AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B075CTD3PP
193 pages
Éditeur : (03/09/2017)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Marcus n'est plus ce jeune garçon plein d'imagination et passionné d'aventures. Il n'est plus ce shérif, fan de séries d'arts martiaux et de barres chocolatées ; il est devenu adulte, avec tout ce qui va avec. Une vie sans remous, grignotée par les habitudes, soudain bouleversée par un événement tragique qui va le mener dans une aventure qu'il n'attendait pas. De l'Auvergne aux montagnes de l'Himalaya, de rencontres de personnages fantasques aux souvenirs enfouis, M... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
coquinnette1974
  01 juin 2018
Je remercie énormément Lucie Garcia pour l'envoi de son premier roman : Celui qui ne savait plus pleurer.
Marcus est un petit garçon de 8 ans, qui se prend pour un shérif, est fan de séries d'arts martiaux et de barres chocolatées. Il rencontre pendant quelques semaines un SDF : Patrick, qui devient son compagnon de jeu. Au bout de quelques semaines, sans raison apparente, il disparaît.
Les années passent, Marcus grandit, devient un homme. Il est trentenaire quand il perd sa maman.
En rangeant les affaires de celle-ci, il découvre des lettres d'un mystérieux Patrick. Marcus a oublié de nombreuses choses de son enfance, mais soudain les souvenirs de cet homme remonte. Il lui a écrit des courriers, pourquoi ? Qui est t'il vraiment ?
Pour obtenir des réponses, connaitre enfin la réalité sur de très anciens secrets de famille, Marcus va partir, direction le Népal pour y découvrir ce qu'il n'imaginait pas un instant...
Celui qui ne savait plus pleurer est un très joli premier roman. J'ai aimé le personnage de Marcus, enfant puis homme très touchant. J'ai également apprécié les personnages gravitant autour de lui.
C'est une bonne idée de nous envoyer avec lui au Népal, j'ai aimé le voyage. L'histoire est assez simple mais très bien ficelée, ça se tient de la première à la dernière page. Et j'avoue que je n'avais pas imaginé qui était réellement Patrick. Je m'attendait à autre chose, mais je n'ai pas du tout été déçue.
J'ai apprécié l'épilogue, les dernières pages clos bien le roman. Pas de fin ouverte mais une fin claire qui va très bien à ce livre.
Je n'ai pas eu de coup de coeur mais j'ai apprécié ma lecture et je trouve la plume de Lucie Garcia très prometteuse.
Je mets avec plaisir quatre étoiles :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Ginou76
  23 mai 2018
C'est tout d'abord le quatrième de couverture qui m'a donné envie de découvrir ce premier roman. J'aime beaucoup les romans dans lesquels le personnage principal découvre un secret de famille .En effet, je pense que dans chaque famille, toutes les choses ne sont pas toujours dites souvent dans le but de protéger les individus et tel est le cas dans ce livre.
Marcus est un petit garçon de 8 ans et 120 jours. Il est fan de Chuck Norris. Tout comme son héros, il se sent l'âme d'un justicier, c'est « le ranger de sa ville ». Il veut qu'elle soit propre et s'est mis dans la tête de pourchasser toute personne qui fait preuve d'incivisme. Un matin, il surprend un homme, en apparence un sans-abris, qui jette des papiers de Snickers par terre. Cet homme c'est Patrick : l'homme qui bouleversa sa vie. Patrick et Marcus vont se lier d'amitié. Mais un jour sans crier gare, Patrick disparait en ne laissant à son jeune ami qu'une lettre et une barre chocolatée. En grandissant Marcus s'éloigne peu à peu de sa mère (son père est mort lorsqu'il était tout petit), il quitte la ville où il a grandi. Ce n'est qu'à la mort de sa mère, qu'il y retourne et découvre que l'homme dont il n'a plus de nouvelles n'a pas cessé de lui envoyer des lettres, lettres que sa mère à conserver dans un carton. Il se met en quête de découvrir l'identité de cet inconnu.
Ce roman est vraiment plaisant à lire. L'écriture et le style pétillant de Lucie Garcia donne beaucoup de pep's au roman. La construction du texte est originale. L'auteure mêle les passages au passé à ceux au présent. Pour mieux comprendre la démarche de Marcus, des correspondances agrémente la narration. le titre du roman évoque le titre d'une chanson d'Edith Piaf Celui qui ne savait pas pleurer, les paroles correspondent complétement au personnage mystérieux de Patrick :
« C'est l'histoire d'un type moyen
Qui n'avait jamais pu pleurer.
Il en avait pas les moyens,
Pourtant, il aurait bien aimé,
Car de pleurer, ça vous soulage
Et ça vous met du baume dans l'cœoeur,
Mais lui, il avait passé l'âge »
J'ai beaucoup aimé Marcus dont la personnalité ne m'enthousiasmait pas énormément au début de ma lecture. C'est un personnage ordinaire, limite plat qui vit avec son amie Juliette, sa petite vie ordinaire. Il avait pourtant l'air original lorsqu'il était enfant avec ses affiches de justicier écolo. Il condamnait tout individu jetant des détritus par terre, ne ramassant pas les matières fécales de leur compagnon canin. La découverte des lettres chez sa mère va être l'élément qui va bouleverser Marcus et c'est à partir de ce moment que j'ai éprouvé de l'empathie pour le héros. Il va devenir un aventurier, voulant découvrir la vérité. J'ai éprouvé de l'empathie pour le héros. J'ai aimé l'amitié que se crée entre Marcus et les personnages secondaires : Myrtille (une grand-mère que j'ai imaginé avec des cheveux violets évidemment, Sandosh, Sushila (une mention particulière pour la maturité de la petite fille), Jean-Pierre et Patrick.
Lucie Garcia invite le lecteur à un voyage entre la France et le Népal. J'aurais souhaité ressentir un peu plus les odeurs, les épices, être un peu plus en harmonie avec le héros. J'ai eu un peu de mal à me sentir transporté de Katmandou à Pokhara même si j'ai trouvé amusante la traversée du pays dans ce car décoré par des hippies, assis sur le toit du véhicule.
L'intrigue est finement amenée. Patrick n'est surement pas celui que l'on attend. J'ai été surprise de découvrir la fin de l'histoire. Je pensais lire une histoire légère tranquillement le sourire aux lèvres, alors qu'en fait cette histoire est grave et triste. j'ai ressenti beaucoup d'émotion à la lecture de Celui qui ne savait pas pleurer.
Un premier roman prometteur que je ne peux que vous recommander.
Lien : https://audetourdunlivreblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MissPerle
  19 août 2018
Avec un tel résumé, je ne pouvais qu'accepter la demande de l'autrice, à savoir lire puis donner mon avis sur son roman. Si quelques défauts m'ont empêchée d'apprécier pleinement cette lecture, j'ai tout de même apprécié le voyage initiatique de Marcus !

Si l'entrée dans l'histoire m'a convaincue et intriguée puisque l'on découvre Marcus enfant qui fait la connaissance d'un étrange homme, j'ai par contre eu du mal à accrocher avec le Marcus adulte. L'enfant joyeux et dynamique n'est plus qu'un lointain souvenir dans son esprit qui va se retrouver perdu suite à la découverte de lettres envoyées par l'étrange inconnu qui jouait avec lui au shérif, enfant. Qui était-il ? Que cache sa mère ?
J'ai trouvé un peu long le temps que le voyage du protagoniste à la recherche de réponses se mette en place et les premiers indices étaient évidents, mais une fois le Népal en vue, j'ai davantage été captivée !

Il m'a également manquée des descriptions et des transitions plus subtiles par moments pour avoir un récit totalement fluide. Puis certaines rencontres entre Marcus et d'autres personnages n'étaient pas convaincantes, amenées comme un cheveu sur la soupe... Cela n'empêche pas au roman de dégager un certain potentiel comme le montre l'alternance intéressante entre passé et présent et le dénouement surprenant : je n'avais pas vu arriver cette révélation !

Si le début m'a moyennement conquise à cause d'un rythme assez lent, même si l'autrice en a profité pour construire ses personnages et mettre en place l'intrigue, le voyage en Népal m'a par contre beaucoup plu ! J'étais ravie de découvrir ce pays à travers des anecdotes, croyances, descriptions réalistes, habitudes locales et une façon de vivre divergente de celle de l'Occident. le tout était fascinant et dépaysant !

Puis j'ai tout de même apprécié Marcus, tandis que sa petite amie, pas.du.tout. ! Elle ne semblait pas comprendre ce voyage initiatique qui a permis à son amoureux d'accepter son passé, de pardonner et d'appréhender le futur plus sereinement et joyeusement ! Elle m'a plus agacée qu'autre chose, puis son manque de profondeur n'a pas aidé...

Pour conclure, cette lecture comporte aussi bien des points intéressants que d'autres à améliorer, à rendre plus touffus. L'autrice possède de chouettes idées et je pense qu'en acquérant de l'expérience, ses prochains livres pourraient totalement me plaire !
Lien : https://un-univers-de-livres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


autres livres classés : voyage initiatiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
453 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre