AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2265033782
Éditeur : Fleuve Editions (01/09/1986)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Une protubérance mobile progresse vers sa gorge soulevant la peau frêle de l'enfant comme une houle surgie du plus profond de ses entrailles, puis la chose s'enfonce dans la tête pour la dévorer de l'intérieur.
Les petits yeux jadis coquins sont gobés et comme aspirés par la créature... Ca fait drôle, un bébé avec des orbites vides. On dirait une poupée aux yeux arrachés
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Fab72
  26 juillet 2014
« L'horreur aux mille visages » (« The Crone » - 1984) est le seul titre signé Bill Garnett publié dans la collection Gore. C'est un roman divertissant dont l'histoire relève d'un fantastique classique.

Peter Stone, directeur d'une agence de tourisme, embauche une nouvelle assistante, Roszina. Il ne tarde pas à tromper sa femme avec la belle. Subitement blasé, il renvoie sa maîtresse devenue encombrante pour retourner vers sa légitime. Trahie et abandonnée alors qu'elle attend un enfant de Peter, Roszina se suicide.
Ce qu'ignore Peter, c'est que Roszina était d'origine roumaine. Sa mère, Magda, une petite vieille mutilée a connu avec sa famille toutes les horreurs infligées aux bohémiens par les nazis puis les russes. Mère et fille étaient unies par les liens du sang. Pourtant en apparence tout les séparait. Magda est repoussante et superstitieuse. Alors que Roszina était superbe et moderne.
En apprenant la perte de sa fille, la douleur ressentie par la vieille femme est pire qu'autrefois lorsque la chenille d'un char Soviétique lui a écrasé la main. En utilisant sa connaissance en sorcellerie acquise depuis des générations, Magda donne naissance à la Chose. Pour cela, elle découpe un gros morceau de viande au niveau de sa cuisse. Puis la vieille gitane le façonne sous une flamme. Enfin, elle s'égorge pour que le sang se déverse sur la viande malaxée et lui donne vie. Une mouche est bientôt absorbée par le bout de chair qui grandit pour devenir la Chose. Cette créature se nourrit d'abord d'insectes, puis de rats, d'un bébé et sa mère, d'un grand oiseau, d'un serpent etc. A chaque fois, elle change de forme. Progressivement la Chose prend conscience de l'unique raison pour laquelle elle existe : tuer Peter Stone pour venger la mort de Roszina. Traqué et mort de peur, Peter ne peut que fuir. Mais jusqu'où ?

Au début du livre, la passion torride et sensuelle entre les deux amants est bien décrite. L'auteur prend son temps pour créer une atmosphère angoissante. Les scènes gore sont peu nombreuses mais marquantes. L'horreur est ici moins viscérale que dans d'autres romans de la collection mais le récit reste assez effrayant.
Par contre, le périple final de Peter à travers divers pays (Turquie, Egypte et Kenya) pour échapper à son destin est moins convaincant car trop expéditif.
Voilà néanmoins, un roman Gore de bonne facture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
hellrick
  04 avril 2018
Publié chez Gore, L'HORREUR AUX MILLES VISAGES est un roman efficace qui intéressera davantage les lecteurs friands d'une intrigue solide que les inconditionnels de la boucherie littéraire.
Peter Stone, le manager d'une agence de voyage en plein essor, aime engager des secrétaires ne craignant pas les heures supplémentaires, de préférence à l'horizontale. Il porte ainsi son dévolu sur la trop jolie Roszina Janosi avec laquelle il entame une liaison torride. Hélas, Peter se lasse et, décidé à reprendre son couple en main, annonce à la demoiselle qu'il met un terme à leur idylle. Pour se venger, Rosznisa absorbe une grande quantité de médicaments et lui adresse une lettre expliquant les raisons de son geste. Ce coup de bluff se termine mal puisque la jeune femme décède. Sa mère, Magda, a connu pour sa part son lot de souffrances sous la botte des Nazis puis des Communistes. Lorsque meurt Rosznisa, sa dernière joie dans l'existence disparait. Magda entame alors un rituel afin d'évoquer une « chose » sanguinaire qu'elle lance aux trousses de Peter.
Sympathique roman gore au rythme enlevé (sans doute involontairement aidé par une traduction qui sacrifie une cinquantaine de pages sur les 215), L'HORREUR AUX MILLES VISAGES se montre fort plaisant à suivre. Au passage, le titre ne craint pas l'hyperbole puisque le monstre en question se limitera à une dizaine de visages, la « chose » changeant de forme au fur et à mesure du récit. Dès lors, le « héros » infidèle va affronter, au cours d'une excursion touristique le menant du Moyen-Orient jusqu'au Kenya, une série de manifestations horrifiques : serpent, vautour aux ailes gigantesques, etc. Une belle manière de renouveler les périls qui le menacent et d'offrir au lecteur une variété de manifestations épouvantables.
Toutefois, l'intrigue prend son temps durant sa première partie afin de présenter des personnages relativement travaillés (dans les limites du peu de pages impartis, évidemment) : un sale type arriviste, son épouse résignée, sa maitresse qui rêve du grand amour et la mère de cette dernière, une sorcière assoiffée de vengeance victime d'un passé tragique. Tout cela reste réaliste, soigné et crédible, le roman parvenant à intéresser le lecteur avec des histoires sommes toute banale d'adultère et les coucheries d'un patron volage. Par la suite, l'épouvante se manifeste de manière plus frontale. Hélas, le voyage autour du monde du « héros », certes plaisant, s'avère un peu trop rapidement expédié (des coupes sombres dans le texte originel peut-être ?) pour pleinement passionner. Un léger bémol atténué par une fin ironique attendue mais joliment amenée, à l'humour noir efficace dans la tradition des récits « à chute » façon E.C. Comics. L'assurance de quitter le récit sur une note positive.
Bill Garnett fut l'un des nombreux écrivaillons s'étant lancé dans la mode juteuse de l'horreur dans les années '70 et '80 mais L'HORREUR AUX MILLES VISAGES est, à ce jour, le seul de ses romans à avoir eu l'honneur d'une traduction française. Dommage car ce bouquin, certes classique et linéaire, se montre divertissant : un fantastique traditionnel à base de monstre sanguinaire et de malédiction ancestrale saupoudré de quelques passages « chocs » réussis.
L'atmosphère, bien rendue et effective, prédomine largement sur le gore (fort rare) et l'érotisme (une longue scène chaude pour contenter l'amateur) mais le tout se lit d'une traite et sans le moindre ennui.
Dissimulé sous une couverture peu attrayante, voici une belle réussite pour une collection à l'époque vilipendée et aujourd'hui enfin réhabilitée ! A découvrir !

Lien : http://hellrick.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Keoma82
  04 janvier 2017
Je cherchais un roman peu engageant de prime abord pour continuer ma découverte de la collection (c'est le 26 ème "Gore" que j'ai lu). "L'Horreur aux Mille Visages" était le candidat idéal : un auteur dont je n'ai jamais entendu parlé (et dont c'est le seul roman traduit en français), une histoire archi rebattue d'adultère qui tourne mal et l'une des couvertures les plus laides que Dugévoy ait signé.
Contre toute attente ce fut une bonne surprise. Je me suis laissé prendre dans cette histoire de coucherie entre un patron et son employée, alors que ce n'est clairement pas mon style de roman. L'auteur fait preuve d'une bonne maîtrise en matière de caractérisation des personnages et de réalisme dans les situations décrites, ce qui est loin d'être la norme chez les auteurs de la collection.
La deuxième partie du roman verse finalement dans le fantastique et l'horreur, avec un récit de vengeance implacable menée par un golem de chair. Peut être ai-je un petit peu surnoté ce roman, mais j'ai pris un réel plaisir à cette lecture. C'est d'ailleurs le premier roman de la collection que je lis d'une traite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : goreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
544 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre