et bien plus sombre dans d'autres...
Je salue grandement l'imagination ainsi que la plume fluide de Stephanie Garber. Les pages défilent vraiment toutes seules.
En revanche j'ai tout de même un défaut à souligner. Défaut qui m'a fait enlevé une étoile. Tout au long du livre l'auteure a réussi à me faire ressentir un tas d'émotions différentes. J'ai été horrifiée, charmée, inquiète, curieuse etc... mais sur les 100 dernières pages (à peu près) lorsque le dénouement final commence à se mettre en place avec ses nombreux rebondissements j'ai manqué cruellement d'émotions. Et quel dommage! L'auteure sait parfaitement retranscrire les émotions et nous les communiquer, elle le prouve tout au long du texte. Mais sur la fin nous avons un enchaînement d'événements qui se produisent, événements graves et forts émotionnellement mais malheureusement les émotions ont été mises de côté. Et cela m'a frustré... J'aurai dû pleurer, avoir les yeux écarquillés, être prise aux tripes etc... je regrette que tout s'enchaîne dans l'action sans s'arrêter sur ce que les personnages, notamment Scarlett, peuvent ressentir (ou du moins que très brièvement) . Pourtant il y a vraiment de quoi créer une tornade d'émotions... Ce point-ci m'a donc dérangé et m'a frustré sur la fin. D'ailleurs, pour celles et ceux qui, comme moi, pensaient avoir affaire à un one-shot, je pense qu'au vu des toutes dernières lignes il ne peut y avoir qu'une suite... J'espère que l'auteure répondra aux quelques questions qui restent en suspens et saura me surprendre avec cet univers fort intéressant.
Au niveau des personnages, j'ai beaucoup apprécié Scarlett. Prise entre plusieurs sentiments elle a du mal à faire des choix (et ça se comprend), elle veut choisir la voie de la raison et a peur de se tromper. Elle réfléchie toujours (souvent) aux conséquences mais il n'empêche qu'elle est tout de même déterminée pour certaines choses, notamment sur tout ce qui concerne sa soeur à qui elle porte un amour sincère et fort.
Julian, second protagoniste principal aux côtés de Scarlett, m'a fait fondre tout simplement. Âme torturé et protecteur improvisé j'ai aussi beaucoup apprécié son humour. C'est d'ailleurs en grande partie grâce à lui que je n'arrivais plus à m'arrêter de tourner les pages.
Tella, soeur de Scarlett, m'a un peu agacé bien que certains de ses choix se comprennent. Et ils se comprennent au vu du monstre que les deux soeurs ont comme père. Cet homme est d'une cruauté sans nom.
Je regrette ne pas avoir vu davantage le mystérieux Dante mais peut être que...
Et Légende, quant à lui, et bien... il porte bien son nom.
Une histoire et un univers intrigant où le mystère plane jusqu'à la fin et plus encore... Caraval sort de l'ordinaire et je serai au rendez-vous pour la suite (et j'espère bien qu'il y en aura une!)
Et sinon la couverture on en parle? Trop canon et bien choisi!
Je finirai sur une citation:
" Bienvenue, bienvenue à Caraval! Le spectacle le plus extraordinaire de tous les temps, sur terre ou sur mer! Vous y verrez plus de merveilles que le commun des mortels au cours de toute une vie. Vous pourrez boire de la magie dans un gobelet et acheter des rêves en bouteille. Mais avant que vous vous plongiez dans notre univers, gardez à l'esprit qu'il s'agit d'un jeu. Ce qui se passe au-delà de ce portail vous effraiera ou vous enflammera peut-être, mais ne vous méprenez pas. Nous tenterons de vous convaincre que tout est réel, mais ce n'est qu'un spectacle. Un monde d'illusions. Même si vous souhaitez être transportés, prenez garde à ne pas trop vous laisser emporter. [...]"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          142
Neneve
  06 mai 2018
Je voulais le lire depuis longtemps celui-ci... et j'avais beaucoup d'attentes.. trop peut-être ? J'ai ouvert ce livre comme un enfant qui ouvre ses cadeaux le soir de Noël, avec empressement, des étoiles dans les yeux... J'ai de suite été happée par le monde créé par Garber... les premiers chapitres ont défilés à une vitesse folle... J'ai tellement été charmé par cette arrivée sur l'Île, où Caraval a posé ses pénates, dévoilant son cirque, ses tours de magie, son univers fantastique... Et puis, ça commence... Donatella, la soeur de Scarlette, est enlevée, et on comprends bien vite que c'est Légende qui est derrière le coup... Et que c'est de retrouver sa soeur qui sera la quête de cette aventure... 4 soirs pour trouver les indices, braver des méchants, rencontrer le tireur de ficelles... Comme je l'ai dit, pour moi, c'est parti très fort... Et puis, un p'tit creux de vague au milieu du roman... L'Impression de tourner un peu en rond... d'étirer la sauce inutilement... Mais heureusement, c'est reparti dans le dernier quart du roman... ce qui fait de cette lecture, une bonne lecture, mais pas un coup de coeur... J'ai tout de même adoré me retrouver plongé dans cet univers de Caraval, où tout n'est qu'illusion... Et je ne bouderai pas mon plaisir, et je vais attaquer le tome 2 lorsqu'il se sera publié !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
Roman_eBVB
  08 octobre 2019
Troisième livre découvert dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge, permettez-moi de vous faire découvrir la petite pépite qui a conclu en beauté mon premier menu "Automne Frissonnant" : "Caraval", de Stephanie Garber, paru aux éditions Hachette Jeunesse 😃

Est-ce que je tente de vous le résumer en quelques lignes seulement ? C'est parti ! Sous l'égide d'un père tyrannique, les deux soeurs Scarlett et Donatella Dragna vivent dans la crainte perpétuelle de voir l'autre subir les représailles de leur paternel. Rêvant depuis leur plus jeune âge d'assister au plus féérique et extraordinaire spectacle de tous les temps, Caraval, dirigé d'une main de maître par le célèbre Légende, l'opportunité se présente sous forme d'invitations uniques, à une semaine des fiançailles de Scarlett. Mais l'enlèvement de Donatella, qui se retrouve au centre même de la grande quête de Caraval cette année, va rendre le jeu beaucoup plus corsé que Scarlett ne l'imaginait. Commence alors une chasse au trésor bourrée d'illusions et de faux-semblants qui pourraient bien lui faire perdre la raison...

Le plus difficile quand on a adoré un livre, c'est encore de vouloir raconter son histoire sans en dire trop. Il y a toujours la peur de ne pas donner assez envie, de ne pas réussir à convaincre par quelques petits éléments la magie que nous livre un ouvrage tout entier. Mais il subsiste aussi cette crainte d'en dire trop et de justement dévoiler un pan de la magie de celui-ci, ruinant la découverte qui est tout aussi importante que le reste. Aussi, écrire un review enthousiaste sans trop s'emballer n'est pas chose aisé, mais qu'à cela ne tienne, commençons !

La première chose que j'aimerais par-dessus tout souligner, c'est l'originalité de ce livre. J'abordais justement le sujet avec ma soeur, Lage Ender, chroniqueuse également sur ce blog, quelques jours avant de lire cet ouvrage : trouver de nouveaux livres dont l'histoire m'embarque complètement sans tomber dans une prévisibilité toute faite me semblait de plus en plus difficile. Caraval est le genre d'ouvrage qui me redonne foi en ma capacité à m'étonner et à m'émerveiller.

Car si j'ai bien discerné deux ou trois petites choses au fil de ma lecture, tout est si souvent remis en question et avec une telle adresse qu'au final, j'ai eu plus que mon lot de surprises. Ce roman de Stephanie Garber est comme un bon tour de magie : vous trouvez un réel plaisir à vous creuser les méninges pour trouver comment il a été réalisé, car c'est vrai, comment peut-il répondre aux lois de la physique et nous éblouir à ce point-là ? Mais vous n'êtes pas le moins du monde contrarié quand vous n'avez pas visé juste, parce que cela contribue à préserver la magie du moment, un moment qui échappe au contrôle du temps, dans une vie au rythme toujours plus effrénée.

Mais n'allez pas croire pour autant que le rythme propre de l'intrigue se révèle pour autant plus alangui. Car une fois notre héroïne débarquée sur La Isla de Sueños, on ne l'arrête plus. C'est une course contre-la-montre véritablement haletante qui nous emprisonne dans son étreinte et ne nous libère pas avant les dernières pages. Je peux vous dire que rares sont les occasions où mes émotions se révèlent aussi synchronisées avec celles des personnages, mais cette fois ! Stressée, inquiète, paniquée, pressée, déroutée, intriguée, soulagée, émerveillée : tout cela, je l'ai été, et bien plus encore.

Le mérite en revient aussi bien à l'originalité et au rythme susmentionnés qu'à la personnalité très complète et constante des personnages nés sous la plume de l'auteure. Loin des héroïnes sans contraste et d'une niaiserie affligeante, on découvre une Scarlett Dragna intelligente, prudente - peut-être trop aux yeux de certains - et consciente des réalités de son monde. Pour autant, elle arrive à s'aveugler doucement avec quelques illusions afin d'échapper en partie à une existence difficile, et c'est en un sens tout à son honneur.

Car soumise à la tyrannie d'un père sadique comme le sien, le courage ne lui fait absolument pas défaut, sans en passer par une provocation puérile ou une reddition fantomatique. Mention spéciale à Stephanie Garber pour la création d'un personnage tel que le gouverneur, qui n'est pas tourné en une caricature d'homme puissant et violent sans réel fond pour étayer sa personnalité. Il n'a rien d'un stéréotype et fait planer une menace bien réelle sur ses filles et leur fuite infernale.

Si Donatella m'a parfois donner envie de la secouer à quelques occasions, j'ai découvert un personnage en réalité beaucoup plus complexe et moins insouciant qu'il n'y paraît. Très intelligemment construite, elle est l'impulsion nécessaire à cette histoire et forme à cet égard un duo curieusement complémentaire et fusionnel avec sa soeur.

Quant à Julian, l'un des maillons les plus importants de cette chaîne solide, comment vous dire que je l'ai tout simplement adoré ! Alors qu'on le découvre au départ comme un banal marin qu'on n'imagine pas devenir aussi important dans les pages suivantes, c'est un jeune homme plein de mystère et définitivement irrésistible que l'on apprend à connaître réellement au fil de l'histoire. le pauvre a subi tellement de menaces de ma part, je l'ai accusé et soupçonné d'absolument tout sans jamais me détacher de lui, et j'en venais même à le surveiller de très près de peur de le voir faire le moindre écart. Autant dire qu'il m'a gentiment baladée, celui-là, mais je veux bien le suivre dans une nouvelle promenade endiablée dès demain s'il le fallait !

Puisque je ne sais plus comment retenir mes mains de courir sur le clavier pour vous livrer chaque détail qui a participé à ce coup de foudre, je m'en tiendrais en finalité à la forme qui a achevé de me séduire, au-delà d'une histoire qui avait déjà tout pour elle. Entre les descriptions enchanteresses et les émotions joliment imagées et parfois plus proches de la réalité que les mots habituels ne sauraient la convoquer, je me suis surprise à me laisser glisser sur la douceur de ce vocabulaire et de ces associations de couleurs qui présentaient un véritable métier à tisser des Parques comme je les aime tant.

C'est grâce à cette plume oscillant entre beauté de la magie et dureté de la réalité, illusions bienfaitrices et faux-semblants douloureux, que je me suis surprise à autant apprécier une romance qui n'a définitivement rien de banale. J'ai retrouvé le plaisir de voir une relation naître sans faux chichis et autres fioritures, avec naturel et des interrogations qui font sens des deux côtés.

Vous l'aurez compris, si je pourrais m'étaler encore bien longtemps sur le sujet, mon meilleur conseil serait encore celui-ci : lisez ce roman ! Si vous êtes prêts à dériver vers l'Île des Songes et découvrir le spectacle enchanteur du maître de ces lieux, Légende, si vous avez besoin de vous évader au pays des mirages et des secrets bien enfouis, ce livre est définitivement fait pour vous. Pour ma part, je m'en vais rejoindre la troupe de Caraval, une grande famille qui continuera longtemps de me faire rêver 💚

-----
🎪🎟
-----

Le petit mot de la fin 🖋

Ce retour sur le premier tome de la saga « Caraval » n'est que le fruit d'une appréciation générale de la lectrice perdue au milieu d'une foule de tant d'autres que je suis. Les remarques, positives comme négatives, qui y sont établies ne sont que le reflet de mon avis personnel sur la question et ne sauraient s'autoproclamer références en la matière ☝

N'hésitez donc jamais à ouvrir vous-mêmes ce livre pour vous en faire votre propre avis et si je ne pouvais vous donner qu'un conseil, terminez-le quoi qu'il en soit, afin d'avoir toutes les cartes en mains pour vous prononcer sur la qualité de celui-ci dans son intégralité 😉

N'oublions jamais qu'un roman dont la lecture ne nous prend que quelques heures représente en réalité des mois de travail acharné de la part de l'auteur, qui a mis une importante part de lui dedans et qui a pris le risque d'exposer son bébé au reste du monde 💚
Lien : https://everytrickinthebooks..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Elbakin.net   10 avril 2017
Une intrigue brouillonne et pleine de trous qui se voudrait astucieuse et conçue avec soin mais ne l’est pas.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   08 mars 2017
So, you’re saying everything is fated ? Scarlet was not fond of fate. She liked to believe if she were good, good things would happen. Fate left her feeling powerless, and hopeless, and with an overall feeling of lessness. To her, fate seemed like a larger, omnipotent version of her father, stealing her choices and controlling her life without any regard for her feelings. Fate meant that nothing she did mattered.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
LivherynLivheryn   22 janvier 2017
- Êtes vous prête à entendre ce que je lis dans votre avenir?
Scarlett remua sur place, contempla la fumée qui serpentait autour des coussins disposés à ses pieds. Les contours du jeu commençaient à se brouiller. Nigel se montrait trop perspicace à son goût. En examinant le dragon cracheur de feu sur le ventre du voyant, elle songea à son père, à sa soif de pouvoir destructrice. Le cirque endiablé tracé sur les cuisses de Nigel lui fit penser à Tella, qui recherchait le plaisir en permanence afin d'oublier les blessures qu'elle s'efforçait d'ignorer. Quant au cadenas et au cœur aux commissures de ses lèvres, Nigel avait vu juste.
- Qu'est-ce que cela va me coûter?
- Quelques réponses, rien de plus, répondit Nigel en agitant la main, ce qui projetait des volutes de fumée violette vers elle. Je vais vous poser des questions, et pour chaque réponse honnête je vous en accorderai une à mon tour.
A l'entendre, c'était enfantin.
Seulement quelques réponses.
Il n'exigeait pas qu'elle lui donne la prunelle de ses yeux. Ni un morceau de son âme.
C'était simple.
Trop simple.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SaiwhisperSaiwhisper   14 novembre 2017
Dans le manoir, une mélodie jouée aux violons retentit, plus riche que le chocolat le plus noir. La musique filtra dehors et murmura aux oreilles de Scarlett tandis que le sourire de Julian se faisait séducteur.
- Ne me regarde pas comme ça, le rabroua Scarlett. Ca n'a aucun effet sur moi.
- C'est pour ça que c'est si amusant.
Commenter  J’apprécie          80
liredelivreliredelivre   30 mai 2017
Elle imaginait que tomber amoureuse de lui devait être semblable à tomber amoureuse des ténèbres : effrayant et dévorant, mais magnifique lorsque les étoiles apparaissent.
Commenter  J’apprécie          90
SaiwhisperSaiwhisper   15 novembre 2017
Pas la peine d'être gênée. Mais, si tu as besoin d'un peu d'entraînement avant de te marier, je suis volontaire pour t'aider gratuitement.
Commenter  J’apprécie          114

Videos de Stephanie Garber (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephanie Garber
A l'occasion de la sortie du tome 2 de Caraval, Legendary, Stéphanie Garber laisse un message à ses lecteurs français !
Résumé du roman :
Après avoir sauvé sa s?ur, Scarlett, d?un mariage désastreux, Donatella reçoit la lettre d?un mystérieux ami avec qui elle passe un marché. Si elle lui livre le vrai nom de Légende, le maître du jeu Caraval, il l?aidera à retrouver Paloma, leur mère, qu?elles n?ont pas vue depuis huit ans. Mais si elle ne respecte pas son engagement, la jeune fille perdra tout ce qui compte pour elle, peut-être même sa vie? Quand une nouvelle édition du jeu est organisée à Valenda pour les 70 ans de l?impératrice Élantine, Donatella doit y participer pour remplir sa mission. Dès son arrivée, les ennuis commencent. Elle devra faire preuve de ruse et de courage afin de gagner cette nouvelle partie? Attention, nouveau jeu, nouvelles règles?
Abonnez-vous à notre chaîne Youtube : https://tinyurl.com/ycduugv7
+ Lire la suite
autres livres classés : illusionsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1548 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

.. ..