AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782810706310
450 pages
Éditeur : Presses universitaires du Midi (11/06/2019)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Denis Menjot est de ceux qui défrichent de nouveaux champs de la recherche, questionnent des sources pas toujours très bavardes, décryptent les processus de formation et les dynamiques des systèmes fiscaux. Il est encore de ceux qui défendent une histoire globale de la fiscalité et se refusent à n’y voir que techniques et chiffres. Il est enfin de ceux qui s’interrogent et croisent les fils entre histoire et présent. Le prélèvement fiscal, la fraude, la redistributi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
oblo
  11 juillet 2019
Livre reçu grâce à l'opération Masse Critique.
Il est vrai que, de prime abord, les questions fiscales peuvent ne pas susciter de grand enthousiasme quant à l'évocation des problématiques qu'elles dégagent. Mais il est aussi vrai qu'en matière d'histoire, les documents servant à la levée de l'impôt - prenons ici ce terme avec son sens général de prélèvement effectué par une autorité publique sur des personnes vivant sur un territoire donné - se révèlent particulièrement précieux, révélant sous un jour financier et précis des pans entiers de la vie politique, sociale et culturelle des sociétés d'autrefois. Car l'impôt n'est pas qu'une question financière, aussi importante soit-elle : c'est avant tout une question de politique et de philosophie politique, définissant les corps sociaux et leurs attributions propres, révélant des zones de conflit, structurant la société comme corps politique.
Le livre est un recueil d'articles universitaires, offert au professeur Denis Menjot, spécialiste des questions fiscales au Moyen Âge et, plus généralement, de l'Espagne médiévale. Partant, l'ouvrage comporte 28 contributions, dont un certain nombre en espagnol, italien, anglais, portugais et catalan dont, au vu de ma pénible maîtrise de ces langues, je m'abstiendrais de parler. Les articles sont organisés en quatre thèmes : l'impôt à travers les discours théoriques, l'impôt comme manière de gouverner, l'impôt comme marqueur de la société et l'impôt comme sujet d'interprétation, donc comme source possible de conflits.
Disons le de suite : la qualité des articles est très diverse, avec quelques articles très intéressants et d'autres nettement moins (le lien avec la culture fiscale est parfois très ténu) ; certains articles sont écrits de façon très fluide quand, pour d'autres, la lecture peut être pénible tant à cause du vocabulaire spécialisé utilisé que du style laborieux de l'auteur. Quoiqu'il en soit, il se dégage de ces 28 articles une certaine homogénéité, et le livre tend finalement à montrer que si tout au long de la période envisagée, le discours et les pratiques liés à la fiscalité se forment et gagnent en efficacité, retracer l'histoire de la fiscalité sous ses diverses formes et conséquences est une mission ardue, et ce pour plusieurs raisons. D'abord, les documents parvenus jusqu'à nous, souvent précis et précieux, sont relativement rares, voire très parcellaires pour certaines périodes (cf. D'un Etat domanial à un Etat fiscal). Ensuite, les mots pour dire l'impôt peuvent être polysémiques (ainsi dans les territoires germaniques avec le cas de l'Ungeld), recouvrant des réalités difficilement à appréhender et dépendant de l'époque, du territoire et même de l'auteur.
L'impôt paraît dans ce recueil comme ce qui irrigue le corps politique des sociétés médiévales et de la Renaissance. L'argent levé sert tant à la constitution ou à l'entretien des armées, au financement du train de vie des princes, à la construction de routes ou encore à l'érection de murailles autour des cités. Déjà, on le voit, l'impôt touche les personnes et les biens produits ou consommés (distinction entre l'impôt direct et l'impôt indirect). Ce thème de la fiscalité irrigue surtout les débats sociétaux et cristallisent les luttes intestines au sein des cités ou des principautés. L'impôt est l'objet d'attentions particulières (cf. Enquêtes princières et questions politico-fiscales dans les villes de Flandres et d'Artois), de discussions politiques au sein des principautés ou entre les élites locales et les seigneurs extérieurs (cf. le roi, les artisans et le patriarcat à Gérone) et il est la source d'honneurs divers (cf. Aller aux Etats de Provence) ; sa récolte peut faire l'objet de difficultés liées aux collecteurs (cf. Logique administrative, fraude et népotisme) ou aux populations prélevées (cf. Rivolte fiscali in Italia). Au-delà de l'image initiale - peu attirante - de la fiscalité dans notre imaginaire collectif, c'est donc à un monde ancien qu'ouvre ce thème car, derrière les lignes de compte, ce sont bien des hommes qui apparaissent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Tiephaine
  30 juillet 2019
Un ouvrage dense regroupant une petite trentaine d'articles universitaires portant sur la fiscalité dans l'Occident Médiéval.
Il est à noter qu'un peu moins de la moitié de ces articles sont écrits en espagnol ou italien (un en anglais), ce recueil embrassant un grand nombre d'aspects particuliers.
Si l'on peut d'ordinaire craindre que le niveau des articles soit assez disparate, cela ne m'a pas paru être le cas ici, la qualité des intervenants étant clairement aux standards universitaires. Même l'écriture est très accessible, ce qui n'est malheureusement pas toujours le cas. Au vu du sujet, rébarbatif de prime abord, c'est une qualité indéniable qu'il faut saluer.
Car effectivement, le sujet de la fiscalité n'est jamais un sujet qu'on aborde avec ardeur et passion, à moins de vouloir en faire sa spécialité, évidemment. de fait, même si la lecture est facilité par la plume des auteurs, leur sujet n'est guère facile d'accès, surtout quand on manque de connaissance spécifiques: les études médiévales ne s'improvisent pas...
Les différents sujets abordés dans cet ouvrage montrent pourtant que les questions qui nous occupent aujourd'hui ont également préoccupé nos lointains ancêtres, à des degrés différents mais dans des contextes similaires.
Ce recueil d'excellente facture mérite d'être découvert par les étudiants et chercheurs travaillant sur la fiscalité et/ou sur l'époque médiévale, car il offre effectivement un regard sinon différent, au moins complémentaire à certains autres travaux plus connus (je pense en particulier à ceux de Georges Duby, qui sont clairement prolongés ici). Il nécessite néanmoins des connaissances solides sur la période et l'organisation sociale et institutionnelle, ce qui m'a manqué à plusieurs moments.
Un solide ouvrage universitaire qui ne manquera pas de servir et intéresser les étudiants et chercheurs travaillant sur cette période, mais qui va probablement paraître ardu aux autres et au grand public.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AlineMarieP
  03 août 2019
Denis Menjot a pris sa retraite, à lui une journée d'étude et un recueil des intervenants! Des articles intéressants sur la fiscalité médiévale car, non, la fiscalité n'est pas un fait du capitalisme mais au contraire elle suit des schémas récurrents en Europe centrale et rime avec sociopolitique.
Cet ouvrage est destiné à un public déjà averti des réalités médiévales, plurilingues (au choix italien, espagnol, anglais sinon ça fait cher l'ouvrage et un chouïa de latin pour les citations) et tout de même motivé (toi étudiant, lève-toi et lis!). Pour moi ce titre reçu grâce à Masse Critique fut une plongée dans mes années universitaires et risque de me faire dévaliser sous peu le rayon Histoire de ma librairie.
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : fiscalitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1975 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre